ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 3 Déc 2012 - 11:30



Perso, en ce qui concerne le rôle des psys (psychologues, ou psychanalystes), je pense, que tout comme le traitement de l'autisme, il faut rester vigilant, et surtout trouver "la bonne personne", qui accepte certaines "remises en cause": l'école Freudienne a permis des avancées, (même Charcot en a été un adepte), mais, tout dépend des interprétations, et elle semble avoir ses limites ...
Idem pour Bruno Bettleheim et sa "compréhension" de l'autisme (vu récemment: "le cerveau d'Hugo" sur A2): une "horreur", car il ne cessait de culpabiliser les parents (la mère surtout), en comparant les enfants autistes à son expérience d'enfant d'Auswitch .. Rolling Eyes

Je pense qu'il faut avoir toujours un esprit à la fois ouvert et critique ... Et voir ce qui pourrait se rapporter à notre cas personnel ... et rester curieux, chercher des solutions possibles ... essayer: bref, se battre et ne pas se contenter d'être un patient qui patiente..

associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Lun 3 Déc 2012 - 13:49

En accord avec le Dr Soulier, il confirme qu’il est important de comprendre, et ceci pour agir efficacement, que la maladie touche tous les grands systèmes de l’identité : génétique, immunitaire et nerveux. Le carrefour des dysfonctionnements, c’est la barrière hémato-encéphalique qui a perdu de son étanchéité et laisser passer dans le cerveau les substances indésirables. Pour qu’elle cesse d’être attaquée, il faut réguler le système immunitaire en amont, faire en sorte qu’ilréintègre sa fonction première, la surveillance et la défense, suractivée dans ce cas. En cause donc, en amont, la première barrière, la barrière intestinale qui, devenue perméable, autorise le passage continuel d’anticorps, entretenant comme une guerre permanente dans l’organisme. Cette lutte provoque l’accumulation de déchets, produit de la dégradation de ces réactions incessantes entre le soi et le non-soi, produits cytotoxiques et neurotoxiques, qui à leur tour affaiblissent notre système immunitaire. Il est donc urgent de restaurer la barrière intestinale et de soutenir le foie dans son effort de détoxification.

Tout est dit, selon moi.
Concernant l'approche psy, il faut comprendre qu'il ne s'agit pas de résumer la problématique physique à un désordre émotionnel mais de relier les causes entre elles pour comprendre qu'il s'agit d'une mécanique d'ensemble.

Amicalement,

associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Lun 3 Déc 2012 - 13:50

Désolé, tu as bien étudié Soulier, alors ?
Je n'ai pas parlé du DVD pour ne pas avoir l'air de faire de la pub.

Cordialement,
avatar
Liseline

Messages : 473
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Et bien...

Message  Liseline le Lun 3 Déc 2012 - 18:09

merci à Domyleen pour tous ses liens. Il suffit de taper sur le net "Olivier Soulier" et "biodécodage" pour comprendre quels sont ses postulats et quelles démarches sont proposées par certains de ses disciples (ou par ceux de Sabbah).
En matière de biodécodage, l'un des arguments est que le mieux être ou la guérison peuvent venir assez, voire très vite, ce qui n'est pas sans susciter beaucoup d'espoir. Je pense qu'il faut être très prudent dans ces annonces, et être attentif à toute tentative d'exploitation des espoirs des personnes malades. Surtout quand on essaye et qu'on n'arrive pas à être vraiment convaincue... encore moins guérie.

Comme je le disais, je trouve toutefois ses analyses intéressantes et séduisantes.
Je pense que l'on peut néanmoins questionner - pour lui, mais aussi d'une manière plus générale dans la manière nous essayons de trouver des solutions à nos "soucis" - l'évidence du lien entre le "comprendre", la "conscience", et la guérison.
Pour ma part, je sais que certains changements se sont opérés en moi, via la psychanalyse, sans pour autant que j'ai pu avoir conscience et comprendre les choses, ou leur donner une signification.
La recherche du sens est quelque chose qui guide la plupart des personnes qui sont confrontées à des difficultés dans leur vie. Trouver du sens conduit-il à toutes les guérisons ? Je me garderai bien d'affirmer de telles choses.
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 3 Déc 2012 - 21:24

@associationrobindestoits2 a écrit:Désolé, tu as bien étudié Soulier, alors ?
Je n'ai pas parlé du DVD pour ne pas avoir l'air de faire de la pub.

