ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


ETUDE GILENYA phase III: dernières conclusions ...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

ETUDE GILENYA phase III: dernières conclusions ...

Message  Domyleen le Ven 16 Déc 2011 - 1:05


Sur MSRC:

Des résultats cliniques positifs pour les essais cliniques de phase III

Novartis a annoncé aujourd'hui de nouvelles données concernant l’étude de la Phase III : 2309 patients atteints de SEP récurrente-rémittente de sclérose en plaques (SEP-RR) et traités par Gilenya ® (fingolimod) ont eu une réduction statistiquement significative de 48% du taux de rechute annualisé (ARR), sur 24 mois, comparativement au placebo. L’étude 2309 est la troisième phase des essais cliniques (effectués) pour démontrer une réduction significative du taux de rechute avec le traitement Gilenya chez les patients avec RRMS.
(…)
L’"étude 2309 confirme l'efficacité de Gilenya à travers plusieurs mesures clés, y compris les réductions du taux de rechute annualisé et la réduction des pertes de volume du cerveau», a déclaré David Epstein, Directeur de la division Pharmaceuticals de Novartis Pharma AG. «Avec plus de 20.000 années-patients d’utilisation du 'fingolimod à ce jour, Gilenya continue de démontrer sa valeur pour les patients et la communauté SEP. Nous sommes impatients de présenter les données complètes à la communauté des cliniciens à un an du prochain congrès scientifique. "
Les patients traités par Gilenya patients ont confirmé une réduction respectivement de 17% et de 28% de progression du handicap à trois mois et à six mois, par rapport au placebo mesurée par l'échelle EDSS(expanded Disability Status Scale), ce qui n'était pas statistiquement significatif. Une analyse post-hoc des données a montré que ce résultat est probablement dû à une grande variabilité dans les mesures de l'échelle EDSS chez les patients avec des scores de base faible (0,0 et 1,0).
Une analyse subséquente qui a mis en application une définition plus rigoureuse de la progression du handicap que l’EDSS a permis de réduire l'impact de cette variabilité. Plus précisément, les patients traités par Gilenya ont montré une réduction d'environ 34% au bout de six mois de la progression du handicap par rapport au placebo, confirmée lors augmentation de 1,5 point du score EDSS a été utilisé pour définir la progression chez les patients avec des scores EDSS de base de zéro, plutôt que les 1,0 pré-spécifié point de hausse. Ce résultat la réduction de l'invalidité est en gamme avec ce qui a été vu dans de précédents essais cliniques. En outre, l'étude a montré une 2309 de différence statistiquement significative par rapport au placebo dans la sclérose en plaques fonctionnelle composite (MSFC), une échelle d'incapacité alternatifs pré-défini dans l'essai clinique.
«Les résultats de cette 3ème étude de Phase III de Gilenya confirment les données des deux études précédentes, à savoir que ce médicament est très efficace pour les formes RR de la SEP », a déclaré Peter Calabresi, MD, Professeur de Neurologie, Université Johns Hopkins. «L'absence d’effet sur le handicap dans cet essai contraste avec l’essai précédent comparant avec le placebo et semble se rapporter à des inexactitudes (dans les premiers échelons)de l'échelle EDSS où il est reconnu une certaine variabilité. Néanmoins, il y avait une réduction du handicap, dans ligne des essais précédents si l'on utilise une définition plus rigoureuse du changement, qui est en accord avec la réduction observée dans l'atrophie du cerveau ainsi que d'autres mesures des résultats fonctionnels de la progression de la maladie. "
La sécurité et la tolérance étaient globalement cohérents avec le profil de sécurité du fingolimod tel que caractérisé dans les essais cliniques de Phase III précédentes. Il n'y eu aucun décès chez les patients traités avec le fingolimod au cours l'essai. Les bradycardies symptomatiques et les attaques cardiaques associées ont été rares et aucun n'a nécessité un traitement symptomatique à la dose de 0,5 mg de fingolimod. Comme dans les études précédentes, d'autres événements indésirables qui ont été observés plus fréquemment chez les patients traités par le fingolimod , étaient une élévation des transaminases hépatiques, de l'hypertension et une lymphopénie.
Le taux global d'infections ont été similaires entre les patients traités par le fingolimod, et le groupe placebo. Bien que les infections dues à l’herpès viral ont été signalés plus fréquemment avec le fingolimod dans cet essai, la mise à jour des analyses intégrées de tous les essais cliniques contrôlés par le programme de développement fingolimod ne montrent aucune différence dans l'incidence des infections dues à l’herpès entre les groupes fingolimod et placebo. Les tumeurs malignes ont été également réparties entre les groupes, à l'exception des carcinomes baso-cellulaires de la peau qui, bien que de faible incidence, ont été plus fréquemment rapportés chez les patients traités avec fingolimod.
L’étude 2309, de phase III, concernant les essais cliniques, dont le but est d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de Gilénya (Fingolimod) 0,5 mg , s’est déroulée , de façon multicentrique, sur une période de deux ans sur des patients SEP RR.
L’étude 2309 a été principalement effectuée pour fournir des données spécifiques de sécurité pour l'application du nouveau médicament Gilenya (NDA) qui a été soumis à la Food and Drug Administration américaine en Décembre 2009.
L'étude a inclus 1083 patients (au total) à travers 126 sites dans huit pays avec, pour la plupart des patients inclus, des personnes des Etats-Unis, ayant eu un examen central IRM et des évaluateurs indépendants pour l’EDSS. L'étude comprenait trois groupes et les patients avec SEP RR ont été randomisés / 1 pour fingolimod 1,25 mg, 1 fingolimod 0,5 mg ET 1 placebo. Les patients qui ont été randomisés dans le groupe de 1,25 mg fingolimod sont passés à 0,5 mg au cours de l'étude en aveugle basée sur la détermination d’un profil bénéfice-risque de qualité supérieure pour la dose de 0,5 mg dans les études de phase III FREE et TRANSFORM.
A propos de Gilenya ® (fingolimod)
Gilenya, sous licence Mitsubishi Tanabe Pharma Corporation, est le premier d'une nouvelle classe de composés appelés sphingosine 1. Il a démontré une efficacité supérieure par rapport à Avonex ® (interféron bêta-1a IM), un traitement couramment prescrit, montrant une réduction de 52% par rapport au taux de rechutes annualisé (critère principal) et une réduction relative de 40% concernant l'atrophie cérébrale ( critère d'évaluation secondaire) à un an chez des patients souffrant de SEP RR. Dans une récente sous-analyse, Gilenya a montré une réduction de 61% par rapport au taux de rechutes annualisé comparé à l'interféron bêta-1a (GI) à un an en sous-groupes de patients atteints de SEP RR très active ne répond pas aux traitements par interféron. [4]

