ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Névralgie

Partagez

Me

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Aquitaine

Névralgie

Message  Me le Lun 11 Avr 2011 - 12:03

d' Arnold

(mais du Trijumeau ma question resterait la même;)

Avez vous réussi à trouver qqch qui vous soulage?

me
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Névralgie

Message  Domyleen le Lun 11 Avr 2011 - 23:13


Bonjour Me! Very Happy

Je viens tout juste de répondre à Théaoups (présentations) en lui disant que mon premier(?) symptôme SEP s'était produit vers mes 18 ans, or il se trouve que cela avait été diagnostiqué au départ,comme étant des névralgies d'Arnold! (coïncidence, ce soir...??) ... j'avais fait une crise tellement violente que je croyais que j'allais mourir, et je ne voyais plus du tout pendant au moins 5 mn ... des camarades de classe avaient dû me soutenir (je n'y voyais plus)et m'emmener à l'infirmerie... je me souviens juste que j'avais crié, car c'était comme si j'avais reçu une grosse décharge électrique... affraid

Je viens de rechercher des infos (en googlelant) et suis tombée sur le forum de Docti: ce qui m'interpelle, c'est que deux des intervenantes qui participent à cette discussion sur ce "syndrome d'Arnold" ont toutes les deux une SEP (Mailusine2 que j'ai souvent lue sur les forums SEP, et Naton) Coïncidence?? Symptôme SEP??

Voici la discussion:
http://forum.doctissimo.fr/sante/alzheimer-parkinson/nevralgie-arnold-sujet_150800_1.htm

Perso, ayant fait des séances de chiropractie pour des douleurs à la nuque, j'avoue que depuis, je n'ai plus de névralgies... y aurait-il un rapport???




Me

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Aquitaine

Re: Névralgie

Message  Me le Mar 12 Avr 2011 - 7:20

Merci pour ta réponse rapide.

J'en suis à mon 2ème neuro " et NOn, non, les névralgies n'ont rien à voir avec la SEP............
et le FINGOLIMOD...............c'est merveilleux."
"Lui,il décidera de le prescrire ou non à ses malades, Twisted Evil ," et j'ai très humblement souligné qu'il fallait prendre en compte les effets secondaires.Il peut se le mettre au C.L son fingo, je n'en veux pas!
J'en ai marre, ils nous prennent vraiment pour des cons. J'en ai marre de ménager leur susceptibilité, j'en ai marre de me mettre un boeuf sur la langue.

Ah oui j'oubliais :"Je suis des malades depuis 15 ans ils vont très bien!!!!" Là je lui ai dressé un tableau un peu plus exact de la maladie!!! (non non, ils ne vont pas très bien) lui expliquant gentillement et avec diplomatie (ce qui n'est pas mon fort), que la SEp c'était aussi de la fatigue, des troubles de la concentration, urinaires....,
Si encore je débutais dans la SEP Mad

Au début de la maladie,je vous trouvais durs envers les neuros MAINTENANT je comprends

Me
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Névralgie

Message  Domyleen le Mar 12 Avr 2011 - 20:25

avatar
alain68

Messages : 343
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 61
Localisation : Alsace

Re: Névralgie

Message  alain68 le Mer 13 Avr 2011 - 10:41

Bonjour,
à l'âge de 42 ans, j'ai eu pour la seule fois dans ma vie la GRIPPE, la vraie, INFLUENZA. C'est à ce moment là qu'étant EDSS 1.0 j'ai eu une poussée se manifestant pas une névralgie du trijumeau. Jouissif, effectivement et soulagé par des opiacées (je ne me rappelle plus le nom). 3 semaines absent du boulot.
"La grippe ? Plus jamais ça" Ca fait plus mal que les calculs dans les reins.
Depuis ce temps là, je me suis fait vacciné contre la grippe toutes les années, sauf l'an dernier à cause du H1N1.

