ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 26 Déc 2011 - 21:39


Sur MSRC:
(traduc Google améliorée)

Sclérose en plaques ne serait pas une maladie du système immunitaire?

Un article publié vendredi 23Décembre 2011 dans le Numéro de Décembre 2011 de la Quarterly Review of Biology soutient que la sclérose en plaques, longtemps considérée comme étant essentiellement une maladie auto-immune, n'est pas réellement une maladie du système immunitaire.

Dr Corthals Angélique, une anthropologue et professeur au Collège John Jay à New York, suggère que la SEP serait plutôt causée par le métabolisme des lipides défectueux, à bien des égards plus semblable à l'athérosclérose coronarienne (durcissement des artères) que les autres maladies auto-immunes.

Considérer la SEP comme un désordre métabolique permet d'expliquer de nombreux aspects de cette maladie déroutante, et plus particulièrement pourquoi elle frappe davantage les femmes que les hommes et pourquoi les cas sont à la hausse dans le monde entier, explique Doct Corthals. Elle estime que ce nouveau cadre pourrait aider les chercheurs à s'orienter vers de nouveaux traitements et, ultimement, à un remède à la maladie.

(...) Les recherches médicales ont théorisé que le système immunitaire est dévoyé, mais personne n'a été en mesure d'expliquer pleinement ce qui déclenche l'apparition de la maladie. Les gènes , le régime alimentaire , les pathogènes et la carence en vitamine D ont tous été liés à la SEP, mais les preuves pour ces ces facteurs de risque sont incompatibles et même contradictoires, et les chercheurs sont frustrés dans leur recherche d'un traitement efficace.

"Chaque fois qu'un facteur de risque génétique a montré une augmentation significative de risque de SEP dans une population, il a été constaté que cela avait peu d'importance dans une autre,". "les pathogènes comme le virus Epstein-Barr ont été impliqués, mais il n'y a aucune explication pour des populations génétiquement similaires ayant les mêmes charges pathogènes qui ont un taux radicalement différent de la maladie. La recherche sur la SEP qui serait déclenchée dans le contexte de l'auto-immunité n'a tout simplement pas abouti à des conclusions fédératrices sur l'étiologie de la maladie. "

Cependant, la compréhension que la SEP serait plutôt une maladie du métabolisme qu'une maladie auto-immune commence à (avoir un sens) et (permet) d'en trouver les causes.

L'hypothèse lipidique:

Corthals estime que la principale cause de la SEP peut être attribuée à des facteurs de transcription dans les noyaux cellulaires qui contrôlent l'absorption, la rupture, et la libération des lipides (graisses et composés similaires) partout dans corps. La perturbation de ces protéines, connue sous le nom de peroxisome proliferator-activated receptors (PPAR), provoque un sous-produits toxiques de «mauvais» cholestérol appelé LDL, qui, oxydés forment des plaques sur les tissus touchés. L'accumulation de plaques à son tour, déclenche une réponse immunitaire, ce qui conduit finalement à la cicatrisation. Ceci est essentiellement le même mécanisme impliqué dans l'athérosclérose, dans laquelle l'échec de PPAR provoque l'accumulation de plaques, la réponse immunitaire et la cicatrisation dans les artères coronaires.

«Quand le métabolisme des lipides dans les artères échoue, vous obtenez l'athérosclérose», explique Corthals. «Quand il arrive dans le système nerveux central, vous obtenez la SEP. Mais l'étiologie sous-jacente est la même. "

Un facteur de risque majeur de perturbation de l'homéostasie lipidique est d'avoir un taux élevé de cholestérol LDL. Donc, si les PPARs sont à l'origine de la SEP, cela pourrait expliquer pourquoi les cas de la maladie ont été en hausse dans les dernières décennies. "En général, les gens du monde entier augmentent leur consommation de sucres et de graisses animales, ce qui conduit souvent à des taux de LDL (mauvais cholestérol) ", a déclaré Corthals. "Donc nous nous attendons à voir des taux de plus en plus élevés de maladies liées aux lipides comme les maladies cardiaques et, dans ce cas, la SEP." Cela expliquerait aussi pourquoi les statines (médicaments), qui sont utilisés pour traiter l'hypercholestérolémie, ont montré une certaine promesse en tant que traitement de la SEP.

L'hypothèse lipidique met également en lumière le lien entre la SEP et la carence en vitamine D. La vitamine D contribue à abaisser le cholestérol LDL, il est donc logique que le manque de vitamine D augmente la probabilité de la maladie, surtout dans le contexte d'un régime alimentaire riche en graisses et en glucides.

L'optique de Corthals expliquerait aussi pourquoi la SEP est plus fréquente chez les femmes.

«Les hommes et les femmes métabolisent les graisses différemment", a déclaré Corthals. "Chez les hommes, les problèmes de PPAR sont plus susceptibles de survenir dans le tissu vasculaire, ce qui explique pourquoi l'athérosclérose est plus répandue chez les hommes. Mais les femmes métabolisent la graisse de façon différente par rapport à leur rôle reproductif. La perturbation du métabolisme des lipides chez la femme est plus susceptible d'affecter la production de myéline et le système nerveux central. De cette façon, la SEP est aux femmes ce que l'athérosclérose est aux hommes, tout en excluant pas qu'un sexe (ou l'autre) puisse développer d'autres maladies. "

En plus du cholestérol élevé, il existe plusieurs autres facteurs de risque pour la fonction diminuée de PPAR, y compris des agents pathogènes comme le virus d'Epstein-Barr, un traumatisme qui nécessite une réparation cellulaire massive, et certains profils génétiques. Dans de nombreux cas, d'après Corthals, le fait de n'avoir qu'un seul de ces facteurs de risque n'est pas suffisant pour déclencher un effondrement du métabolisme des lipides. Mais plusieurs facteurs de risque peuvent causer des problèmes. Par exemple, un système PPAR génétiquement affaibli pourrait ne pas causer la maladie, mais combiné à d'autres facteurs comme un agent pathogène ou une mauvaise alimentation, cela peut provoquer des maladies. Cela contribue à expliquer pourquoi ces différents facteurs qui risquent de déclencher la SEP semblent être importants pour certaines personnes et populations, mais pas pour d'autres.

