ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Réhabilitation des anciens traitements SEP: ???

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Réhabilitation des anciens traitements SEP: ???

Message  Domyleen le Ven 5 Aoû 2011 - 23:28



Sur MSRC :


Sclérose en plaques: Vieux remèdes remis au goût du jour:



Dans une analyse, le Bureau a fait valoir qu'il devrait y avoir davantage de recherches sur les traitements pour la sclérose en plaques.
A l'heure actuelle, il ya un certain nombre de médicaments génériques qui ont montré des résultats prometteurs dans les essais initiaux pour la SEP.

Cependant, aucun de ceux énumérés ci-dessous n’ont terminé la phase III des essais Cette phase vise à l'évaluation définitive de l'efficacité du médicament et ainsi permet de voir si le médicament peut devenir un traitement standard acceptable.

Il est reconnu qu'il existe certaines difficultés inhérentes à l’examen d’un trop grand nombre d’essais de trop aux premiers stades, notamment avec les modèles animaux ou des petites cohortes. Cependant, il faut tenir compte de ce que le manque de financement permettant d’inclure un plus grand nombre de personnes atteintes de SEP signifie que nous ne disposons souvent que des seules preuves disponibles.

De ce fait les données ci-dessous ne reflètent encore que des traitements non encore prouvés.

VITAMINE D

Il y a des preuves considérables sur le lien entre les personnes qui manquent de vitamines D et ceux qui ont le risque le plus élevé de developper une SEP.. Malgré cela, il n'y a pas eu d’essais importants permettant de vérifier la progression de la SEP et la supplémentation en vitamine D. En termes de prévention, certains travaux ont été réalisés. Une étude a montré que les femmes prenant un supplément de vitamine D avaient un risque de 40% en moins de développer une SEP que les femmes ne prenant pas de vitamine D.

Mais en termes de traitement des patients avec un diagnostic, peu de choses ont été réalisées à grande échelle, malgré l'existence de cas convaincants pour entreprendre une telle étude. Il y a eu quelques études qui, en observant pendant 6 mois, une supplémentation avec de la vitamine D3, ont permis de constater une augmentation du taux de vitamine D et du sérum TGF-β1 dans les tests sanguins de patients atteints de SEP. Une étude minuscule a montré que seulement 16% des 25 personnes atteintes de SEP ayant reçu une dose moyenne de 14 000 unités internationales (UI) de vitamine D par jour pendant un an ont eu des rechutes.

En revanche, près de 40% des 24 patients atteints de SEP qui ont pris une moyenne de 1000 UI par jour – la dose recommandée par de nombreux spécialistes de la SEP, ont rechuté. Donc, les personnes prenant de fortes doses de vitamine D ont subi 41% de rechutes en moins que l'année précédant le début de l'étude, par rapport à 17% des personnes prenant des doses types. Une autre étude sur la SEP pédiatrique a démontré qu’une dose de 2000 ui supplémentaires de vitamine D par jour, pourrait théoriquement réduire de moitié le taux de rechutes chez les patients.

Dans une étude sur deux ans de suivi d’un traitement avec de la vitamine D et du calcium, 10 patients atteints de SEP ont présenté une réduction de 60% du nombre prévisible de rechutes, mais il n'y avait pas de groupe de contrôle. Dans une autre étude non contrôlée, 15 patients ayant reçu des suppléments de vitamine D pendant 48 semaines ont présenté une réduction de 50% des rechutes. Enfin, une équipe canadienne a récemment démontré que l'utilisation de fortes doses de vitamine D3 pendant une longue période (6 mois-1 an) a montré une réduction de 41% du nombre de rechutes et une amélioration significative des scores de handicap a été observée chez les patients traités . Les auteurs ont conclu que, dans ce cas, «cela justifiait amplement de plus vastes essais thérapeutique».

Il y a eu quelques préoccupations car la prise de vitamine D peut entraîner une hypercalcémie. Cependant, certaines recherches initiales ont montré que l’apport de vitamine D au delà de la limite supérieure actuelle est sans danger dans une large mesure, tant que ce n'était pas utilisé sur une période de temps prolongée.

MINOCYCLINE

La Minocycline, un dérivé de l'antibiotique Tétracycline relativement bon marché, facilement disponible et bien toléré a montré un potentiel pour le traitement de la SEP. Lors de petits essais, il a été démontré qu'il a réduit les lésions de SEP de 84%, et réduit le taux de rechute annualisé en moyenne de 1,2 par an à 0,25 par an, et un seul patient les 40 personnes atteintes de SEP, a eu des lésions actives sous ce médicament (et cette personne avait la demi-dose).

