ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Cellules Souches à partir du cordon ombilical ...

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Cellules Souches à partir du cordon ombilical ... Empty Cellules Souches à partir du cordon ombilical ...

Message  Domyleen le Jeu 19 Jan 2012 - 22:30



Sur MSRC:


Des cellules de soutien (cellules gliales ??) du cerveau à partir des cellules souches du cordon ombilical


Pour la première fois, les cellules souches du cordon ombilical ont été converties en d'autres types de cellules, qui peuvent éventuellement conduire à de nouvelles options thérapeutiques pour les lésions de la moelle épinière et la sclérose en plaques, entre autres maladies du système nerveux.

«C'est la première fois que cela a été fait avec des cellules souches non embryonnaires", explique James Hickman, University of Central Florida bio ingénieur et leader du groupe de recherche, dont la réalisation est décrite dans la revue Neuroscience ACS Chemical .

«Nous sommes très excités, (d’observer) où cela pourrait conduire parce qu'il surmonte les nombreux obstacles actuels avec des cellules souches embryonnaires."

Les cellules souches du cordon ombilical ne posent aucun dilemme éthique puisque les cellules proviennent d'une source qui autrement aurait été jetée. Un autre avantage majeur est que les cellules ombilicales ne provoquent pas, en général, de réactions immunitaires, ce qui permettrait de simplifier leur utilisation potentielle dans les traitements médicaux.

La société pharmaceutique Geron, basée à Menlo Park, Californie, a développé un traitement pour réparer la moelle épinière à base de cellules souches embryonnaires, mais il a fallu 18 mois à l'entreprise, pour obtenir l'approbation de la FDA pour des essais humains, cette (longue période) liée à la recherche sur les cellules souches embryonnaires, est en grande partie attribuable à l'éthique et aux préoccupations du public. Ceci, ajouté à d'autres problèmes, ont récemment conduit à la fermeture de la division des cellules souches embryonnaires de l'entreprise, en soulignant la nécessité d'autres alternatives.

Cellules sensibles


Le principal défi dans le travail sur les cellules souches est de trouver le produit chimique ou d'autres déclencheurs qui vont les inciter à se convertir en un type cellulaire désiré. Lorsque l'auteur principal de ce nouvel article, Hedvika Davis, un chercheur (se) post-doctorant(e) dans le laboratoire de Hickman, s’est attelé à transformer des cellules souches ombilicales en oligodendrocytes - cellules structurelles sensibles qui isolent les nerfs du cerveau et de la moelle épinière – il (elle) a cherché des indices à partir des recherches antérieures.

Davis a appris que d'autres groupes de recherche ont trouvé des composants sur les oligodendrocytes qui se lient à l'hormone de norépinephrine, suggérant que les cellules interagissent normalement avec ce produit chimique et qu'il pourrait être l'un des facteurs qui stimule leur production. Ainsi, elle a décidé que ce serait un bon point de départ.

Lors des premiers essais, elle a constaté que la noradrénaline, avec d’autres souches, promouvaient la croissance cellulaire, incitant les cellules souches ombilicales à se convertir, ou à se différencier, en oligodendrocytes. Toutefois, cette conversion ne s'est (pas effectuée) jusqu'ici. Les cellules se sont développées, mais se sont arrêtées avant d'atteindre un niveau similaire à ce qui se trouve dans le système nerveux humain.

Davis a décidé que, en plus de la chimie, l'environnement physique pourrait être sensible.

Pour voir de plus près les cellules face à des restrictions physiques dans le corps, Davis a mis en place dans un environnement en trois dimensions, plus confiné, les cellules en croissance sur le dessus d'une lame de microscope, mais avec une lame de verre au-dessus. C'est seulement après ce changement, et tout en donnant à la norépinephrine d’autres produits chimiques, les cellules seraient pleinement prêtes pour devenir des oligodendrocytes.

"Nous avons réalisé que les cellules souches sont très sensibles aux conditions environnementales», a déclaré M. Davis.

Potentiel médical


Cette croissance des oligodendrocytes, bien que cruciale, n'est qu'une première étape pour le potentiel des traitements médicaux. Il y a deux options importantes et l’équipe espère poursuivre par des recherches supplémentaires. La première est que les cellules pourraient être injectées dans le corps à l’endroit d'une lésion de la moelle épinière pour favoriser la réparation.

Une autre possibilité intéressante pour les travaux de l'équipe Hickman a trait à la sclérose en plaques et aux maladies similaires. "La sclérose en plaques est l'un des Saint Graal pour ce type de recherche», a déclaré Hickman, dont le groupe collabore avec Stephen Lambert, de l'école de médecine UCF, un autre auteur de l’article, d'explorer les possibilités biomédicales.

Les oligodendrocytes produisent la myéline , qui isole les cellules nerveuses, ce qui leur permet de conduire les signaux électriques, donc, de guider les mouvements, et d'autres fonctions. La perte de la myéline conduit à la sclérose en plaques et autres maladies connexes comme la neuropathie diabétique.

L'injection de nouveaux oligodendrocytes sains pourrait améliorer la condition des patients souffrant de telles maladies. Les équipes espèrent également développer les techniques nécessaires à la croissance des oligodendrocytes en laboratoire pour l'utiliser comme un système modèle, à la fois pour mieux comprendre la perte et la restauration de la myéline et pour tester de nouveaux traitements potentiels.

«Nous voulons faire les deux», déclare Hickman . "Nous voulons utiliser un système modèle pour comprendre ce qui se passe et aussi chercher des thérapies capables de réparer certains dommages, et nous pensons qu'il ya un grand potentiel dans les deux directions."

Source: Médical News Today © MediLexicon International Ltd 2004-2012 (19/01/11)
avatar
Invité
Invité

Cellules Souches à partir du cordon ombilical ... Empty Re: Cellules Souches à partir du cordon ombilical ...

Message  Invité le Ven 20 Jan 2012 - 1:36


Le cordon ombilical "appartient" à l'embryon, du point de vue origine tissulaire. Le pb av ces cellules, c'est qu'on ne peut les injecter à un "autre" sans risquer de graves pb de rejet. Mais il est intéressant bien sûr que ces chercheurs parviennent à les rendre pluripotentes (aptes à devenir d'autres cellules spécialisées).

    La date/heure actuelle est Lun 19 Aoû 2019 - 12:05