ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Ca avance au Canada

Partagez
avatar
jalno

Messages : 341
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Montréal, Québec

Re: Ca avance au Canada

Message  jalno le Jeu 3 Juin 2010 - 4:45

avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Jeu 3 Juin 2010 - 9:37



Super cet article sur CTV News!!

(écrit par Lornes Brandes: cancérologue depuis 35 ans, et date du 16 Avril)


Le financement d'essais du CCSVI: La MS Society peut-elle faire mieux???

16 avril 2010
par Dr. Lorne Brandes Lorne Brandes


"Les bonnes nouvelles émanant de la semaine American Academy of Neurology ce (AAN) à Toronto a été que, bien que le scepticisme a abondé, le Dr Paulo Zamboni et CCSVI ne sont pas ignorées par «l'établissement». . Loin de là, à en juger par la session extraordinaire de la conférence consacrée à débattre et à discuter de sa nouvelle théorie controversée que la SEP est principalement une maladie causée par les veines bloquées du cou et de la poitrine.(....)

......(...) sans doute une première pour un congrès médical, et révélatrice du rôle central que l'Internet a joué dans la mobilisation d'une communauté MS captivés par l'hypothèse Zamboni et malheureux avec les thérapies immunosuppressives actuellement disponibles.

Maintenant les mauvaises nouvelles: en dépit d'une volonté des enquêteurs d'avancer, il semble y avoir une pierre d'achoppement majeur dans l'obtention des fonds nécessaires pour financer les essais cliniques humains nécessaires pour savoir si les veines bloquées du cou et de la poitrine veines sont la cause de la SP, et si leur déblocage sera vraiment bénéfique pour les patients.

(...)
Exemple:
(...) Au Canada, ambitieux essais cliniques prévus à l'UBC, l'Université McMaster et l'Université de la Saskatchewan ont été retardés par manque de fonds. Ils restent en suspens en attendant les résultats, attendus en Juin, d'une Société de la SP parrainé le concours de subventions-spéciale. Mais, comme l'a rappelé dans un rapport sur le W5 de CTV, les candidats retenus recevront une subvention maximale de seulement $ 200 000 sur deux ans.

(... 200 000 dollars? mieux vaut en rire.....)
...surtout une étude aussi complexe que l'étude sur la relation potentielle entre CCSVI et MS, c'est une somme dérisoire, selon toute norme.(...)
Impossible pour la MS Society de faire mieux que cela ? En effet, comment une grande partie des fonds qu'ils recueillent chaque année passe effectivement au financement de la la recherche?

Pour répondre à cette question, j'ai obtenu une copie de la Société financière la plus récente déclaration, vérifiés par Price, Waterhouse Coopers, LLP.
Voici la ligne du bas: pour l'année terminée le 31 août 2009, le MSS canadienne a obtenu 33,677,000 $ de recettes.(...)
Le montant consacré à la recherche? Vingt-deux cents de chaque dollar recueilli, pour un total de 7.324.000 $.
En ce qui concerne la façon dont le reste a été attribué:
10.495.000 $ ont été dépensés sur les services aux patients
889.000 $ pour aider à financer les cliniques de SP
2.806.000 $ pour le chapitre: soutien du bénévolat et développement
4.086.000 $ pour la sensibilisation et l'instruction du public .
1.570.000 $ pour couvrir les "relations gouvernementales et communautaires».
Donc voici ma question à la MSS canadienne: ne pourriez-vous dépenser moins d'argent pour informet les gens sur une maladie dont ils sont déjà bien conscients, et cesser de dépenser plus de 1,5 millions de dollars en relations communautaires et gouvernementales ?

En faisant ces coupes budgétaires spécifiques, vous pouvez facilement libérer plusieurs millions de dollars pour aider les centres canadiens à aller de l'avant avec leurs essais CCSVI sans compromettre les soins aux patients, ou en enlevant d'autres projets de recherche financés.

Compte tenu de l'importance de cette question, j'espère que vous allez réfléchir sérieusement à cette suggestion."
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Ca avance au Canada

Message  RnRrider le Jeu 3 Juin 2010 - 15:59

Les députés libéraux appellent pour le financement du traitement CCSVI SEP

avatar
jalno

Messages : 341
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Montréal, Québec

Re: Ca avance au Canada

Message  jalno le Jeu 3 Juin 2010 - 19:33

@jalno a écrit:Francine Deshaies sera à l'émission de Denis Lévesque jeudi le 3 juin.


(GMT -5) LCN; 19h et 21h
TVA; 22h45




Désolée d'avoir écrit TVA à 22h45. Cela n'est plus vrai pour l'été.
Mais pour LCN, cela ne change pas.

Invité
Invité

Re: Ca avance au Canada

Message  Invité le Ven 4 Juin 2010 - 15:35

Doc «percée» a besoin d'aide d'Ottawa
SANTÉ: «Je ne peux soulever ma jambe. Je ne pouvais pas y croire. "
Posté par Marg. BRUINEMAN
Publié il ya 4 heures


Barrie vasculaire chirurgien Dr Sandy McDonald veut la bénédiction du gouvernement pour effectuer la procédure d'aide aux personnes avec MSLight est sur le point de rupture lorsque Steve Garvie tire dans le stationnement de Barrie vasculaires Imaging.

Là, il rencontre le Dr Sandy McDonald, le chirurgien vasculaire qui dirige l'Alliance, boulevard de diagnostic et d'essai. La nature de leur rencontre n'est pas un médecin typiques de consultation / patient.

Ils sont en mission.


Dans l'obscurité presque, ils se rassemblent avec Leanne Webb et se dirigent vers l'aéroport international Pearson pour attraper un vol pour Ottawa.

Plusieurs heures plus tard, sur la Colline du Parlement, le contingent Barrie fait un appel émotionnel à la sous-commission parlementaire sur les maladies neurologiques. Ils ont besoin de la coopération du gouvernement et ils en ont besoin maintenant.

«J'étais incapable de marcher sans l'utilisation d'une aide», dit le conseil Garvie multi-partie. «J'ai pris des antidépresseurs qui m'ont aidé à passer à travers ma vie

"J'ai essayé de se suicider à deux reprises dans les premiers stades."

Il ya dix ans que Garvie a été diagnostiquée avec la sclérose en plaques (MS), identifié comme étant un trouble neurologique qui prend progressivement son péage sur le corps, lentement rendu ses parties inutilisables. Finalement, les membres vont et les systèmes de fermeture. Garvie était dans un fauteuil roulant la plupart du temps, dans des logements supervisés et de recevoir des soins à domicile trois fois par jour pour se laver et se nourrir. À Detroit et à Hamilton, originaire de Toronto Mark E. Haacke, un physicien associé à l'Université McMaster et Kent universités d'État, avait passé la majeure partie des quatre dernières années à explorer la théorie selon laquelle la cause de la SP a été dans les veines, pas les nerfs.

