ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Efficacité du traitement de "Libération"

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Efficacité du traitement de "Libération" Empty Efficacité du traitement de "Libération"

Message  Domyleen le Ven 1 Avr 2011 - 11:12



Sur MSRC:

Le traitement des CCSVI est sécuritaire, mais l'efficacité n'est pas encore trés clairement démontrée

Lire la suite ... (pas le temps de traduire aujourd'hui...)

http://www.msrc.co.uk/index.cfm/fuseaction/show/pageid/2479
RnRrider
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 55
Localisation : The 13th Floor

Efficacité du traitement de "Libération" Empty Re: Efficacité du traitement de "Libération"

Message  RnRrider le Ven 1 Avr 2011 - 14:57

Le traitement des CCSVI est sécuritaire, mais l'efficacité n'est pas encore très clairement démontrée

L'angioplastie des veines obstruées qui drainent le cerveau et la moelle épinière semble sécuritaire pour les patients de sclérose en plaques, bien que son efficacité sur les maladies neurodégénératives soit plus qu'un effet placebo reste à prouver.
Telle est la conclusion de quelques centres rapportée ici à la réunion de la Society of International Radiology sur le traitement controversé pour ce que l'on a appelé insuffisance veineuse céphalo-rachidienne chronique (CCSVI).

Pas de pénurie de questions.

"Actuellement, il y a beaucoup d'inconnues et beaucoup d'incertitude", a déclaré Michael D. Dake, MD, de l'Université de Stanford à Palo Alto, en Californie, qui a appelé ce domaine "une zone de chaos" dans une session consacrée au débat.
L'angioplastie veineuse pour la CCSVI a généré une très forte demande chez les patients atteints de SEP, mais il y a eu un profond scepticisme de la communauté neurologique.
La théorie est que le flux veineux bloqué laisse des dépôts de fer dans le système nerveux central qui créent l'inflammation caractéristique de la SEP – ce qui n'est pas le processus auto-immun classiquement considéré comme responsable de la maladie. L'idée a été soulevée par un groupe italien qui a découvert la CCSVI dans presque tous les patients SEP qu'ils ont étudié, puis ils ont trouvé que de nombreux patients traités par angioplastie avaient une amélioration de leurs symptômes.
Le diagnostic c'est révélé difficile, avec de nombreuses études à défaut de reproduire cette incidence élevée de CCSVI.
Un autre problème est que le flux veineux central insuffisant, la malformation des valves veineuses, et d'autres problèmes dans les veines jugulaires et azygos constaté chez les patients SEP ne se traduit pas toujours par une pression élevée ou d'autres pertinence clinique claire, a noté Dake, qui a parlé à la session.
"Tout simplement parce que nous constatons des problèmes anatomiques, est-ce que cela a vraiment un rapport physiologique?" a t-il demandé aux participants, notant que le diagnostic de lésions graves et importantes dans les veines est totalement différent que celui pour les artères.

Pas de place pour les Cowboys

Un interventionniste de Ann Arbor, Michigan, dans le public a dit qu'il avait traité un patient SEP avec un effet spectaculaire malgré l'absence de sténose veineuse nette, mais "il s'est senti comme l'empereur revêtant ses habits neufs, j'ai traité quelque chose mais je n'étais pas vraiment sûr de ce que je faisais . "
"Nous reconnaissons que peut-être le génie est sorti de la bouteille pour un grand nombre de centres faisant cela", a répondu le modérateur de la séance Ziv J. Haskal, MD, de l'Université du Maryland Medical Center à Baltimore.
Lui et d'autres qui mènent la charge dans le traitement vasculaire SEP a invité les autres à la réunion qui envisagent de faire la procédure à pratiquer en toute sécurité dans un environnement contrôlé avec collecte méthodique de données "et que cela ne devienne pas une situation Wild West».
C'est ce que Kenneth Mandato, MD, de l'Albany Medical Center, Albany, NY, et ses collègues ont décidé de faire.
Le groupe fait état des résultats de 231 patients CCSVI avec SEP traités par angioplastie sous sédation légère à leur hôpital ou à proximité.
Dans leur expérience, 99,2% des patients ont été libérés dans les trois heures de traitement. Un patient a dû être hospitalisé pour une arythmie soutenue (0,4%).
Les complications majeures sont survenues chez trois patients (1,2%), qui avaient tous une thrombose veineuse post-opératoire dans les 30 jours et l'un d'eux avait aussi le stress cardiomyopathie induite (0,4%). Les complications mineures étaient les suivantes:
Thrombose ou de dissection après une angioplastie placement nécessitant stent dans 10,5%
maux de tête transitoires pour 9,1%
malaises au cou transitoire pour 16,9%
Urticaire du au produit de contraste pour rayons X dans 2,8%
arythmie transitoire dans 0,9%
Depuis lors, plus de patients atteints de SEP ont été traités avec moins de complications, entraînant une baisse des taux de complications du centre, a noté Mandato.
"Ce n'est pas une nouvelle technologie," a souligné Mandato lors d'une conférence de presse où les résultats ont été discutés.
Une deuxième étude de patients atteints de SEP traités par angioplastie 24 avec pose de stent dans certains cas pour CCSVI a donné un cas de saignement inguinale, deux cas d'hématome inguinal, et un hématome rétropéritonéal.
L'effet clinique initial des améliorations des symptômes de la SEP était "notable" chez 16 des 24 patients et une "légère" amélioration pour cinq, les trois autres ne voyant aucun avantage, a déclaré João Martins Pisco, MD, de l'Hôpital Pulido Valente et St. Louis Hospital Lisbonne, Portugal.
Six à huit mois plus tard, huit patients ont eu une récidive de l'obstruction veineuse, et un patient a vu ses améliorations se dégrader.
Haskal a signalé sur une autre série de 18 patients SEP traités pour la CCSVI des améliorations "uniformément positives" rapportées par les patients dans les résultats et la qualité de vie. Le groupe a également noté une amélioration moteur et de l'équilibre.
Parmi les complications, un cas de figure de rupture de soupape de la veine jugulaire interne, réglée par ballon et stent.
Mandato a aussi signalé des changements positifs dans les symptômes des patients pour ceux dont la maladie est moins sévère ainsi que pour les patients en fauteuil roulant.

