ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Un regard négatif sur la SEP ... (Grande Bretagne).

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7781
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Un regard négatif sur la SEP ... (Grande Bretagne).

Message  Domyleen le Jeu 3 Mai 2012 - 12:14

Sur MSRC: une enquête dont les résultats ont été qualifiés "d'inquiétants":

Inquiétant ! Un regard négatif sur la SEP.

Des résultats inquiétants ont été publiés dans un nouveau rapport : on y révèle que trop de gens sont ignorants et étroits d'esprit quand on vient à considérer la façon de vivre des personnes handicapées, comme dans c’est le cas avec la sclérose en plaques (SEP).
Le mouvement « Fighting Back » - des gens ordinaires qui luttent contre les effets quotidiens de la SEP- a été lancé lundi par la MS Society : la Semaine de Sensibilisation à la SEP marque cette semaine.

Il met en évidence l'impact de la SEP sur les émotions des malades et de leurs relations, la vie sociale et vie au travail. Il révèle aussi l'étendue complète de stigmates inquiétants et les attitudes négatives qui existent envers les personnes handicapées.

(…)
D’après un sondage ComRes, commandé pour le rapport, il ressort que sur plus de 2.000 adultes britanniques sondés, une personne sur cinq (21 pour cent), pense que les personnes handicapées doivent accepter qu'ils ne peuvent pas avoir les mêmes chances dans la vie que les personnes non handicapées et un sur quatre (24 pour cent) croient que les personnes handicapées exagérernt l'étendue de leurs limites physiques.

Un sondage distinct de plus de 1.400 personnes atteintes de SEP révèle que jusqu'à 42% des personnes atteintes de SEP estiment que, en raison de leur état, les gens ne les considèrent pas comme des égaux, alors que près de une sur trois (30 pour cent) ont même reconnu qu'elles étaient visiblement ignorées en raison de leur maladie.

Il est probable que ces déclarations choquantes sont en grande partie à cause du manque de compréhension du public sur le handicap, et sur la SEP en particulier. La recherche indique que 71% des adultes britanniques admettent qu'ils ne pensent pas connaître suffisamment la SEP - et même parmi les gens qui connaissent quelqu'un atteint de SEP, la compréhension de la maladie est toujours mauvaise. Plus de la moitié (53%) des personnes atteintes de SEP interrogées disent que leurs symptômesont été pris pour de l'ivresse, tandis que les trois quarts (76%) ont ressenti des doutes chez les certains parce qu'ils «avaient l'air bien» .

(…)
Patricia Gordon, directrice à la MS Society NI, a déclaré: "Parce que c’est mal compris, un simple shopping peut se transformer en une épreuve pour les personnes SEP - des regards étranges et des remarques blessantes pouvant faire partie de la vie quotidienne.

"Pourtant, les gens atteints de SP ont les mêmes aspirations que n'importe qui d'autre. La plupart veulent des relations amoureuses, une vie sociale active et une carrière réussie - et ils pourraient y avoir droit avec de l’appui et de la compréhension Bien sûr, la SEP présente de nombreux défis, mais la société peut placer des obstacles inutiles en outre dans pour ce qui concerne les personnes atteintes de SEP, ce qui rend plus difficile la posibilité de vivre pleinement leur vie."

Avec cette stigmatisation et ce malentendu, il n'est pas surprenant que les personnes atteintes de SEP ont du mal à parler de leur situation avec les autres: près d'une personne sur trois atteintes de SEP interrogées (30 pour cent) disent qu’elles évitent souvent de dire aux gens qu'elles sont malades. Cette obligation s'étend aux lieux de travail aussi, avec 42% des personnes qui admettent être préoccupés par (la réaction) de leur employeur si elles disent qu’elles ont la SP dans le climat économique actuel.

Plus positivement, de nombreuses personnes atteintes de SEP (41%) ont constaté que la situation a eu un impact positif sur les relations avec leur famille immédiate, près de la moitié (49%) disent que cela les a amenées à avoir des loisirs et des centres intérêts nouveaux, et plus du tiers (37%) des employés atteints de SEP estiment que leur état n'a pas eu d'incidence sur leur travail.

(suivent : deux témoignages …)

"Il n'y a pas encore de remède à la SEP, mais ce n'est pas une excuse. Je n'ai pas le choix, je dois continuer à me battre».

Source: News letter © 2012 Johnston Publishing Ltd (05/03/12)
avatar
Domyleen

Messages : 7781
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Un regard négatif sur la SEP ... (Grande Bretagne).

Message  Domyleen le Mer 9 Mai 2012 - 10:36



Toujours sur MSRC:

Les témoignages de trois mamans SEP:

What it’s like when Mum gets Multiple Sclerosis

http://www.msrc.co.uk/index.cfm/fuseaction/show/pageid/2479

(Prendre la traduc Google, je ne traduis pas, pas le temps)

Si certaines veulent parler de leurs difficultés à joindre leur vie de maman et la SEP, leurs expériences sont les bienvenues ... Et, comment s'en sortent-elles???

Bon courage!
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Un regard négatif sur la SEP ... (Grande Bretagne).

Message  MPascale le Mer 9 Mai 2012 - 12:27

J'ai lu le truc et à mon avis, pas très nécessaire de te fatiguer à en faire la traduc' car on n'y apprend rien de très nouveau : globalement, les mamans y racontent q'elles essaient de garder le sourire malgré la maladie, et q ça amène l'une d'entre elles qui est mère-célibataire à demander à son fils de faire des trucs (tondre la pelouse, s'occuper du linge etc...) que normalement elle ne lui demanderait pas.

Plus intéressant sont les sondages que tu rapportes. De tte façon, c'est facile à constater : dès que tu es en fauteuil roulant, les gens pensent que tu es devenue un peu débile : j'ai eu droit à des commentaires étonnés de collègues qd ils ont constaté que je continuais à bien fonctionner au niveau intellectuel !!!

Et puis... qui de vs n'a constaté que si qqun pousse le fauteuil ds lequel vs êtes assis, "on" s'adresse tjs à ce qqun ! Parlant mm de la personne en fauteuil devant elle, et à la 3ème personne du singulier. Quelle horreur. Là généralement j'interviens pour signifier que je suis là, ms qd mm...

    La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep 2017 - 21:09