En Septembre, médecin italien Dr Paolo Zamboni dit au monde son hypothèse que le problème la plupart des gens atteints de SP ont est avec un blocage de la veine qui peuvent être corrigées à l'angioplastie, une procédure commune menée sur des patients cardiaques. Et qu'il a baptisé l'état chronique d'insuffisance veineuse cérébro-spinal (CCVSVI).

Ses conclusions le résultat de tests sur 65 patients, y compris son épouse.

McDonald, le Barrie chirurgien vasculaire, a été tellement fasciné par les revendications de Zamboni qu'il a effectué des essais sur les patients atteints de SEP à son Alliance, boulevard installation.

Puis il, avec un technicien à son bureau, se rendit en Italie pour s'entraîner Zamboni sur le protocole de l'essai et la procédure.

Bien que la procédure médicale est une commune, son application sur les patients atteints de SEP n'est pas. Son utilisation retrouvée à "fixer" les personnes atteintes de SP n'est pas considéré comme acceptable par tous. McDonald, par radiologue d'intervention du Client Dr Chris, avait six patients, y compris Garvie, soumis à la procédure à l'Hôpital Royal Victoria de Barrie.

Publicité

«Mon jugulaires sont incontestablement bloquées, un" 53-ans Garvie a dit au comité, qui a été formé il ya deux mois.

«Ma main gauche me revint sur la table ou. Il était engourdi, ne pouvait pas l'utiliser. Je serrai la main de l'infirmière.

"Je peux soulever ma jambe gauche. Je ne pouvais pas y croire."

Leanne Webb, 48 ans, de Hillsdale, a également subi la procédure par McDonald.

«Je vis encore, dit-elle. "Je demande que ce comité tout faire pour éliminer tous les obstacles possibles pour tous les patients atteints d'une CCSVI pour recevoir ce traitement."

Tout cela s'est déroulé assez rapidement, des années-lumière pour la communauté médicale. Mais pour la communauté canadienne de la SP qui compte environ 60.000 personnes, ce n'est pas assez rapide. En fait, il n'y a pas d'angioplastie se fait sur toute patients atteints de SEP dans le pays en ce moment, et de test Dr McDonald's semble être le seul espoir au Canada. Son bureau a été submergé d'appels par jour.

"L'attente et à voir l'attitude de la communauté neurologique à mon avis, est tout simplement fausse", a dit au comité Haacke mardi via un flux vidéo.

Il a été deuxième apparition McDonald's devant le comité. Le 6 mai, il a exhorté ses membres pour l'aider à lever les obstacles mis en avant patients atteints de SEP qui ont autant de conditions qui se détériorent chaque jour. Sa députation fut aussi logique que l'on attend d'un spécialiste médical expérimenté. Mais son ton a indiqué l'urgence et son plaidoyer a été passionné.

"Vous avez la chance d'aider à mettre fin à une situation extrêmement préoccupante dans laquelle des milliers de victimes innocentes de la sclérose en plaques sont condamnés à la détérioration de tous les aspects de leur vie et sont privés d'une procédure simple disponible", at-il dit.

«Je suis un chirurgien cardio-vasculaire. Je fixe le débit sanguin, dit-il, comparant son travail à celui d'un plombier. «Quand je vois un problème de plomberie graves, je tiens à le corriger. Quand je vois toute la maison souffre, je veux fixer les tuyaux. Je peux le faire sans nuire à l'câblage en aucune manière et ne vois pas pourquoi nous condamnons les famille à la misère alors que nous attendons d'un électricien pour donner sa permission. "

Il a dit le sous-comité sa clinique devenait de 1000 appels chaque semaine des gens veulent se faire tester. Et son personnel faisait l'essai - près de 300 jusqu'à présent.

McDonald a ensuite rappelé une récente conversation avec un patient. Il a dit à la jeune femme, il pouvait voir une obstruction du débit sanguin à la tête. Et il lui dit qu'il pouvait le fixer facilement à un prix avantageux, plutôt, sans risque excessif.

«Mais je devais lui dire cette procédure n'est pas disponible au Canada, dit-il. «Elle est l'une des dizaines de milliers de patients atteints de SEP au Canada qui n'ont tout simplement pas comprendre comment il est possible de justifier la discrimination contre eux de cette façon.

"Ils ont raison de ne pas comprendre. Vous ne devez pas comprendre."

Le lien audio de l'audience du mois dernier est disponible pour ceux assez tenace pour naviguer dans le site Web du gouvernement fédéral.

Pour appeler Patrick Farrell tenace pourrait bien être un euphémisme. Il a trouvé le lien et a joué l'enregistrement.

«Je boule comme un bébé. Voilà quelqu'un qui pourrait aider et ses mains sont liées, dit Farrell.

Sa femme, Barb, a été d'être parmi les quelques chanceux d'avoir la procédure à Barrie. McDonald's Office ne l'échographie, en indiquant qu'elle avait un blocage. Une date pour la chirurgie a été créé.

Tout à coup, il a été annulé. Inexplicablement. Le Farrells ont été écrasés. Son état de spirale.

Elle a passé le mois dernier à l'hôpital. Elle ne peut plus marcher, s'asseoir. Parler ne vient pas si facilement. Elle a perdu beaucoup de ses fonctions et développé de nombreuses complications, y compris l'épilepsie.

«Elle a perdu l'espoir", a déclaré son mari écrasés, seuls à la maison s'occuper de leur fils de 10 ans. "MS est une chose horrible."

Que ce soit l'angioplastie aurait fait une différence dans son état avancé est désormais la spéculation seulement. Mais, pour un peu plus tôt cette année, il y avait une possibilité que la progression de son état pourrait être mis en échec.

Jeanette Elliott, un patient MS, qui est président de la section du comté de Simcoe de la Société canadienne de la SP, a dit qu'elle voit des deux côtés de l'équation. Elle peut voir le désespoir des patients, mais elle comprend également les risques.

La société a été critiqué pour ne faisant 200.000 dollars disponibles pour la recherche sur cette question. Ce prélèvement sera annoncé ce mois-ci et de la recherche, qui comprendra des procédures sur les patients atteints de SEP, devrait commencer en Juillet. Un programme similaire est en cours de lancement aux États-Unis, où les médecins qui ont effectué le traitement "libération" ont été arrêtés.

Il semble que de nombreuses routes ramener à Barrie.

À Ottawa, l'écoute de la députation, est Barrie Le député Patrick Brown. Non seulement il est l'un des membres du sous-comité jeune, il est son fondateur, ainsi. Bien que Brown s'intéresse à de nombreux aspects du cerveau - le sous-comité explorer cinq afflictions, y compris MS avant de rédiger un rapport à la fin de l'année - McDonald, ainsi que la communauté de la SEP, a trouvé en lui un défenseur.

«Aucune des provinces permettent le traitement, dit-il. "Vous pouvez obtenir ce traitement si vous n'avez pas MS, mais si vous le faites, vous ne pouvez pas l'avoir.

