ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


ATX-MS-1467

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

ATX-MS-1467

Message  Domyleen le Sam 2 Avr 2011 - 0:20



Sur MSRC:

Les patients atteints de SEP dans 'l'espoir' d’un essai sur un médicament lancé à Bristol

Un traitement pour freiner la propagation de la sclérose en plaques pourrait devenir une réalité pour les patients SEP après le lancement d'un grand essai à Bristol.
Le nouveau médicament développé dans la ville a été trouvé pour arrêter l'attaque du système immunitaire sur l’enveloppe des cellules nerveuses. Contrairement aux autres traitements médicamenteux qui ne semblent pas empêcher le système immunitaire de lutter contre les virus.
Il a été développé par la société Apitope, interne à l'Université de Bristol, qui pense qu'il pourrait prévenir les rechutes et stopper la dégénérescence.
Une étude sur la façon dont le traitement est efficace chez 40 personnes a été lancée et les patients sont recrutés pour l'essai.
(…)
Une étude sur six personnes avec cette forme (progressive) de sclérose en plaques a déjà été effectuée à Bristol. Le projet de recherche suivant est dirigé par l'Hôpital national de neurologie et de neurochirurgie à Londres, et recrute des personnes atteintes de la forme récurrente de la SEP pour étudier comment agit le traitement, actuellement connu sous le nom ATX-MS-1467 ,
Il est composé de peptides synthétiques qui imitent les naturelles, et est injecté sous la peau, tous les 15 jours.
Comme indiqué précédemment dans le Evening Post, qui fait partie de l'opération, Apitope est maintenant basé en Belgique, mais la base scientifique de l'entreprise reste à Bristol.
La société travaille également sur les thérapies pour d’autres maladies auto immunes - où le système immunitaire de l'organisme s'attaque lui-même - et espère passer à des essais cliniques pour ces traitements potentiels dans les 18 à 24 mois.
Le directeur général d’Apitope, Keith Martin a déclaré: "Il s'agit d'une approche intéressante et passionnante pour le traitement des maladies auto immunes en général, dont la SEP.
"La chose importante est que ce que nous faisons, c'est notre approche visant à la partie du système immunitaire qui va mal, sans toucher une autre partie, ce qui est une amélioration significative.
"Les données pré-cliniques, obtenues suggèrent que nous pouvons prévenir les rechutes de façon significative de 80 à 90 pour cent. Ce que nous devons être en mesure de faire maintenant est de démontrer que c’est le cas, cliniquement pour les patients.
«Nous sommes très enthousiasmés par le potentiel pour traiter la maladie, non seulement pour prévenir les rechutes, mais aussi, traiter la cause sous-jacente."
Un autre essai clinique suivra l'actuel, mené sur d’autres sites à travers le pays, notamment à Oxford et Plymouth.

Source: thisisbristol (c) Northcliffe Media 2011 (31/03/11)

Invité
Invité

Re: ATX-MS-1467

Message  Invité le Sam 2 Avr 2011 - 4:41



Il me semble que ds l'idée, ce traitement repose sur le mm principe que Copaxone : mélange de peptides = ttes petites protéines (10-30 acides-aminés), qui ressemble un peu à des fragments de myéline et "noie" le poisson = anticorps anti-myéline. A part que le mix de peptides pourrait différer bien sûr. L'intérêt des peptides, c'est qu'on peut les FABRIQUER par des méthodes "chimiques" et dc varier leur composition à volonté. Pour fabriquer une protéine (souvent X100 acides-aminés), on utilise plutôt des approches ADN recombinant (= OGM = clonage = biotechnologie etc...). Généralement il est possible de produire une protéine recombinante donnée, mais certainement pas une collection infinie.

J'ai envoyé un mél à Apitope pour leur poser la question.

http://www.apitope.com/research/index.html

    La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 20:38