Alain
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Névralgie

Message  Domyleen le Mer 13 Avr 2011 - 11:28

C'est une solution de dernier recours, si les médocs ne "fonctionnent" pas (ou plus), ou causent de graves effets secondaires.... Voici un aticle sur l'intervention chirurgicale du Trijumeau qui me rappelle étrangement une autre chirurgie... or elle semble pratiquée sans problèmes majeurs, depuis 15 ans, avec 92% de réussite immédiate (et aussi des rechutes..)
Et cette intervention semble toujours ...controversée!! Crying or Very sad

http://users.skynet.be/neurochirurgie.citadelle/lipome.html

LES NEVRALGIES DU TRIJUMEAU ET DU GLOSSO-PHARYNGIEN.
De la théorie du conflit vasculo-nerveux au geste chirurgical.


Jacques Daniel BORN

Résumé
La névralgie du trijumeau (V), encore trop souvent décrite comme affection « idiopathique », conserve pour bon nombre de praticiens une origine mystérieuse. En fait, dans plus de 90% des cas, elle a pour origine la présence d’un conflit vasculo-nerveux (CVN) situé au niveau du tronc cérébral, à l’émergence du nerf V(….)
Notre expérience de cette chirurgie depuis 15 ans et l’analyse de nos résultats nous permettent d’illustrer la réalité de ce CVN et, lorsque le traitement médical devient inefficace ou provoque des effets indésirables, de plaider, même chez le sujet âgé, pour la réalisation d’un geste thérapeutique respectueux de la fonction neurologique, à savoir une décompression micro-chirurgicale(…)

Introduction
La névralgie du trijumeau est l’une des pathologies les plus douloureuses connues chez l’homme. Dès lors, il n’est pas étonnant que de nombreux cliniciens se soient intéressés à sa physiopathologie et à son traitement. Les thérapeutiques chirurgicales de cette affection sont parmi les plus anciennes de l’histoire de la neurochirurgie. Elles sont apparues bien avant les traitements médicamenteux.
(…)
La décompression vasculaire micro-chirurgicale popularisée par Jannetta a pour but de lever le conflit vasculo-nerveux tout en respectant l’intégrité du nerf et sa fonction. Cette technique est conservatrice (…)

Le concept de conflit vasculo-nerveux

Dès 1934, DANDY (1) évoquait, dans la genèse de la Névralgie du V, la présence d’une artère conflictuelle déformant l’origine du nerf. En 1947, CAMPBELL et KEEDY (2) décriront également, dans l’hémispasme facial (HSF), mouvement anormal touchant une hémiface et perturbant profondément les relations socioprofessionnelles, la présence d’une boucle vasculaire comprimant le nerf facial (VII). Pour expliquer ces deux pathologies, JANNETTA a développé le concept de CVN. Selon cet auteur, une ou plusieurs structures vasculaires, le plus souvent artérielles mais parfois veineuses, comprime les nerfs V ou VII au niveau de leur root entry ou exit zone (REZ). Cette région, qui correspond à la jonction entre les myélines centrale et périphérique du nerf, représente une zone de fragilité où la compression va plus aisément provoquer des foyers de démyélinisation à l’origine de transmissions ephaptiques (…).
Malgré les nombreux travaux réalisés depuis 1966, cette étiologie reste aujourd’hui controversée (…). Peut-être faut-il voir l’origine de cette controverse dans notre inconscient pour lequel la matérialisation d’une lésion sous la forme d’une image est perçue comme le sceau indispensable à l’identification d’une affection chirurgicale, l’invisible relevant de la médecine . (…)