«Nous avons une bureaucratie délicate au Canada ... C'est un peu intéressant de voir un médecin faufiler les défis de la bureaucratie."

Tout en faisant les démarches pour le sous-comité, qui relève du ministre de la Santé, Brown a appris que le gouvernement fédéral finance la recherche par l'Institut canadien de recherche en santé à hauteur de près de 1 milliard $.

«C'est (l'argent) va être la partie la plus facile, dit-il. "La partie la plus difficile ici est le traitement est régi par les provinces."

McDonald, dit-il, est resté à son cou professionnelle en faisant des essais et de la procédure et d'essayer de plaider en faveur de sa légitimité à ceux identifiés avec le blocage. Et il est aussi creusé dans son portefeuille. Les patients disent qu'il est ramassé sur l'onglet pour les essais, ce qui n'est pas couvert par le ministère provincial de la santé.

Et il a financé la formation à la fois pour lui-même et son personnel. Celui-ci, ainsi que deux membres du personnel de plus, partir pour l'Italie cette semaine pour être formés en vertu de Zamboni, indiquant que non seulement McDonald ne faiblit pas, il n'est pas non plus perdre espoir.

À lui tout seul et l'auto-financé, McDonald se développe son propre corps de la recherche. Sur les six de ses patients qui ont subi la procédure, tous ont connu des changements, quatre d'entre eux dramatique. Il a également des dizaines de résultats de tests effectués sur des ultrasons patients atteints de SEP. Parmi les 283 fait à sa clinique sur les patients atteints de SEP, environ 90% ont été identifiées comme ayant CCSVI.

Il voit aussi dans Haacke une ruelle, un autre scientifique afin de compassion contraint par les premiers signes qu'il est prêt à sortir de sa zone de confort pour le changement.

Haacke tente de compiler toutes les données dans le monde entier. Quelque chose dans la zone de 1.600 procédures ont été menées avec les patients atteints de SEP identifié avec CCSVI. Collectivement, c'est un ensemble de preuves qui pourraient bien fournir les données nécessaires à l'étude.

Haacke a enregistré un organisme de bienfaisance, la Société internationale pour les maladies neuro-vasculaire, pour laquelle la collecte de fonds a déjà commencé. Il a également créé un site Internet, MS-mri.com, qui sert de centre d'échange d'informations sur le sujet.

Quant à McDonald, après l'Italie, il est un voyage en Bulgarie où les procédures d'angioplastie sont en cours. En plus de lobbying et d'explorer d'autres voies, il veut être témoin du travail en Bulgarie, où les patients MS du Canada et du monde entier se déplacent parce qu'ils ne peuvent pas accéder à la procédure dans leur patrie.

news@thebarrieexaminer.com







Invité
Invité

Re: Ca avance au Canada

Message  Invité le Sam 5 Juin 2010 - 15:04

lobbying député de fixer MS »
Posté par BRUTON BOB
Publié il ya 3 heures


patients de l'Ontario la sclérose en plaques devraient avoir accès à un nouveau traitement, dit Barrie, Aileen Carroll, députée provinciale, et elle a demandé au ministère provincial de la santé afin de lui permettre.

angioplastie corrective pour l'insuffisance veineuse chronique cérébro-spinal (CCSVI) a été identifié comme un traitement pour certains patients atteints de sclérose en plaques, un trouble neurologique qui s'arrête puis commence à descendre le corps humain.


"Cette procédure est à faible coût et à faible risque», a déclaré le Dr Sandy McDonald, un chirurgien vasculaire Barrie.

"Je ne dis pas que nous pouvons guérir ou traiter la SEP, mais il semble être discriminatoire que les personnes se voient refuser ce traitement."

Cette procédure n'est pas universellement acceptée dans la communauté médicale.

L'angioplastie ouvre une veine qui empêche le flux sanguin approprié du cerveau.

McDonald a déclaré le coût est d'environ 1500 $ par traitement.

Carroll dit qu'elle ne demande pas que l'Assurance-santé couvre le coût de ce traitement, seulement que les patients atteints de SEP ont accès à de l'Ontario - comme ils le font la chirurgie esthétique par des médecins agréés dans des installations médicales.

Oui, une étude plus approfondie est nécessaire, mais nous ne pouvons pas attendre pendant que nous étudions, dit-elle à l'Assemblée législative de l'Ontario cette semaine.

"Patients atteints de SEP doit être autorisé à obtenir la venoplasties que si un impact sur leur qualité de vie et de leurs familles et leurs soignants."

Carroll a déclaré vendredi qu'elle croit être le premier député de demander au ministère de la Santé et Soins de longue durée pour permettre à ce traitement de la SEP.

Publicité

Elle ne sait pas combien de temps il prendra le ministère pour répondre, ou prendre une décision.

McDonald, qui dirige Barrie vasculaires Imaging sur le boulevard de l'Alliance, estime que l'Ontario patients atteints de SEP se rendent aux États-Unis et en Europe à recevoir cette procédure.

"Pour leur refuser un traitement au Canada, et pour eux d'avoir à aller à la Bulgarie ou la Pologne, qui ne va pas, dit-il.

McDonald affirme l'Assurance-santé est actuellement "pas clair sur sa position sur le traitement.

"On ne dit pas vous ne pouvez pas le faire, il ne dites pas que vous pouvez le faire, dit-il.

Carroll dit que c'est la province qui administre les soins de santé en Ontario, de sorte que le ministère de la Santé devrait prendre position sur ce traitement.

"Il est ici, je demande que nous prenons des mesures, dit-elle.

"Alors que nous avons besoin de recherche, d'expérimentation ... tout ce que nous faisons, nous ne devrions pas attendre."

Environ 60.000 Canadiens souffrent de sclérose en plaques, et McDonald a dit sa clinique reçoit 1000 appels par semaine pour les essais.

Parmi les patients atteints de SEP 283 testés à la clinique de McDonald's, environ 90% ont été identifiés avec CCSVI.

bbruton@thebarrieexaminer.com




avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Sam 5 Juin 2010 - 15:45



Du rififi en vue au sein de la MS Society Canadienne !

Finalement, ça avance plus vite que prévu, au Canada!!