«Dans le contexte de l'auto-immunité, les différents facteurs de risque pour la SEP sont désespérément incohérents", a déclaré Corthals. "Mais dans le contexte du métabolisme des lipides, elles ont parfaitement un sens."

Beaucoup plus de recherches sont nécessaires pour comprendre pleinement le rôle des PPARs dans la SEP, mais Corthals espère que cette nouvelle compréhension de la maladie pourrait éventuellement mener à de nouveaux traitements et à des mesures de prévention.

«Ce nouveau cadre pourrait mener à un remède à la SEP plus proche que jamais", a déclaré Corthals.

Source: Eurasia Review Copyright © 2011 Eurasia Review (23/12/11)

arno

Messages : 51
Date d'inscription : 20/10/2011

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  arno le Mar 27 Déc 2011 - 12:53

Quel type de prise de sang faut il faire pour terminer ce phénomène ?
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Mar 27 Déc 2011 - 14:00

Intéressant.

Un cours sur les lipides/BHE :

"Transfert des lipides

Le cerveau se caractérise par sa très grande richesse en lipides. Ils représentent en effet plus de la moitié du poids sec. Les lipides du cerveau sont constitués de cholestérol et d’acides gras. Les acides gras sont classés d’une part en acides gras saturés et monoinsaturés, qui peuvent être synthétisés par le système nerveux, et d’autre part en acides gras polyinsaturés avec en particulier l’acide docosa-héxaènoïque ou acide cervonique et l’acide arachidonique qui représentent plus de 30% des acides gras cérébraux. L’organisme étant incapable de synthétiser leurs précurseurs, ces acides gras dits essentiels proviennent obligatoirement de l’alimentation et doivent donc être transportés par le sang pour atteindre le cerveau.

Dans le sang ces lipides sont véhiculés principalement par les lipoprotéines et en quantité plus restreinte sous forme d’acides gras libres ou de lyso-phosphatidylcholines associées à l’albumine.

Les cellules endothéliales des capillaires cérébraux expriment à leur surface un récepteur des lipoprotéines de basse densité (LDL), qui ressemble récepteur apo(B,E) des fibroblastes humains. Ce récepteur jouerait un rôle dans le transport du cholestérol plasmatique par l’intermédiaire de lipoprotéines de basse densité.
Le cholestérol plasmatique est transporté vers les cellules nerveuses par des LDL. Celles-ci sont fixées, internalisées et relarguées face abluminale par l’intermédiaire du récepteur apo(B,E) présent à la surface des cellules endothéliales. Les LDL sont dégradées par les astrocytes et les lipides, incorporés dans des particules lipoprotéiques riches en apoE, sont redistribués vers les neurones.

Le transport des acides gras polyinsaturés montre un passage facilité plus important lorqu’ils sont associés à l’albumine sous forme de lysophosphatidyl choline. Le rôle des astrocytes dans le remodelage et la distribution de ces acides gras aux neurones est à l’étude."



Is it always like this ?

avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Mar 27 Déc 2011 - 14:06

Cet article conforterait l'hypothèse que quelque chose se produit bien AVANT l'attaque immunitaire, comme observé dans l'étude australienne.

Dépôts de Fer? Plaques de cholestérol?

L'aventure continue..



Is it always like this ?


nanoza

Messages : 78
Date d'inscription : 22/02/2011
Localisation : Nord

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  nanoza le Mar 27 Déc 2011 - 14:41

Très interessant comme piste!
Par curiosité j'ai regardé ce q'il advient du cholesterol pdt une grossesse (car on sait que effet protecteur de la grossesse sur la survenue de poussées). Mais il semble que le mauvais cholesterol LDL augmente pour être max au 3eme trimestre (moment où il y a le moins de poussées!)...et il rechute visiblement rapidement dans les 3semaines après l'accouchement, moment où il y a bcp de grosses poussées...? Mais enfin un dérèglement métabolique est surement bcp plus compliqué que ça!
Merci bcp pour cet article. Sans être biologiste, la revue a l'air d'un niveau pas mal (tu confirmes MPax?).


M

Messages : 696
Date d'inscription : 25/08/2010

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  M le Mar 27 Déc 2011 - 16:16

J'aime! C'est peut-être ici que les personnes qui suivent des régimes spéciaux, supriment les glutens, prennent des compléments divers comme Malika trouveront un début de réponse... Je remarque qu'ils n'ont pas tenu compte de l'IVCC (qui n'existe décidement pas!) dans leur raisonnement... Eux aussi pensent que nos chers traitements ne s'attaquent pas à la cause de la SEP. N'est-ce pas les souris?
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Mar 27 Déc 2011 - 22:11



Voici un blog sur lequel on parle de cette étude: il y a beaucoup de questions auxquelles répond la chercheuse, auteure de l'étude, et elle parle aussi de CCSVI (les re-sténoses seraient dues, en partie, au fait que l'angioplastie, d’après elle, ne résout pas le problème de la cause de la SEP, et par conséquent, ne serait qu'un traitement ... pas définitif!)

C'est "son" point de vue, mais il y a des choses intéressantes ... (prendre traduct Google, c'est en anglais, une centaine de messages! Wink )

http://asknicola.blogspot.com/2011/12/huge-news-multiple-sclerosis-is.html
avatar
Malikou

Messages : 43
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 46
Localisation : Canada

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Malikou le Mer 28 Déc 2011 - 12:37

@M a écrit:J'aime! C'est peut-être ici que les personnes qui suivent des régimes spéciaux, supriment les glutens, prennent des compléments divers comme Malika trouveront un début de réponse... Je remarque qu'ils n'ont pas tenu compte de l'IVCC (qui n'existe décidement pas!) dans leur raisonnement... Eux aussi pensent que nos chers traitements ne s'attaquent pas à la cause de la SEP. N'est-ce pas les souris?

Salut à tous :-)

Bien j,ai lu attentivement tout ci dessus.
Ce qui est intéressant, pour moi, c'est que cette recherche confirme ce que mon médecin fait depuis presque 2 ans avec moi.

Dans une prise de sang, normale, de labo ou hôpital, mon taux de cholestérol est normal.
Par contre quand je fais la prise de sang du labo spécialisé, ils décortiquent en plusieurs facteurs le taux de cholestérol et là on constate qu'il y a effectivement un bug dans l'une des sous catégories du cholestérol.
(j'ai simplifié un peu l'explication lol)

En Belgique, il y a uniquement 14 laboratoires qui font ce types de recherches. Ce n,est pas remboursé par la sécu et seul un médecin naturopathe ou psychothérapeute sait exactement ce qu'il doit demander dans l'analyse.
La médecine traditionnelle, actuellement ne travaille pas sur les mêmes vecteurs.

