ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


SEP et Maladie Coeliaque ..

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

SEP et Maladie Coeliaque ..

Message  Domyleen le Mer 20 Avr 2011 - 11:29



Sur MSRC:

Prévalence de la maladie coeliaque dans la sclérose en plaques

Résumé

Contexte
La maladie cœliaque (MC) est une maladie liée à une intolérance permanente au gluten et est souvent associée à différentes maladies auto-immunes et neurologiques. Sa prévalence moyenne dans la population générale est de 1-2% dans le monde. Notre objectif était d'étudier la prévalence de la maladie cœliaque en prospectant chez les patients SEP et leurs parents au premier degré.

Méthodes
Nous avons analysé la prévalence des marqueurs sérologiques de la Maladie Coeliaque, histologiques et génétiques dans une cohorte de 72 patients atteints de SEP et leurs parents au premier degré: (au total) 126, comparativement à 123 témoins sains.
(…)

Conclusions
Nous avons trouvé une prévalence accrue de Maladie Coeliaque chez 8 des 72 patients atteints de SEP (11,1%) et aussi chez leurs parents au premier degré (23/126 [32%]). Par conséquent, des efforts accrus visant à la détection précoce et le traitement diététique de la maladie, parmi les patients atteints de SEP avec des anticorps positifs, sont souhaitables.

Article complet:
Source: BMC Neurology © 1999-2011 BioMed Central Ltd (20/04/11)
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: SEP et Maladie Coeliaque ..

Message  Domyleen le Mer 20 Avr 2011 - 21:06



Petit rappel sur la Maladie Coeliaque:

Maladie Coeliaque : (Wikipédia)


La maladie cœliaque, est une maladie auto-immune, caractérisée par une atteinte de tout ou partie des villosités recouvrant l'intestin grêle

La prévalence à une prédisposition familiale à la maladie cœliaque est de l’ordre de 10 % chez les parents de premier degré d’un patient atteint..
En dehors de ces prédispositions génétiques, d’autres facteurs environnementaux, probablement infectieux, viraux et/ou bactériens encore mal connus, sont susceptibles de déclencher la phase active de la maladie (la responsabilité d’un rotavirus est parfois mise en cause).

D’autres facteurs pourraient aussi avoir un rôle tels une introduction trop précoce du gluten dans le régime alimentaire du nourrisson3. L'allaitement maternel serait, au contraire, un facteur protecteur.

Cette maladie touche surtout les populations d'Europe du Nord. Des estimations de sa fréquence parmi les personnes d'origine européenne varient entre 1 sur 300 et 1 sur 500. Parmi les Irlandais, la prévalence atteindrait 1 sur 132, tandis que la prévalence moyenne au Royaume-Uni serait de 1 sur 1009. Cette prévalence différente est en partie due à la disparité des diagnostics portés.

Elle est deux à trois fois plus fréquente chez la femme. Ce sex-ratio s’atténue actuellement, avec l’augmentation du taux de diagnostic des formes cliniquement asymptomatiques (sans signe apparent).

    La date/heure actuelle est Mer 20 Juin 2018 - 11:31