ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Nouvelle étude à Cleveland (Ohio)!

Partagez
Domyleen
Domyleen

Messages : 7915
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Nouvelle étude à Cleveland (Ohio)!

Message  Domyleen le Sam 27 Aoû 2011 - 23:21



Sur MSRC:

Nouvelle étude clinique : utilisation de la transplantation de cellules souches mésenchymateuses adultes pour la SEP.


Une équipe composée de chercheurs de trois institutions historiques de Cleveland s’est réunie pour lancer un nouvel essai clinique d'un traitement expérimental pour la sclérose en plaques (SEP).Des chercheurs de la Cleveland Clinic, des Hôpitaux Universitaires de Seidman Cancer Center, et la Case Western Reserve University collaborent sur une étude novatrice qui permettra de tester la faisabilité et l'innocuité de l'utilisation de cellules souches de son propre corps pour traiter la SEP.

Chez les patients atteints de SEP, le système immunitaire attaque anormalement le système nerveux central, causant des dommages aux cellules nerveuses et à la gaine de myéline. Le corps possède des mécanismes qui tentent de réparer ce dommage, cependant, dans la SEP, la réparation ne peut pas suivre le rythme des dommages permanents.
L'essai de phase 1 consiste à récolter des cellules souches mésenchymateuses (CSM) chez un patient, (ce sont des cellules primitives de la moelle osseuse), les cultiver en laboratoire, puis les ré-injecter ces MSC par voie intraveineuse au patient pour voir si la procédure est sûre, si elle diminue l’activité de la maladies et améliore la réparation.

L'équipe de chercheurs est dirigé par Jeffrey Cohen, MD, du Centre de la Clinique de Cleveland Mellen pour le Traitement de la sclérose en plaques et la Recherche, et est financé à hauteur de 2,75 millions de dollars sur quatre ans, par une subvention du Département américain de la Défense et une subvention de 1 million de dollars de la National Institutes of Health. Le Dr Cohen est directeur du Centre Mellen pour le Programme de thérapeutique expérimentale et professeur de médecine (neurologie) à la Cleveland Clinic Lerner College of Medicine de la Case Western Reserve University School of Medicine. Il a pris un rôle prépondérant dans un grand nombre d'essais cliniques sur la SEP, y compris un essai de phase 3 qui a conduit à la récente approbation de la première thérapie orale de la SEP.

"Actuellement, il y a huit médicaments approuvés pour traiter la SEP. Ils ralentissent la maladie mais aucun d'entre eux, n’inverse (le cours de la maladie). L'espoir est que les cellules souches mésenchymateuses réduisent les dégâts continus causés par la SEP et favorisent la réparation», a déclaré le Dr Cohen. «Nous adopteront une approche prudente, en surveillant soigneusement les éventuels effets secondaires inattendus, et nous cherchons à voir si ces SMC ont les capacités que nous prévoyons. "

Les MSC ont un large éventail d'effets réduisant l'activité des cellules immunitaires tout en encourageant la réparation des tissus, qui tous deux peuvent être bénéfiques dans la SEP. En outre, d’après de nombreuses études en laboratoire, les CSM étaient capables de migrer du sang vers les zones d'inflammation ou de lésions dans le système nerveux et pouvaient réduire les dommages causés par la création potentielle d'un environnement tissulaire qui favorise les processus de réparation intrinsèque du corps.

Les participants à l'étude seront suivis de très près pendant six mois après avoir reçu la transplantation des CSM, y compris de (se soumettre) à des examens physiques, des tests sanguins et autres tests pour déterminer si la procédure est sécuritaire et bien tolérée. L'équipe de chercheurs devra également surveiller leur état de santé en faisant un examen neurologique quantitatif, un test de la vue, d’abord par IRM et tomographie par cohérence optique de la rétine, avant et pendant six mois après l’administration des cellules afin d’évaluer l’impact de la procédure sur l'activité ou la gravité de la SEP de chaque participant

Enfin, en collaboration avec des chercheurs de l'Institut neurologique de Montréal, les effets immunologiques des CSM seront évalués de manière exhaustive, tant en laboratoire que chez les patients.
Cleveland est un des seuls sites (il n'en existe qu'une poignée) dans le pays où un effort de recherche comme celui-ci pouvait être réalisé car elle dispose d’une «dream team» de spécialistes « maison », qu’ils soient cliniciens ou chercheurs, avec de solides relations de collégialité; situé à moins de deux miles les uns des autres:

Ils comprennent:
Le Centre Cleveland Clinic Mellen pour le traitement de la sclérose en plaques et la recherche, une partie de l'Institut neurologique;
Les Hôpitaux Universitaires (UH) Seidman Cancer Center Coleman Suite pour la recherche clinique;
Le laboratoire (CTL)de thérapie cellulaire basé dans la Case Western Reserve University School of Medicine nationale . Centre pour la médecine régénératrice (CNRM), un programme multi-institutionnel composé de chercheurs de la Cleveland Clinic, Case Western Reserve University, Case Medical Center UH, Athersys, Inc, et l'Ohio State University

Le processus de recherche concerne:
les tests de base, y compris les examens généraux et neurologiques, des tests de la vue, l'IRM et la tomographie par cohérence optique, réalisée à la Cleveland Clinic Mellen Center.
Les participants se font aspirer leur moelle osseuse de la hanche dans la clinique de recherche Coleman du Centre UH .
Les cellules souches seront cultivées-développées dans le CTL, dans le CNRM, puis congelés.
Les participants feront alors leur injection de cellules souches dans le Centre Mellen.
Le suivi de surveillance et les tests seront effectués au Mellen Center.

