ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Message  Domyleen le Mer 18 Mai 2011 - 21:37



Sur MSRC:

Les experts ne s'entendent pas sur le fait de savoir si la loi sur la mort assistée risque d’être une menace pour les personnes handicapées

La mort assistée est une question complexe aux opinions bien arrêtées des deux côtés de l'argument. Le bmj.com aujourd'hui : deux experts en tête à tête pour savoir si la loi au Royaume-Uni devrait être modifiée pour rendre la mort assistée juridique.
Ancien professeur de médecine gériatrique à l'Université de Manchester, Raymond Tallis, a changé de position (il s’opposait à la mort assistée), et préconise une modification de la loi. Il est également le parrain de l’organisation pour mourir dans la dignité.
Il dit que son avis précédent était fondé sur des hypothèses erronées, y compris que de meilleurs soins palliatifs pouvaient toujours soulager la souffrance insupportable. Avec 35 ans de travail dans la médecine gériatrique derrière lui, Tallis dit que les médecins ont de plus en plus recours à des sédatifs pour les patients afin de contrôler la douleur, et que de bons soins palliatifs ne signifie pas que légaliser la mort assistée ne soit pas nécessaire.
Pour appuyer son point de vue Tallis affirme que 90% des patients dans l'Oregon qui a demandé la mort assistée provenaient hospices d’excellente réputation. Et en Belgique, un investissement accru dans les soins palliatifs avait été introduit juste avant la loi sur l'euthanasie.
Il fait également valoir que l'aide des lois de mourir ne serait pas miner la confiance envers la profession médicale - en fait une enquête auprès de neuf pays européens met le niveau de confiance dans les Pays-Bas au sommet.
(…). Il conclut en disant que «bien vivre comprend bien mourir et soutenir un mourant qui demande une aide à mourir en est une expression."

À l'autre extrémité du spectre, Kevin Fitzpatrick, un chercheur de l'organisation Not Dead Yet (ne pas mourir maintenant) déclare que les médecins ne devraient pas être mis dans la position de décider qui la vie est digne d'être vécue.
(…). Fitzpatrick déclare qu'il a entendu dire que beaucoup de personnes âgées aux Pays-Bas ont tellement peur d’être euthanasiés qu'ils ser munissent de cartes disant qu'ils ne veulent pas de l’euthanasie.
Fitzpatrick fait valoir que "les personnes handicapées, comme les autres, et souvent avec plus de raison, ont besoin de se sentir en sécurité» et que la légalisation de la mort assistée menacerait des personnes handicapées."

Il en conclut que le sujet est complexe et implique de profondes questions morales, mais que "la vie de nombreuses personnes handicapées dépendent de la résistance à la tentation d'introduire une loi légalisant l'acte intentionnel de tuer."

Source: Medical MediLexicon © Nouvelles Aujourd'hui International Ltd 2004-201 (18/05/11)
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Message  Domyleen le Mer 18 Mai 2011 - 22:32



Ps: l'article ci-dessus concerne le Royaume-Uni ...


Des dérives sur l’euthanasie, dont peuvent être victimes des personnes handicapées : exemple en France, Suzanne Michel, sclérose en plaques …
Emission du 30 Avril 2011, sur 13ème Rue
VERDICT - L'affaire humbert, le samedi 30 avril 2011 01:25 sur 13EME RUE : 26 ... Suzanne Michel, qui souffrait d'une sclérose en plaques.

Rappel des faits :
http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/univers/Actualite/Justice/Euthanasie-une-autre-affaire-Humbert
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Message  Domyleen le Lun 26 Mar 2012 - 21:23



Pour le droit à mourir dans la dignité: un témoignage bouleversant!

Euthanasie : un témoignage posthume en tête des ventes
rédigé le 14 mars 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr,

mis à jour le 14 mars 2012

Atteinte d'un cancer du poumon incurable, Marie Deroubaix a choisi de "finir ses jours dignement" en Belgique. Elle le raconte dans un livre, publié après sa mort, qui figure en tête des ventes en France depuis sa sortie début mars 2012.

C'est un plaidoyer bouleversant en faveur de l'euthanasie. Dans 6 mois à vivre, livre publié à titre posthume, Marie Deroubaix raconte son combat pour l'euthanasie et contre l'acharnement thérapeutique afin qu'un jour une loi, en France, permette aux gens qui se trouvent dans son cas de choisir leur mort, explique son éditeur. Marie Deroubaix est une ancienne styliste devenue journaliste et écrivain.

6 mois à vivre, de Marie Deroubaix

94 % des Français

Cette légalisation de l'euthanasie dite "active", proposée par le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande, mais repoussée par Nicolas Sarkozy, est approuvée par 94 % des Français (sondage Ifop, août 2011) pour des malades incurables qui en feraient explicitement la demande.

"Mourir sans souffrir est bien l'espérance des Français", écrit Marie Deroubaix.

La loi française permet, dans le cadre de la législation sur la fin de vie encadrée par la loi Léonetti de 2005, l'euthanasie dite "passive" (arrêt des traitements et administration d'antalgiques à des doses susceptibles d'être mortelles) des malades incurables. Mais tout geste qui provoquerait directement la mort du patient reste un crime passible des Assises.