Cordialement,

Non, Robin, je n'ai pas étudié Soulier (tu as peut-être confondu mon message avec celui de Liseline, à qui tu répondais ...??), mais comme tu disais que ce dct n'avait rien publié, j'ai mis la partie de l'article que j'avais posté, où on parlait de ce CD, c'est tout Wink

Ce qu'il dit peut intéresser certains patients, c'est une explication qui mérite qu'on y prête attention ...

Merci d'en avoir parlé!
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 3 Déc 2012 - 21:50

@Liseline a écrit:
La recherche du sens est quelque chose qui guide la plupart des personnes qui sont confrontées à des difficultés dans leur vie. Trouver du sens conduit-il à toutes les guérisons ? Je me garderai bien d'affirmer de telles choses.

Toutes les guérisons?? J'en doute ... mais considérant qu'il peut, dans les maladies neurologiques , y avoir un lien entre le psychisme et le physique, et si ce lien parvient à être identifié par le malade, alors, oui, je pense qu'il peut "guérir" de certains symptômes ... (mais la maladie elle-même, je reste dubitative ... )
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 3 Déc 2012 - 22:09

@Liseline a écrit: Il suffit de taper sur le net "Olivier Soulier" et "biodécodage" pour comprendre quels sont ses postulats et quelles démarches sont proposées par certains de ses disciples (ou par ceux de Sabbah).

Juste pour info: le dct Sabbah est un disciple du dct Hammer ... Ce dct Hammer a souvent fait l'objet de poursuites judiciaires et avait été rayé de l'Ordre des Médecins, pour avoir promis la guérison à des malades du cancer, qui sont décédés ... ???
Ses partisans soutiennent qu'il a été une "victime" de la corporation des médecins ... ???
J'ignore quels sont les tenants et les aboutissants de ses démêlés avec la justice, et l'Ordre des médecins ...

l'avis d'un média dit "indépendant":
http://nantes.indymedia.org/article/4340

D'un autre côté, je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement avec Zamboni, qui avait été traité de "charlatan" par la corporation des neurologues ...
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 3 Déc 2012 - 22:53


@Liseline a écrit:

Pour finir, je mets en pièce jointe un des rares articles qui portent sur la métapsychologie des maladies auto-immunes. Il n'y est pas question de SEP... il y est question de reconnaissance ou de non-reconnaissance métaphorique de "soi". Il y est fait référence au fameux immunologiste et philosophe Jean-Claude Ameisen (sur France Inter le samedi matin, un régal), qui porte un regard à la fois novateur et poétique sur le vivant.

Je viens de voir que la pièce n'est pas passée.
Voici le lien vers le document :
http://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychosomatique-2003-1-page-113.htm

Bon,je vais avoir de la lecture pour les soirs à venir, car il y a des passages qui me posent problème: j'ai besoin de plus d'explications ... Embarassed




avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Lun 3 Déc 2012 - 23:42

Ces passages de l'article fourni par Liseline:

Ainsi, en médecine et en biologie comme en psychanalyse, l’oscillation entre les deux points de vue a été permanente jusqu’à ce qu’apparaisse de plus en plus nettement un modèle théorique nouveau, au sein duquel le « négatif » a pris sa place véritable, non pas comme perturbateur mais comme organisateur. Pour arriver à cela, la biologie et la pensée psychanalytique ont, chacune, mené leur parcours singulier et c’est ce qui donne d’autant plus de force et d’éclat au point commun sur lequel elles finissent par se rejoindre.


Ainsi, l’épineuse question de l’autoimmunité naturelle n’a-t-elle reçu que progressivement des réponses; certains compartiments du corps s’avèrent isolés du système immunitaire : une certaine forme de non-reconnaissance du soi de l’organisme est fondée sur l’isolement. Ce qui conduit à penser que « la non-reconnaissance du soi, en l’absence d’isolement, est un processus d’apprentissage ou un processus actif de suppression de cette reconnaissance et non pas une donnée génétique a priori» Theofilopoulos A. N. (1995), « The basis of autoimmunity. ...
. Il est d’autre part généralement admis désormais que si les cellules auto-immunes n’agissent pas, c’est que leur activité est supprimée. Toute réponse immune fait ainsi l’objet d’un double contrôle (positif et négatif) et notre sécurité immunologique reposerait donc sur le maintien de cet équilibre.


