ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Vaccination contre H1N1 et troubles neurologiques ...et auto-immuns!

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Vaccination contre H1N1 et troubles neurologiques ...et auto-immuns! Empty Vaccination contre H1N1 et troubles neurologiques ...et auto-immuns!

Message  Domyleen le Mer 19 Oct 2011 - 20:30



Sur MSRC:


Les troubles neurologiques et auto-immunes après vaccination contre la grippe pandémique A (H1N1)

Résumé

Objectif:
Examiner le risque de troubles neurologiques et auto-immuns sont d'un intérêt particulier chez les personnes vaccinées contre la grippe pandémique A (H1N1) avec Pandemrix (GlaxoSmithKline, Middlesex, Royaume-Uni) par rapport aux personnes non vaccinées au cours des 8-10 mois.

L'étude rétrospective d'une cohorte, sur les vaccinations en cas de pandémie, conçue pour relier des données individualisées, et la base de données spécialisée sur l'utilisation des soins de santé au comté de Stockholm pour le suivi pendant et après la période de pandémie.

Comté de Stockholm, en Suède.

Toutes les personnes inscrites dans le comté de Stockholm, le 1er Octobre 2009 et qui avaient vécu dans cette région depuis le 1er Janvier 1998; Soit 1 024 019 personnes ayant été vaccinées contre la grippe H1N1 et 921 005, le reste, non vaccinées.

Les principaux résultats sur des diagnostics neurologiques et auto-immuns en fonction de la stratégie médicale de l'Agence européenne pour la surveillance des événements indésirables dans l'intérêt des particuliers, définis à l'aide des codes CIM-10 pour le syndrome de Guillain-Barré, la paralysie de Bell, la sclérose en plaques, les polyneuropathies, l'anesthésie ou hypoesthésie, les paresthésies, la narcolepsie ( ajoutée), et les conditions auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l'intestin, le diabète de type 1, et la mortalité à court terme selon le statut vaccinal.

Risques:
Les résultats excédentaires parmi les vaccinés par rapport aux personnes non vaccinées ont été de faible ampleur pour la paralysie de Bell (hazard ratio 1,25, intervalle de confiance 95% 1,06 à 1,48) et la paresthésie (1,11, 1,00 à 1,23) après ajustement pour l'âge, le sexe, le statut socioéconomique et la façon de gérer sa santé. Risques pour le syndrome de Guillain-Barré, la sclérose en plaques, le diabète de type 1, et l'arthrite rhumatoïde sont restés inchangés. Les risques de paresthésies et de maladies inflammatoires de l'intestin chez les personnes vaccinées dans la phase précoce (dans les 45 jours suivant le 1er Octobre 2009) de la campagne de vaccination ont été considérablement accrus, le risque étant augmenté dans les six premières semaines après la vaccination. Les vaccinés dans la première phase ont été exposées à un risque légèrement réduit de décès par rapport à ceux qui n'avaient pas été vaccinés (0,94, 0,91 à 0,98), tandis que les personnes vaccinées dans la phase tardive avaient une mortalité globale réduite (0,68, 0,64 à 0,71). Ces associations pourraient être réelles ou expliquées, en partie ou entièrement, par la confusion résiduelle.

Résultats
Les Conclusions pour la sécurité de Pandemrix au cours des 8-10 mois de suivi ont été rassurants: pas de changement dans le risque de syndrome de Guillain-Barré, de sclérose en plaques, de diabète de type 1, ou de polyarthrite rhumatoïde. Les risques relatifs ont été significativement augmentés pour la paralysie de Bell, les paresthésies, et des maladies inflammatoires de l'intestin après la vaccination, surtout dans la phase précoce de la campagne de vaccination. Un petit nombre d'enfants et d'adolescents atteints de narcolepsie, n'apporte pas de conclusions significatives.

Source: BMJ (19/10/11)

    La date/heure actuelle est Mer 13 Nov 2019 - 1:49