Suite à cette découverte, mon médecin a fait faire une analyse sur les possibilités d'intolérances alimentaire chez moi.
La caséine et la protéine d’oeufs, chez moi sont proscrites. C'est 2 types d'alimentations ne sont pas ingérées correctement par mon organisme, ce qui crée un dysfonctionnement au niveau de la digestion et se répercute au niveau intestinal, créant une défaillance de la barrière intestinale engendrant une réaction immunitaire....

Le procédé décrit ci-dessus correspond en plusieurs points aux dernières recherches décrites dans le sujet de ce thread.

Merci pour les infos et le lien, j'irai voir un peu plus tard ce que ce chercheur développe.

Bonne journée!



]

associationrobindestoits

Messages : 2
Date d'inscription : 07/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits le Mer 7 Nov 2012 - 15:52

Alors voilà, après m'être bien renseigné sur la SEP, j'ai trouvé ceci sur ce site :
http://jeanpierremaschi.com/84-le-pr-luc-montagnier-donne-raison-au-dr-maschi-11-06-2012.html

Où l'on comprend que la SEP est liée aux champs électromagnétiques...

Mais j'ai également compris que selon la théorie d'André Gernez, il y avait l'hormone de croissance qui n'était pas tarie, ce qui posait problème.
Et enfin, que selon le Dr Soulier, il y avait un problème d'identité, de passage à l'âge adulte, c'est à dire autonome et distinct du groupe, ce qui est lien avec Gernez et l'hormone de croissance...

Que ce soient les lymphocites B (enfantines) qui attaquent et non les T est évocateur...

En bref, je pense que les pollutions type CEM ou métaux lourds sont particulièrement toxiques pour les patients SEP, qui sont des profils plutôt influençables et peu déterminés sur le plan identitaire.

En complément, j'ai compris que l'alimentation est révélatrice.
Manger trop de produits laitiers est enfantin et comme par hasard, cela est parfaitement toxique pour le système immunitaire. Voir le régime Kousmine.

Je m'apprête à présent à entamer la thérapie du Dr Geffard à Talence, qui manque de moyens pour son AMM mais qui fait ce qu'on appelle les immuno-bilans, en partenariat avec Soulier.

NB : vous avez remarqué comme l'iconographie de la SEP c'est l'enfance ?
Pourtant, avez-vous déjà vu un enfant atteint de SEP ?
Ca s'appelle l'imaginaire collectif.

Devenir soi-même semble être une des clés.
A suivre...
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Mer 7 Nov 2012 - 18:29

Bonjour Robin,

J'ai regardé ton site, et ai constaté que ce docteur avait été radié à vie pour charlatanisme, mais d'après ses dires réhabilité plus tard.

Que l'eau froide puisse aider les malades est une chose, affirmer que la pollution électromagnétique est à l'origine de la sclérose en plaques ou une de ses causes en est une autre.

Peut-être, mais encore faut-il que des études le prouvent, et ce n'est aujourd'hui pas le cas à ma connaissance.
Et tant que ce n'est pas fait, il est difficile d'écrire ceci :

Où l'on comprend que la SEP est liée aux champs électromagnétiques...

Je partage néanmoins son analyse sur l'étouffoir mis sur beaucoup de pistes farfelues, ou pas, concernant la médecine.
Il me parait en effet aussi incohérent de croire béatement à n'importe quoi que de rejeter d'emblée toute nouvelle théorie.

Le seul juge de paix devrait être le résultat de véritables études scientifiques, pas de vagues assertions posées sur un coin de table, que ce soit pour affirmer qu'on a trouvé des choses sans pouvoir l'étayer, ou tout rejeter sans avoir pris le soin de se pencher sur le sujet.

Nous avons déjà constaté le mépris avec lequel avait été déjà traité certains sujets, parce que trop éloignés de la ligne des "sachants", qui d'ailleurs sur le sujet ne savent pas grand chose, voire rien sur l'origine de cette maladie Smile

Mais je crois aussi qu'il faut se garder des affirmations gratuites de ceux qui avec un régime pensent avoir trouvé la clé, car aucune étude scientifique aujourd'hui ne démontre que certains aliments seraient à l'origine de la SEP, ou que d'autres inversement pourraient efficacement la moduler.

Pourtant, avez-vous déjà vu un enfant atteint de SEP ?
Ca s'appelle l'imaginaire collectif.

Les cas de SEP sont rares chez les enfants, mais ils existent.

Bonne soirée,

Fred



Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Mer 7 Nov 2012 - 19:23



Ce sont les "SEP Pédiatriques", et les enfants qui ont eu un "syndrome clinique isolé" font l'objet de recherches de plus en plus nombreuses aux US et en Angleterre, entre autres pays ....

associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Ven 30 Nov 2012 - 9:24

Bonjour,
je ne suis pas membre de Robin des Toits mais sympathisant et je confirme que l'association, qui met en garde contre les CEM n'identifie pas ces derniers comme une cause unique de la sclérose en plaque.
Ce n'est pas son rôle ni sa compétence.
J'ai mis le nom de l'association par maladresse (tous étaient pris !) mais ne considérez pas qu'il s'agit d'un point de vue associatif. Il n'en n'est rien !

Il faut toutefois souligner le fait que plusieurs médecins comme le Dr Belpomme ont fait un parallèle entre CEM et SEP.
Il n'y a, cependant, pas eu d'études sur le sujet.

Quant à l'hormone de croissance non tarie, c'est la théorie du Dr Gernez, qui n'exerce plus.
Le médecin cité précédemment peut l'être car il publie et donne des conférences, aux neurologues et neuro-chirurgiens.
C'est un homéopathe qui décri la SEP comme une maladie auto-immune (donc immunitaire) déclenchée par un ensemble géntique + toxicologie + psycho-affectif.
Les CEM sont à prendre en compte mais ne sont pas une cause, contrairement à ce que pense Maschi, qu'il faut alors selon moi relativiser.