Esters d'acide fumarique

Les Esters d'acide fumarique (EAF) ont également démontré qu'ils avaient un certain effet sur les SEP RR (Rémittentes). Il semble qu’en détoxifiant les radicaux libres pendant le processus d'inflammation, EAF protège les cellules nerveuses et gliales. Dans un essai, EAF produit des réductions significatives dans le nombre et le volume des lésions et améliore des scores d'incapacité. En cela, le traitement avec EAF réduit de 69% le nombre total moyen de nouvelles lésions, comparativement au placebo.

INFECTION PARASITAIRE

Il est également prouvé que l'infection parasitaire est corrélé avec un nombre réduit de poussées et modifie la réactivité immunitaire dans la sclérose en plaques. Dans une analyse argentine, menée sur près de 5 ans, les médecins ont observé les attaques de SEP survenues après avoir été infecté par des parasites, par rapport aux personnes atteintes de SEP qui ne l’ont pas été. Les patients infectés par le parasite ont montré un nombre significativement plus faible de poussées SEP, des variations minimes dans les scores d'invalidité, ainsi que moins de changements à l’IRM, (imagerie par résonance magnétique) par rapport aux patients SEP non infectés. Et dans une étude récente de la phase 1 concernant les larves de vers de porcs, le nombre de nouvelles lésions apparues sur l'IRM étaient passées d'une moyenne de 6,6 à 2,0. Après que les doses de « vers de porcs » aient été abandonnées, le nombre moyen de lésions est passé de 2 à près de 6. Il y a une étude en phase II , qui se poursuit à l'Université de Nottingham, financée par la British MS Society, afin de voir si le fait d’infecter les patients SEP avec des helminthes pourrait fournir un traitement simple, pas cher, naturel et contrôlable pour cette maladie débilitante.

L’acide Lipoïque

L'acide lipoïque (AL) est un antioxydant qui élimine et traite la maladie similaire à la SEP chez la souris. Ses propriétés anti-oxydantes, entre autres avantages, en font un candidat pour une thérapie alternative pour la sclérose en plaques. Une étude a montré qu'une dose orale d’acide Lipoïque de 1200 mg pourrait permettre des améliorations dans les niveaux sériques des patients atteints de sclérose en plaques, en augmentant le taux de cytokines Th2 par rapport aux Th1 dans les cellules circulantes. Mais l'étude n’a montré aucune preuve en termes de taux de rechute ou de progression du handicap.

NALTREXONE FAIBLE DOSE (LDN)

Un petit essai a démontré que ce médicament, LDN, qui est également utilisé en plus grandes quantités comme antagoniste des opiacés pour traiter la dépendance des toxicomanes, était associée à une amélioration significative de la qualité de vie et de la santé mentale. Un autre petit essai chez les personnes atteintes de sclérose en plaques progressive primaire a montré qu'il y avait une «réduction significative de la spasticité» chez les patients.

par Iain Overton

Source: Le Bureau du journalisme d'investigation 05/08/11



Dernière édition par Domyleen le Dim 7 Aoû 2011 - 7:11, édité 1 fois

M

Messages : 696
Date d'inscription : 25/08/2010

Re: Réhabilitation des anciens traitements SEP: ???

Message  M le Sam 6 Aoû 2011 - 10:56

un problème: c'est pas cher! Pas de financement des études, pas de promotion... Car pas de rentrées futures... On pourra continuer à dire longtemps que ce n'est pas prouvé scientifiquement!
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Réhabilitation des anciens traitements SEP: ???

Message  Domyleen le Sam 6 Aoû 2011 - 11:29



Et toute ressemblance avec une autre théorie non prouvée, n'est que pure coïncidence, évidemment! .... Laughing

Etant donné que les caisses d'assurance maladie sont au plus bas, au Royaume-Uni, (mais pas seulement), je ne serais pas surprise qu'on nous vante à nouveau les mérites des régimes Kousmine ou Seignalet, les bienfaits des venins de guêpes ou de serpents, et autres choses, qui si cela a permis d'améliorer (parfois) qques symptômes chez certains malades, ont été moqués par nos médecins... Les temps changent ... Rolling Eyes
Ce qui est regrettable, c'est d'avoir trop compter sur l'argent des labos pour faire avancer la recherche: c'est évident que leurs buts étaient avant tout d'en tirer des profits pour eux-mêmes et leurs actionnaires.
L'idéal serait une Recherche indépendante financée par l'Etat ... mais ... manque de moyens (et je n'ai pas l'impression que ça va s'arranger ...) Crying or Very sad

Contenu sponsorisé

Re: Réhabilitation des anciens traitements SEP: ???

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov 2018 - 7:42