Matériel Clinique

De janvier 1988 à décembre 2000, nous avons pratiqué 184 décompressions micro vasculaires chez respectivement 104 patients atteints d’une Névralgie du V, 78 présentant un HSF, et chez un malade ayant une névralgie du glosso-pharyngien (…) Cette étude clinique porte sur les 105 patients qui ont bénéficié d’une décompression vasculaire du V ou du IX. Dans cette population, on observe une légère prédominance féminine (53%). Plus de la moitié des malades (56%) a subi préalablement, dans d’autres centres, un ou plusieurs traitements par abord percutané mais sans effet bénéfique durable et parfois avec des effets secondaires non négligeables (dysesthésies invalidantes et anesthésies douloureuses). Ainsi, 7 % ont été traités par injection de glycérol, 46 % par thermocoagulation, allant de 1 à 8 procédures, et 6% par compression du Gasser à l’aide d’un ballonnet. L’évaluation de nos résultats a été réalisée 5,2 ± 2,7 ans après l’intervention.
(…)

Technique Chirurgicale de la décompression vasculaire

(…).
Initialement, si une veine était responsable de la compression, elle était coagulée puis sectionnée. A l’heure actuelle, nous cherchons, comme pour un conflit artériel, à la disséquer puis à la transposer. Dans cette série homogène, les artères conflictuelles ont toujours été tractées et fixées à distance en prenant soin d’éviter tout traumatisme ou compression du V. La durée moyenne de l’hospitalisation est de 4 jours, le patient se levant le lendemain du geste chirurgical. Le traitement médical est arrêté en 3 jours.

Résultats

Un conflit vasculo-nerveux a été objectivé chez 102 patients (97%). L’élément compressif est artériel dans 78% des cas et veineux dans 19%. L’artère cérébelleuse supérieure est impliquée dans 91% des conflits artériels.
En post-opératoire immédiat, 92% des patients sont totalement soulagés et présentent un examen neurologique normal. Chez 6%, il existe une hypoesthésie faciale sans douleur et 3 patients, chez lesquels nous n’avons pas trouvé de conflit, conservent des algies faciales. A 5 ans, nous observons encore 83 patients (79%) totalement asymptomatiques. Neuf malades sont stabilisés par la prise d’une médication et parmi eux 2 ont été réopérés selon la même technique sans retrouver de nouveau CVN . Enfin, chez 13 patients (12%) nous déplorons un échec avec un mauvais contrôle des douleurs.(…) Dans cette série, deux patientes présentant une sclérose en plaques avec une Névralgie du V ont été opérées. L’IRM évoquait clairement la présence d’un CVN. Ce dernier à été retrouvé lors du geste chirurgical et sa levée a guéri les malades. Les suites opératoires ont cependant été marquées par la disparition plus lente de la symptomatologie douloureuse .(…).
Nous n’avons enregistré aucun décès. Il n’y a pas eu d’hématome postopératoire ni de ramollissement cérébelleux. Les complications observées sont 2 parésies transitoires du IV et une du VI, deux hypoacousies, un retard de cicatrisation chez un patient traité de longue date par de hautes doses de corticoïdes, un œdème pulmonaire au réveil et une méningite aseptique. Six patients signalent une hypoesthésie faciale peu invalidante prédominant dans le territoire de la branche mandibulaire du V.
Discussion