Et pas qu'au Canada: aux USA, aussi: tous les intervenants de Thisisms (enfin, ceux qui ne sont pas encore "libérés") qui vont se faire dépister à Albany, c'est impressionnant! Qui aurait cru cela, il y a seulement 1 mois?? !! Very Happy
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Ca avance au Canada

Message  RnRrider le Sam 5 Juin 2010 - 16:07

J'avais déjà posté cet extrait d'un article trouvé sur le blog "For Greet" mais je vous le remet ici :

"La preuve des anomalies veineuses est tout simplement accablante" (…)
"Nous avons besoin d'une sous-classification de comprendre pourquoi certaines personnes pourraient récupérer de la chirurgie mieux que d'autres. Pour obtenir cette information, nous avons besoin de recueillir des informations si ce n'est des centaines, mais par milliers."
"Les patients", poursuit-il, " ont besoin de savoir quel est le contenu des lésions, la teneur en fer et l'état vasculaire dans leur cerveau, du cou et la colonne vertébrale avant d'avoir leur chirurgie afin de surveiller comment les choses changent après leur opération."
"Les questions les plus importantes sont de savoir si le patient se stabilise ou non, et si le patient va mieux et si les lésions et les anomalies ont tendance à se calmer", a déclaré Haacke.
Il explique que le CCSVI est plus que les blocages dans les veines, mais dans les vannes et causé du fait d'os, en fait, beaucoup de choses qui peuvent causer des CCSVI. Afin de comprendre pourquoi ce traitement fonctionne pour certains et pas d'autres personnes, vous devez comprendre où est le problème. Si il ya 10 sources de CCSVI et 100 cas sont nécessaires pour chaque type de représentation de l'anomalie vasculaire, puis une étude multivariable d'environ un millier de cas serait nécessaire.

http://for-greet.squarespace.com/journal/2010/6/1/the-ccsvi-battle-continues-with-emotional-pleas-to-canadian.html
avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Dim 6 Juin 2010 - 22:00



Sur Thisisms:


***URGENT MESSAGE RE: MS SOCIETY OF CANADA - BOARD ELECTIONS*** *** RE MESSAGE URGENT: MS Society of Canada - Élections CONSEIL ***
June 7, 2010 deadline - Are you pleased with what the MS Society is doing to promote treatment and research on CCSVI? 7 juin 2010 Date limite - Êtes-vous satisfait de ce que la Société de la SP est fait pour promouvoir le traitement et la recherche sur CCSVI? We are not. Nous ne sommes pas.

If you come to the meeting, you can vote in Linda Molyneux and Brock Winterton as pro-ccsvi members yourselves! Si vous venez à la réunion, vous pouvez voter à Linda Molyneux et Brock Winterton pro-membres CCSVI vous!

If you aren't coming for the meeting, you have until tomorrow, June 7th to become a member (free to those with MS), and send your proxy to me! Si vous ne venez pas pour la réunion, vous avez jusqu'à demain, le 7 Juin au devenir membre (gratuit pour les personnes atteintes de SP), et d'envoyer votre procuration à moi!

Go to this site for all the forms. Allez sur ce site pour toutes les formes. Janet Heisey MS Research Group www.blockedveinsMSresearchgroup.com Janet Heisey MS Research Group www.blockedveinsMSresearchgroup.com

Meeting - Saturday, June 12th at 1:00 pm Réunion - Samedi, Juin 12 à 13h00
Marriott Bloor-Yorkville Hotel Bloor-Yorkville Hôtel Marriott
90 Bloor Street East, Toronto 90, rue Bloor Est, Toronto

Thank you! Je vous remercie!
Janet E. Heisey Janet E. Heisey

Invité
Invité

Re: Ca avance au Canada

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 12:20

Publié le 07 juin 2010 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

Fermeture des centres Compassion: prêt à se battre pour la cause






r
Découragé, Claude Vadeboncoeur, atteint de sclérose en plaques, croit que la fermeture des centres Compassion le forcera à retourner sur le marché noir.

Le Soleil, Laetitia Deconinck

Jean-François Néron
Le Soleil


(Québec) Atteint de sclérose en plaques, Claude Vadeboncoeur, 43 ans, a trouvé dans le cannabis la seule substance capable de le soulager. La fermeture par la police du Centre Compassion de Québec, la semaine dernière, l'oblige maintenant à se tourner vers le marché noir avec les risques que cela encourt. Il dit maintenant être prêt à se battre pour fumer en toute légalité.

Le diagnostic tombait il y a quatre ans : sclérose en plaques. Depuis deux ans, M. Vadeboncoeur est inapte au travail. Sa posologie consiste en la prise de plusieurs médicaments sur une base quotidienne. Seul hic, aucun ne le soulage vraiment. C'est pourquoi il s'est tourné vers la consommation du cannabis à des fins thérapeutiques.

En devenant membre du Club Compassion, le résidant de Saint-Nicolas avait enfin trouvé un baume efficace à ses douleurs. «C'est la seule chose qui me fait du bien. C'est accessible et c'est bien géré. On a toujours la bonne quantité et la bonne variété selon ta maladie et tes symptômes. En plus, la qualité est bonne. Avec la fermeture du centre, c'est comme si on me disait que je n'avais plus le droit de prendre mes médicaments», déplore-t-il.

La frappe policière de jeudi dernier, qui a touché tous les centres au Québec qui vendaient du cannabis à des fins thérapeutiques, le forcera les mois prochains à se procurer la drogue dans la rue. «C'est ça [du pot] ou rien. Et rien, c'est inimaginable», justifie celui qui consomme deux grammes par jour.


«Il [le gouvernement] m'oblige à retourner sur le marché noir, lance-t-il, visiblement découragé. Je ne saurai pas ce que j'achète. Sans compter que je vais devoir en prendre deux fois plus parce que ce n'est pas la même qualité qu'au centre», s'insurge-t-il, en gardant une pensée pour ceux qui devront arrêter complètement leur consommation parce qu'ils ne seront peut-être pas en mesure de se procurer de la marijuana autrement.

Briser les tabous

«Je suis prêt à aller au front pour la cause», lance le père de deux adolescents. «Ça prend du monde pour briser les tabous», renchérit France, sa conjointe, qui ne consomme pas. Celle-ci compte soutenir son mari dans sa lutte parce qu'elle voit les bienfaits du cannabis sur lui et la famille. «Plus il a des douleurs et plus il est irritable. Lorsqu'il fume, ça allège ses souffrances et, du coup, la routine familiale», explique-t-elle, sachant fort bien que leur choix est parfois jugé durement.

C'est pourquoi M. Vadeboncoeur aimerait pouvoir consommer sans se tracasser avec des questions légales. «Plus on s'approche de la légalité, plus c'est facile à justifier. Que les médecins me donnent quelque chose de comparable et je vais arrêter de fumer. Mais personne n'a encore trouvé.»

Il pourrait faire une demande à Santé Canada pour obtenir une carte l'autorisant à consommer le cannabis produit par le gouvernement fédéral. En effet, la sclérose en plaques fait partie des maladies admissibles à ce programme. Cependant, comme plusieurs usagers, il considère qu'Ottawa n'a pas le pouce vert. «J'ai déjà essayé et ça n'atténue pas mes douleurs. Ça me donne juste mal à la tête.»

Les centres Compassion, jusqu'ici tolérés malgré le fait qu'ils étaient à cheval sur la loi, lui donnaient ce semblant de légalité, tout en offrant une matière première bien plus efficace.

