ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Niort: Neuro + Médecin Ré-éducateur: pour une prise en charge globale de la SEP! :

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Niort: Neuro + Médecin Ré-éducateur: pour une prise en charge globale de la SEP! :

Message  Domyleen le Sam 5 Nov 2011 - 13:26


Pour les sclérosés en plaques une prise en charge globale


Maryse Ouvrard, directrice de la délégation 79 de l’Association des paralysés de France le Dr Marie-Pierre Rosier, neurologue, le Dr Sylvie Combes, médecin rééducateur.


Encore mystérieuse, la maladie est combattue par la médication, la rééducation et l’accompagnement. Echange avant tour d’horizon, samedi à Niort.


En sait-on plus aujourd’hui sur la sclérose en plaques (SEP), cette maladie neurologique qui frappe quatre Français sur 10.000 (entre 150 et 200 Deux-Sévriens) et qui se traduit par la destruction de la myéline, cette gaine neuronale sans laquelle les messages nerveux ne se transmettent pas ?

Dr Marie-Pierre Rosier, neurologue à l’hôpital de Niort : « Les origines de cette maladie demeurent mal connues. Les causes pourraient être pluri-factorielles, à la fois génétiques, virales, immunologiques et climatiques. La maladie débute le plus souvent entre 20 et 40 ans et touche surtout les femmes. Elle concerne 50.000 personnes en France et, selon les cas, son évolution peut être lente ou rapide et ses formes peuvent être bénignes ou sévères ».

“ Les premiers
symptômes
sont des
fourmillements… ”

Comment diagnostiquer le plus tôt possible ?

« Le diagnostic est parfois un peu long. Les images qui apparaissent aux examens ne sont pas forcément spécifiques de cette maladie. Les premiers symptômes sont des fourmillements, des engourdissements, de la fatigue, de la difficulté à la marche, une vision double ou la baisse de vision d’un œil. Il convient d’en parler au médecin traitant qui, selon son appréciation, adresse à un spécialiste. »

Les traitements médicamenteux évoluent-ils ?

« Les traitements de fond, notamment à base d’interféron, un produit que le patient peut s’auto-injecter, ont fait leurs preuves depuis une vingtaine d’années. D’autres médicaments sont en cours d’expérimentation. La prise en charge doit être globale. A l’hôpital de Niort, elle est à la fois multidisciplinaire et coordonnée. »

Pourquoi est-il si important d’entreprendre une rééducation des fonctions motrices, sensitives et sensorielles ?

Dr Sylvie Combes, médecin rééducateur à l’hôpital de Niort : « C’est le moyen de conserver son autonomie ou, dans les cas sévères, de freiner la perte de celle-ci. Nous menons une véritable éducation thérapeutique. Les malades ont tendance à s’économiser, c’est une mauvaise réaction. Il s’agit au contraire, par des exercices physiques appropriés et en dédramatisant, d’alterner des performances physiques et des temps de repos et de récupération. »

D’où, depuis deux ans à l’hôpital de Niort, votre « réentraînement à l’effort » ?

« C’est un traitement bien codifié et qui existe depuis au moins 20 ans en France et ailleurs. La rééducation est basée sur un travail d’endurance et de renforcement musculaire. Les patients observent trois semaines de rééducation quotidienne, pendant plusieurs heures, en hospitalisation de jour. Ils sont incités à poursuivre chez eux par un auto-entretien physique ou auprès d’un kinésithérapeute. »

nr.niort@nrco.fr

Propos recueillis par Daniel Dartigues la Nouvelle République

http://www.maville.com/actu/actudet_-Pour-les-scleroses-en-plaques-une-prise-en-charge-globale_fil-2027688_actu.Htm


    La date/heure actuelle est Mar 21 Nov 2017 - 8:04