JANNETTA fut le premier neurochirurgien à proposer le concept de décompression micro vasculaire. Bien qu'un nombre important de neurochirurgiens aient manifesté initialement leur scepticisme, l'expérience croissante plaidait pour une validation de ses observations. Aujourd'hui cependant, certains restent hostiles à cette interprétation.
En 1996, JANNETTA (6) a publié ses résultats qui portent sur 1185 malades opérés durant une période de vingt ans. En postopératoire immédiat, 80% des patients constatent la disparition totale des douleurs, 16% enregistrent une amélioration significative tandis que 2% conservent la symptomatologie de départ. A dix ans, il observe 64% d'excellents résultats et 4% de bons. Nos résultats sont comparables à ceux de ce pionnier et confirment l’efficacité de la décompression vasculo-nerveuse du V. Durant ces interventions, aucune compression, aucun traumatisme n’a été infligés au V. Ce n’est certes pas via une agression du nerf que nous sommes efficaces. Notons que, lorsqu’un conflit n’est pas visualisé, nous enregistrons un échec thérapeutique.
Dans ce travail, nous montrons que la découverte d’un conflit de type veineux offre un pronostic significativement moins bon à long terme que la présence d’une boucle artérielle. A l’heure actuelle, nous proposons de ne plus sectionner ces veines mais de les transposer également à distance pour éviter l’apparition de nouvelles collatérales.
Dans notre série, les complications postopératoires sont peu fréquentes. Nous n’observons ni séquelles définitives ni décès et, chez les patients guéris, nous conservons intactes, dans 94% des cas, les fonctions du V. Par contre, les techniques percutanées sont destructrices et génèrent des déficits plus ou moins sévères. SINDOU et KERAVEL (7) ont réalisé chez 609 patients des thermocoagulations. Les troubles sensitifs sont présents chez 20% des opérés. On retrouve une hypoesthésie cornéenne chez 23%, une kératite chez 4%, une atteinte masticatrice chez 27% et une paralysie oculomotrice chez 4,2% des patients. Ces auteurs confirment qu’il existe une proportionnalité quasi obligatoire entre l’efficacité à long terme et la présence d’effets secondaires.
(…)
. Dans un article récent, B. POLLOCK (Cool, spécialiste des traitements radio chirurgicaux à la Mayo Clinic, concluait en soulignant que la décompression vasculo-nerveuse devait rester le premier traitement à proposer aux patients atteints d’une névralgie trigéminale rebelle aux différents traitements conservateurs. Pour nous, la radiochirurgie a sa place dans le traitement de la névralgie du V chez les patients présentant un déficit des fonctions vitales. Enfin, il faut également savoir que l’effet bénéfique du Gamma Knife est retardé en moyenne de 3 à 4 semaines après l’irradiation.
(…)
Suit une mise en garde concernant les patients , âgés, qui attendent le dernier moment pour être opérés en urgence : les résultats ne sont, dans ce cas, guère concluants…

Conclusion

On peut conclure aujourd’hui en disant que, parmi les traitements chirurgicaux, seule la décompression vasculaire micro-chirurgicale offre une guérison à distance sans séquelle. C’est le premier traitement chirurgical à proposer après échec du traitement médical.


Dans cet article, on parle d'une démyélinisation du nerf qui est comprimé, par une veine ou une artère ... (la compression expliquerait l'attaque de la myéline? (???) de quelle manière ??? Donc, théorie différente de celle de Zamboni, à priori(???) ... or les névralgies trigéminales semblent liées à des "symptômes de la SEP", alors, cette attaque de la myéline, ??? toujours le mystère! pale
... Toujours plus de questions, et peu de réponses, mais on avance vers des solutions de "guérison" de certains symptômes ... SEP!

alnama

Messages : 478
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 56
Localisation : En région

Re: Névralgie

Message  alnama le Mer 13 Avr 2011 - 18:27

N'y connaissant rien, j'ai tapé sur google névralgie trijumeau sclérose plaques et voici sur quoi je suis tombé !!

Le risque de développer une névralgie du trijumeau chez les patients
porteurs d'une sclérose en plaques est multiplié par 400 par rapport à
la population normale. C'est pourquoi, chez tout sujet jeune présentant
une névralgie du trijumeau, le diagnostic de sclérose en plaques doit
être recherché de façon systématique.


http://sante-guerir.notrefamille.com/v2/services-sante/article-sante.asp?id_guerir=7567


Me

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Aquitaine

Re: Névralgie

Message  Me le Jeu 14 Avr 2011 - 6:28

Merci à tous,

J'avais aussi "googelé" et bien sûr, ce que j'ai pû lire, m'a mis la puce à l'oreille.