«J'avais une carte de membre avec photographie qu'on me demandait chaque fois que je me rendais au centre. J'avais enfin trouvé un médecin [après en avoir consulté trois] qui acceptait de me prescrire du pot. Le centre avait communiqué avec lui pour certifier que ma prescription était valable. Dans mon livre, le monde qui allait au centre avait le droit d'acheter du cannabis à cet endroit», conclut-il, souhaitant «brasser la machine» pour faire changer les choses.


avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Ca avance au Canada

Message  RnRrider le Lun 7 Juin 2010 - 12:28

Pas de pot !
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Ca avance au Canada

Message  MPascale le Lun 7 Juin 2010 - 12:32

Surtout qd on s'appelle Vadeboncoeur !
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Ca avance au Canada

Message  RnRrider le Lun 7 Juin 2010 - 13:04

Oui il y allait de bon coeur ce monsieur et j'ai une certaine compassion pour lui...

avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Lun 7 Juin 2010 - 13:36




Je compatis, de bon cœur à ce manque de pot !
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Ca avance au Canada

Message  RnRrider le Lun 7 Juin 2010 - 13:53

Cela dit c'est le Canada et il lui reste l'option légale de se fournir en pot auprès de l'état mais la qualité du pot ne semble pas lui convenir...
Le pot de l'état lui fait mal à la tête !
drunken

Invité
Invité

Re: Ca avance au Canada

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 13:59

TORONTO - Impatient patients de sclérose en plaques tentent de monter une quasi-putsch, dans l'espoir d'installer deux de leurs propres sur la Société de la SP du conseil d'administration du Canada.

L'objectif est d'élire des représentants au conseil national qui agitent l'intérieur d'un des patients non prouvées MS traitement ne peut actuellement obtenir au Canada.

La société, comme son organisation sœur aux Etats-Unis, insiste sur le fait que seule une bonne essais cliniques peut-il plaider en faveur de l'accès universel à la procédure de patients atteints de SEP. Mais de nombreux patients ne sont pas intéressés dans l'attente et les vols à destination des cliniques en Europe de l'Est et l'Inde pour quelque chose de connu comme la "libération" procédure.

Janet Heisey, 51 ans, qui a été aux prises avec la maladie dégénérative depuis 29 ans, recueille les votes par procuration des membres de Société de la SP, dans l'espoir d'élire son mari, Brock Winterton et Linda Molyneux, dont le fils est atteint de SP, au conseil d'administration de la société lors de sa réunion annuelle le 12 juin.

«Cela peut ne pas fonctionner. Nous donnons un coup de feu. Nous faisons de notre mieux. Parce qu'il ya énormément de gens qui veulent être mieux représentés", a déclaré Heisey, dont l'état a évolué vers ce qui est connu sous le nom de SP progressive secondaire .

Elle a dit que la réticence des Société de la SP pour pousser plus rapide pour l'accès universel, au Canada, la procédure est de générer beaucoup de réaction négative sur Facebook et autres sites où les patients atteints de SEP partager leurs points de vue.

"Il ne semble pas être une présence (sur la carte) qui est encourageant pour ce qui le pousse en avant," a déclaré Heisey. «Ils ont modestement debout derrière CCSVI.

CCSVI est synonyme de l'insuffisance veineuse chronique céphalo-rachidien, un terme inventé par l'Italien Paolo Zamboni médecin de blocages dans les veines du cou qu'il a observé dans un certain nombre de patients atteints de SEP.

Sa théorie est que l'accumulation de fer dans le cerveau causés par des blocages, soit déclenche MS ou contribue à des dommages causés par elle, et que simplement en ouvrant les veines restitue au moins une fonction perdue pour les patients. La croyance traditionnelle est que la SEP est une maladie auto-immune dans laquelle le corps attaque le système immunitaire la gaine de myéline protégeant le système nerveux central.

Désireux patients atteints de SEP ont afflué vers les cliniques étrangères qui sont prêts à faire le traitement, stimulé par des rapports anecdotiques d'autres qui l'ont subi. Mais neurologues sceptiques croient que peut être un effet placebo au travail et que vous souhaitez voir ainsi mené des essais cliniques avant d'adhérer à l'idée.

«Notre point est on ne peut pas s'appuyer sur des anecdotes pour le faire avancer. Il doit être dans un cadre de recherche contrôlée", a déclaré Stewart Wong, directeur national pour les relations avec les médias Société de la SP.

Les patients ont comparu devant une audition parlementaire cette semaine exigeants la possibilité d'obtenir un traitement au Canada. Mais Wong déclaré que les gouvernements provinciaux ne devraient pas payer pour la procédure ici jusqu'à la preuve qu'elle fonctionne réellement.

Heisey et d'autres militants croient être en mesure d'obtenir plus de traction avec des personnes à l'intérieur, c'est pourquoi ils ont l'œil fixé sur le bord Société de la SP.

Il se compose de 13 points, dont sept réservés aux représentants provinciaux ou régionaux. Les six autres sont ouverts à toute personne qui paie annuelle de la société cotisation de 10 $.

Conditions conseil est de trois ans, avec des termes à partir de différents points. Cinq postes d'administrateurs sont à pourvoir cette année, a déclaré M. Wong.

Mais il ya cinq titulaires qui sont en quête de réélection. Et ils sont sur une liste de candidats qui est proposé par le comité de gouvernance de la société. Normalement, la liste proposée par le comité de gouvernance est incontestée, a déclaré M. Wong.

«Ils croient que c'est une liste équilibrée, qui servira le mieux les membres, at-il ajouté.

La société compte environ 31.000 membres, mais généralement moins de 1.000 participer aux élections des commissions.

En ce qui concerne Heisey, elle va partir pour Sofia, capitale de la Bulgarie, quelques heures après la réunion du conseil conclut. Elle est prévue pour suivre une cure de CCSVI sur Juin 14.

«Je me dirige vers un fauteuil roulant .... C'est pourquoi cette procédure est important pour moi, at-elle expliqué.

«

Invité
Invité

Re: Ca avance au Canada

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 15:13

Publié le 6 Juin, 2010
Sujets: Colombie-Britannique Tribunal des droits, ministère de la Santé, de la Cour suprême du Canada, Vancouver, Colombie-Britannique, Terre-Neuve-VANCOUVER - sclérose en plaques dans au moins deux provinces se préparent à lancer plaintes relatives aux droits que leur demande d'accès à un traitement non prouvées qui a excité les espérances des personnes vivant avec la maladie dégénérative et déjà amené certains à demander la procédure à l'étranger.

Un groupe de patients de la Colombie-Britannique et un autre homme de la maladie à Terre-Neuve-dire en leur refusant un traitement pour un problème de veine qui a été appelé insuffisance chronique veineuse céphalo-rachidien, ou CCSVI, équivaut à une discrimination.

Un médecin italien a récemment réclamé des veines du cou rétréci causer ou de contribuer à la SP et le déblocage eux pourrait aider à traiter la maladie, mais la procédure n'est pas offerte au Canada que la communauté médicale attend pour les grands essais cliniques et études visant à vérifier la théorie.

