ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Moins de stéroïdes dans le cerveau des personnes SEP:

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Moins de stéroïdes dans le cerveau des personnes SEP:

Message  Domyleen le Ven 23 Sep 2011 - 0:03



Sur MSRC:



On a remarqué un manque de stéroïdes dans le cerveau, chez les personnes SEP.

Le cerveau des personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) produirait moins molécules neurostéroïdes importantes, et donc, une thérapie de remplacement pourrait être utile, selon les chercheurs.
Les résultats d'autopsie de 16 patients atteints de SEP ont montré une expression élevée de micromolécules d’ARN dans la matière blanche qui suppriment les enzymes responsables de la synthèse des neurostéroïdes, en particulier les alloprégnanolones, selon Christopher Power, MD, de l'Université de l'Alberta à Edmonton, et ses collègues.
Les chercheurs ont également confirmé un déficit des niveaux de stéroïdes et autres alloprégnanolones dans la matières blanche, qui étaient déprimés chez les patients atteints de SEP », (rapport en ligne dans « the brain ».
Des constatations similaires ont été faites à partir d'analyses des souris souffrant d'encéphalite auto-immune expérimentale (EAE), un modèle standard de SEP.
Plus frappant encore, Power et ses collègues ont indiqué qu’un traitement avec des alloprégnanolones palliait les déficits comportementaux et réduisait les inflammations et les lésions aux fibres nerveuses
(…)
"Les alloprégnanolone neurostéroïdes, ou peut-être des composés étroitement liés, pourraient représenter des options uniques de thérapies pour les personnes atteintes de sclérose en plaques."
Les micromolécules d'ARN pourraient aider à réguler l'expression des gènes dans l'organisme.
(…)
Ces substances "exercent des effets divers sur la fonction des cellules nerveuses et la survie du cerveau", écrivent-ils. En particulier, l’alloprégnanolone est reconnue comme un régulateur de la fonction GABAergique, qui à son tour affecte le comportement et la survie des cellules gliales et des neurones.
L’Alloprégnanolone semble également diminuer l'activité pro-inflammatoire d'au moins certaines cellules immunitaires. Mais contrairement aux glucocorticoïdes, est dépourvue les effets secondaires des immunosuppresseurs - "donc, les molécules liées et cela pourrait fournir de nouvelles options thérapeutiques, dépourvues des effets secondaires des thérapies immunosuppressives habituelles, ».


Principale source: The Brain.
de référence Source:
Noorbakhsh F, et al «synthèse affaiblies neurostéroïdes dans la sclérose en plaques" Brain 2011; DOI: 10.1093/brain/awr200.

Source: © 2011 MedPage Aujourd'hui la santé au quotidien, Inc (22/09/11)

    La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 21:14