Le mari de l'auteure, Bertrand Deroubaix, apporte également dans le livre son regard "d'accompagnant" et relaie les reproches de son épouse vis-à-vis des manquements et de l'opacité du corps médical français, notamment dans un dernier chapitre écrit après la disparition de sa femme.

Numéro 1 des ventes


Depuis plusieurs jours, l'ouvrage de Marie Deroubaix est numéro un des ventes tous livres confondus sur Amazon, "démontrant l'intérêt des Français" pour ce débat de société, souligne l'éditeur.

Dans son témoignage, elle explique ses souffrances insoutenables, sa tristesse de ne pas voir grandir ses petits-enfants, la dureté de certains médecins et comment elle a dû préparer sa mort en Belgique "en douce".
L'Association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD), qui réunit plus de 48 000 adhérents, lance une campagne visant à interpeller les candidats à la présidentielle en les mettant en scène sur des lits d'hôpitaux et organise une manifestation à Paris le 24 mars 2012, place de la République, à Paris.

Le livre
• 6 mois à vivre
"J'ai choisi de mourir dignement"
Marie Deroubaix
Avant propos : Bertrand Deroubaix
Ed. Le Cherche-midi, mars 2012
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Message  Domyleen le Lun 26 Mar 2012 - 21:33



La lettre de Jean-Luc Romero au futur président de la République

rédigé le 9 mars 2012 par Jean-Luc Romero, président de l'ADMD, mis à jour le 13 mars 2012 /

La santé est la préoccupation numéro 2 des Français, après l'emploi. Pourtant elle reste quasiment absente des programmes des candidats à l'élection présidentielle. La rédaction d'Allodocteurs.fr a demandé à plusieurs acteurs de la santé d'écrire une lettre au futur président de la République. Euthanasie, avortement, urgences, médicaments, droit des patients, sida... En espérant que ces thèmes de santé feront enfin leur apparition dans la campagne électorale.


Madame, Monsieur le futur président de la République,

Les Françaises et les Français, en majorité, ont voté pour vous et vous ont élu pour être le président de la République française, ce dimanche 6 mai 2012.
(…). Ce sujet, c’est celui de la légalisation de l’aide active à mourir. Non pas pour poser une alternative entre la vie et la mort, mais pour poser une alternative entre une mort choisie, abordée dans une relative sérénité, en conscience, et une mort subie, imposée, qui survient à l’improviste, dans la solitude d’une chambre d’hôpital. Pour répondre à cette question : la mort est là, que faisons-nous…

Je dis simplement, non pas que je méconnaisse la gravité de ce passage obligé de toute vie humaine, mais parce que certains pays européens – trois des six fondateurs de la CEE en 1957, je veux parler des Pays-Bas, de la Belgique et du Luxembourg – nous ont devancés et ont établi des dispositifs efficaces, encadrant les procédures, prévenant toutes les dérives, assurant l’égalité de traitement de chacun.

Inutile donc d’inventer ce qui existe déjà et qui donne satisfaction. Inutile de perdre encore de trop longues années durant lesquelles des femmes et des hommes que nous aimons vont mourir dans des conditions insupportables car non choisies.

Monsieur le futur président de la République, envoyez une mission impartiale auprès des autorités sanitaires des pays du Benelux, demandez à ces observateurs de rédiger un rapport et de préparer un texte de loi transposant dans notre droit cette loi de liberté que ces peuples connaissent depuis parfois plus de dix ans. Organisez le débat à l’Assemblée nationale et au Sénat et veillez à ce qu’aucun argument débordant de la laïcité plus que centenaire de notre République ne soit invoqué.

Le texte voté, ratifié, les décrets d’application pris, vous apprécierez cette loi de liberté qui place les Français au cœur de toute décision médicale de fin de vie, qui fait de notre pays un pays respectueux de la liberté individuelle et des consciences, et qui exonère les médecins de décisions qu’ils ne veulent pas, qu’ils ne peuvent pas ou qu’ils ne savent pas prendre.

Monsieur le futur président de la République, vous serez élu le dimanche 6 mai 2012 par la volonté majoritaire des Françaises et des Français. Entendez alors la demande d’une autre majorité qui souhaite conserver la maîtrise de son propre corps jusqu’au dernier jour de sa vie, qui souhaite que soient respectées ses dernières volontés.

Monsieur le président de la République, rappelez-vous durant ces cinq prochaines années que la France est un pays laïque, qui a toujours défendu la liberté.
Celle de finir sa vie dans la dignité doit être entendue
.

Jean-Luc Romero
Président de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité


http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-la-lettre-de-jean-luc-romero-au-futur-president-de-la-republique-6380.asp?1=1

M

Messages : 696
Date d'inscription : 25/08/2010

Re: à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Message  M le Mar 27 Mar 2012 - 6:38

Ben oui, la France préfère que les gens aillent se jetter sous les trains... ou ne pas savoir.

Yona82

Messages : 7
Date d'inscription : 31/08/2012

Re: à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Message  Yona82 le Dim 30 Sep 2012 - 13:33

La décision risque d'être dure à prendre pour Monsieur le Président. Smile Il faut dire que l'euthanasie n'a jamais été un sujet de débat froid. ça génère toujours des bouillonnements. D'un côté, la lutte pour la vie et de l'autre la lutte pour la mort.

Contenu sponsorisé

Re: à propos de l'EUTHANASIE ;;;

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc 2017 - 14:33