ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Syndrome de "l'accent étranger"

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7809
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Syndrome de "l'accent étranger"

Message  Domyleen le Jeu 19 Avr 2012 - 21:56



Suite au dernier article de "Kamikaze", (avec qui, sur ce point précis, je ne suis pas tout à fait d'accord sur le ridicule de cette recherche: sur "l'accent étranger"), je poste les deux études qu'il a citées:

Et elles m'intriguent ces études (dont l'une émane de l'Université de Strasbourg ..).

Bon, voilà : j’ai pu effectuer qques recherches sur ce symptôme, "Accent étranger", que je ne connaissais pas, et qui m’interpelle, car il se trouve que je pense avoir eu des épisodes « accent étranger », de façon récurrente … (il va falloir que je pose la question à un médecin : neuro, psy, ou autre et essayer de voir à quel genre de lésion ce symptôme peut correspondre … par simple curiosité)
« L’épisode » le plus surprenant a été lors de mon entrée en seconde, dans un lycée où je ne connaissais pratiquement personne (et donc réciproquement), et dés que je faisais connaissance avec d’autres élèves, je ne sais combien de fois on m’a demandé si j’étais d’origine étrangère, ou si l’un de mes parents l’était … ???
Le comble, c’est que quelques années plus tard, lors de mon inscription en IUT, un (futur) prof qui était présent m’a dit tout de suite : « Ah, mais vous êtes anglaise ? » ??? … Moi : « Non, pourquoi ? », et lui : « ben, votre nom, ... et … votre accent ! » … ???
Alors mon nom … d’origine anglaise ? … à condition d’y ajouter une consonne, peut-être … mais surtout, je portais le nom de mon époux (oui, je sais, je faisais tout en même temps, mariage, études, enfants, maison … j’étais jeune et ma SEP aussi, et étudiante mariée et mère de famille! Rolling Eyes ), et quand à mon « accent anglais », c’était une réflexion déroutante, car j’étais tellement nulle à l’oral en anglais, qu’un prof avait pris l’habitude de faire taire la classe pour « essayer de comprendre » mes réponses orales (alors que j’avais toujours les bonnes réponses et qu’à l’écrit, c’était toujours impeccable … ou presque ..). Bizarre, ce truc : en cours d’anglais, on me reprochait mon accent déplorable, et, en dehors des cours, j’ai souvent eu cette réflexion que j’avais un « accent anglais » ! ???

Il devait y avoir un "bug" dans les connexions ...

Les deux études:

Le syndrome de l'accent étranger chez un patient ayant la sclérose en plaques.

Bakker JI , Apeldoorn S , Metz LM .

Source
Département des neurosciences cliniques, Université de Calgary, Calgary, AB, Canada.


Résumé :

CONTEXTE:
Le syndrome de l'accent étranger est un trouble de la parole qui conduit les auditeurs à percevoir le patient comme ayant un accent étranger. C’était un symptôme connu, qui (se manifestait) après un AVC, suite à des lésions cérébrales ou attribué à des causes inconnues.

RAPPORT DE CAS:
Une femme de 52 ans avec une sclérose en plaques (SEP) rémittente récurrente cliniquement définie, présentait des épisodes de ce qui était perçu comme un accent hollandais ainsi que d'autres symptômes neurologiques. Un orthophoniste a pu l’examiner lors d'un épisode et également après une récupération complète. Son discours et les changements à l’IRM (montrant de profondes lésions de la substance blanche dans le corps calleux, le lobe frontal gauche et dans le lobe pariétal gauche) étaient compatibles avec les précédents rapports sur le syndrome de l'accent étranger.

CONCLUSIONS:
Les épisodes « d’accent étranger » de cette patiente ont été considérés comme étant dus à sa SEP.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15198458




Le syndrome de l'accent étranger comme l’un des premiers signes de la sclérose en plaques.

