ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


LINGO, try to remember..

Partagez
avatar
Fred1208

Messages : 3055
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

LINGO, try to remember..

Message  Fred1208 le Mer 29 Juin 2011 - 19:37

Ci après un article que j'avais traduit en 2009, qui traite du sujet, en l'occurrence d'une protéine LINGO, qui bloquerait la régénération de la myéline.
L'idée serait donc de fabriquer un anticorps Anti-LINGO1

Pour information, cet anticorps, premier nous l'espérons d'une grande série, serait le premier traitement potentiel de régénération de la myéline.

Cela c'est pour l'historique, la bonne nouvelle est que ce produit entre en Phase 1 d'une étude clinique Smile




Traduction d'un article pris sur thisisms.com :

14 janvier 2009 - Un nouveau médicament cible la réparation des dommages de la SEP

Réparer les dommages créés pas la SEP serait un rêve devenant réalité pour les patients ayant cette maladie dégénérative, et il existe une recherche prometteuse travaillant à atteinde ce but.

Ceci pourrait intervenir lorsque le corps s'attaque littéralement lui-même et les thérapies actuelles cherchent seulement à ralentir ou à arrêter cette attaque. Biogen Idec Inc. (BIIB) est en train de développer un medicament qui pourrait réparer les dommages créés au Système nerveux par la maladie, une voie qui pourrait également aider les victimes d'autres pathologies neutologiques.

"C'est la première entrée dans nos recherches cliniques, et vraiment la première entrée concernant toutes les autres recherches cliniques d'autres laboratoires, d'une vraie thérapie de régénaration pour la SEP" déclare Ken Rhodes, vice president de la recehcherche en neurobiologie chez Biogen.

Bien que La société soit optimiste pour le développement du médicament, il ne serait pas disponible avant plusieurs années.

Beaucoup reste à découvrir pour la SEP, mais on sait que c'est une maladie autoimmune qui survient quant le corps attaque la myéline, la couche protectrice isolante entourant les fibres nerveuses appelées axones dans le systeme nerveux central (SNC). Les dommages causés à la myéline peuvent perturber ou bloquer les messages véhiculés par les axones, et de cela résulte une large variété de symptômes, tels que des problèmes de vue, d'engourdissement et de paralysie des jambes.

Bien que la cause demeure un mystère, on pense que la SEP se développe à partir des quelques degrés de prédisposition génétique, travaillant en combinaison avec des déclencheurs environnementaux plus tôt dans la vie. Cette maladie est plus commune chez les femmes et tend à se développer entre 20 et 50 ans, suivant les données de la National Multiple Sclerosis Society.

Les traitements actuels de la maladie implique tous des tentatives pour altérer la capacité du système immunitaire à attaquer le système nerveux, remarque John Richert, vice president exécutif des programmes cliniques et de recherche pour la MS Society.

Un groupe de madicaments sont les beta-interferons, qui réduisent le taux de poussées et sont similaires aux protéines qui jouent un rôle dans le système immunitaire. Ceux ci sont : L'avonex de Biogen, le Betaseron de Bayer AG's (BAY.XE), et le Rebif vendu par Pfizer Inc. (PFE) et Merck KGaA (MRK.XE).

Teva Pharmaceuticals Industries Inc. (TEVA) produit la Copaxone, qui semble combattre les cellules iummunitaires responsables de l'attaque en agissant comme leurre de myéline. Biogen et son partenaire Elan Elan Plc (ELN) proposent aussi le Tysabri, qui évite que les lympocytes franchissent la barrière hémato-encephalique de façon à ce qu'ils n'aillent pas dans le cerveau ou la moelle épinière.

Premiers succes

La cible de la plupart des recherches fondamentales de Biogen actuelles de la SEP, est une thérapie régénérative, mais son programme le plus avancé est dirigé par le biologistet Sha Mi, qui a rejoint la société en 2000 et a étudié la raison pour laquelle les axones ne régénéraient pas de nouvelle myéline lors de lésions de la SEP.

La recherche a découvert que les cellules appelées oligodendrocytes étaient empêchées d'aller vers une nécéssaire différentiation de façon à fabriquer de la nouvelle myéline.