Jenna Machala, un agent immobilier la région de Vancouver qui est parmi les patients de préparer une plainte de la Colombie-Britannique Tribunal des droits contre la santé de la province du ministère, a déclaré personnes atteintes de SP ne peut pas se permettre d'attendre que les gouvernements de donner le feu vert pour le traitement.

«J'ai des amis qui n'ont pas le temps d'attendre pour eux de faire leur choix et de faire leurs études aveugle, Machala déclaré dans une interview.

«Nous sommes la mendicité à chacun de vous à nous. C'est comme si nous sommes noyés et personne ne veut nous jeter un gilet de sauvetage."

Machala a déclaré la plainte fera valoir patients atteints de SEP sont victimes de discrimination parce que, dit-elle, le même type d'angioplastie à ballonnet utilisés dans le traitement expérimental CCSVI est disponible pour les patients souffrant d'autres troubles médicaux.

Elle a eu une réunion avec un avocat du tribunal au cours de la dernières semaines, comme elle rassemble le matériel de sa demande et encourage les autres patients à signer. On ne sait pas combien de temps le tribunal puisse entendre l'affaire.

Dans l'intervalle, Machala, qui ont subi des tests dans une clinique médicale privée à Vancouver et a montré des signes de veines réduit, a déjà réservé un voyage en Pologne le mois prochain pour que la procédure s'y fait.

Mark Lane, un patient MS à Holyrood, NL, envisage également de déposer une plainte relative aux droits si, comme il attend, un chirurgien vasculaire, il est sur le point d'refuse le mois prochain pour planifier la procédure.

La théorie CCSVI a attiré l'attention dans le monde entier l'an dernier, le Dr Paolo Zamboni de l'Italie promu sa demande que la SEP est une affection vasculaire plutôt que d'une maladie auto-immune, qui est la croyance communément admise dans la communauté médicale.

patients atteints de SEP ont organisé des rassemblements à travers le pays cette année appelle à davantage de financement et de recherches sur la théorie, et plusieurs patients ont tenu une conférence de nouvelles à Ottawa la semaine dernière aux côtés de députés libéraux exhortent le gouvernement fédéral de consacrer des fonds de recherche.

La Société de la sclérose en plaques du Canada a demandé à Ottawa de mettre de côté 10 millions de dollars pour la recherche CCSVI, ainsi que l'organisation al'intention d'annoncer sa propre recherche de subventions plus tard ce mois-ci.

Mais la réponse des gouvernements fédéral et provinciaux a été largement attendre et voir.

"Il n'est pas du tout approprié pour aller de l'avant avec une procédure avant qu'il ne soit passé par les commentaires appropriés pour s'assurer que vous êtes prévoyant une procédure qui ne va pas de nuire à des individus et qui se passe réellement à fournir une prestation," ministre de la Santé de la C.-B. , Kevin Falcon, a déclaré la semaine dernière, interrogé sur le traitement CCSVI.

Le ministre fédéral de la santé a déclaré des chercheurs désireux de tester la théorie doit s'appliquer pour le financement existants.

Il ya eu plusieurs cas dans lesquels les patients se sont plaints, soit au sein des organes des droits ou les tribunaux que le traitement leur refusant était discriminatoire, et les résultats ont été mitigés.

Un des exemples les plus médiatisés en cause un groupe de la Colombie-Britannique les parents qui ont fait valoir que refuser leurs enfants autistes une forme de thérapie intensive violé la Charte des droits et libertés.

Deux Colombie-Britannique tribunaux convenu et ordonné à la province à payer pour la thérapie, mais la Cour suprême du Canada infirmant les décisions prises en 2004, concluant le traitement n'est pas un «service de base médicale" que la loi exige que les gouvernements provinciaux à payer.

Toujours en Colombie-Britannique, un avocat de Victoria a été contre le refus de la province à payer pour un test de dépistage cancer de la prostate connu sous le nom de PSA, en faisant valoir qu'il est discriminatoire de payer pour les mammographies pour les femmes mais pas les tests de PSA pour les hommes.

La Colombie-Britannique Droits de l'Homme Tribunal a statué contre Laurie Armstrong. Il a contesté la décision devant les tribunaux, d'abord gagner à l'échelle provinciale Cour suprême, mais de perdre en Colombie-Britannique Cour d'appel.

Il attend d'entendre si la Cour suprême du Canada entendra l'affaire.

Armstrong a dit le plus grand défi pour les patients atteints de SEP sera de démontrer qu'ils sont traités différemment que les autres patients qui se font similaires procédures d'angioplastie uniquement parce qu'ils ont la sclérose en plaques.

"Ils doivent faire leur affaire que le refus d'un service, sinon à la disposition des membres du public, est fondée sur le handicap», a déclaré Armstrong.

"Mais alors que le gouvernement fera valoir que cela n'a rien à voir avec MS, que c'est la connaissance non prouvées médicaux qui est le facteur déterminant.

«Si l'on peut établir une composante droits de l'homme, alors ils devraient y aller. Je leur souhaite bonne chance."
©️






Invité
Invité

Re: Ca avance au Canada

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 16:11

7 juin 2010 - Vancouver, Colombie-Britannique 6 Juin 2010
Chirurgie du tourisme du Canada, SC, a été d'aider les Canadiens obtenir immédiatement des soins de santé abordables et de classe mondiale depuis le début de 2005. Maintenant dans sa cinquième année d'exploitation, STC fournit un accès immédiat à l'expertise médicale de pointe combinée avec 5 installations de récupération étoiles et d'hébergement. Aussi STC prend soin de tous les arrangements Voyage à travers son partenariat stratégique avec le Centre de vol.

La STC est le représentant canadien officiel exclusif et partenaire de travail avec deux des plus grands du monde chaînes d'hôpitaux internationaux, les hôpitaux et les hôpitaux Apollo Fortis, à la fois avec des implantations en Inde et partout dans le monde. Ces deux hôpitaux sont des entreprises de renommée mondiale pour leur panel de professionnels médicaux et chirurgicaux de restauration à des millions de patients en Inde et à l'étranger. Les hôpitaux Apollo ont traité 16 millions de patients dans 55 pays avec succès les résultats chirurgicaux.

Cette relation entre le Canada est un maillon essentiel dans un traitement de compassion et en temps opportun des problèmes médicaux qui ont longues listes d'attente, ou pour lesquels l'expertise canadienne n'est pas disponible.