Mais quelle réaction prendre quand le neuro vous affirme dur comme fer qu'il n'y a aucun rapport avec la SEP!! et qu'il faut s'adapter!!!!!!!!!! 12 ans d'études pour dire ça aux patients WAOW je suis impressionnée.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ce matin il fait beau et les oiseaux chantent... et Sarko a dû renoncer à son bouclier fiscal...
bonne journée
me
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Névralgie

Message  MPascale le Jeu 14 Avr 2011 - 8:23


Moi, neuro avait AFFIRME que les explosions électriques que je ressentais ds ts le corps (genre >Verdun) en plein ds une poussée n'avaient rien à voir av la SEP ! Waouh, 12 ans d'études pr en arriver là !!!
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Névralgie

Message  Domyleen le Jeu 14 Avr 2011 - 20:36

@Me a écrit:Merci à tous,

Mais quelle réaction prendre quand le neuro vous affirme dur comme fer qu'il n'y a aucun rapport avec la SEP!! et qu'il faut [color=red]s'adapter!!!!!!!!!! me

Parmi les symptômes qui évoquent une SEP : (en principe, tous les neuros le savent…)

"b) La névralgie trigéminale
Elle est très évocatrice de la sclérose en plaque en montrant une douleur trigéminale spontanée ou le plus souvent provoquée par la stimulation d'une zone-gâchette cutanéo-muqueuse dans le territoire du trijumeau.
c) La paralysie faciale et les vertiges
Ceux-ci peuvent être périphériques ou centraux avec respect du territoire facial supérieur dans le cas de la paralysie faciale.
+ La dysarthrie (difficulté à articuler)

Son déterminisme est la paralysie faciale, le syndrome cérébelleux et un syndrome pseudo-bulbaire."http://www.medinfos.com/principales/fichiers/pm-neu-scleplaques3.shtml

avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Névralgie

Message  Domyleen le Jeu 14 Avr 2011 - 21:53



Sur le site de la MS Society du Canada:

Névralgie du trijumeau :

Cette douleur aiguë et fulgurante touche un côté, voire les deux côtés du visage, et disparaît au bout de quelques secondes ou de quelques minutes. Dans certains cas, elle survient lorsqu’on stimule une zone « gâchette » du visage. Chez l’adulte de moins de 45 ans, elle évoque fortement la SP. Elle est causée par la démyélinisation des fibres trigéminales situées dans le tronc cérébral. N’importe quel mouvement du visage ou le simple fait de mâcher, de sourire ou d’effleurer le visage suffisent à la déclencher ou à l’exacerber. Elle peut s’accompagner d’un engourdissement des contours du visage. Comme elle peut être localisée autour de l’œil ou derrière l’œil, on la confond parfois avec la névrite optique.
La névralgie du trijumeau est 400 fois plus fréquente chez les personnes atteintes de SP – elle touche 2 pour cent d’entre elles – que dans le reste de la population. Parmi les stratégies de prise en charge de ce type de douleur, on compte le traitement par des anticonvulsivants. La carbamazépine est l’agent qui s’est révélé le plus efficace dans ce cas, mais la phénytoïne, la gabapentine et le valproate conviennent aussi. C’est parce que cette douleur survient de manière sporadique que les analgésiques la traitent moins efficacement que les anticonvulsivants. Les personnes qui en souffrent ont beaucoup de mal à manger normalement et doivent donc faire attention à leur alimentation.


Comme sur le lien d'Alain 68, Il est évident que ce symptôme a un rapport avec la SEP!!! ....et que les neuros sont au courant: alors, Me, le tien est vraiment neuro??? Rolling Eyes
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Névralgie

Message  MPascale le Ven 15 Avr 2011 - 0:16

@Me a écrit:Mais quelle réaction prendre quand le neuro vous affirme dur comme fer qu'il n'y a aucun rapport avec la SEP!! et qu'il faut [color=red]s'adapter!!!!!!!!!! 12 ans d'études pour dire ça aux patients WAOW

Tu imprimes les passages informatifs de ce fil et les laisses négligeamment derrière toi la prochaine fois que tu le vois, ou les lui envoies par courrier.