Chanson JB , Kremer S , Blanc F , Marescaux C , Namer IJ , de Seze J .
Source
Service de Neurologie, Hôpital Civil, 1 place de l'Hôpital, Strasbourg, France. jb.chanson @ hotmail.fr


Extrait :

CONTEXTE:
Le syndrome de l'accent étranger (FAS : Foreign Accent Syndrome) est un trouble du rythme du discours, différent de la dysarthrie ou aphasie. Il est exceptionnellement présent dans la sclérose en plaques (SEP).
OBJECTIF:
Nous rapportons un cas de SAF en tant que symptôme initial d'une SEP.
MÉTHODES:
Une femme droitière française a développé un accent étranger, allemand, en tant que symptôme isolé. Une IRM du cerveau, un SPECT et une analyse du LCR ont été réalisées.
RÉSULTATS:
L'IRM cérébrale a révélé un grand hypersignal sur les séquences pondérées T2 dans la matière blanche prérolandique gauche. Une tomographie d’émission monophotonique a montré une hypo perfusion dans la zone prérolandique droite. Des bandes oligoclonales inégales dans le liquide céphalo-rachidien et l'apparition de nouveaux hypersignaux anormaux sur l’IRM nous ont conduits à diagnostiquer la SEP.
CONCLUSION:
SAF peut être le premier symptôme de la SEP. Il pourrait en résulter des perturbations importantes de la fonction cérébrale impliquant l'hémisphère droit.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19625335



Quelques définitions ...

dysarthrie
Difficulté de l'élocution non liée à une atteinte des organes de la phonation (langue, lèvres, voile du palais, etc.) ou de la commande nerveuse de ces organes. (cl :Larousse)

Il existe deux grands types de dysarthrie, qui diffèrent physiologiquement : le type paralytique, avec diminution des possibilités de contraction musculaire des organes de la phonation ; le type non paralytique, avec manque de coordination des organes phonateurs entre eux.
CAUSES
— Les dysarthries paralytiques sont dues à une atteinte directe des muscles (myasthénie), à une atteinte du bulbe rachidien (sclérose latérale amyotrophique) ou à des lésions bilatérales des voies allant du cortex au bulbe. On parle dans ce dernier cas de syndrome pseudobulbaire ; il se rencontre, par exemple, dans les accidents vasculaires cérébraux multiples et la sclérose en plaques.
— Les dysarthries non paralytiques sont dues à des atteintes de l'encéphale au cours de maladies neurologiques (lésions du cervelet, maladie de Parkinson, chorée, athétose).

L'aphasie,
... parfois appelé mutisme dans le langage populaire, est une pathologie du système nerveux central, due à une lésion caractéristique d'une aire cérébrale. Le mot « aphasie » vient du grec « phasis » (parole) et signifie « sans parole ». Ce terme a été créé en 1864 par Armand Trousseau. Depuis cette époque, le mot a pris du sens, en désignant un trouble du langage affectant l'expression ou la compréhension du langage parlé ou écrit survenant en dehors de tout déficit sensoriel ou de dysfonctionnement de l'appareil phonatoire. (cl : Wikipédia)

région rolandique
Définition:
Zone qui comprend les deux circonvolutions situées de part et d'autre de la scissure de Rolando ... Ces deux circonvolutions forment un tout fonctionnel. Avec la région pré motrice, devant et le lobule pariétal supérieur derrière, elles forment un ensemble plus vaste qui participe directement à l'élaboration de l'activité gestuelle, dont la programmation et le contrôle dépendent des informations d'origine corticale et thalamique.