Beaucoup de conditionnels .... Donc, aucune certitude en ce qui concerne le modèle physique ...
"la non-reconnaissance du soi est un processus ... et non pas une donnée génétique a priori"
Intéressant!!! Cela fait des années que je ne crois pas en un système, qui, à l'origine, attaquerait son propre organisme: nous n'avons pas été conçus pour avoir un corps qui se détruit lui-même de l'intérieur, sans causes "extérieures" ...

Mais des recherches, plus récentes encore, ont permis de penser que les pathologies auto-immunes seraient dues à des réponses immunologiques inappropriées envers les auto-antigènes et à des anomalies dans le mécanisme de la mort cellulaire génétiquement programmée qu’on appelle apoptose, nous renvoyant, décidément, à reconnaître la présence, au sein de la substance vivante, de la « mort à venir ».


Le problème, c'est qu'avec autant de "si" et de verbes au conditionnel, je me demande bien comment il peut être possible de relier le "psychique" et le "physique", et partant, d’espérer une "guérison" ???
Je pense que c'est une piste intéressante, mais, encore une fois, elle ne s’avérera prometteuse qu'à partir du moment où le processus créant le désordre immunitaire sera connu avec certitude.

En attendant ???


associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Mar 4 Déc 2012 - 10:02

Oui, je pense aussi que ça peut intéresser du monde. Mais le DVD fait 50 euros.
Il faudrait des achats groupés...

Il y a 11h de conférence : Soulier, Gefffard, etc...


associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Mar 4 Déc 2012 - 10:16

Dernier truc : ne confondez pas Hammer et Soulier.
Ce n'est pas parce que le Net associe Soulier et le biodécodage que c'est réel.

Soulier, c'est un médecin homéopathe, qui soigne avec des médicaments, ce n'est pas un charlatan qui ne fait que chercher des association affectives à tout, qui résume toute maladie à un "conflit". Quoique je ne mette pas tout le biodécodage à la poubelle d'un revers de main pour autant.
Le revers de main, c'est le style Belpomme, qui m'a dit "mais vous n'êtes pas médecin, gna gna gna" quand je lui ai parlé du lien entre SEP et CEM, études à l'appui.
En 2011, on lisait ça :
http://the-argument.fr/cgtbnf/wp/wp-content/uploads/2012/06/wifi-Belpomme.pdf
« J’ai deux cas de sclérose en plaques déclenchée après l’utilisation prolongée du téléphone cellulaire (...) Les liens de causalité avec les champs électromagnétiques sont très possibles. »
Signé Pr Belpomme.
Et dans le Dauphiné Libéré du 29/07/20009, Belpomme affirme : "Fatigue, insomnie, dépression, mais potentiellement aussi risques de sclérose en plaques, ou bien de maladie d'Alzheimer chez des sujets jeunes seraient liés à l'influence de ces champs [électromagnétiques]."

Je vous laisse rire de bon coeur de ce cher Pr Belpomme, qui sait tout avant tout le monde, une fois qu'on lui a fait remarquer.
Aujourd'hui, il bosse sur les cause de l'électro-sensibilité, en parlant d'histamine, de stress oxydatif et de lymphocites NK CD3-CD56+ et CD57+.
Il l'a piqué à un autre médecin, sans le citer, qui n'est pas sous les projecteurs. Je sais j'ai consulté ce médecin pour mon électro-sensibilité. J'allais pas voir Belpomme, c'est le genre de médecin qui vous pose une question et qui vous coupe quand vous répondez parce que ça ne rentre pas dans ses cases.
Bon, fin de ma rancune... :-)

Pour conclure, la thérapie de Soulier (homéopathe), associée à celle de Geffard (non-homéoptahe), est la suivante, en résumé :

"Le Dr Soulier affirme qu’il est important de comprendre, et ceci pour agir efficacement, que la maladie touche tous les grands systèmes de l’identité : génétique, immunitaire et nerveux. Le carrefour des dysfonctionnements, c’est la barrière hémato-encéphalique qui a perdu de son étanchéité et laisse passer dans le cerveau les substances indésirables. Pour qu’elle cesse d’être attaquée, il faut réguler le système immunitaire en amont, faire en sorte qu’il réintègre sa fonction première, la surveillance et la défense, suractivée dans ce cas. En cause donc, en amont, la première barrière, la barrière intestinale qui, devenue perméable, autorise le passage continuel d’anticorps, entretenant comme une guerre permanente dans l’organisme. Cette lutte provoque l’accumulation de déchets, produit de la dégradation de ces réactions incessantes entre le soi et le non-soi, produits cytotoxiques et neurotoxiques, qui à leur tour affaiblissent notre système immunitaire. Il est donc urgent de restaurer la barrière intestinale et de soutenir le foie dans son effort de détoxification."

