ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Scandale en Grande-Bretagne: des milliers d'handicapés se sont retrouvés sans ressources!

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7808
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Scandale en Grande-Bretagne: des milliers d'handicapés se sont retrouvés sans ressources!

Message  Domyleen le Sam 18 Aoû 2012 - 13:27



Voir sur MSRC:

http://www.msrc.co.uk/index.cfm/fuseaction/show/pageid/2479

Mais j'ai trouvé un article en Français, qui parle de la même chose ...
Or la Société informatique chargée de réévaluer le handicap chez les bénéficiaires de prestations sociales liées au handicap, est ... une société Française!!
Et, il semble que ce scandale n'ait pas traversé la mer de la Manche ... ???

Soyons vigilants, pour rétablir les comptes de la Sécurité Sociale, on pourrait être tenté de faire appel au nouveau mode d'évaluation du handicap, mis au point par cette société Française: ATOS!!!


Atos chargé d’évaluer le handicap au Royaume Uni accusé d’avoir tué plus de 1000 personnes


C’est une terrible accusation à laquelle doit faire face l’entreprise française ATOS embauchée par le gouvernement du Royaume-Uni pour évaluer le degré d’invalidité des personnes réclamant des prestations sociales au titre d’un handicap ou maladie. D’après les groupes « Manchester Coalition Against Cuts » et « Manchester Against Benefit Cuts » ce serait plus de 1.000 personnes qui seraient mortes entre janvier et août 2011 après avoir perdu les prestations sociales liées à leur handicap en fonction de ce que l’on pourrait appeler « l’évaluation ATOS« .

Vérité ou extrapolation hasardeuse, il n’est pas encore vraiment évident d’apporter une réponse précise à ce niveau, il n’en reste pas moins que les deux groupes précités ont organisé une marche ce 31 mai 2012 à Manchester, afin de manifester contre les changements récents apportés aux allocations sociales pour les gens handicapés, d’après les évaluations d’ATOS.

ATOS, entreprise française d’informatique et de consulting a mis au point une méthode d’évaluation du handicap selon un processus qui dure environ 30 minutes. Cette nouvelle méthode d’évaluation aurait eu pour effet de faire perdre de très nombreuses prestations sociales chez les personnes handicapées au Royaume-Uni et pis, serait ainsi d’après les manifestants à la base du décès de plus de 1000 personnes qui se seraient vues privées de ressources financières.

ATOS a élaboré un système conformément à la demande du gouvernement du Royaume-Uni en mettant au point un formulaire électronique destiné à évaluer le handicap mais aussi les personnes avec cancer en phase terminale, les invalides, les accidentés du travail. Si ces bénéficiaires de prestations sociales ne répondent pas aux critères ou s’ils ne se rendent pas à l’entretien, leurs allocations sont alors directement supprimées.

Lors de la manifestation des groupes « Manchester Coalition Against Cuts » et « Manchester Against Benefit Cuts » un cercueil en carton et une guirlande étaient exhibées pour commémorer ceux qui sont morts depuis les évaluations ATOS. La campagne contre ATOS et les attaques sur l’assistance sociale vont continuer pendant les prochaines semaines, on prévoit à ce titre une nouvelle manifestation qui aura lieu à la Central Manchester Friends Meeting House le mercredi 6 juin 2012.

Il faut savoir d’une manière plus générale que l’évaluation des capacités de travail est très controversée au Royaume-Uni et fait l’objet de véritables « coups de butoir » tant par des enquêtes parlementaires que par des députés, par le pouvoir judiciaire, ainsi que par des groupes de défense des droits des personnes handicapées comme par exemple le Citizens Advice.

La compétence d’ATOS et de ses employés est également contestée par les professionnels de la santé.

On ne peut que réagir parfois avec surprise aux questions intégrées dans ce système automatisé d’examens médicaux nommé « LIMA ». En effet, les réponses sont souvent « fermées », (réponse par oui ou non) et ne permettent aucune analyse fine de situation. Il est ainsi presque impossible d’évaluer très précisément des maladies évolutives ou des maladies mentales.

D’un autre coté on ne peut que réagir négativement ou avec une grande surprise à certaines questions posées comme par exemple celle ci :
Regardez-vous « Eastenders » ou « Coronation Street » ? (il s’agit de deux séries télévisés très populaires en Grande Bretagne), si la réponse est oui, cela veut dire pour le logiciel que la personne est capable de rester 30 minutes assise. Drôle de méthode d’analyse…

ATOS a obtenu son contrat avec le gouvernement britannique alors que le pays traverse une grave récession économique qui est à l’origine d’un programme de réduction des coûts dans le secteur public. Pour bon nombre de manifestants, le fait de vouloir modifier la méthode d’évaluation du handicap n’a que pour seul et unique but que de faire perdre des prestations sociales aux personnes pourtant souffrant bel et bien d’un handicap ou d’une maladie grave et ce pour « assainir » les chiffres de la sécurité sociale .

Ce tripotage de la méthode d’évaluation dont Atos a été chargé serait donc d’après les manifestants à l’origine de plus de 1000 décès de personnes ayant perdu leurs ressources financières ou leurs prestations sociales, les excluant même de toute possibilité de soins.

Un véritable scandale qui secoue donc le Royaume Uni, bien loin de l’image lissée et proprette du jubilés de la reine qui coutera la bagatelle de … ah oui, combien encore ???

A suivre donc…

http://www.handimobility.org/blog/?p=16773



    La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc 2017 - 16:53