La tomographie d'émission monophotonique, (TEMP) dite aussi SPECT (de l'anglais Single photon emission computed tomography), tomoscintigraphie par émission monophotonique est une technique d'imagerie médicalenucléaire tomographique basée sur la scintigraphie et qui permet de réaliser des images et des reconstructions en trois dimensions des organes et de leur métabolisme au moyen d'un ensemble de gamma caméras qui tournent autour du patient.
avatar
Domyleen

Messages : 7809
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Syndrome de "l'accent étranger"

Message  Domyleen le Mar 18 Juin 2013 - 19:02

Je remonte  ce sujet initié il y a un peu plus d'un an, car ce "syndrome de l'accent étranger" est à nouveau d'actualité ... (on vient d'en parler aux infos ..., car c'est une australienne qui a un accent ...français, suite à un AVC )

  
Une Australienne prend un accent français après un AVC
 
Par Alice Flores - le 18/06/2013
 
Après un grave accident de voiture, une Australienne s'est mise à parler avec un accent français. Un syndrome rare recensé chez une soixantaine de personnes en 100 ans.
Alors qu'elle n'est jamais allée en France et n'a pas d'amis français, Leanne Rowe, une conductrice de bus australienne, parle anglais avec un fort accent français depuis qu'elle a été grièvement blessée à la mâchoire dans un accident de voiture. Ce phénomène rare, appelé par les médecins «syndrome de l'accent étranger», se produit chez des patients à la suite d'un accident vasculaire cérébral ou un choc à la tête. Il n'a été diagnostiqué qu'une soixantaine de fois depuis sa découverte en 1907.
En réalité, les personnes atteintes ne prennent pas subitement un nouvel accent, mais elles présentent une anarthrie, c'est-à-dire des troubles de l'articulation à cause de lésions dans le cerveau, qui donnent l'impression de parler avec un accent étranger. «Elles ne parlent plus avec la prosodie, c'est à dire la mélodie du langage, de leur langue d'origine», explique Agnès Weill-Chounlamountry, orthophoniste au service de médecine physique et réadaptation de la Pitié Salpêtrière à Paris. Les personnes atteintes par ce syndrome prononcent les sons avec des tonalités différentes, généralement proches de l'accent allemand ou anglais en français. «Elles ont un problème de parole et non de langage, ajoute Agnès Weill-Chounlamountry, c'est-à-dire qu'elles connaissent les mots mais n'arrivent pas à les prononcer correctement».
La plupart du temps, ces patients sont suivis par un orthophoniste pour essayer d'améliorer la diction. «Même si ce syndrome particulier ne touche que très peu de cas, nous observons de temps en temps des symptômes similaires, c'est-à-dire des troubles de l'articulation qui changent la manière de parler chez des personnes ayant eu un accident vasculaire cérébral, témoigne Valérie Vignaud, orthophoniste au service de neurologie du centre hospitalier Sainte Anne à Paris. Chaque cas est particulier et doit être pris en charge de manière spécifique en fonction de la localisation et de l'étendue des lésions».
 
      http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/06/18/20790-australienne-prend-accent-francais-apres-avc
avatar
Domyleen

Messages : 7809
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Syndrome de "l'accent étranger"

Message  Domyleen le Mar 18 Juin 2013 - 19:18

 Cet article (de 2004): posté plus haut ...

Le trouble du langage et les changements observés à l'imagerie par résonance magnétique, qui montrait des lésions profondes de la substance blanche dans le corps calleux, le lobe pariétal gauche et le lobe frontal gauche, concordaient avec ceux rapportés antérieurement dans le syndrome de l'accent étranger. Conclusions: Nous attribuons ce phénomène épisodique à la SEP chez notre patiente.
 Bi-zarre!! Ma neuro m'avait expliqué, au début du diagnostic, que ma principale plaque (j'en ai 5 maxi), qui est "cicatrisée", et daterait de l'adolescence, se situait dans le lobe frontal ... ???  (Faut que je pense à le lui redemander!!!).


    Et le lien avec le système vasculaire???


   
avatar
Domyleen

Messages : 7809
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Syndrome de "l'accent étranger"

Message  Domyleen le Mar 18 Juin 2013 - 19:48

 Je viens de lire quelques exemples de personnes ayant choppé ce "syndrome de l'accent étranger": il s'agit toujours de personnes ayant, soit une SEP, soit un AVC!!


    Alors, quel lien ??? 

Contenu sponsorisé

Re: Syndrome de "l'accent étranger"

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc 2017 - 5:05