Le lien entre BHE et CEM étant évident au point que des chercheurs parlent de lien entre SEP et CEM, il faut selon moi éviter de s'exposer au stress oxydatif induit par ces champs, qui ouvrent la BHE.
Il faut également s'"individuer", décider qui on est, rebrousser son chemin de vie là où l'on a arrête de décider pour soi (sans doute après l'adolescence, qui n'a pas eu pour effet de nous identifier assez clairement) puis de faire cette endothérapie pour réparer et réguler le système immunitaire et le foie.

Je suis asymptomatique depuis plus de 6 ans, avec une SEP déclenchée il y a 9 ans grâce à ce travail.
Je suis venu vous donner ces éléments d'information pour vous aider à voir que cette maladie n'est selon moi pas la maladie incurable que l'on nous a dite et qu'il est possible, surtout au début de la maladie, d'enrayer son processus ou tout du moins de revenir à un état avec un minimum de souffrance.
Je suis certain que tout le monde pourrait être amélioré avec ce type de thérapie, pour env. 3 000€ sur 2 ans. Contre 12 000 € par an pour les traitements classiques Interphérons, qui protègent la BHE mais ne font rien à la barrière intestinale, rien au foie, rien au problème identitaire (puisque rangé dans la case psy, séparée du reste)...

Cependant, je vais parler comme les messages officiels mais je suis sérieux, ne laissez jamais tomber un traitement, qui a une efficacité importante. J'ai fait le traitement interphéron, qui m'a aidé à me soigner.
C'était un peu violent mais sans lui, j'aurais fait plus de poussées et aurais été plus malade avec plus de difficultés à croire en une porte de sortie.

Re-dernier truc, pour Domyleen, qui croit au lien "psychisme" (je mets des guillemets car ce mot désigne quelque chose d'arbitraire dans sa définition) et les maladies neurologiques, sans doute parce que pour elle, le psychisme se passe "dans la tête"... Il faut comprendre que même une rougeole à une cause affective. Pas unique mais consubstantielle et concomitante.


Avec toutes mes amitiés,
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Mer 5 Déc 2012 - 12:39

Hello,

Il ne me parait pas nécessaire de "comprendre" tout ce que tu "crois".
La rougeole est la conséquence d'une infection virale, comme d'autres maladies sont d'origine bactérienne et l'affectif n'a pas grand-chose à voir là-dedans.

Encore une fois, il semble même que certaines maladies mentales puissent être le fruit de problèmes purement biologiques, et non nécessairement la résultante de problèmes liés à l'enfance.

Même s'il me parait très bien de ne pas négliger le lien entre esprit et corps, il me parait néanmoins très contestable de trouver une explication de ce type à toutes les pathologies.

Bonne journée,

Fred



Is it always like this ?


associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Mer 5 Déc 2012 - 13:23

L'erreur est de croire, magiquement, que la matière est réelle et l'esprit plus ou moins irréel.
Dans cette optique parler d'affectif revient à parler d'une dimension séparée de la matière tangible, ce qui est erroné.

En effet, parler de "maladie mentale" ou de "causes psychiques", c'est séparer l'inséparable : l'énergie et la matière.
Ecoutez ce que dit le Dr Milbert à ce sujet, qui explique rapidement ce qu'est la médecine quantique eu égard à cette découverte scientifique E=MC² :
http://vimeo.com/45825289
Elle prend pour exemple l'acupuncture, qui permet d'agir sur la matière via les méridiens énergétiques.

Il faut comprendre une chose : c'est que la matière solide est une réalité visible et dure dont la fréquence "vibratoire" a été ralentie. Et que les pensées, qu'on situe dans la tête car la tête est remplie de matière dense émet différentes fréquences, qui participent à la construction, à la transformation de la matière dure qui constitue un corps humain.
Ceci est valable également pour les animaux, dont on nous a appris dès l'enfance qu'ils n'avaient ni pensée ni sentiment, bien qu'ils en aient, à des fréquences différentes, avec une conscience bien moins grande que la nôtre, dans une autre "dimension", pourrait-on dire mais qui en ont et qui eux aussi peuvent tomber malade par "chagrin"...