Et puis tu cherches un nouveau neuro !!!

Me

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Aquitaine

Re: Névralgie

Message  Me le Ven 15 Avr 2011 - 5:24

Merci pour vos conseils mais je viens de changer!!!

et où trouver????
Pour le moment il m' a prescrit 20 séances de massage chez un kiné et rééducation du cou...On envisagera des [size=18]infiltrations chez un rhumato ensuite.

J'ai pris un RV dans un centre anti-douleur et également avec mon neuro "expert".

Ah oui, j'oubliais NOUS DEVONS NOUS ADAPTER. ce n'est pas ce qu'on fait déjà NON NON Very Happy
Et qu'est ce qu'on va se plaindre? Hein? Il y la Lybie, le Japon...
et qu'est ce qu'on va leur demander des médocs? Ils [size=18]ont fait 12 ans d'études ils ne se rabaissent pas à cette mission de prescripteur!! non c'est indigne!

le pire est qu'il avait le melon parce qu'il avait fait 12 années d'étude mais je m'en tape. Je lui ai dit qu'il pouvait avoir étudié 24 ans, je n'en ai cure, je ne me sens pas plus aidée et que je sois à Dakar, New york ou Pekin, j'aurai droit à mon Rebif. PAREIL.


BLABLABLA

me
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Névralgie

Message  MPascale le Ven 15 Avr 2011 - 7:52


Colle au neuro "expert", explique-lui le pb rencontré av le neuro pas expert. Un médecin n'acceptera JAMAIS d'en critiquer un autre av toi, ms ça laisse une trace...
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Néralgies; pour Olivia!

Message  Domyleen le Lun 23 Mai 2011 - 23:51



Réponse à Olivia:


Olivia, je réponds donc à ton mp sur le forum, car des lecteurs peuvent plus sûrement nous donner qques renseignements sur cette « névralgie d’Arnold », et comment la traiter …

Perso, donc, je n’en ai souffert qu’une seule fois, à 17-18 ans (si toutefois, il s’agit bien de la « névralgie d’Arnold » (c’est ce que m’avait dit un généraliste peu de temps après …) : très vive douleur au niveau de la tempe gauche (une décharge électrique : j’ai cru mourir !) : la douleur avait commencé derrière la nuque, comme un éclair, puis le dessus de la tête, et tout le côté gauche, surtout la tempe, en une fraction de seconde, pour finir au niveau des yeux puisque je ne voyais plus rien pendant 3 ou 4 minutes …
(mes camarades m’ont dit, par la suite, que j’avais hurlé … en me tenant la tête) …
C’est la seule fois où on a parlé de « névralgie d’Arnold » !
Avant, et après, j’avais des céphalées, des névralgies (trijumeau) et d’autres maux de tête attribués à des chutes de tension)…

En fait ma période de névralgies a duré pendant l’adolescence : depuis, j’en ai eu très peu, et je n’en souffre plus du tout depuis plusieurs années … Les seuls traitements dont je me souviens ont été des anxyolitiques et antidépresseurs (je souffrais aussi de dépression durant ces périodes…), sinon, sur les conseils d’un médecin, j’ai fait des séances chez un chiropraticien (ou éthiopathe, ou ostéo ?? bref, manipulation du cou et du crâne), et c’est tout ! Je n’ai plus de névralgies, et j’ai du mal à me rappeler ces années de maux de crâne quasi quotidiens… Comment cela a fini par prendre fin ? … je n’ai pas d’explications ! ???

D’autres ont peut-être connu des situations similaires (la névralgie d’Arnold touche très peu de personnes, … mais surtout des sépiens) et ont pu être soignés ??