La cause ou plutôt les causes seraient une faiblesse du système immunitaire, que le Dr Geffard, qui travaille avec Soulier, tente de soigner.
Par homéopathie, tous les deux.
Geffard explique que la barrière intestinale fragilisée libère des toxines qui envahissent le SNC en raison d'une barrière méningée (barrière hémato-encéphalique) fragilisée.
Les lymphocites B majoritaires (héritées de l'enfance) envahissent le SNC et détruisent la myéline.
Geffard travaille à renforcer le système immunitaire pour qu'il ne soit plus déréglé de la sorte...

Mais Soulier explique ce phénomène de la manière suivante :
- la SEP touche les gens en général à partir de 25 ans. A l'âge adulte, au moment où le patient pose un acte d'auto-définition qui va faire en sorte que son système immunitaire ne reconnait plus qu'il il est et attaque la myéline, qui représente l'amour parental déposé au cours des années, comme s'il s'agissait d'un autre.
En fait, selon lui, il y a le vrai SELF (le vrai soi) et le FAUX self.
Quand le vrai SELF s'exprime, il veut se débarasser du FAUX self, de manière inconsciente.
Le travail de Soulier consiste à mettre de la conscience dans ce processus.
Il s'agit de reprendre sa vie en main, de devenir le VRAI SELF.
Il prend pour exemple le mammouth qui se prend pour l'opossum dans l'Age de Glace 2 : il dit que la SEP est une maladie de l'individuation.
Il faut rebrousser chemin, redevenir soi.
Il y a chez tous les patients SEP une idéalisation des parents, soit parce qu'on se conforme au chemin qu'ils ont tracé pour nous, soit parce qu'on s'y oppose de toutes ses forces (ce qui est une manière d'exister en rapport et non par soi).
Pour Soulier, le fait que le patient ne reconnaisse pas cet état de fait fait partie de l'activité de la maladie.
Il faudra prendre conscience de son attitude dépendante et influençable, non forcément matérielle mais morale, pour s'en dégager et recréer sa vie propre. Alors que l'on croyait, que l'on était certain du contraire !

C'est aussi pour cela que les CEM influencent si facilement les patients SEP, parce qu'il s'agit de personne plus influençable sur le plan affectif. Ce qui n'est pas un tort mais une qualité.

Or, si l'on ne vit pas sa vie, la biologie nous "efface" !
Je vous l'ai faite surper court.

Je regrette, j'aurais dû mieux expliquer. Mais manque de temps !
Et j'imagine vos critiques à venir, pour dire que c'est une fable, que vous n'êtes pas influençable, ni admiratifs de vos parents, etc...
Je vous ai fait un schéma. Et donné une piste.
A vous de voir.

Pour résumer, la SEP est la maladie de l'ado qui ne s'est pas propulsé dans la vie de façon autonome (je ne parle pas matériellement) et qui, lorsqu'il veut s'identifier fermement, s'attaque lui-même involontairement.
Comprendre cela, c'est commencer à guérir.
Ensuite viennent les traitements de réparation du système immunitaire.

Geffard n'a pas eu son AMM, ce qui explique qu'il s'agisse encore d'un traitement "parallèle".
Soulier parle souvent de Steve Jobs (patron d'Apple, qui produit beaucoup de CEM !), qui a dit :

Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui obligent à vivre en obéissant à la pensée d’autrui. Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire."

En PJ, les docs de Geffard sur son traitement.

Amicalement,
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Ven 30 Nov 2012 - 12:41

Hello,

Merci pour ton post.

Personnellement, je suis sceptique sur les CEM, comme aussi sur le fait que cette maladie trouverait une explication psychanalytique.
Ceci étant dit, ce n'est pas parce que je suis sceptique que cela n'existerait pas, les implications entre le cerveau et le corps étant encore très mal connues, et souvent négligées.

Une chose simplement, méfies toi des affirmations du type :
"Comprendre cela c'est commencer à guérir", parce que encore une fois, aucune étude n'existe aujourd'hui qui tendrait à prouver ce que tu énonces.

La seule chose dont on soit certain, pas seulement moi mais tout le monde de la neurologie, concerne les éléments suivants :

1 Des lymphocytes traversent la BHE
2 Ils attaquent la myéline
3 Les conductions nerveuses sont dégradées et in fine sont rompues.

Les motifs de 1 et de 2 restent à ce jour inconnus par tous, et certains envisagent des scénarios ou étapes intermédiaires.

Par exemple, on se demande si quelque chose n'interviendrait pas avant 1, c'est à dire si il n'y a pas autre chose qui initierait l'inflammation.
Pourquoi la BHE ne remplit plus on rôle, etc..

A priori, je ne crois pas me tromper en disant que la SEP touche des gens avec des profils très différents, ce qui de mon point de vue exclut toute influence évidente psychanalytique, mais ce n'est que mon point de vue.
Pour étayer cela, il semble également que bon nombre de maladies mentales trouvent leur origine de façon biologique, et non nécessairement à cause du relationnel dans l'enfance, ce qu'on considérait comme acquis depuis fort longtemps.

Sinon, je partage complètement l'avis de feu Steve Jacobs Smile

Bonne journée,

Fred

P.S je ne vois pas les docs dont tu parles




Is it always like this ?


associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Ven 30 Nov 2012 - 13:57

Les preuves que les CEM perturbent la BHE sont nombreuses :
http://fr.scribd.com/doc/94488334/Electrosmog-and-the-Blood-Brain-Barrier-47-Refs
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10899769
http://europepmc.org/abstract/MED/8012056/reload=0%3bjsessionid=TnlFmgZcEyd1elPiCXQt.0
http://www.icems.eu/docs/Salford.pdf
http://www.emfacts.com/2008/11/979-cell-phones-and-blood-brain-barrier-new-study/
http://www.champs-electro-magnetiques.com/ondes/la-barriere-hemato-encephalique-31.html
http://www.avaate.org/IMG/html/Effets_sur_la_barriere_sang-cerveau_ou_hemato-encephalique_BHE_des_micro-ondes_de_la_telephonie_mobile_GSM_et_des_radiofrequences.html

Mais cela ne veut pas dire que les CEM sotn responsables de la SEP.
Exemple, au Japon, ils sont plus irradiés qu'ici et il n'y a pas de SEP.