Aucune solution globale

Alors que la confirmation de l'efficacité aura besoin de plus grandes études, ces premiers rapports de sécurité sont un squelette rassurant pour les soutenir, selon Mandato co-auteur Gary P. Siskin, MD, également d'Albany Medical Center.
Trois décès ont été rapportés dans l'expérience à travers le monde avec des traitements vasculaires pour la SEP, a t-il noté, mais tous ont été liés à des médicaments pour éclaircir le sang ou à l'utilisation d'anticoagulant.
"Nous reconnaissons qu'il y a des risques dans cette procédure, et nous croyons, sur la base des données présentées ici, que dans l'ensemble il s'agit d'une procédure sûre, avec un très faible risque de complications majeures", a t-il déclaré aujourd'hui à MedPage.
La position de la Society of Interventional Radiology est que les médecins, face à des preuves non concluantes, ont à prendre la décision avec les patients et leurs familles sur une base individuelle, en prenant en considération la situation sanitaire et la réponse aux traitements antérieurs.
"Le problème est que ces patients sont vraiment désespérés", a déclaré aujourd'hui Lindsay Machan, MD, de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver.
Avec les groupes de patients SEP faisant la promotion de la procédure sur Internet et par le biais de réseaux sociaux, les patients font le saut, avant la démarche scientifique, pour demander le traitement, a t-il dit.
"Il s'agit d'un aperçu de notre avenir en tant que médecins", a t-il prédit.

Source: Medical News Today © 2011 Everyday Health, Inc. (01/04/11)


Dernière édition par RnRrider le Jeu 7 Avr 2011 - 6:21, édité 1 fois
avatar
dane83

Messages : 1741
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 61
Localisation : la crau

Efficacité du traitement de "Libération" Empty Re: Efficacité du traitement de "Libération"

Message  dane83 le Ven 1 Avr 2011 - 22:01

si cela continue je vais pleurer!!! monkey
Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Efficacité du traitement de "Libération" Empty Re: Efficacité du traitement de "Libération"

Message  Domyleen le Mer 6 Avr 2011 - 22:09



Sur MSRC:

L’angioplastie veineuse CCSVI est sécuritaire pour la SEP - étude

Le traitement endovasculaire des insuffisances veineuses chroniques céphalo-rachidiennes (CCSVI) chez les patients atteints de sclérose en plaques (MS) sont sûres et peuvent être effectuées sur une base ambulatoire.

Kenneth Mandato, MD, radiologue interventionnel à l'Albany Medical Center à New York, a présenté les résultats d'une analyse rétrospective des données de sécurité d'un centre unique ici à la 36e réunion scientifique annuelle de la Society of Interventional Radiology (SIR)

Ziv J. Haskal, MD, RESV, FACR, FAHA, FCIRSE, chef de radiologie vasculaire et interventionnelle à l'Université du Maryland Medical Center à Baltimore, a parlé avec Medscape Informations médicales et décrit cette approche du traitement de la SEP comme "la chose la plus controversée, que j’ai eu l’occasion de voir en presque 30 ans. "

Dr Mandato a spécifiquement évalué les résultats du traitement endovasculaire des soins ambulatoires sur les veines jugulaires internes et azygos, identifié et décrit les effets indésirables et les complications qui ont eu lieu dans les 30 jours suivant la procédure. L'étude consistait en 247 procédures qui ont été effectuées sur 231 patients (147 femmes et 84 hommes), dont l'âge variait de 25 à 70 ans. Pour 99,2% (245 sur 247) des procédures, les patients ont été libérés dans les 3 heures.