Je te souhaite, Olivia, d’avoir des témoignages plus explicites que le mien, mais, statistiquement, peu de patients sont concernés … (tant mieux, qque part ..)

Voici qques liens, cela peut t’aider : surtout, il y a peut-être la solution du « Gamma-knife » (dernier lien), si aucun médoc (ou infiltrations) ne se montre efficace, et cette neurochirurgie semble apporter un bon résultat !

Bon courage, Olivia !

Extraits :

Causes : Lorsque la douleur est continue, une cause locale peut être retrouvée : Une lésion cervicale haute (blocage d'une vertèbre cervicale) Une inflammation (due à un rhumatisme entre autres) Une lésion de la base du crâne Une syringomyélie : cette maladie relativement rare se caractérise par la présence dans la moelle épinière (plus particulièrement dans le segment cervical, correspondant à peu près au cou) d'une cavité se formant progressivement dans la substance grise, contenant un liquide pathologique (jaunâtre) et entraînant la destruction progressive des fibres nerveuses spécialisées dans la sensibilité de la peau au chaud, au froid et à la douleur.

Traitement : Il comporte habituellement : Des infiltrations locales de corticostéroïdes (cortisone) ou de novocaïne (anesthésiant local) qui soulagent généralement le patient, mais parfois de façon temporaire. Une rééducation du rachis cervical, qualifiée de myotensive, en rotation et des deux côtés, pouvant apporter une amélioration notable. De la mésothérapie sans utilisation de cortisone, essentiellement par la technique dite de nappage. La cortisone doit être utilisée en injection profonde et jamais en injection cutanée ou sous-cutanée, car il existe des risques de destruction locale de la peau.
Une autre cause est l'atteinte du trijumeau à l'intérieur même du tronc cérébral par la sclérose en plaques ou d'autres causes de démyélinisation (perte de la myéline, qui est la substance graisseuse entourant et protégeant les nerfs) ou secondaire à un ramollissement ou à une tumeur.

http://www.arnoldalgie.com/pages/definition.htm


Un lien très intéressant, avec le nom d’un docteur à Paris (possible de le contacter : ??)

http://www.afcavf.fr/index/page/id/algie_vasculaire_de_la_face


Sinon, j’ai lu (sur un des liens ci-dessus que qqu’un s’était fait opéré par « gamma-knife » et avait obtenu d’excellents résultats … (à l’hôpital de la Timone à Marseille) , mais c’est possible aussi à La Pitié Salpêtrière depuis le début de ce mois-ci.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/gamma-knife-ou-comment-operer-le-cerveau-sans-bistouri_29966/

alnama

Messages : 478
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 56
Localisation : En région

Re: Névralgie

Message  alnama le Mar 24 Mai 2011 - 7:24

@Me
il me semble qu'à Toulouse, il y en a un aussi
http://www.chu-toulouse.fr/le-traitement-par-radiochirurgie

Me

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Aquitaine

Re: Névralgie

Message  Me le Mar 24 Mai 2011 - 16:11

Merci à tous pour vos précieux conseils.

J'ai été mise sous anti douleurs très costauds et je vais mieux. Revers de la médaille: vertiges, nausées, fatigue.Donc je reste au lit et je n'en bouge pas.
Me
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Névralgie

Message  MPascale le Mer 25 Mai 2011 - 8:34


Moi aussi on m'a filé en guise d'antidouleur (très très mal aux jambes) un "antidépresseur" hypercostaud (Cymbalta). Résultat des course (après une 1ère prise) : nausées, mal de tête, suées, impression d'être complètement défoncée pdt plusieurs heures. J'ai tout arrêté immédiatement. Soit-disant, ce serait allé mieux ap qq jours !!! On ne m'avait pas prévenue de ces effets 2aires (merci neuro). Et puis, je ne savais pas que c'était un antidépresseur, médocs av lesquels j'interagis généralement très mal.Donc, méfiance qd mm.

    La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 3:52