Il y a des raisons génétiques de base, de terrain toxicologique et psycho-affectif dans toute maladie.
La colère rend le corps acide et est propice au cancer du foie, etc...
Ce n'est pas de la psychanalyse mais un rapport corps / esprit évident, ces deux mots n'étant que des abstractions pour représenter une matérialité de densités diverses. C'est la focale d'observation qui fait qu'on parle de "psychologique" comme de quelque chose de séparé de la causalité matérielle. Il ne s'agit que d'une matière plus subtile !

C'est moi qui suis allé voir Belpomme pour lui signaler ce lien entre CEM et SEP au moment où il s'intéressait aux ondes et ce dernier m'a ri au nez, en me disant que je n'étais pas médecin, que ce lien était impossible. Un an plus tard, il a dit ça :
http://www.next-up.org/pdf/Le_Dauphine_Pr_Belpomme_Ondes_un_probleme_de_sante_majeur_29_07_2009.pdf
Je vous laisse rire.


Dans une interview parue en Décembre 2011, le Pr Dominique Belpomme déclare :
« J’ai deux cas de sclérose en plaques
déclenchée après l’utilisation prolongée du téléphone cellulaire (...)
Les liens de causalité avec les champs électromagnétiques sont très
possibles. »

Source : http://the-argument.fr/cgtbnf/wp/wp-content/uploads/2012/06/wifi-Belpomme.pdf

La recherche accrédite cette thèse du lien entre CEM et SEP :
En
2006, la chercheuse Magda Havas révèle le lien entre ce qu'elle appelle
l'« électricité sale » produite par les ordinateurs, le Wi-fi, les
lampes fluocompactes et la sclérose en plaques.

Voir la vidéo en anglais :
http://www.dirtyelectricity.ca/multiple_sclerosis.htm


Voir l'étude : Havas, M. 2006. Hypersensibilité électromagnétique: Effets biologiques de l'électricité sale en mettant l'accent sur ​​le diabète et la sclérose en plaques. - Electromagnetic Biology and Medicine, 25: 259-268, 2006
http://www.magdahavas.com/wordpress/wp-content/uploads/2011/03/06_Havas_EBM.pdf
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17178585


En Avril 2010,
le Pr Martin Pall, professeur de biochimie et de sciences médicales fondamentales à Washington (USA), affirme :
"Sept agents chimiques ont été identifiés comme déclencheurs de ce stress oxydatif particulièrement toxique chez certains patients (…) la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique pourraient avoir un lien avec les maladies de l’hypersensibilité et notamment les MCS (Chimicosensibilité)."
Source : http://www.viva.presse.fr/Hypersensibilite-chimique_13764.html


Puis, dans une dépêche de l'AFP du 09 juin 2012, au sujet d'un colloque
de scientifiques organisé au sujet de l'eau de Lourdes, le
Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008 et co-découvreur du virus du sida a exposé ses théories sur l'influence sur la santé des ondes électromagnétiques de très basse fréquence.
"Il a rappelé les "perturbations" (maladies neuro-dégénératives, cancer...) que pouvaient provoquer dans le corps humain les ondes électromagnétiques (...)"
Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1451256/2012/06/09/Selon-des-scientifiques-l-eau-de-Lourdes-pourrait-guerir.dhtml


Mais comme je vous l'ai précisé, le lien entre CEM et SEP n'est que la conséquence d'un terrain de fragilité du patient à toute influence toxique. Cette influence peut-être aussi le stress.

A ce sujet, remarquez que dans les années 60, c'est le Dr Maschi qui parlait de stress et on le traitait alors de charlatan, jusqu'à ce qu'on reconnaisse son rôle :
http://www.jeanpierremaschi.com/sclerose-en-plaques-champs-electromagnetiques/sclience-sclerose-en-plaques/78-stress-sclerose-en-plaques.html
http://www.jeanpierremaschi.com/presse-media-sclerose-en-plaques/57-sclerose-en-plauqes-stress-poussee.html
Ce ne sont pour moi, cependant, que des conséquences et non des causes d'une pathologie, que l'on médecins explique comme un dérèglement immunitaire sans pouvoir en donner la raison.

La cause sous-jacente étant, comme toujours, une disposition, qui permet la faille et qui est, selon le Dr Soulier, ce manque d'autonomie et cette tutelle morale et / ou matérielle qui en découle chez le sujet adulte.
Voir : http://www.lessymboles.com/?p=804
http://www.lessymboles.com/?p=694
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=journee-sclerose_20120525

Avec cette explication, qu'il ne faut pas accepter bouche ouverte comme un enfant mais qu'il faudra jauger pour voir si elle vous convient, vous pourrez en effet commencer à vous en sortir.
Le fichier refuse d'être joint. voici son équivalent : http://idrpht.free.fr/endotherapie.html
Ce fichier parle de la thérapie du Dr Geffard qui accompagne le travail plus "psy" du Dr Soulier.


Je ne suis pas venu fanfaroner sur ce forum pour dire que je n'avais plus aucun symptômes depuis 2006. Mais c'est le cas.
Pas du jour au lendemain, il m'a fallu environ deux ans pour comprendre ce qu'il se passait et je l'ai compris sans le Dr Soulier, que je n'ai rencontré qu'en 2011 ! Il m'a apporté encore plus que je n'avais pu comprendre "seul (enfin, presque !)
Puis il m'a dirigé vers le Dr Geffard.

Dont je suis le traitement, pendant 3 mois. Lui vous fait faire des prises de sang pour voir des choses que d'autres médecins ne regardent pas.

Il y a de vrais génies de la médecine que la pharmacopée ignore encore, aujourd'hui.
Je suis venu sur ce forum pour partager ce Graal avec vous. La lumière pour tous !

N'oubliez pas et là je vais être plus chrétien, donc pour la plupart des gens pas "scientifique" (c'est pourtant tout le contraire !) : on peut tout guérir. Il suffit d'avoir la clé, aussi complexe soit-elle.

Dernier point :
Vous remarquerez que sur tous les sites, les prospectus et brochures sur
la SEP, on voit un enfant avec un parent, alors que la moyenne d'âge
d'entrée en SEP est autour de 30 ans !
C'est l'inconscient collectif qui dit que la SEP est symboliquement une maladie d'enfant non accompli.

Je sais qu'il y a des SEP enfantines mais la moyenne d'âge est proche de trente ans.
On ne fait pas figurer un jeune-homme pour parler de cancer du côlon, je pense ?
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Ven 30 Nov 2012 - 14:58

Merci pour les liens, que je regarderai plus précisément quand j'aurai un peu plus de temps.