Yasmeen Sayeed, directeur général de STC dit, «Les Canadiens nous appeler quand ils veulent un traitement immédiat et avancé, et quand ils veulent correctives et chirurgie reconstructrice des meilleurs chirurgiens dans le monde. Plusieurs fois, les services disponibles au Canada ne sont pas aussi avancés. Les médecins et chirurgiens de nos hôpitaux partenaires de travailler facilement avec leurs homologues canadiens locaux à partir du diagnostic jusqu'au traitement et le suivi. Nos chirurgiens sont des États-Unis, Royaume-Uni ou le conseil canadien certifié. Nous faciliter cette communication et l'échange d'informations pour les chirurgiens et les médecins traitants au Canada et notre Les hôpitaux partenaires transparente pour nos clients grâce à notre poursuite unique de protocole de soins. "

Sayeed, un professionnel de la santé, dit-elle fondée STC pour «ouvrir les portes d'un groupe sélect des meilleurs hôpitaux internationaux pour que les Canadiens des soins médicaux sans retard». «Soins de santé sans frontières est la devise de l'organisation. De l'augmentation rapide du tourisme médical par les Canadiens, Sayeed dit:« Nous garantissons l'éthique du tourisme médical et chirurgical, car nous n'utilisons que les meilleurs, plus qualifiés, au niveau international nominale et accrédité les hôpitaux et les détenteurs d'un certificat chirurgiens.

Sayeed dit, «Voyage d'assurance médicale et font partie de chaque paquet, nous organisons. Ce filet de protection d'assurance permet aux gens de se sentir en sécurité avec STC. Cette assurance est unique au STC et que Sayeed dit: «Je ne voudrais pas Voyage avec une société qui n'offre pas cette assurance."

Certaines techniques médicales sont tout simplement pas encore disponibles au Canada. clients STC comprennent ceux qui ont besoin avant la chirurgie du rachis, le traitement du cancer; remplacement rapide des hanches et les genoux avec l'état de l'art de la prothèse, et CCSVI - MS libération procédure pour la sclérose en plaques. «Les patients privés de traitement, étant donné aucun espoir pour une plus longue ou une vie meilleure et sans aucun espoir de toute amélioration de son retour au Canada vivent plus longtemps, la marche, et debout, avec une vie meilleure et un avenir prometteur. C'est la meilleure récompense de celui-ci tous. " Sayeed ajouté.

clients de la STC viennent de tous horizons de la vie. Ils incluent ceux du secteur médical, des ingénieurs, des travailleurs sociaux du gouvernement des travailleurs, les comptables et les décideurs à domicile ont déliré de leur satisfaction après avoir travaillé avec chirurgicale du tourisme du Canada. Sayeed sent, «Les gens veulent une solution complète comprenant un traitement médical, assurance, transport, hébergement, de nourriture, de récupération et de 24 heures une attention personnelle. Nous fournissons à nos clients la solution la meilleure et la plus abordable.

Les clients viennent à chirurgicaux Tourisme Canada pour l'espérance et de changer leur vie. Sayeed sourit comme elle le dit «l'entreprise a beaucoup de récompenses. Beaucoup viennent sans espoir, sans aide, et pas d'avenir. Nous aidons nos clients à transformer leur vie avec la meilleure solution possible et médicaux les aider à retrouver leur vie, style de vie et la dignité ».

Pour plus d'informations:

www.surgicaltourism.ca visite, e-mail: info@surgicaltourism.ca ou appelez le: 1-877-871-4315

Invité
Invité

Re: Ca avance au Canada

Message  Invité le Mar 8 Juin 2010 - 10:13

Colombie-Britannique sclérose en plaques à Voyage en Pologne pour un traitement expérimental
Par Damien Inwood, Vancouver Province Juin 7 2010 à Vancouver - Vancouver agence Jenna Machala prend un groupe de collègues malades de sclérose en plaques à la Pologne d'obtenir un traitement qui est interdit en Colombie-Britannique

Et les 54 ans MS militant des droits dit qu'elle al'intention de déposer une plainte en recours collectif à la Colombie-Britannique Human Rights Commission, au nom de plus de 60 personnes revendiquant personnes atteintes de SP sont victimes de discrimination.

«Je suis venu dans ce pays en provenance de Pologne parce que le Canada avait des choses à offrir à ce qu'aucun pays n'avait, dit Machala lundi. «Maintenant, je sens que j'ai été trompé. Je suis un malade en MS et je dois retourner en Pologne pour chercher de l'aide là-bas."

Le traitement consiste à ouvrir la controverse a été bloquée veines avec une procédure similaire à l'angioplastie, où un ballonnet est inséré.

Un médecin italien a récemment affirmé que les veines jugulaires rétréci - connu sous le nom insuffisance veineuse chronique céphalo-rachidien ou CCSVI - peuvent contribuer à provoquer ou MS.

Le traitement a été de marque «expérimental» au Canada et il ya eu des appels pour la recherche et les essais cliniques soient réalisées.

"Ils disent que nous besoin de deux, cinq ou études à 10 ans", a déclaré Machala. «Nous n'avons pas de temps. Dans cinq ou 10 ans je vais être dans un fauteuil roulant et ceux qui sont déjà dans un fauteuil roulant vont être morts."

Machala dit-elle souffert des symptômes pour 12 ou 13 ans, a été diagnostiquée à tort comme ayant la fibromyalgie.

«Dernière Septembre j'ai eu une chute et subi des vertiges, des nausées, des vertiges et des problèmes d'équilibre, at-elle ajouté. «J'ai appris en Novembre j'avais la SP, avec 12 lésions sur mon cerveau et quatre lésions le long de ma colonne vertébrale."

Elle a dit un test a montré qu'elle avait des blocages dans ses veines, mais un médecin vasculaire a refusé de la voir.

Maintenant, elle dépense environ $ 8900 et son départ pour la Pologne le Juin 17 à recevoir le traitement avec deux autres en Colombie-Britannique patients atteints de SEP, plus un de l'Alberta et un autre du Nouveau-Brunswick.

De Suzanne Jay, porte-parole de la Colombie-Britannique division de la Société canadienne de la SP a déclaré une annonce de financement est due Juin 14 sur les projets de recherche CCSVI. Elle a dit que la société a également demandé au ministère fédéral de la Santé d'allouer 10 millions de dollars à l'Institut canadien de recherche en santé, pour enquêter sur CCSVI.

Colombie-Britannique NPD de santé critique Adrian Dix déclaré que la question a besoin d'une approche nationale et ministre de la Santé a déclaré Kevin Falcon devrait prendre un objectif de leadership avec les autres provinces et le gouvernement fédéral.

Falcon a déclaré la semaine dernière que, bien que souffrant, il sympathise avec MS, il ya des risques avec les procédures expérimentales.
avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Sam 12 Juin 2010 - 10:02

avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Sam 12 Juin 2010 - 14:20



L’étude à l Université de 'St.Joe à Hamilton , dirigée par le Dr Haacke, : une demande de financement aurait été faite auprés la société MS, et les chercheurs n’auraient obtenu que le droit de poursuivre , grâce aux dons et à l’argent des patients :

Mais la MS Society va aider d’autres recherches sur l’insuffisance veineuse :

http://www.cbc.ca/health/story/2010/06/11/multiple-sclerosis-ccsvi-research.html


Afin de tester des projets de recherche sur la théorie de l’origine veineuse de la SEP
Dernière mise à jour: Nouvelles Friday, 11 Juin 2010 :
(traduc Google : pas le courage de corrigé, car j’ai du mal à taper…)


Les chercheurs canadiens sur la relation entre la sclérose en plaques et le drainage du sang altérée du cerveau et la moelle épinière recevra 700.000 dollars au financement de quatre projets, la Multiple Sclerosis Society du Canada a annoncé vendredi.

