ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Cibler les symptômes quotidiens de la SEP...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7737
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Cibler les symptômes quotidiens de la SEP...

Message  Domyleen le Jeu 16 Fév 2012 - 0:25



Sur MSRC:

Un modèle expérimental fait pour cibler les causes des symptômes quotidiens de la SEP

L’ennuyeux, ce sont les symptômes frustrants comme la difficulté à entendre ou à se souvenir des choses, ce qui peut compliquer la vie quotidienne des patients SEP, mais la plupart des recherches à ce jour ont mis l'accent sur les conséquences moins fréquentes mais plus débilitantes de la maladie.

Récemment, cependant, un nombre croissant de patients ont exprimé leur désir d'une meilleure qualité de vie entre les poussées, car l'organisme, en s'attaquant à son propre système nerveux central, peut causer la cécité ou l'impossibilité d'utiliser un membre.

"Tout le monde réagit plus fortement aux « gros » changements, plutôt qu’aux « petits » changements subtils qui se produisent tous les jours», a déclaré Alexander Gow, Ph.D., professeur au Centre de la Wayne State University dans le domaine de la médecine moléculaire et génétique et (il enseigne également) à l'École de médecine pédiatrique et neurologique, qui a récemment reçu la subvention de 114,000 $ du ministère américain de la Défense , afin de mettre au point un nouveau modèle, qui se concentrera sur ce dernier point (petits symptômes quotidiens).

Environ 400.000 Américains ont la SEP et, chaque semaine, environ 200 personnes sont diagnostiquées . Dans le monde, elle affecte environ 2,5 millions de personnes.
Au fil du temps, explique Gow , les patients atteints de SEP peuvent perdre leur capacité à se concentrer mentalement, oublier ce qu'ils voulaient faire ou avoir des difficultés à s’exprimer. Mais parce que les causes de la SEP sont encore peu claires, il pense que la raison est due, en partie, au manque d'attention que l’on porte à de tels symptômes, et les cliniciens peuvent se trouver dans l'incapacité d'offrir des solutions aux patients.
Les patients peuvent devenir extrêmement déprimés ou frustrés par leur incapacité à exécuter les fonctions mentales quotidiennes, ce qui amène certains à subir des traitements médicamenteux similaires à ceux utilisés pour traiter les troubles du comportement. Toutefois, d’après Gow , de tels traitements peuvent se révéler inefficaces pour nombre de patients atteints de SEP.

Il estime que les attaques du système immunitaire qui endommagent ou détruisent les cellules de la matière blanche du cerveau (oligodendrocytes) et provoquent les symptômes les plus catastrophiques de la SEP, détruisent également les cellules dans la matière grise du cerveau (neurones), où sont basées les fonctions auditives, visuelles et cognitives.

"Il se pourrait que les changements dans la matière grise soient associés à des chocs émotionnels», a déclaré Gow. "les cellules impliquées dans la mémoire et l'apprentissage sont également endommagées. Chaque fois que ces sortes de changements se produisent, vous constaterez presque toujours la frustration chez les patients qui tentent de combattre la perte de capacité mentale qui en résulte.
"Cela les amène à être bouleversés de ne pas être en mesure de faire quelquechose, même si ils n’ont pas conscience de ce qui se passe physiquement. Cela peut également les conduire à se retirer des paramètres sociaux comme la famille et les amis, ce qui renforce l'impact de la SEP. "

La SEP entraîne des symptômes plus graves chez les patients lorsque le système immunitaire attaque la myéline qui entoure les cellules de la substance blanche, provoquant des lésions qui sont visibles à l’IRM (imagerie par résonance magnétique). La myéline est une couche blanche, molle, de fibres nerveuses composées de graisses et de protéines, qui sert d'isolant et qui facilite la conduction des fibres nerveuses de manière efficace. Quand la myéline est endommagée dans la SEP, la conduction des fibres nerveuses est défectueuse ou absente, ce qui entraîne une déficience ou une altération des fonctions corporelles ou sensitives.
Pour Gow , normalement, on devrait voir également des lésions dans la matière grise, ce qui indiquerait que les neurones et non seulement les oligodendrocytes sont détruits.

"Cela nous donne alors une base anatomique pour la perte de mémoire et de l'incapacité des patients à se concentrer," a ajouté Gow.
Parce que les nombreuses voies cérébrales dans le système modèle de Gow sont semblables à celles des humains, il cherche à comprendre ce qui se passe lorsque les cellules de la matière grise sont détruites à la suite de l’attaque du système immunitaire de l'organisme. La subvention sera utilisée pour rechercher plus précisément les lésions, à la fois dans la matière blanche où la myéline est attaquée, et dans la matière grise.

Les chercheurs vont ensuite rechercher les changements des comportements similaires à ceux observés chez les patients atteints de SEP. Ils examineront la matière blanche (à la recherche) des modifications spécifiques indiquant la présence de substances qui causent des biomarqueurs SEP-tels que certains symptômes. Si ces substances sont présentes, les chercheurs pourront ensuite essayer d'administrer des médicaments pour contrer les effets des attaques de la myéline.

«L’utilisation de classes différentes des médicaments existants», poursuit Gow, "de nouvelles thérapies pourront être développées avec des délais plus courts, en les déplaçant de la paillasse (de laboratoire)au lit du malade."

Traiter les patients SEP avec des médicaments utilisés pour les troubles du comportement typiques tels que la schizophrénie et la dépression peuvent avoir des effets secondaires terribles pour les patients, a-t-il dit, et c’est probablement inefficace parce que les médicaments ont pour but de tenter de corriger des déséquilibres neurochimiques inexistants dans le cerveau. En cas de succès, la recherche de Gow offrira un moyen de mieux diagnostiquer ce qui se passe pour les patients SEP, ce qui pourrait entraîner des traitements plus efficaces et une meilleure qualité de vie quotidienne.

Source: Eureka Alert! Copyright © 2012 par l'AAAS, la société des sciences (14/02/12)

    La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017 - 10:44