ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Vitamine D et auto-immunité:

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Vitamine D et auto-immunité:

Message  Domyleen le Sam 12 Jan 2013 - 1:09


Une publication intéressante (parue, il y a 1 an) sur le rôle de la vitamine D sur le système immunitaire: (ouvrage en deux parties, qu'il est possible de se procurer, moyennant 2 x 30 euros: Rolling Eyes )

http://www.em-consulte.com/article/688198/article/vitamine-d-et-auto-immunite-premiere-partie-aspect


Vitamine D et auto-immunité. Première partie : aspects fondamentaux


.2011/11
Y. Schoindre a , B. Terrier b, J.-E. Kahn a, D. Saadoun b, J.-C. Souberbielle c, O. Benveniste d, Z. Amoura b, J.-C. Piette b, P. Cacoub b, N. Costedoat-Chalumeau b


Résumé:
Les effets de la vitamine D sur le métabolisme phosphocalcique et osseux sont bien connus. Depuis quelques années, les cliniciens sont sensibilisés au caractère pandémique du statut vitaminique D suboptimal. Parallèlement, les effets extraosseux de la vitamine D sont de mieux en mieux documentés, notamment ses effets sur l’immunité. Les auteurs présentent, d’une part, les actions de la vitamine D sur les cellules dendritiques myéloïdes, les lymphocytes T et B, ainsi que sur la synthèse des peptides antimicrobiens et la voie de l’autophagie, et d’autre part, les effets bénéfiques potentiels qui en découlent dans les maladies auto-immunes et inflammatoires.


Vitamine D et auto-immunité. Deuxième partie : aspects cliniques

Résumé
La vitamine D est souvent cantonnée à son rôle dans le métabolisme phosphocalcique et osseux. Une littérature exponentielle traite de ses effets extra-osseux, en particulier de son rôle central dans la physiologie du système immunitaire, où elle agit à plusieurs niveaux afin de maintenir la tolérance au soi. Les auteurs passent ici en revue les études expérimentales, épidémiologiques et cliniques, illustrant le rôle potentiel de la vitamine D dans l’apparition et la pérennisation des maladies auto-immunes comme le lupus systémique, le diabète de type 1, la sclérose en plaques, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ou la polyarthrite rhumatoïde.

    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep 2018 - 7:13