ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


USA: Une subvention accordée à un immunologiste ...

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

USA: Une subvention accordée à un immunologiste  ...  Empty USA: Une subvention accordée à un immunologiste ...

Message  Domyleen le Mer 30 Mai 2012 - 23:30

Sur MSRC:

Un immunologiste crée une nouvelle ligne de cellules souches neurales pour la SEP.

Un immunologiste de l'Université de Californie à Irvine (UCI) recevra 4,8 millions de dollars pour créer une nouvelle ligne de cellules souches neurales pouvant être utilisées pour traiter la sclérose en plaques.

L’Institut Californien pour la Médecine Régénérative a décerné une subvention jeudi 24 mai, à Thomas Lane, du Centre de Recherche Sue et Bill Gross sur les Cellules Souches à l'UCI afin de soutenir une phase préalable de la recherche translationnelle.

Le conseil d'administration du CIRM a octroyé 21 subventions d’une valeur totale de 69 millions de dollars à 11 institutions de différents états. Les projets financés sont considérés comme indispensables à la mission de l'institut qui consiste à traduire les découvertes sur les de cellules souches en remèdes. On s'attend à ce que ces résultats fassent partie des traitements candidats ou des thérapies cellulaires, ou, représentent une avancée vers de tels traitements, lesquels pourront ensuite être développés afin de les soumettre à la Food & Drug Administration en vue d'essais cliniques.

La subvention de la CIRM , accordée à Lane porte le financement total à 76,65 millions de dollars pour l’UCI.

"Je suis ravi que le CIRM ait choisi de soutenir nos efforts pour faire avancer une thérapie à base de cellules souches pour la sclérose en plaques," a déclaré Peter Donovan, directeur du Centre Sue et Bill Gross.

La SEP est une maladie du système nerveux central causée par l'inflammation et la perte de myéline , un tissu graisseux qui isole et protège les cellules nerveuses.

Les traitements actuels sont souvent incapables d'arrêter la progression du handicap neurologique - très probablement dû à la destruction irréversible des nerfs moteurs, résultant de la perte de myéline. La capacité limitée de l'organisme à réparer les tissus nerveux endommagés met en évidence un besoin très important et non satisfait pour les patients atteints de SEP.

En abordant cette question, Lane - qui dirige également le Centre de recherche sur la sclérose en plaques à l’UCI - ciblera un traitement à partir de cellules souches qui permettront non seulement de stopper la perte de myéline en cours, mais aussi de stimuler la croissance de la nouvelle myéline, ce qui permettra de réparer les nerfs endommagés.

"Nos données préliminaires sont très prometteuses et suggèrent que cet objectif est possible," a déclaré Lane, un post-doctorant et professeur de biologie moléculaire et de biochimie. "Les efforts de recherche se concentreront sur le perfectionnement des techniques de contrôle de la qualité de production et sur la rigueur des prélèvements de cellules générées à partir des lignées de cellules souches pluripotentes de grande qualité, conduisant à la mise au point de la thérapie la plus bénéfique pour une éventuelle utilisation de ce type de cellules chez les patients atteints de SEP. "

Les meilleures estimations indiquent qu'il y a 400.000 personnes diagnostiquées avec la SEP aux États-Unis, avec près de la moitié - environ 160.000 - vivant en Californie. Les coûts économiques, sociaux et médicaux associés à la maladie sont de l’ordre de milliards de dollars, représentant un fardeau considérable pour le système de soins de santé de l'Etat.

En tant que patient SEP et défenseur de la recherche, Nan Luke voit dans le soutien apporté au travail de Lane, une étape positive vers une thérapie régénérative. L'avocat d'Irvine avait été diagnostiqué avec la SEP, il y a plus de 20 ans, et les traitements actuels ont ralenti sa progression, mais ne peuvent pas réparer les dommages causés aux zones cruciales de son cerveau.

«Cette nouvelle recherche me donne, ainsi qu'à d’autres, un réel espoir quand à la possibilité de réparer nos lésions nerveuses et à retrouver des fonctions perdues, »,a déclaré Luc, qui siège au comité de défense des patients de la Sue & Bill Gross Stem Cell Research Center.

Lane va collaborer avec le chercheur australien, Claude Bernard à l'Université Monash de Melbourne, ce qui permettra de valider l'efficacité de la piste cellulaire. Le système National de Santé Australien et le Medical Research Council fourniront un montant supplémentaire de 1,8 millions dans le cadre du nouveau programme de financement collaboratif du CIRM.

En outre, Jeanne Loring, directrice du Centre pour la médecine régénérative à l'Institut de recherche Scripps à La Jolla, va travailler avec Lane afin de développer des cellules souches neurales qui seront utilisés dans l'étude.

Source: NewsMedical.net (28/05/12)
avatar
Invité
Invité

USA: Une subvention accordée à un immunologiste  ...  Empty Re: USA: Une subvention accordée à un immunologiste ...

Message  Invité le Ven 1 Juin 2012 - 7:11

Pour plus de détails sur le projet :

Spinal cord injury research at UCI has already shown the potential of cell-replacement therapy to repair myelin. Neurobiologist Hans Keirstead pioneered a technique to turn human embryonic stem cells into myelin-making oligodendrocyte precursor cells (OPCs) that, he demonstrated, can restore impaired nerve function. These findings form the basis of an upcoming clinical trial involving people with acute spinal cord injury.

La recherche sur les lésions de la moelle épinière à l'UCI a montré le potentiel de la thérapie de remplacement cellulaire pour réparer la myéline. Le neurobiologiste Hans Keirstead a mis au point une technique pour transformer des cellules souches embryonnaires humaines en cellules précurseurs d'oligodendrocytes producteurs de myéline (OPC) qui peuvent restaurer la fonction nerveuse altérée. Ces résultats forment la base d'un projet clinique à venir impliquant des personnes atteintes d'une lésion de la moelle épinière.

    La date/heure actuelle est Lun 22 Avr 2019 - 2:31