ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Faiblesse Fonctionnelle ...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Faiblesse Fonctionnelle ...

Message  Domyleen le Mar 17 Jan 2012 - 23:54



Sur MSRC:

La faiblesse fonctionnelle: des indices sur le mécanisme de la nature de l'apparition...

Une étude révèle les facteurs qui surviennent fréquemment avec une faiblesse fonctionnelle.
Que savons-nous déjà?
La faiblesse fonctionnelle est une perte de force dans une partie du corps, généralement les bras ou les jambes, qui est causée par le système nerveux qui ne fonctionne pas correctement. Contrairement à d'autres types de faiblesse des membres, il n'est pas dû à des dommages ou à une maladie du système nerveux.

Les personnes ayant une faiblesse fonctionnelle peuvent éprouver des symptômes susceptibles d’être invalidants et être effrayés. Cela peut causer des difficultés à marcher, car leurs pieds peuvent glisser ou leurs jambes trainer, ou bien, elles ressentent une «lourdeur» d'un côté de leur corps. Elles peuvent avoir du mal à tenir les choses, ou avoir l’impression qu’un de leurs membres ne fonctionne pas du tout normalement, ou en partie. C'est ce qu'on appelle des troubles dissociatifs.
La faiblesse fonctionnelle peut être interprétée comme un accident vasculaire cérébral ou l’un des symptômes de la sclérose en plaques. Mais contrairement à ces maladies, la faiblesse fonctionnelle peut s'améliorer ou même disparaître complètement.
Les médecins connaissent certaines des causes qui rendent une personne plus susceptible d'avoir une faiblesse fonctionnelle. C’est ce qu’on appelle les facteurs de risque et ceux-ci comprennent les problèmes dans l'enfance, ou des événements de vie traumatisants. Mais, nous en savons beaucoup moins sur les circonstances au cours desquelles la faiblesse fonctionnelle survient. Pour en savoir plus, des spécialistes ont interrogé 107 personnes qui souffraient de faiblesse fonctionnelle depuis plus de 2 ans et leur ont demandé comment et quand cela avait commencé, et comment elles le ressentaient.
Que dit cette nouvelle étude?

Soixante-sept personnes ont répondu qu’elles avaient une faiblesse fonctionnelle affectant un côté de leur corps, 17 dit qu'elle touchait un membre, pour trois personnes, cela concernait trois membres, et pour neuf, les quatre membres. Onze personnes ont dit avoir été affectées des deux jambes en même temps.
Un peu moins de la moitié des patients (49) ont déclaré que leur faiblesse fonctionnelle avait commencé soudainement, alors qu'ils étaient éveillés. Seize ont dit qu'ils ont commencé à éprouver des symptômes au moment du réveil, un matin, après avoir dormi, ou après une anesthésie pour une opération. Les 42 patients restants ont déclaré que leurs symptômes avaient commencé progressivement sur une période d'environ six heures ou plus.
Dans le groupe pour lequel, les symptômes avaient commencé tout d'un coup, le symptôme le plus commun était une crise de panique, qui s'était produite chez 29 des 49 personnes. Une blessure physique au membre affecté est le cas le plus fréquent et c’est arrivé pour 10 personnes. Les autres symptômes rapportés sont arrivés au même moment que le début d’autres symptômes comme leurs migraines et on s’est adapté.
Dans le groupe « réveil », certaines personnes ont dit avoir éprouvé - à peu près au même stade de leur maladie - l'insomnie (2 personnes), des crises de panique (4 personnes), ou de la douleur à l'instant du réveil (6 personnes).
Dans le groupe « apparition progressive », les symptômes les plus fréquents étaient la douleur (chez 12 personnes) et la faiblesse et la fatigue (chez 11 personnes).Certaines personnes ont expliqué qu’elles avaient commencé à sentir que la moitié de leur corps était plus fatigué et plus faible que l'autre.
Quelle est la fiabilité des résultats?

Des études de ce genre sont utiles pour trouver des informations détaillées de chaque patient sur la maladie. Mais, comme celle-ci, cela peut mener à des conclusions limitées parce qu'elles ont tendance à être trop petites et nous ne savons pas comment appliquer les résultats une plus grande échelle.
Dans cette étude, les chercheurs n'ont pas été en mesure de prendre en compte l'impact des événements récents de la vie, et ne pouvaient pas tenir compte du contexte dans lequel ces symptômes se sont manifestés. De plus, l'étude est limitée à ce que les patients étaient capables de se souvenir et s’ils étaient en mesure de se souvenir avec précision, des situations et des événements, comme les blessures physiques.
Qu'est-ce que cela signifie pour soi?

Cette étude signifie qu'il est possible que la trajectoire (de la maladie) ait commencé par une faiblesse fonctionnelle qui pourrait être classée comme une apparition brutale, après le sommeil, ou graduelle. Il est également utile de connaître les symptômes et les circonstances associées à l'apparition de la faiblesse fonctionnelle. Les chercheurs disent que cela pourrait offrir des indices potentiels pour comprendre comment se développe la faiblesse fonctionnelle.

Stone J, Warlow C, Sharpe M. Functional weakness: clues to mechanism from the nature of onset. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2012;83:67–9.

Article complet:
Source: Santé Meilleur © BMJ Publishing Group Limited 2012 (17/01/12)

    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov 2018 - 7:53