Au delà de cela, Mi a découvert que la molécule appelée LINGO inhibait cette différenciation et que l'utilisation d'un anti-corps qui bloquait la fonction de LINGO pouvait permettre à la myéline de se régénérer.

"Quand nous bloquons la fonction LINGO, nous pouvons constater une solide différenciation, et les oligodendrocytes agissent de fait avec l'axone pour la remyélinisation" déclare Mi.

L'anticorps a montré son efficacité dans les modeles SEP de souris qui sont reconnus comme étant utiles pour leur analogie avec la SEP humaine.

L'anticoros a aidé la croissance de nouvelle myéline chez les souris, et a aussi aidé à conserver l'intégrité des fibres nerveuses, en comparaison avec les souris non traitées, donc aidant la fonction nerveuse. Plus de genération de myéline survenant plus près du site de l'application de l'anticorps, suggére par conséquent sa responsabilité de cause à effet.

La recherche a montré que l'anticorps n'empêche pas la perte de la myéline dans le modèle animal, mais il a réduit les effets de la progression de la maladie.

Bien que le développement soit clairement excitant, cet anticorps en est seulement au stade des études de toxcicité qui doivent être achevées au plus tard cette année. Biogen prévoit de templir un dossier pour la FDA le dernier trimestre de cette année pour commencer des études sur l'homme rapidement ensuite.

Rhodes a notifié que la prochaine cible est de mener des études démontrant le concept, pour déterminer si le médicament inhibe la fonction LINGO pour les humains avec les mêmes effets positifs.

Espoir du futur

La possibilité de réparer les dommages faits par la SEP et réduire les symptômes de la maladie serait révolutionnaire pour les malades, mais le Dr. Richert croit que les thérapies actuelles utilisées, sont probblement à continuer à utiliser comme étant les meilleurs traitements pour de nouveaux malades qui peuvent ne pas avoir beaucoup de dommages nerveux.

La regeneration serait utilisée sur des patients ayant déjà des déficits neurologiques déclare t-il, comme sur ceux qui ont une maladie qui continue à progresser indépendamment des traitements.

De façon à obtenir les meilleurs résultats, le Dr. Rhodes déclare que les anti-corps anti-LINGO seraient probablement utilisés en combinaison avec une approche plus traditionnelle d'immunosuppression.

"Lorsque vous diminuez la réponse immunitaire, et que vous traitez avec l'anti-LINGO, vous facilitez le rétablissement et la réparation" déclare t-il.

Si c'est un succes, l'anticorps pourrait avoir un avenir pour traiter d'autres maladies neurologiques comme Parkinson, ou même aider à réparer les dommages faits à la moelle épinière.

Biogen a un certain nombre de programmes d'exploration de l'utilisation de l'anticorps pour d'autres maladies mais est prudent sur ces potentiels développements.

"Les données précliniques supportant l'utilité de la préconisation n'est pas encore aussi développé qu'il l'est pour la SEP" déclare le Dr. Rhodes.



Is it always like this ?

avatar
Fred1208

Messages : 3055
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: LINGO, try to remember..

Message  Fred1208 le Jeu 11 Sep 2014 - 8:48

Hello,

Concernant les articles que j'ai postés pour l'annonce des résultats de phase 2a du GNbAC1 (anticorps protéine rétrovirus) se trouve mas-uk.org : 


Code:
http://www.ms-uk.org/emergingtherapies

 

Cela concerne toutes les nouveautés, et en deuxième position, juste après, on apprend qu'anti- LINGO1 vient de passer en phase2.

PS : L'adresse est à recopier, je ne sais pas pourquoi, si je colle ça en lien, on ne tombe pas directement sur la page.



Is it always like this ?

avatar
Fred1208

Messages : 3055
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: LINGO, try to remember..

Message  Fred1208 le Jeu 11 Sep 2014 - 9:06

L'article :

A new treatment under investigation for multiple sclerosis (MS) is safe and tolerable in phase I clinical trials, according to a study published August 27, 2014, in Neurology® Neuroimmunology & Neuroinflammation.