L'être humain, lui, est pétri de pensées, d'émotions, qui sont tout aussi réelles mais bien plus subtiles qu'un coup sur le bras mais qui façonnent tout de même qui vous êtes.

Comment ?
C'est parce qu'ils n'ont pas la réponse que la plupart des médecins généralistes ont décidé de classer dans la "psychologie", qu'ils ne maîtrisent pas, tout ce qu'ils ne peuvent expliquer par les effets de contact, de chaleur et de réaction qu'on leur a appris. C'est ainsi qu'un médecin neurologue m'a dit, en 2005, quand je fis une poussée après 2 heures de téléphones DECT, que je venais d'acheter pour la première fois de ma vie, téléphone dont les ondes neurotoxiques perméabilisent la BHE, "c'est dans votre tête, ça", avec un léger sourire l'air de dire vous êtes peut-être fragile "psychiquement" pour penser cela, puisqu'il s'agit de quelque chose d'inexplicable car invisible pour moi.
Comme je me suis à mépriser cette caste... Vous comprendrez pourquoi il a été important pour moi de fuir cette catégorie de personnage devenus à mes yeux inutiles, à la limite de la dangerosité.
Mais je ne veux pas avoir l'air de mettre tous les médecins dans le même panier car la médecine avance et il ne faut pas tout rejeter au prétexte qu'il s'agit d'une caste, encore limitée. Comme je le disais, l'interphéron B m'a aidé à protéger ma BHE...
Et encore une fois, tout est histoire de conscience. Un médecin n'a pas besoin d'être un gourou quantique pour vous soigner. La médecine est un art et non une science dure. Sinon, mon neurologue m'aurait dit "attendez, je vais me renseigner pour savoir si les ondes de 1900Mhz, émise en pulsations d'extrêmement basses fréquences peut avoir un impact sur la SEP". Non, c'est un art et un artiste fait selon son idée ! Oui, c'est un art. Un médecin peut tester des choses sur vous, il peut même vous faire croire qu'il vous soigne (le placébo), il n'y a aucun protocole strict pour soigner.

Concernant le lien entre émotion et maladie. Il y a des preuves que la colère, par exemple, provoque un état acide qui participe au cancer du foie. Pourquoi le foie ? Parce que la fréquence de la colère sollicite beaucoup le foie... D'une manière qui l'épuise et le fait dysfonctionner, créant par exemple des cellules en surrabondance (tumeur) par réaction, peur...
Là est le lien entre pensée et matière.
Ce n'est pas du mysticisme. Bien que je fasse simple. C'est la réalité de toute vie, qui interagit par échanges de fréquences, par lumière.
Quand tu comprends Einstein et qu'une chose peut être ou ne pas être (ce génie de Shakespeare avait bien raison !) selon la conscience que l'observateur en a et que cela détermine ce qui est, tu peux comprendre ce que cela veut dire, relativement à la santé.

Je fais simple, encore une fois. Mais pour vous dire que ce que vous appelez "maladie mentale", comme entité pouvant être séparée de la "maladie physique" est une catégorisation totalement artificielle, sans aucun fondement autre que les catégorisation sociales liée à une profession (psychiatre, pédiatre, etc...) mais aucunement à votre corps !

Il ne s'agit pas du tout, cependant, d'expliquer la maladie par le "psychisme", comme un monde éthéré et irréel mais de comprendre tous les mécanismes, y compris les plus subtils, liés à l'expression du soi, qui fabriquent un terrain propice à telle ou telle pathologie visible (ou détectable).

Dans le cas de la SEP, je l'ai expliqué, outre le terrain génétique (qui n'est que la mémoire de ce qui nous a fait) et toxicologique, on observe la dégradation de déchets intestinaux hors de la paroi intestinale puis l'invasion d'anticorps dans le SNC par la barrière méningée, avec un foie affaibli qu'il faudra venir soutenir.
Puis réparer les fonctions immunitaires...
Voir l'endothérapie multivalente.

Au delà de ça, il faut comprendre comment on s'est mis dedans, malgré toutes les causes exogènes, comment notre chemin de vie nous a programmé à être SEP. Sortir de la victimisation, de la tête baissée - résignée et cela est important : ce n'est pas une maladie d'enfant !
Si vous voulez continuer à croire que vous avez "attrapé la SEP", avec peut-être quelques causes "psychologiques" mais pas suffisantes pour expliquer un processus, je peux vous dire que vous vous trompez.
Mais il est évident que cela remet en cause beaucoup de choses apprises.