Entre le Canada et les États-Unis National MS Society, qui sont la coordination des efforts, plus de 2,4 millions $ a été engagé à financer sept nouveaux projets de recherche sur l'insuffisance veineuse chronique céphalo-rachidien (CCSVI), initialement décrite par le Dr Paolo Zamboni italienne.

Les études sont nécessaires parce que ce n'est pas encore connu si ou comment CCSVI contribue à la SP, la société a dit.

La recherche vise à:

Confirmer Zamboni conclusions des anomalies dans les veines qui drainent le cerveau et la moelle épinière chez les personnes atteintes de SP et si CCSVI est une cause de la maladie neurologique ou liés à elle d'une autre manière.
résoudre les conflits entre les données de recherches antérieures, telles que la comparaison des anomalies veineuse chez les personnes atteintes de SP, d'autres troubles neurologiques et des volontaires sains.
Déterminer si des blocages se produisent, et si oui, d'accélérer les essais thérapeutiques afin de déterminer si les veines de déblocage permet d'améliorer les symptômes de patients atteints de SEP.
Les études ne seront pas entraîner un traitement chirurgical. Certains Canadiens sont allés outre-mer à des cliniques privées pour obtenir une angioplastie-like ou stents en métal pour ouvrir les blocages.

Il est prévu la plupart des participants canadiens seront recrutés sur des listes existantes de patients dans les cliniques de SP.

Les équipes qui reçoivent des fonds sont dirigés par:

Dre Brenda Banwell, le Hospital for Sick Children de Toronto: anomalies veine étude chez les enfants et les adolescents qui ont la SP, et des témoins sains du même âge. Banwell vise à déterminer si les veines sont anormaux à un âge précoce chez les patients pédiatriques MS.
Dr Fiona Costello, Hotchkiss Brain Institute, Université de Calgary: l'examen de 120 personnes atteintes de SP par rapport aux personnes avec d'autres maladies neurologiques et des volontaires sains en utilisant l'échographie et résonance magnétique des veines.
Le Dr Aaron terrain, University of Wisconsin School of Medicine et la santé publique: à l'aide d'IRM de la tête et du cou chez les personnes au début et plus tard MS, des volontaires sains, et les contrôles avec d'autres troubles neurologiques. Si les résultats de l'équipe sont similaires à ceux publiés par Zamboni, il me confirmer l'hypothèse et conduire vers des essais de traitement.
M. Robert Fox, Cleveland Clinic à Cleveland: des personnes qui étudient avec MS ou qui sont à risque de sclérose en plaques et les groupes de comparaison, y compris des volontaires sains et les personnes de retrait des cerveaux de la maladie d'Alzheimer, afin de déterminer l'activité MS et une atrophie.
Dr. Carlos Torres, L'Hôpital d'Ottawa, Université d'Ottawa: l'aide puissante technologie IRM 3 Tesla pour explorer l'anatomie veineuse à évaluer pour les gisements de fer dans le cerveau de 50 personnes atteintes de SP et 50 volontaires sains de même âge. Les études devraient aboutir à une meilleure compréhension des variations normales de la veine de drainage anatomie du cerveau et de clarifier le rôle potentiel de l'insuffisance veineuse de la SEP.
Dr. Anthony Traboulsee, UBC Hospital Clinique de SP, Faculté de médecine de UBC, et le Dr Katherine Knox, Saskatoon Clinique de SP de l'Université de la Saskatchewan: étudier la prévalence de la CCSVI chez les personnes atteintes de SP et les contrôles sans MS, en utilisant un cathéter phlébographie, l'échographie, et phlébographie par résonance magnétique, y compris chez les vrais jumeaux des patients atteints de SEP qui n'ont pas développé une SEP.
Dr. Jerry Wolinsky, University of Texas Health Science Center à Houston: reproduisant des méthodes ultrasonores de Zamboni, vérifier si d'autres méthodes d'imagerie peut confirmer résultats de l'échographie, et de trouver la technique de dépistage le plus fiable pour CCSVI.
Les subventions de deux ans commencera le Juillet 1.

La société lance également un appel au gouvernement fédéral pour fournir 10 millions de dollars pour la recherche sur CCSVI et MS.



Lire la suite: # http://www.cbc.ca/health/story/2010/06/11/multiple-sclerosis-ccsvi-research.html ixzz0qe3zwDWX
avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Sam 12 Juin 2010 - 16:07

Volte-face de la Societe Canadienne de Sclérose en Plaques:

Ce topic sur Thisisms:

De Trike:
Good morning, it was anounced yesterday, the Can MS Society has put up $700,000 in funding, re: cbc.ca/news/health, for details. They are also applying pressure on the Can gov't to come up with $10 million in funding.
This is big in Canada because the MS Society was against any funding towards CCVIS as of last weekend, re: W5 on CTV. Atfer watching their docu', I'm very surprised by the Society's turn-around.
I have written my MPP in Ontario and I urge my fellow Ontarians to do the same. We are getting closer everyone..... OHIP has paid for the agioplasty done on MS'ers in Barrie !!!! So, we are getting there.....
avatar
jalno

Messages : 341
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Montréal, Québec

Re: Ca avance au Canada

Message  jalno le Sam 12 Juin 2010 - 21:28

Fait-il référence à la lettre du début mai demandant 10 millions au gouvernement?
avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ca avance au Canada

Message  Domyleen le Sam 12 Juin 2010 - 22:06


Bonsoir Jalno,

Il dit seulement que la MS Society fait pression sur le gouvernement pour le financement à hauteur de 10 millions de dollars!

En tout cas, c'est déjà énorme! Il y a un mois la MS Society était contre tout financement!

Bravo, les canadiens!!! (les pétitions, les manifs , et surtout les médias auront fait avancer les recherches....)
Espèrons que ces dernières seront positives et permettront d'en finir avec cette SEP!! Exclamation
avatar
jalno

Messages : 341
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Montréal, Québec

Re: Ca avance au Canada

Message  jalno le Sam 12 Juin 2010 - 23:15

Je veux simplement dire que depuis environ le 5 mai qu'on en entend parler. Il n'y a donc rien de nouveau.
C'est vrai qu'au départ, il ne voulait rien savoir et il ont changé leur fusil d'épaule.

Cela dit, rien n'est encore accepté.


http://www.marketwire.com/press-release/MS-Society-Lobbies-Government-for-10-Million-for-Funding-Into-CCSVI-and-MS-Research-1159623.htm


Dernière édition par jalno le Sam 12 Juin 2010 - 23:16, édité 1 fois (Raison : ajout d'un lien)

Contenu sponsorisé

Re: Ca avance au Canada

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 16 Jan 2018 - 21:12