The phase I studies were the first to test the drug candidate in humans. Studies with animals showed that the drug, which is called anti-LINGO-1, or BIIB033, may be able to reverse thedemyelination of the nerves. Anti-LINGO-1 blocks LINGO-1, a central nervous system protein that prevents myelination. Current treatments for MS work to reduce new damage to the brain, but do not repair new or past damage.

In MS, the body's immune system begins to attack the myelin that acts as insulation around the nerves in the central nervous system. This makes it more difficult for the nerves to send messages to and from the brain and spinal cord.

In the study, 72 healthy people without MS and 47 people with either relapsing-remitting MS orsecondary progressive MS were given the drug or a placebo. The healthy participants received either a placebo or one dose of the drug by an infusion or an injection. The people with MS received either placebo or two intravenous doses of the drug two weeks apart. In both groups, participants received varying amounts of the drug, ranging from 0.1 mg/kg to 100 mg/kg.

The occurrence of side effects was similar for people who received the drug and those who received the placebo. Most side effects were mild to moderate and were not related to the drug. Side effects included headaches, upper respiratory infections and urinary tract infections. There were no serious side effects or deaths.

There were no significant changes in vital signs, EKGs or other safety tests of the drug.

Intravenous doses of 10 mg/kg and higher resulted in concentrations of the drug in the blood that were similar to or higher than the concentration that was associated with 90 percent of the maximum remyelination effect in studies with rats.

"With these results we have been able to start phase II studies to see whether this drug can actually repair the lost myelin in humans and have any effect on restoring physical and cognitive function and improving disability," said study author Diego Cadavid, MD, of Biogen Idec in Cambridge, Mass., which developed the drug. Cadavid is a member of the American Academy of Neurology.

Source: EurekAlert! Copyright ©2014 by AAAS (28/08/14)

Pour traduire (pas le temps) utiliser SVP le bouton traduire en bas à droite de l'écran.



Is it always like this ?

avatar
Fred1208

Messages : 3055
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: LINGO, try to remember..

Message  Fred1208 le Jeu 16 Avr 2015 - 16:42

ça aussi ça avance.

Si j'en crois ce que je lis ici, plusieurs études sont initiées avec ce produit.

Nous en sommes à la phase 2 pour les formes de SEP rémittentes avec fin en juin 2016.
La fin d'une phase 2 a été annoncée sur névrite optique avec bons résultats.
Avec je pense passage en phase 3 imminent.

Etude phase 1 sur rémittentes et secondairement progressives, bon résultats, j'imagine passage en phase 2 imminente.

Lire ICI



Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: LINGO, try to remember..

Message  Domyleen le Sam 18 Avr 2015 - 0:10

   Et, justement, sur MS-UK, il y a un article sur un nouveau médicament anti LINGO 1, à l'étude: les résultats actuels obtenus sont très encourageants. 


   " , les scientifiques (qui ont testé ce nouveau médicament sur des patients ayant eu une névrite optique) disent que les derniers résultats prouvent que l'anti-LINGO-1 peut réparer la myéline, et pourrait donc aider les personnes atteintes de SEP. "Cette étude, pour la première fois, fournit la preuve biologique de la réparation de la myéline endommagée dans le cerveau humain, et représente une avancée dans le domaine des thérapies neuro-réparatrices, », a déclaré l'auteur principal de l'étude Dr Diego Cadavid, de Biogen. "


   http://www.ms-uk.org/MSnews
avatar
Fred1208

Messages : 3055
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: LINGO, try to remember..

Message  Fred1208 le Jeu 9 Juin 2016 - 10:26

Pour information, la société Biogen vient d'arrêter ses essais de phase 2 concernant l'anti-lingo-1, l'opicinumab.

Du coup, Geneuro a pris plus de 3% en bourse, son anticorps étant dorénavant en pôle position.

https://www.mstrust.org.uk/news/news-about-ms/disappointing-results-opicinumab-anti-lingo-1-study



Is it always like this ?


Contenu sponsorisé

Re: LINGO, try to remember..

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 21 Nov 2018 - 8:36