Je n'ai pas dit que les CEM ne pouvaient pas pas être un facteur aggravant pour la SEP, j'ai seulement dit que j'étais sceptique, et comme tu le soulignes toi-même, aucune étude n'a été conduite sur le sujet.

Il faut toutefois souligner le fait que plusieurs médecins comme le Dr Belpomme ont fait un parallèle entre CEM et SEP.
Il n'y a, cependant, pas eu d'études sur le sujet.

Un de tes documents indique que :

EMF exposure has been linked to immune system dysfunction. Many of the symptoms of Electrical Hypersensitivity closely resemble the symptoms of Multiple Sclerosis.

Ce qui signifie qu'on parle de l'hypersensibilité électromagnétique qui donnerait beaucoup de symptômes proches de ceux de la SEP, mais qui ne prouvent absolument pas en l'état que l'EHS induirait une SEP, ou qu'il y ait un lien comme le prétend sans le prouver le Dr Belpomme :

J’ai deux cas de sclérose en plaques
déclenchée après l’utilisation prolongée du téléphone cellulaire (...)
Les liens de causalité avec les champs électromagnétiques sont très
possibles.

Ce pourrait très bien être comme la maladie de Lyme qui provoque les mêmes symptômes que la SEP, sans qu'il y ait aucune analogie.
"Très possibles" à "certains" il y a une marge non négligeable. Je me méfie par nature des certitudes.

Il est possible qu'il y ait un lien, mais rien aujourd'hui ne le démontre formellement, et je n'ai rien dit de plus.

Pour le Graal promis, je vais si tu le permets attendre d'avoir lu ce que dit le Dr Geffard Smile

Pour le moment, je reste très sceptique comme déjà dit, mais cela peut changer Smile

Bonne journée,

Fred




Is it always like this ?


associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Ven 30 Nov 2012 - 15:12

Si, justement, je t'ai montré les liens vers les études qui démontrent la fragilisation de la BHE par les CEM.
Cette fragilisation permettant l'invasion des lymphocites B principalement (héritées de l'enfance) dans le SNC.

Je me suis trompé : il y a des études sur le lien CEM / SEP : ouvre le lien de l'étude de M. Havas sur le lien entre électricité "sale" (dont le Wi-fi) et la SEP.

Je ne dis pas que l'EHS (électro-hypersensibilité) induit la SEP. Je dis que les symptomes sont semblables parce qu'il y a :
- stress oxydatif
- perméabilisation BHE
- trouble sensitifs identiques

Encore une fois, je ne pense pas que les CEM causent la SEP.
Je dis qu'il peut s'agir d'un agent qui favorise les causes d'une poussée de SEP, et pourquoi.

En effet, Lyme concerne la plupart des EHS et ressemble à s'y méprendre à la SEP. D'ailleurs, les médecins, selon moi pointus, testent Lyme dans des labos étrangers car le protocole Français a changé et ne détecte plus ce qu'il faut détecter.

Soigner Lyme c'est soigner bien souvent une partie du problème.
Encre une fois, il s'agit de terrain : Lyme, EHS, etc...
Mais la SEP est chronique et auto-immune.

La soigner c'est déprogrammer un système : les croyances valant autant que les lymphocites !

++
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Ven 30 Nov 2012 - 18:25

Hum...ce qui continue à me paraître étrange dans le cas de Havas, c'est qu'il semble que des gens ayant profité d'un filtre anti CEM aient connu des périodes presque miraculeuses et délivrés très rapidement de leurs symptômes.

Que ce soient des formes rémittentes et même dans ce cas :

One of those individuals is a 27-year old male who had been diagnosed with
primary progressive MS two years earlier. He walked with a cane or did “wall
walking” at home (holding onto the wall or furniture for balance). He had tremors,
was exceptionally tired, and was beginning to have difficulty swallowing. Three days
after 16GS filters were placed in his home his symptoms began to disappear.

Voilà quelqu'un diagnostiqué avec une SEP progressive depuis 2 ans qui a d'assez lourds symptômes, et qui en 3 jours (!) commence à aller mieux.

Plus incroyable, c'est difficile de trouver Smile

Partons du postulat que ce soit vrai.
Comment expliques-tu qu'en trois jours, il commence à récupérer?

admettons que ce soit les CEM qui aient fragilisé sa BHE, et que ce soit à cause de cela ou avec ça que ses lymphocytes aient attaqué sa myéline, ce qui reste encore à prouver, mais admettons.

Cela fait 2 ans qu'il a une SEP progressive, il a du mal à avaler, se tient aux murs pour marcher , et en trois jours cela commence à s'améliorer, pour être pratiquement parfait en deux semaines (Sa marche est normale deux semaines après sans signe de sep) (!) :

Two weeks after the filters
were installed his walk was normal with no signs of MS.

Cela me parait plus fort que la multiplication des petits pains pour tout te dire Smile

Je continue :

Donc à cause du filtre, il n'a plus de symptômes et donc sa myéline est revenue en 2 semaines?
Par quel biais? incroyable spasticité du cerveau?

Comment se fait-il que les malades de la SEP n'aient pas encore acquis ce filtre miraculeux et surtout comment se fait-il que ce miracle reste caché, hormis pour quelques "initiés"? cela me parait plus qu'étrange, non?

Bon, pour te livrer mon sentiment, tout ceci ne me paraît pas très sérieux, mais j'essaierais quand même bien histoire de voir, parce que je suis extrèmement joueur Smile

Tu as des prix? Laughing

Bonne soirée,

Fred






Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Ven 30 Nov 2012 - 22:38

@Fred1208 a écrit:

Sinon, je partage complètement l'avis de feu Steve Jacobs Smile

??? Steve Jacobs ??? Qui c'est celui-là???

Le patron d'Apple s'appelait Steve Jobs!!! Laughing

(mondialement connu, un "inter galactique", Fred!!!)

avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Ven 30 Nov 2012 - 22:41



Bon, je regarderai cette conversation, demain ... suis crevée ... et j'n'ai pas tour compris: Rolling Eyes
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Sam 1 Déc 2012 - 11:10

??? Steve Jacobs ??? Qui c'est celui-là???

Le patron d'Apple s'appelait Steve Jobs!!!