Tout le problème est de croire qu'une cause en annule une autre, qu'une maladie est "physique" et que le "psychologique" n'est qu'une influence et non un fondement de la réalité pathologique.
Cela est dû au fait que l'on considère que ce qui est réel et physique est visible et que ce qui est moins visible est moins réel. Si vous saviez que vos émotions fabriquent des molécules et ne sont pas uen abstraction, vous penseriez autrement.
C'est la pensée occidentale, héritée des Lumières, qui a fait barrage à l'invisible contenu ans la religion et a jeté le bébé avec l'eau du bain : la religion et la compréhension subtile des choses.

Pour rester sur ce terrain, je peux également vous expliquer scientifiquement comment Jésus guérissait les malades : il amenait un maximum de conscience, pour que la malade se voit tel qu'il est, c'est à dire en bonne santé. Et la conscience créant la réalité, la personne guérissait réellement.

C'est pareil dans toute maladie : la conscience guérit. L'amour guérit.
Si vous comprenez le mécanisme erroné qui a amené votre maladie, vous amenez un flot de conscience qui vous permet de guérir.

C'est l'approche de la maladie, le sens qu'on donne à sa cause et sa fonction qu'il faut changer.
Si vous la prenez pour une fatalité extérieure, vous la subissez.
Si vous comprenez que c'est une épreuve ayant pour but la conscience, vous chercher à augmenter votre conscience et trouverez des pistes, soit pour guérir, soit pour accepter l'épreuve dans un but élevé, que vous aurez défini.

Je résume, je résume, entendu ?!
Je veux vous dire aussi de ne pas accepter mes paroles trop facilement ni les récuser trop brutalement mais à n'accepter ce que vous voulez, à compléter avec vos opinions ou à ne pas accepter ce que vous voudrez.
Je ne suis pas un bon orateur, je ne suis pas médecin et n'ai rien à vous apprendre.
Je suis juste venu essayer d'apporter... de la conscience !

Concernant la rougeole, le Dr Soulier dit que c'est une des maladies fondamentales d'auto-immunisation, qui nous permet
de reformater nos récepteurs sensoriels, pour nous permettre de percevoir le
monde au travers de notre propre ressenti et non plus au travers du ressenti
de nos parents. Nos croyances et plus celles des autres. C'est une des maladies
les plus importantes dans la constitution de la personnalité. Chaque maman sait
qu'un enfant qui a fait une bonne rougeole a « grandi »


Si vous m'avez suivi, vous comprenez que ça n'exclut pas le fait que la rougeole soit aussi (et non à la place) un morbillivirus de la famille des Paramyxoviridae transmis par gouttelettes de toux...
Quand vous comprenez que tout le terrain (affectif, génétique, toxicologique, etc...) rend plus facile la pénétration de ce virus, vous avez compris que ce que j'explique n'est pas à proprement parler de la "psychologie".

Amitiés,
Courage,
Lumière,

++


Dernière édition par associationrobindestoits2 le Mer 5 Déc 2012 - 13:54, édité 2 fois

associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Mer 5 Déc 2012 - 13:49

Samuel Hahnemann, le fondateur de l'homéopathie, disait : « la maladie commence quand nous justifions, par l'extérieur, le malaise intérieur ». La guérison passe par la connaissance. Cela passe aussi par la responsabilité. La guérison est juste après.

Dr Olivier Soulier

@Domyleen a écrit:
@Liseline a écrit:
La recherche du sens est quelque chose qui guide la plupart des personnes qui sont confrontées à des difficultés dans leur vie. Trouver du sens conduit-il à toutes les guérisons ? Je me garderai bien d'affirmer de telles choses.

Toutes les guérisons?? J'en doute ... mais considérant qu'il peut, dans les maladies neurologiques , y avoir un lien entre le psychisme et le physique, et si ce lien parvient à être identifié par le malade, alors, oui, je pense qu'il peut "guérir" de certains symptômes ... (mais la maladie elle-même, je reste dubitative ... )
avatar
Fred1208

Messages : 3045
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 57
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Fred1208 le Mer 5 Déc 2012 - 17:18

Hello again,

Je te félicite d'avoir autant de certitudes, ce n'est pas mon cas. J'ai bien compris qu'il "fallait comprendre", qu'il fallait suivre tes raisonnements, que tu étais capable d'expliquer "scientifiquement" ( Smile ) comment Jesus guérissait les malades.

je ne doute pas non plus que tu puisses m'expliquer longuement tous les bienfaits de la "médecine quantique" ( Smile ), et à quel point, la lumière, la conscience, l'amour pouvait permettre in fine que nous nous tenions tous par la main, béats de bonheur dans un monde merveilleux sans maladie.

