ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Réparation Myéline grâce à la testostérone

Partagez
avatar
Dom88

Messages : 102
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : Vosges

Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  Dom88 le Jeu 31 Jan 2013 - 14:00

Paris, 30 JANVIER 2013
Les hormones androgènes pourraient permettre de traiter la sclérose en plaques
La testostérone et ses dérivés pourraient constituer un traitement efficace contre les maladies de la myéline telles que la sclérose en plaques. C'est ce que montrent les travaux réalisés par des chercheurs du Laboratoire d'imagerie et de neurosciences cognitives1 (CNRS/Université de Strasbourg), en collaboration notamment avec l'unité « Neuroprotection et neurorégénération : molécules neuroactives de petite taille » (Inserm/Université Paris-Sud)2. La myéline compose les gaines qui protègent les fibres nerveuses et permettent d'augmenter la vitesse de l'influx nerveux. Un déficit dans la production de la myéline ou bien sa destruction conduit à de graves maladies pour lesquelles il n'existe actuellement aucun traitement curatif. Les chercheurs viennent de montrer, chez des souris dont les fibres nerveuses du cerveau ont été démyélinisées, que la testostérone et une molécule analogue de synthèse induisent la régénération des oligodendrocytes, les cellules responsables de la myélinisation et stimulent la remyélinisation. Ces travaux viennent d'être publiés dans la revue Brain.

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2949.htm
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  Domyleen le Ven 1 Fév 2013 - 0:27



Bon, cette fois, ce sont des hormones "mâles", ça change des études en cours sur les oestrogènes, qui ont donné des résultats qualifiés de "décevants" lors des présentations à ECTRIMS.

(Je regrouperai les topics sur la "réparation de la myéline", demain: il y en a d'autres, dont justement les études effectuées à Lyon par le professeur Confavreux, sur les oestrogènes ... )

Sinon, perso, j'ai du mal à faire confiance à cette piste, à cause du ratio Hommes/Femmes dans la SEP: comment les chercheurs l'expliquent-ils???

avatar
Dom88

Messages : 102
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 63
Localisation : Vosges

Re: Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  Dom88 le Ven 1 Fév 2013 - 10:58

"On savait déjà que la maladie présentait une composante hormonale. En effet, les femmes sont deux fois plus atteintes que les hommes"

sylviane

Messages : 327
Date d'inscription : 02/05/2010

Re: Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  sylviane le Ven 1 Fév 2013 - 12:20

oui mais, les hommes qui sont les champions de la testostérone en sont atteints aussi ... Alors ...
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  Domyleen le Ven 1 Fév 2013 - 13:10

Dom88 a écrit:"On savait déjà que la maladie présentait une composante hormonale. En effet, les femmes sont deux fois plus atteintes que les hommes"

Ta phrase est ambiguë, Dom 88! Laughing
Elles ne sont pas deux fois plus "atteintes", les femmes ... Ce serait même le contraire puisque, selon cet article de la Fondation Charcot, les hommes souffriraient plus souvent "d'atrophie du cerveau"!! Et ils ont le plus gros pourcentage de SEP Progressive d'emblée! (les femmes étant majoritairement "rémittentes" (donc, moins "atteintes"??)

http://www.fondation-charcot.org/view/fr/Publications/2009_2010/mai2009_3.html;jsessionid=8E4694AF61451C98BAA7840035F60804

En règle générale, les maladies auto-immunitaires sont plus fréquentes chez la femme. Sur le plan génétique, des études du chromosome X n'ont pas montré d'anomalies pouvant expliquer une plus grande susceptibilité des femmes à développer la SEP. Il n'y a pas non plus d'interactions de ce chromosome avec le système HLA (complexe majeur d'histocompatibilité) qui régit les mécanismes immunitaires.
Cependant sur le plan clinique, l'augmentation de l'incidence féminine s'observe pour les formes récurrentes-rémittentes et cela dès l'apparition des premiers symptômes (formes monosymptomatiques). Elle ne s'observe pas dans les formes progressives d'emblée (primaires progressives) qui restent plus fréquentes chez l'homme. Dans les formes monosymptomatiques caractérisées par une névrite optique, on constate une égalité des sexes si l'épisode reste isolé. Par contre, une nette prépondérance féminine est constatée dans les cas qui récidivent et évoluent vers une SEP.

