ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Prix Nobel

avatar
Invité
Invité

Prix Nobel Empty Prix Nobel

Message  Invité le Lun 8 Oct 2012 - 12:01


Le prix Nobel de médecine vient d'être attribué à 2 chercheurs qui travaillent sur les cellules souches AUTOLOGUES dérivées d'adulte (et non embryonnaires). Génial. On peut espérer que les recherches en ce sens soient désormais davantage soutenues.


Prix Nobel. Médecine : deux chercheurs récompensés pour leurs découvertes sur les cellules souches
8 octobre 2012 à 11h42 -


IIs faisaient figure de favoris : un Britannique et un Japonais ont été désignés par le Comité pour le Nobel de médecine. Un prix qui récompense leurs travaux sur les cellules souches. Paix, Littérature... la célèbre académie suédoise va annoncer les prochains lauréats de ses prestigieux prix dans les jours qui viennentl.

Prix Nobel de Médecine

Lundi, le Comité a attribué au biologiste britannique John B. Gurdon et au médecin et chercheur japonais Shinya Yamanaka le prix Nobel de Médecine "pour leur découverte que les cellules adultes peuvent être reprogrammées pour devenir pluripotentes", c'est-à-dire la capacité de se différencier en plusieurs types de cellules.
"Leurs découvertes ont révolutionné notre compréhension sur la manière dont les cellules et les organismes se développent", selon le comité Nobel.
Les cellules souches sont des cellules embryonnaires qui évoluent et vont générer toutes les autres cellules du corps humain.
En 1962 le Britannique John Gurdon, né en 1933, a découvert que le code ADN dans une cellule de grenouille adulte contenait toutes les informations nécessaires pour transformer la cellule en toutes sortes de cellules.
En 2006 le Japonais Shinya Yamanaka, 50 ans, a découvert que des cellules adultes de souris pouvaient être reprogrammées et redevenir immatures.
Ses travaux ont permis de programmer des cellules différenciées adultes pour qu'elles redeviennent polyvalentes, ouvrant un potentiel infini en thérapie cellulaire. Elles remplacent avantageusement les cellules souches embryonnaires, et éliminent le risque de rejet. Mais il reste encore du chemin à parcourir avant de s'assurer de leur totale innocuité : l'un des risques est celui d'une prolifération cellulaire anarchique.

    La date/heure actuelle est Lun 19 Aoû 2019 - 12:05