Je te répète que je n'ai rien contre tes croyances, qui ne sont que des croyances pour le moment, et rien d'autre tant que tout ce que tu avances n'aura pas été soumis à des études scientifiques dignes de ce nom.

Peut-être es-tu arrivé récemment dans un vaisseau spatial avec un tombereau de connaissances que nous n'avons pas encore, mais permets-moi encore d'être plus que sceptique sur le sujet.

En conclusion, et pour reprendre ce que je te disais au départ, essaie s'il te plait d'être moins affirmatif, tu y gagneras certainement beaucoup.
Pour tout te dire, tu as un coté donneur de leçons qui aurait tendance à m'agacer, mais je suis quand même content que tu précises que tu n'as rien à nous apprendre Smile.

Bonne soirée,

Fred



Is it always like this ?

avatar
Liseline

Messages : 473
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Fréquences

Message  Liseline le Mer 5 Déc 2012 - 18:14

J'aimerais bien savoir comment et avec quelle unité on mesure la fréquence de la colère.

S'agissant de la rougeole, elle a sans doute, comme d'autres infections, une action sur le système immunitaire (ne serait-ce que l'immunisation à ce virus). Mais, parce qu'elle a cette conséquence, peut-on pour autant affirmer que c'est son "intentionnalité" ?
avatar
Liseline

Messages : 473
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Liseline le Mer 5 Déc 2012 - 18:17

@Domyleen a écrit:
Le problème, c'est qu'avec autant de "si" et de verbes au conditionnel, je me demande bien comment il peut être possible de relier le "psychique" et le "physique", et partant, d’espérer une "guérison" ???
Je pense que c'est une piste intéressante, mais, encore une fois, elle ne s’avérera prometteuse qu'à partir du moment où le processus créant le désordre immunitaire sera connu avec certitude.

En attendant ???

Oui, c'est vrai, aucune certitude. Et c'est de mon point de vue ce qui témoigne d'une certaine rigueur dans la réflexion, nécessaire dans une véritable démarche scientifique.
Les recherches en la matière ne sont pas nombreuses à ma connaissance... alors c''est toujours ça de pris... en attendant... Non ? Very Happy
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Mer 5 Déc 2012 - 23:32


Oui, Lise, ça reste une hypothèse ... mais, d'un autre côté, la "théorie auto-immune" à partir de laquelle sont entreprises toutes les recherches actuelles sur la SEP, ne s'appuie que sur une hypothèse (auto-immunité), et ça fait 30 ans que ça dure, sans résultats concluants ... Alors pourquoi ne pas tenter d'autres pistes???

Je trouve, personnellement cette démarche séduisante, et je dois reconnaître qu'il y a eu (il y aurait) pour mon cas, au moins une "explication" à mes premiers symptômes SEP (si toutefois il est possible de lier ces symptômes à la SEP: je ne sais plus ... ??? Et puis on ne sait pas exactement ce qu'est la SEP, alors ...)
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Jeu 6 Déc 2012 - 0:55

@associationrobindestoits2 a écrit:

Re-dernier truc, pour Domyleen, qui croit au lien "psychisme" (je mets des guillemets car ce mot désigne quelque chose d'arbitraire dans sa définition) et les maladies neurologiques, sans doute parce que pour elle, le psychisme se passe "dans la tête"... Il faut comprendre que même une rougeole à une cause affective. Pas unique mais consubstantielle et concomitante.

Shocked Aïe, pas sûre que Domyleen, « sans doute parce que pour elle, le psychisme se passe « dans la tête » », ait vraiment compris ce que tu voulais dire, Robin !
???

Et pas sûre que tu aies compris ce qu'elle a voulu dire ... Laughing

Mais je ne doute pas que tes connaissances permettront de déniaiser l'inculte ... Wink

"sans doute": pfff! Laughing

Pour ma part, j'ai eu à peu près les mêmes symptômes que ma mère, qui, elle est décédée de la SEP: elle n'a jamais connu le tel portable, ne s'est jamais servie d'un ordinateur, et ne regardait la télé (très peu, et en noir et blanc) qu'à partir du moment où la maladie l'avait définitivement clouée au lit ... et elle a toujours vécu "à la campagne". Alors, je serais reconnaissante envers "Robin qui sait", s'il pouvait me fournir quelques explications sur les causes éventuelles de sa SEP! Very Happy

D'avance, merci!!







associationrobindestoits2

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2012

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  associationrobindestoits2 le Jeu 6 Déc 2012 - 12:16

Domyleen, vous m'avez mal lu !
Car je ne suis pas posé en "Robin qui sait", je vous ai proposé de me mettre en doute par l'épreuve de votre for intérieur... !
Quelle accusation !