Donc, il serait plus judicieux de dire: "Deux fois plus de femmes sont atteintes, que d'hommes": lol!
(OK, je chipote ... mais ça change tout!!) Laughing

Lisez bien les articles de la Fondation Charcot ... ils sont super bien expliqués et remis à jour ...
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  Domyleen le Ven 1 Fév 2013 - 13:53



Toujours l'article ci dessus (Fondation Charcot):

Rôle des hormones sexuelles

Au début de la maladie (période inflammatoire), l'apparition du handicap est plus tardif chez la femme. Plus tard, lorsque le handicap est devenu irréversible (phase dégénérative), la progression est la même dans les deux sexes. En général, les troubles sensitifs sont plus fréquents chez la femme. Les femmes répondraient mieux au Interférons et les hommes à l'Acétate de glatiramère.
Les lésions cérébrales mises en évidence par l'IRM montrent que les lésions inflammatoires sont plus fréquentes chez la femme et provoquent à long terme une atrophie importante de la substance blanche (fibres nerveuses). Chez l'homme par contre, l'atrophie de la substance grise corticale (cellules nerveuses) et des noyaux gris profonds prédomine. Cette atrophie chez l'homme commence dès le début de la maladie et semble évoluer plus rapidement.
Sur le plan hormonal, le rôle des hormones sexuelles est incontestable. La testostérone protège les neurones en diminuant la sécrétion de substances toxiques par les lymphocytes B. L'atrophie corticale plus rapide chez l'homme pourrait donc être due à une diminution de la synthèse de cette hormone. Chez des patients SEP, l'administration de testostérone ralentit l'atrophie cérébrale ce qui est en faveur de cette hypothèse. Un dysfonctionnement de l'axe hormonal « hypothalamus-hypophyse-testicules » a récemment été mis en évidence. Aucune étude thérapeutique phase III avec des hormones mâles n'a été faite jusqu'à présent.


Atrophie cérébrale

Chez la femme, des concentrations élevées d'hormones sexuelles seraient une protection. Les poussées sont réduites de près de 80% pendant le troisième trimestre de la grossesse, période pendant laquelle la sécrétion d'œstrogènes est importante. Un traitement par estriol chez des patientes SEP et non enceintes, entraîne une diminution des lésions cérébrales actives à l'IRM. Deux études phase II sont en cours pour vérifier l'intérêt de ces traitements. Des observations préliminaires montrent aussi que l'association de progestérone et d'un œstrogène réduit notablement le risque d'une augmentation des poussées après un accouchement. Une étude clinique phase III est en cours pour confirmer ces résultats.
Les avis restent partagés concernant l'effet protecteur de la contraception orale sur le risque de développer une SEP et celui d'un traitement hormonal substitutif après la ménopause sur l'évolution de la maladie. Cependant, une étude récente chez 1400 femmes ménopausées montre que l'atrophie cérébrale évolue plus rapidement sous œstrogènes que sous placebo. De façon plus anecdotique, l'influence des hormones sur la maladie ressort également d'observations ponctuelles faisant état de poussées graves au cours de traitements hormonaux intensifs administrés à des patientes SEP dans des cas de reproduction assistée ou de techniques transsexuelles.


Je résume:
Chez les Femmes, c'est la Matière Blanche (myéline) qui est altérée, et chez les hommes, c'est plutôt la Matière Grise (noyaux)!

Or cette étude sur la testostérone, a pour objectif ... la re-myélinisation!!!
Et, là, évidemment, je n'y comprends plus rien ... La testostérone serait donc plus efficace ... pour les femmes, que pour les hommes????
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  MPascale le Sam 2 Fév 2013 - 14:50

Et en plus on sera poilues !

Cette hypothèse ne semble pas révolutionnaire, les auteurs parlent d'"atténuation" des symptômes. Et chez la souris encore !

"Les symptômes de la maladie ont aussi été atténués."


Dernière édition par MPascale le Mar 5 Fév 2013 - 14:36, édité 1 fois
avatar
joma2

Messages : 543
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : Chez la dame de Haute Savoie

Re: Réparation Myéline grâce à la testostérone

Message  joma2 le Sam 2 Fév 2013 - 17:34

Bon bein les filles je vois qu'une chose a faire pour que vous ayez votre dose de testostérone tous les jours!!
On va vous greffer des testicules de verrat (avec les bourses aussi) ! Very Happy

    La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017 - 3:30