Oulah, je suis fatigué..Je connais un Steve Jacobs, ceci explique cela Laughing




Is it always like this ?

avatar
Liseline

Messages : 473
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Liseline le Sam 1 Déc 2012 - 11:51

Bonjour,

Je n'ai pas d'avis particulier sur les ondes électromagnétiques. La SEP existait bien avant leur développement, les ondes peuvent être un facteur aggravant parmi d'autres, et je n'en ferai pas ici mon cheval de bataille.

En revanche, je m’intéresse depuis plusieurs années au lien psychisme / corps dans la SEP (pour Freud, l'inconscient, c'est le corps), en sachant que cette piste est très peu investiguée et pas crédible pour les neuros. Mais après tout, mes hypothèses, mon corps "empêché" et l'histoire de la maladie dans ma vie n'appartiennent qu'à moi ! Very Happy Comme nous tous ici, tant qu'on ne sait pas pourquoi, on a envie de chercher...

Je ne parle pas de l'impact qu'auraient le "stress" et les émotions sur la maladie : on les met tellement à toutes les sauces que cela finit par ne plus signifier grand chose. Je parle de la structure psychique, du squelette mental qui fait ce que nous sommes, et qui en psychanalyse s'organise autour du "ça", du "moi" et du "surmoi", et de mécanismes de "défense" (refoulement, clivage...). Bien entendu, ce squelette peut, dans certaines situations, produire du stress ou d'autres types d'émotions... mais celles-ci en sont donc une émanation. Il est en tout cas sans doute très difficile d'établir des comparaisons de la structure psychique, à fortiori inconscientes, des individus atteints de la SEP.

Pour faire court, peu après mon diagnostic en 1997, je me suis lancée dans une psychanalyse, persuadée (voulant absolument croire !) que je souffrais de névrose hystérique, dont les manifestations ont longtemps été confondues avec la SEP (l'hystérie, au moins, ça peut se guérir). La distinction s'est opérée par le constat de l'absence d'atteinte organique chez les cas d'hystérie étudiés.
Plus tard, l'ouvrage "Problématiques de l'hystérie" (Dunod, 1999) m'a conforté dans cette hypothèse, en énonçant qu'il était peut-être erroné d'exclure qu'une névrose puisse trouver des chemins vers des somatisations potentiellement graves.

2 ans après, j'ai cessé d'avoir des poussées. Je me suis crue "guérie". J'étais partie pour une rémission de près de 10 ans et une récupération totale. Je ne saurais affirmer qu'il s'agit d'un effet direct de la psychanalyse. Peut-être. Peut-être est-ce aussi une coïncidence, car on sait que les rémissions se placent souvent au début de la maladie.

Il y a 3 ans, au moment de mon divorce (conflit de séparation Question), la SEP s'est réveillée. Malgré la reprise d'une psychanalyse, elle ne m'a pas lâchée jusqu'à présent. Pour autant, je continue. Je pense que c'est possible. Même si cela ne veut pas dire que personnellement je vais y parvenir (le travail sur l'inconscient, ça ne se maîtrise pas, ça ne se mesure pas). Et cela ne m'empêche pas de me shooter au Solu, au Bétaféron et aux séances de kiné Rolling Eyes et d'être très attentive à toutes les pistes qui sont explorées sur Forseps.

Je suis plus réservée en ce qui concerne les travaux du Dr Soulié, que j'ai bien entendu étudié. J'ai même tenté le "biodécodage" avec un de ses tenants. Je n'ai pas accroché avec cette démarche moins holistique que la psychanalyse et qui s'apparente aux thérapies courtes dont notre société de consommation est très friande. De plus, certains "médecins" qui se réclament du Dr Soulié n'hésitent pas à organiser des conférences très coûteuses à Paris, avec "témoignages de personnes guéries de la SEP" (dont un des médecins intervenants, qui n'apporte pas de preuve de sa "pathologie antérieure"). Bref, l'idée peut être séduisante... mais justement elle l'est peut-être trop...

Pour finir, je mets en pièce jointe un des rares articles qui portent sur la métapsychologie des maladies auto-immunes. Il n'y est pas question de SEP... il y est question de reconnaissance ou de non-reconnaissance métaphorique de "soi". Il y est fait référence au fameux immunologiste et philosophe Jean-Claude Ameisen (sur France Inter le samedi matin, un régal), qui porte un regard à la fois novateur et poétique sur le vivant.

Voilà...

Bon week-end à tous

Lise
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Sam 1 Déc 2012 - 12:19

@Liseline a écrit:
En revanche, je m’intéresse depuis plusieurs années au lien psychisme / corps dans la SEP (pour Freud, l'inconscient, c'est le corps), en sachant que cette piste est très peu investiguée et pas crédible pour les neuros. Mais après tout, mes hypothèses, mon corps "empêché" et l'histoire de la maladie dans ma vie n'appartiennent qu'à moi ! Very Happy Comme nous tous ici, tant qu'on ne sait pas pourquoi, on a envie de chercher...

Je ne parle pas de l'impact qu'auraient le "stress" et les émotions sur la maladie : on les met tellement à toutes les sauces que cela finit par ne plus signifier grand chose. Je parle de la structure psychique, du squelette mental qui fait ce que nous sommes, et qui en psychanalyse s'organise autour du "ça", du "moi" et du "surmoi", et de mécanismes de "défense" (refoulement, clivage...). Bien entendu, ce squelette peut, dans certaines situations, produire du stress ou d'autres types d'émotions... mais celles-ci en sont donc une émanation. Il est en tout cas sans doute très difficile d'établir des comparaisons de la structure psychique, à fortiori inconscientes, des individus atteints de la SEP.

Lise

Alors là, Lise, je suis absolument de ton avis!!!
J'ai effectué (et continue) à peu près le même parcours que toi: le rôle du psychisme, mon histoire perso avec la maladie, et surtout le rôle du stress ...
Nous en avons déjà parlé dans différents fils (je vais rechercher ...)
Et nous ne sommes pas les seules: "le journal de Sylvie" aborde cet aspect, de même que le blog (et les messages) de Ariadne (Vesta sur Thisisms).

En ce moment, et sur conseils et "clés", de ma psy (que j'ai peu rencontrée), j'oublie ma SEP: et j'y arrive pendant la moitié de la semaine ... seules mes piks d'Avonex et les effets secondaires me rappellent cette p... de maladie ...