Et je ne vous prends pas du tout pour une "inculte" mais j'essaye de vous faire comprendre que catégoriser un trouble comme uniquement "psychique" est artificiel. Et pourquoi.

J'explique à ce sujet que la pensée est une fréquence, qui véhicule une énergie, qui devient ensuite matière. Je n'ai rien inventé, c'est le E=MC² d'Einstein. Voudriez-vous que cette loi s'applique à tout sauf à vos cellules, qui comme je vous l'ai dit sont des émetteurs / récepteurs de champs électro-magnétiques naturels (ou non !)
Et que cela s'appelle déjà acupuncture et homéopathie.
Pourquoi homéopathie ? Parce que l'homéopathie, qui a été officiellement reconnue en 1992 se base sur l'information fréquentielle, appelée "signal" d'une maladie et non sur la substance chimique à laquelle elle peut réagir.

J'explique ainsi que la SEP, pour l'homéopathe qu'est Olivier Soulier, qui rappelle que selon l'inventeur de l'homéopathie Samuel Hahnemann, "la maladie commence à l'instant Où l'on justifie par l'extérieur Le malaise intérieur" et que dans le cas de la SEP, le malaise intérieur est un conflit entre le soi et le non soi, produisant des déchets organiques, qui affaiblissent le foie, pendant que la perméabilité de la barrière intestinale est mise en jeu et permet l'invasion d'anticorps dans la barrière méningée fragilisée, permettant la destruction de la myéline, non reconnue comme "soi" par le soi enfantin symbolisé par les lymphocites B (et non T).
Libre à vous de ne pas essayer de comprendre cela.

Pour votre mère, ai-je dit que la cause de la SEP étaient les CEM ?
Non, j'ai parlé de facteur aggravant la perméabilité de la BHE, avec études à l'appui.
Que revoici :
http://fr.scribd.com/doc/94488334/Electrosmog-and-the-Blood-Brain-Barrier-47-Refs

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10899769

http://europepmc.org/abstract/MED/8012056/reload=0;jsessionid=0whrhpBTm8EBJYpOBj7I.6

http://www.icems.eu/docs/Salford.pdf

http://www.emfacts.com/2008/11/979-cell-phones-and-blood-brain-barrier-new-study/

http://www.champs-electro-magnetiques.com/ondes/la-barriere-hemato-encephalique-31.html

http://www.avaate.org/IMG/html/Effets_sur_la_barriere_sang-cerveau_ou_hemato-encephalique_BHE_des_micro-ondes_de_la_telephonie_mobile_GSM_et_des_radiofrequences.html

http://csifcem.free.fr/bhe_abstract.html


Les pesticides, les métaux-lourds... sont également des éléments exogènes aggravant. Et non des causes. Bien entendu.
C'est justement ça, l'homéopathie, assumer pour COMPRENDRE son mal et ne pas le faire porter par une cause extérieur !

La conscience, la compréhension, vous aide à guérir. Vous pouvez ne pas le croire mais je vous le dit...
Je ne peux rien vous dire d'autre.

Amitiés,
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Domyleen le Jeu 6 Déc 2012 - 13:01



Ah, OK, Robin !!

Effectivement, j’ai lu « en diagonale » et donc, mal … Embarassed .
J’avoue m’être « perdue » dans le sens du mot « fréquences » lol ! J’n’ai pas réfléchi, et suis restée « terre à terre » (d’où tel portable etc…) : je ne suis pas une habituée des sciences dites occultes (au sens étymologique). Je l’ai dit plus haut : ce que je ne me m’explique pas, s’expliquera un jour, j’en suis sûre, mais … mais … ça ne me préoccupe pas plus que ça …

Merci pour tes liens, Robin, je lirai ce soir … (je vais bosser quatre heures, et je reviens..)


Contenu sponsorisé

Re: La SEP ne serait pas une maladie du système immunitaire ...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov 2018 - 7:32