Dr. Cohen, de l'étude, utilise le CTL basé à l'Ecole Case Western Reserve University de médecine CNRM, qui est le seul établissement universitaire disposant d’une salle blanche pour les procédures de thérapie cellulaire dans le Nord-Est de l’Ohio. Le rôle de la LTC est de développer la culture ou la «fabrication» des MSC humaines en vue de les réinjecter dans les sujets de l'étude.

Cette étude nécessite l’environnement d’une salle blanche spécialisée, (classe 10000 ) et d’un personnel hautement qualifié, car les cellules de la moelle des sujets de l'étude doivent être cultivées ex vivo (en dehors du corps) pendant environ un mois pour atteindre un nombre suffisant de cellules souches mésenchymateuses. Une fois la dose souhaitée obtenue, les cellules sont testées intensivement pour confirmer leur viabilité et leur non contamination afin d’assurer la sécurité, puis cryopréservées. À une date ultérieure, elles seront transportées à Mellen Center, soigneusement décongelées et perfusées par voie intraveineuse. Ce type de manipulation des cellules est réalisée sous l'autorité de l'administration américaine Food and Drug et doit suivre des procédures strictes, être documentée, l’environnement et l'équipement inspectés et avoir l'assurance d’une qualité qui n'est pas réalisable dans un laboratoire de recherche standard.

Les prélèvements de moelle osseuse sont effectués par des médecins dans la Clinique de Recherche Coleman, au Centre UH Seidman Cancer (anciennement connu comme le Centre de cancérologie d'Irlande du UH). UH Seidman Cancer Center est largement considéré comme un pionnier dans le domaine de la Transplantation de cellules souches hématopoïétiques (non embryonnaires), en particulier dans le développement des cellules souches mésenchymateuses pour traiter les leucémies. La première administration à l'homme lors d’un essai de MSC a été publié en 1995 par des chercheurs de la Case Western Reserve University et UH Seidman Cancer Center. Par la suite, UH Seidman Cancer Center a réalisé la premiere transplantation (2000) de cellules souches mésenchymateuses en cellules hématopoïétiques autologues (sang / moelle) et le premier essai sur l’humain de CSM dans la greffe de cellules hématopoïétiques allogéniques (2005).

Arnold Caplan, professeur de biologie à l'Université Case Western Reserve qui a participé à la première administration de CSM à l'homme lors des essais et Robert Miller, professeur de neurologie et doyen associé à la recherche à l'École de la Case Western Reserve de médecine, a jeté les bases de l’essai clinique actuel. Ils ont découvert que pour les souris qui ont une forme de sclérose en plaques, les cellules souches mésenchymateuses humaines favorisaient la guérison de lésions et les protégeaient contre une réaction auto-immune. Drs. Caplan et Miller sont membres du comité consultatif de l'essai clinique.

Dr Stanton Gerson, MD, directeur du Centre du cancer UH Seidman et directeur du Centre national pour la médecine régénératrice (CNRM), a déclaré: "Cette étude dans le cadre de la SEP est l'une des plus novatrices concernant les MSC car elle étudie véritablement les aspect cliniques, ainsi que la science de ce que ces cellules font et comment elles pourraient conférer un avantage thérapeutique pour les bénéficiaires. "
Dr Gerson a également ajouté, "Cette étude est une réelle coentreprise. Nous avons l'expérience de la collecte, du développement,, et de l’injection des MSC. Cleveland Clinic a une vaste experience dans les essais cliniques sur la SEP en utilisant des techniques d’imagerie ultra-sophistiquées et d'autres techniques. Ces trois centres ( Western Reserve, Medical Case Centre UH, et la Cleveland Clinic) ont une grande connaissance basée sur la neurologie afin de comprendre ce qui se passe avec les cellules et les patients. "

L'étude de phase 1, qui prendra deux à trois ans, impliquera 24 patients atteints « SEP »de forme rémittente-récurrente ou progressive, ayant un handicap modéré à sévère. Si cet essai démontre que la transplantation des SMC est sûre, les études futures évalueront l'efficacité de cette thérapie dans la SEP. L'étude a déjà inscrit quatre patients, et l'équipe s'attend à commencer à faire un rapport de leurs constatations initiales au cours des 1-2 prochaines années.

Plus d'informations sur l'étude est disponible à http://www.clinicaltrials.gov
Stella blog HSCT
Source: Nouvelles Aujourd'hui médicale © MediLexicon International Ltd 2004-2011 (27/08/11)






    La date/heure actuelle est Jeu 21 Fév 2019 - 2:05