Je vais te contacter en mp, car ta démarche m'interpelle, et j'ai besoin de faire le point avec qqu'un qui "souffre" de symptômes similaires ... Et, donc, pas uniquement "SEP" ...
Bon week-end!!!
avatar
Liseline

Messages : 473
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Liseline le Sam 1 Déc 2012 - 13:19

Ça ne se fait pas de se citer ?? Cool

@Liseline a écrit:

Pour finir, je mets en pièce jointe un des rares articles qui portent sur la métapsychologie des maladies auto-immunes. Il n'y est pas question de SEP... il y est question de reconnaissance ou de non-reconnaissance métaphorique de "soi". Il y est fait référence au fameux immunologiste et philosophe Jean-Claude Ameisen (sur France Inter le samedi matin, un régal), qui porte un regard à la fois novateur et poétique sur le vivant.


Je viens de voir que la pièce n'est pas passée.
Voici le lien vers le document :
http://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychosomatique-2003-1-page-113.htm

associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Lun 3 Déc 2012 - 8:58

@Liseline a écrit:Je suis plus réservée en ce qui concerne les travaux du Dr Soulié, que
j'ai bien entendu étudié. J'ai même tenté le "biodécodage" avec un de
ses tenants. Je n'ai pas accroché avec cette démarche moins holistique
que la psychanalyse et qui s'apparente aux thérapies courtes dont notre
société de consommation est très friande. De plus, certains "médecins"
qui se réclament du Dr Soulié n'hésitent pas à organiser des conférences
très coûteuses à Paris, avec "témoignages de personnes guéries de la
SEP" (dont un des médecins intervenants, qui n'apporte pas de preuve de
sa "pathologie antérieure"). Bref, l'idée peut être séduisante... mais
justement elle l'est peut-être trop...

Vous avez étudié Soulier ?
Curieux, aucune publication non professionnelle sur le Net.

Soulier n'est pas de la thérapie courte, pour info. Ni du "décodage biologique". Bref, tout sauf de l'amateurisme.
Que des "médecins" (on est médecin ou on ne l'est pas, il n'y a pas de guillemets à mettre !) se réclament de Soulier et abusent des gens, c'est assez improbable, d'autant que jamais entendu cela, êtes-vous sûre ? Mais si vous le dîtes.

Ce qui est vrai, c'est que le Dr Soulier donne des conférences aux professionnels, conférences ouvertes aux particuliers. Et chères.
Il faudrait y aller une fois pour pouvoir dire que vous avez étudié Soulier !
Ou le consulter, du moins...

Alors pour résumer :
- Soulier travaille avec des médecins sans guillemets (homéopathes, neurologues, psy)
- Il ne s'agit pas de thérapie courte (mais nul besoin non plus d'une psychanalyse de 10 ans)
- Vous pouvez le consulter et faire ensuite la thérapie Geffard de l'IDRPHT, qui est la suite de la thérapie Soulier.

Moi, ça marche.
C'est mon témoignage. Je vous laisse juges.

Amicalement,
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 3 Déc 2012 - 11:11



Thanks, Robin Roof! (lol!);

Vous avez étudié Soulier ?
Curieux, aucune publication non professionnelle sur le Net.

Non, mais il a un DVD "en vente" sur le Net!
Olivier Soulier, Docteur en médecine. Homéopathe Acupuncteur. Diplômé de gynécologie médicale. Hypnose Ericksonnienne, PNL, Ennéagramme. contact.lessymboles@nordnet.fr - www.lessymboles.com. Un DVD du colloque est en vente sur le site.

Par contre le dct Geffard a publié:
Michel Geffard, Docteur en Médecine - Docteur ès Sciences Directeur de recherche INSERM. Il propose depuis 20 ans des traitements pour les maladies dites incurables, SEP, SLA, PAR. Il estauteur et co-auteur de 55 publications en immunologie-immunochimie, 174 publications e n neurobiologie et auteur et co-auteur de 28 publications sur la Sclérose en Plaques ainsi que de très nombreuses études sur les maladies chroniques, sans compter ses 324 séminaires et conférences. http://idrpht.free.fr/

Ce lien « Passeport pour la santé », avec un article sur le sujet :
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=journee-sclerose_20120525

Il y a qques phrases, auxquelles je souscris (ce n’est qu’un avis perso) :
Le dct Olivier Soulier :
« Pour le patient comme pour sa famille, cette maladie se caractérise par un fort sentiment d’impuissance. Au cours du temps, la maladie devient une identité. »

En gros : ne laissons pas cette maladie nous consumer : il faut se battre !

Le dct Michel Geffard :
En accord avec le Dr Soulier, il confirme qu’il est important de comprendre, et ceci pour agir efficacement, que la maladie touche tous les grands systèmes de l’identité : génétique, immunitaire et nerveux. Le carrefour des dysfonctionnements, c’est la barrière hémato-encéphalique qui a perdu de son étanchéité et laisser passer dans le cerveau les substances indésirables. Pour qu’elle cesse d’être attaquée, il faut réguler le système immunitaire en amont, faire en sorte qu’ilréintègre sa fonction première, la surveillance et la défense, suractivée dans ce cas. En cause donc, en amont, la première barrière, la barrière intestinale qui, devenue perméable, autorise le passage continuel d’anticorps, entretenant comme une guerre permanente dans l’organisme. Cette lutte provoque l’accumulation de déchets, produit de la dégradation de ces réactions incessantes entre le soi et le non-soi, produits cytotoxiques et neurotoxiques, qui à leur tour affaiblissent notre système immunitaire. Il est donc urgent de restaurer la barrière intestinale et de soutenir le foie dans son effort de détoxification.
Et ce passage :
« Sclérose en plaques : une maladie guérissable pour 38% des Français »
C’est ce que titre France Soir, qui constate qu’« une étude de l'institut Kantar-Health [pour la Fondation Arsep] montre que les Français restent relativement mal informés quant aux traitements existants pour lutter contre la sclérose en plaques ».
Le journal retient que « les lacunes au niveau des connaissances de la population demeurent.
Il est important de rappeler que la recherche a certes permis de faire des progrès significatifs en termes de traitements, mais que la maladie reste à l'heure actuelle incurable ».


Contenu sponsorisé

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov 2018 - 7:58