ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Cellules Souches: un espoir pour la SEP:

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Cellules Souches: un espoir pour la SEP: Empty Cellules Souches: un espoir pour la SEP:

Message  Domyleen le Jeu 5 Avr 2012 - 10:28



Sur MSRC:

Le traitement par cellules souches : Un espoir pour la sclérose en plaques

Le traitement avec des Cellules Souches est désormais une réalité, pour la sclérose en plaques, pas seulement un rêve, dit l'un des principaux neuro-immunologiste.
Gianvito Martino, directeur de l’unité des neurosciences à l'hôpital San Raffaele à Milan, en Italie, a déclaré que, même si le traitement n’en était encore qu’au stade expérimental, il y avait quelques résultats intéressants.
Professeur Martino a déclaré qu'il ne croyait pas que thérapie par Cellules Souches serait la solution à la SEP, mais une option thérapeutique importante avec moins d'effets secondaires.
"Pour avoir la solution, il faudrait que nous connaissions la cause de la maladie, mais nous ne savons pas," at-il dit.

Environ 85% des patients ont une SEP Rémittente qui peut être gérée avec les traitements actuels, at-il dit. Toutefois, dans 10-20 ans, environ 90% de ces patients passeront à la phase Progressive Secondaire, pour laquelle il n'y a pas de traitements efficaces, tandis qu'environ 10% vont continuer d'avoir la soi-disant forme bénigne.
"A propos de 80-85% des patients, ils auront besoin d'aide pour marcher dans les 20-25 années suivant le diagnostic ", at-il dit.
(…)
Professeur Martino précise qu'il y avait deux types de Cellules Souches déjà utilisées : hématopoïétiques et mésenchymateuses.

Les Cellules Souches hématopoïétiques étaient utilisées dans les transplantations de moelle osseuse. Le système immunitaire du patient était détruit par la chimiothérapie, puis ses propres Cllules Souches de la moelle osseuse étaient transplantées.
"L'idée était d'avoir du sang neuf avec des cellules qui ne pouvaient plus endommager votre myéline," poursuit le Professeur Martino.
"C’est un traitement immunosuppresseur, qui bloque les cellules responsables de la maladie."
Environ 500 patients atteints de SEP dans le monde entier avaient subi cette thérapie depuis 1997 et dans de nombreux cas, la progression de leur maladie avait été enrayée.
"Les résultats sont très, très importants, car environ 60 pour cent de ces patients ne s'aggravent pas pendant un maximum de quatre à cinq ans après les greffes, ils se stabilisent," .
Encore plus excitant, c'est le fait que seuls les patients avec le plus mauvais pronostic et ne répond pas aux traitements approuvés avait été admissibles au traitement, ce qui a été la preuve d’un tel succès.
Parmi ces patients, ayant le mieux répondu à la greffe, 5 pour cent avaient la forme dite maligne de la SEP, et avaient eu recours à un fauteuil roulant dans les cinq années qui avaient suivi le diagnostic.

Le deuxième type de greffe utilisait des cellules mésenchymateuses, qui sont des Cellules Souches multi-puissantes prélevées à partir du sang et qui peuvent se différencier en une variété de types de cellules.
"Elles semblent aider le système immunitaire à bloquer la réaction du corps contre lui-même et vous pouvez simplement les injecter par voie intraveineuse sans avoir besoin d'immuno-suppression ni de thérapie pour éviter le rejet."
Alors qu'elle semblait bloquer d'autres dommages de la maladie, cette thérapie ne permettait pas de réparer les cellules nerveuses déjà endommagées.

Mis à part les Cellules Souches du sang, son équipe a testé une autre forme de thérapie, en utilisant les Cellules Souches neuronales prélevées sur un fœtus et cultivées in vitro en tant que cellules précurseurs des cellules du cerveau, et qui sont ensuite transplantées par l'intermédiaire d'une ponction lombaire.
"Ces cellules ne sont pas seulement capables de devenir des cellules productrices de myéline, une fois transplantées, mais elles pourraient également aider les cellules résidant dans le cerveau, (qui n'ont pas été endommagées par la maladie) à réparer le cerveau," at-il dit.

Les essais menés par son groupe à ce jour ont été pratiqués chez des souris et des singes. "Nous espérons commencer le traitement chez les patients ... au cours des cinq prochaines années" .
Il a averti les patients atteints de SEP qui se dirigent vers les cliniques dites de Cellules Souches, éparpillées dans le monde entier, en affirmant que le traitement ne doit être effectué que dans des conditions rigoureuses d'essais cliniques.

Source: «The West Australian" (c) West Australian Newspapers Limited 2012 (04/05/12)

    La date/heure actuelle est Lun 22 Avr 2019 - 2:19