Les auteurs notent que lors des essais, des arythmies étaient survenues chez 3 patients et qu'un de suivi cardiaque était essentiel. En outre, des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l'utilité de cette procédure comme une option de traitement pour la SEP. Plus précisément, la recherche est nécessaire pour élucider la sélection des patients, la technique de l'angioplastie, et l'efficacité.

Dr Haskal est l'un des principaux investigateurs de la recherche ISR (Consensus Panel) sur la gestion des interventions endovasculaires des CCSVI chez les patients atteints de SEP. L'automne dernier, le groupe de consensus a publié une déclaration soutenant la position de haute qualité de la recherche clinique pour déterminer l'innocuité et l'efficacité des traitements interventionnels pour la SEP.

Environ 500.000 personnes aux Etats-Unis ont la SEP - généralement considérée comme une maladie incurable et invalidante. Selon le Dr Haskal, de nombreux patients avec la SEP partent au Costa Rica, au Koweït, en Inde, et dans d'autres pays pour recevoir une angioplastie.

Il a décrit cette approche de "la médecine axée sur Facebook," et a expliqué qu'il y a un danger pour que les patients deviennent la proie de personnes qui ne prennent pas vraiment les intérêts des malades à coeur. Il va même plus loin et ajoute que la majorité des neurologues trouvent que cette méthode de traitement à la SEP est odieuse. Selon le Dr Haskal, «Je ne saurais trop insister sur la rumeur [angioplastie dans le traitement de SEP]."

Le SIR relève la position énonçant que l'utilisation d'un traitement chez les patients atteints de SEP doit être déterminée sur une base spécifique au patient et doit être fondée sur le statut sanitaire du patient et la tolérance des traitements antérieurs, ainsi que la plausibilité scientifique du traitement. SIR encourage les patients atteints de SEP pour continuer à discuter des options de traitement avec les neurologues. Actuellement, les données scientifiques n'appuient pas l'utilisation systématique de l'angioplastie et des stents en tant que le traitement de la SEP, mais la SIR convient que les résultats préliminaires sont très prometteurs.

Les recherches du Dr Mandato indiquent que l'angioplastie pour CCSVI est une procédure sûre. Si un patient est soupçonné d'avoir CCSVI, Dr Mandato suggére (selon Medscape Actualités médicales) qu'ils fassent d'abord une échographie pour déterminer l'insuffisance veineuse. L'examen technique devrait permettre aux médecins de comprendre la sécurité de la procédure.

Dr Mandato a également discuté de la base scientifique de cette approche. Il a expliqué que l'idée initiale est venue de Paolo Zamboni, MD, un chirurgien vasculaire en Italie dont l'épouse était atteinte de SEP. M. Zamboni fait le lien entre débit veineux et la pathologie dans le cerveau. Il a publié une série de cas de patients atteints de SEP qui ont bénéficié d'une amélioration après une angioplastie de la veine jugulaire. Cette publication en 2009 par le Dr Zamboni a suggéré que CCSVI pourrait contribuer à la SEP et ses symptômes ( J Neurol Neurosurg Psychiatry;. 2009 80:392-399 ).

Dr Mandato a expliqué que d'un point de vue médical, cette publication a reçu beaucoup d'intérêt - à la fois positifs et négatifs. Dr Mandato a également noté que davantage de travail doit être fait pour comprendre scientifiquement s'il y a une quelconque efficacité. Il a demandé: "Est-ce que la sortie veineuse ajoute une aggravation des lésions, ou avons-nous affaire à des veines anormales qui seraient à l'origine (de la SEP)?" Il a expliqué qu'il y a beaucoup de théories encore qui n'ont toujours pas été étayées par des preuves.

Il effectue actuellement une analyse rétrospective des données sur l'efficacité de la cohorte étudiée dans l'analyse de sécurité et est en train de recueillir des données d'un essai prospectif.

Source: Aujourd'hui Copyright © 1994-2011 Medscape par WebMD LLC (06/04/11)

Contenu sponsorisé

Efficacité du traitement de "Libération" Empty Re: Efficacité du traitement de "Libération"

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 25 Mai 2019 - 22:06