Gilenya est généralement très efficace en traitement oral d’une prise quotidienne, sans label spécifique restrictif quand à la durée du traitement. Dans les essais cliniques, il a été généralement bien toléré avec un profil d'innocuité gérable, et il est expérimenté en constante progression pour le profil d’efficacité et d’innocuité sur le long terme, avec plus de 25 000 patients ayant été traités jusqu’à la mi-Octobre 2011 dans les essais cliniques et en hôpital depuis la mise sur le marché. Actuellement, il ya plus de 20.000 années-patients d'utilisation. Dans les essais cliniques, les effets secondaires les plus fréquents étaient les céphalées, les élévations des enzymes hépatiques, la grippe, la diarrhée, les douleurs dorsales et la toux. D'autres effets secondaires liés à Gilenya incluent des symptômes transitoires, généralement asymptomatiques, comme la réduction de la fréquence cardiaque et le blocage auriculo-ventriculaire lors de l'initiation du traitement, une légère augmentation de la pression artérielle, l'œdème maculaire, et une bronchoconstriction .
Le taux d'infections, dans l'ensemble, y compris les infections graves, étaient comparables entre les groupes de traitement, bien qu'une légère augmentation des infections des voies respiratoires (bronchite principalement) ait été observée chez les patients traités avec Gilenya. Le nombre de cancers rapportés à travers le programme d'essai clinique était faible, avec des taux comparables entre les patients Gilenya et les groupes témoins.

Références
[1] J. Cohen et al. Oral Fingolimod vs intramusculaire interféron dans la sclérose en plaques. N Eng J Med. Vol.362 No.5 4 fév 2010;. 362:402-415 [2] Kappos L, et al. Étude contrôlée par placebo d'fingolimod dans la sclérose en plaques. N Eng J Med.Vol.362 No.5 4 fév 2010;. 362:387-401 [3] Popescu V. et al. L'atrophie du cerveau dans la SP: valeur pronostique à long terme. Poster présenté au congrès ECTRIMS, Amsterdam, Octobre 2011. [4] Havrdová E. et al. Les résultats cliniques dans les sous-groupes de patients atteints d'action très rémittente de sclérose en plaques traités avec fingolimod (FTY720): Résultats des études FREE et TRANSFORM de phase III. Poster présenté au congrès ECTRIMS, Amsterdam, Octobre 2011.

Avonex ® est une marque déposée de Biogen Idec.
Source: Reuters © 2011 Thomson Reuters (15/12/11)


Dernière édition par Domyleen le Mar 10 Jan 2012 - 23:53, édité 1 fois
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: ETUDE GILENYA phase III: dernières conclusions ...

Message  Domyleen le Ven 16 Déc 2011 - 1:10



Perso, je n'ai rien compris à ce réajustement de l'échelle EDSS: Quelle valeur accorder à des essais dont on modifie certains critères en cours de route ???

