ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Potéines EGR2/3 : leur implication dans la SEP.

Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Potéines EGR2/3 : leur implication dans la SEP. Empty Potéines EGR2/3 : leur implication dans la SEP.

Message  Domyleen le Jeu 13 Déc 2012 - 11:25


Sur MSRC:

Les patients atteints de sclérose en plaques ont de faibles niveaux de protéines EGR2 / 3 dans les lymphocytes T

Des chercheurs de l'Université Queen Mary de Londres ont découvert que deux protéines qui sont censées jouer un rôle clé dans le contrôle de la réponse immunitaire de l'organisme se trouvent à des taux faibles dans les lymphocytes T de patients atteints de sclérose en plaques (SEP).

L'étude a révélé que chez les patients SEP, les lymphocytes T (types de globules blancs qui jouent un rôle important dans le système immunitaire) étaient défaillants dans la production des protéines et que cela était associé à des niveaux accrus de molécules qui favorisent l'inflammation. Les résultats sont rapportés dans le « Journal of Immunology »-. Le travail fait suite à une récente étude publiée dans la revue Immunity-dans laquelle les scientifiques avaient d'abord identifié les deux protéines - connues sous le nom EGR2 et Egr3 - comme étant importantes à la fois comme protection contre le développement de maladies auto-immunes inflammatoires, comme la SEP et l'arthrite, et aussi pour prévenir les infections virales chroniques telles que le VIH et l'hépatite.

Les lymphocytes B et T sont essentiels pour défendre l'organisme contre les virus et éradiquer les cellules cancéreuses. Cependant, leur fonction est régulée pour éviter une réaction incontrôlée contre les propres tissus de l'organisme, ce qui peut conduire au développement de maladies inflammatoires auto-immunes. En revanche, les infections virales chroniques sont associées à une fonction réduite de ces cellules.

Dr Wang Ping, de l'Institut Blizard à Queen Mary, Université de Londres, qui a supervisé la recherche, a déclaré: «En utilisant des modèles de souris nous avons d'abord montré comment les molécules EGR2 et Egr3 molécules jouaient un rôle à la fois en provoquant la réponse immunitaire vis-à-vis des pathogènes et également, en supprimant la réponse inflammatoire afin de prévenir une réaction excessive. C'était intéressant, étant donné que précédemment la plupart des gens prenaient différentes molécules censées être impliquées dans la régulation des hauts et des bas de la réponse immunitaire, (mais) pas les mêmes.

«Dans cette étude, nous avons présenté des preuves que les lymphocytes T de patients atteints de SEP étaient défaillants à produire ces protéines, et nous a permis de mieux comprendre ce qu'ils font, ce qui augmente l’espoir de mener à de nouvelles options thérapeutiques."

Les chercheurs ont étudié certains types de lymphocytes T à partir d'échantillons de sang provenant de patients atteints de SEP et les ont comparés à des sujets sains. Ils ont constaté que l'expression de EGR2 était réduite dans les lymphocytes T des patients atteints de SEP et que cela était associé à des niveaux accrus d'IL-17, une molécule qui favorise l'inflammation. Les chercheurs travaillent actuellement sur des modèles (murins) de la maladie et sur d'autres échantillons de patients afin de mieux comprendre comment EGR2 et Egr3 contrôlent les maladies auto-immunes et la défense immunitaire contre les infections virales. On espère que les résultats permettront le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement des maladies auto-immunes ainsi que le développement de vaccins contre les infections virales chroniques telles que le VIH et l'hépatite.

Source: Medical-News.Net (13/12/12)
Domyleen
Domyleen

Messages : 7917
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Potéines EGR2/3 : leur implication dans la SEP. Empty Re: Potéines EGR2/3 : leur implication dans la SEP.

Message  Domyleen le Jeu 13 Déc 2012 - 11:51



A propos de ces protéines:

Early Growth Response Gene-2 (Egr-2) Regulation du développement des cellules B et T:

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0018498


Voir aussi l'implication de cette protéine dans la myélinisation:

"Ce sont des gènes de protéine de la myéline ...", et on observe une hypo-myélinisation chez les personnes atteintes de neuropathies périphériques ...

http://books.google.fr/books?id=ahXSr_pw-38C&pg=PA124&lpg=PA124&dq=prot%C3%A9ines+EGR2&source=bl&ots=8dmacWRDTo&sig=9X5A9hX9NuNENX7C4L6Z9NKOQS4&hl=fr&sa=X&ei=5aXJUP2-DIiQ0AXUlICABg&ved=0CGcQ6AEwBQ#v=onepage&q=prot%C3%A9ines%20EGR2&f=false

(Scuzy, je ne peux pas "sélectionner" certains passages de ce livre sur les EGR2 )

    La date/heure actuelle est Dim 16 Juin 2019 - 11:05