Je ne vais pas chercher à comprendre, je suis crevée (rhume et toux depuis deux jours, plus pik d'Avonex, ce soir .... Je suis HS!)
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: ETUDE GILENYA phase III: dernières conclusions ...

Message  Domyleen le Mar 10 Avr 2012 - 19:03


Sur MSRC:

Résultats sur les rechutes et le handicap chez les patients traités par Fingolimod !


Les analyses en sous-groupes de l’étude FREEDOMS , (étude en double aveugle, randomisée, et contrôlées par placebo:

Le Contexte :

Sommaire

Le Fingolimod 0,5 mg/jour, a été approuvé pour le traitement de la sclérose en plaques Rémittente (SEP RR). Dans la phase 3 de l’étude FREEDOMS, s’une durée de 2 ans, la Recherche visait à Evaluer les effets de cette thérapie Orale journalière (Fingolimod : FTY720) pour la SEP : l’étude a confirmé les taux de rechutes annualisés, ainsi que le risque d’aggravation du handicap, comparés avec le placebo. Nous avons aspiré à examiner si les « avantage » du traitement, rapporté à la population globale (l’ensemble du groupe participant à l’essai) était cohérent dans les sous-groupes de patients présentant des caractéristiques différentes à la base.

Méthode :

Nous avons fait les analyses de sous-groupes d'ARRS (résultat principal) et avons pu confirmé la progression du handicap (un résultat secondaire) pendant plus de 24 mois au cours de l'étude « FREEDOMS », une étude randomisée, en double aveugle qui a inclus 1272 patients avec la SEP RR, répartis ainsi: 1 (sous groupe) assigné à prendre Fingolimod 0,5 mg, quotidiennement, 1, prenant la dose de 1, 25 mg/jour, et 1 autre sous-groupe utilisant le placébo, et ce, pendant une durée de 24 mois.

Les sous-groupes ont été prédéfinis et légèrement modifiés, ou bien, les places ont été redéfinies ad hoc, en tenant compte des facteurs démographiques (incluant le sexe et l'âge), des caractéristiques de maladie (incluant un grand nombre de handicaps, des données, des taux de rechute et des paramètres de lésions) et la réponse à la thérapie précédente (incluant des analyses chez des patients ayant droit au traitement par fingolimod selon la notice européenne). Les données ont été analysées dans l'intention d’un traitement. L'étude FREEDOMS a été enregistrée sur « ClinicalTrials.gov », sous le matricule : NCT00289978.

Les recherches sur le traitement permet de découvrir que la dose de 0,5 mg de fingolimod a été associé à un niveau significativement plus bas ARRs contre le placebo pour tous les sous-groupes, excepté, chez des patients âgés de plus de 40 ans. Les ratios ARR s’étalent de 0,76 (95 % CI 0,54-1,09; p=0,13) chez les patients âgés de plus de 40 ans à 0,29 (0,16-0,52; P < 0,0001) chez les patients qui avaient connu des rechutes malgré la prise d’interféron bêta pendant l'année précédant l'inscription l’étude. Les ratios concernant le risque de progression du handicap a été confirmé sur une période de plus de 24 mois avec fingolimod 0,5 mg contre le placebo se sont étalés de 0,85 (95 % CI 0,53-1,36; p=0,50) chez les patients qui avaient un volume de lésions en T2 de 3300 mm3, ou, moins, à 0,32 (0,14-0,73; p=0,0066) chez les patients avec un EDSS de plus de 3•5. Parmi les patients « SEP RR » avec des lésions actives malgré le traitement avec l'interféron bêta l'année précédente, le ratio ARR pour le Fingolimod 0,5 mg contre le placebo était de 0,38 (95 % CI 0,21-0 ;68, p=0,0011) et pour des patients naïfs de traitement avec une évolution rapide et sévère de la maladie, il était de 0,33 (0,18-0,62, p=0•0006)..

Interprétation :

Les patients SEP RR, avec un large spectre de (symptômes) cliniques et caractérisés par l’IRM, incluant des sous-groupes indiqués par les normes européenne peuvent potentiellement profiter du traitement avec 0,5 mg fingolimod.

Financement de l’étude : Novartis..

Virginia Devonshire MD, Eva Havrdova MD, prof Ernst Wilhelm Radue MD, Paul O'Connor MD, Lixin Zhang-Auberson MD, Catherine Agoropoulou (doctorant), Adrian Häring (doctorant), Gordon Francis MD, prof Ludwig Kappos MD

Source : The Lancet Neurology:10.1016/S1474-4422 (12) Copyright © 2012 Elsevier Limited 70056-X (10/04/12)

Contenu sponsorisé

Re: ETUDE GILENYA phase III: dernières conclusions ...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 21 Nov 2017 - 8:07