ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


SEP et commorbidités mentales: re-définition des données administratives.

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7809
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

SEP et commorbidités mentales: re-définition des données administratives.

Message  Domyleen le Sam 9 Fév 2013 - 18:02



Sur MS-UK:

Comorbidités mentales et sclérose en plaques: validation de données administratives pour renforcer le suivi des patients.

Résumé :
Alors que l’on prend en considération la comorbidité mentale dans la SEP, son impact est mal défini, et des méthodes sont nécessaires pour soutenir les études de comorbidité mentale.
Nous avons validé et appliqué des définitions administratives à chacune des comorbidités psychiatriques dans la SEP.
Méthodes :
Nous avons utilisé les données administratives sur la santé, et identifié les personnes atteintes de SEP comparés à une cohorte appariée de la population globale.

Des définitions de catégories administratives pour chacune des comorbidités mentales (Les troubles de l'humeur, la dépression, l’anxiété, les troubles bipolaires et la schizophrénie) ont été développées et validées par des dossiers médicaux utilisant les statistiques kappa (k).
Selon ces définitions, nous avons estimé la prévalence de ces comorbidités dans les populations étudiées.

Résultats :
Par rapport aux dossiers médicaux, les définitions administratives ont montré pour chacune de ces commorbidirés mentales : une concordance modérée pour les troubles de l'humeur et la dépression (k> = 0,49, pour chacune), une concordance équitable pour l'anxiété (k = 0,23) et le trouble bipolaire (k = 0,30), et une concordance presque parfaite pour la schizophrénie (k = 1,0).

La prévalence normalisée selon l'âge de toutes les co-morbidités psychiatriques était plus élevée chez les personnes SEP que dans la population générale: la dépression (31,7% vs 20,5%), l'anxiété (35,6% vs 29,6%), et le trouble bipolaire (5,83% vs 3,45% ), sauf pour la schizophrénie (0,93% vs 0,93%).

Conclusions :
Les données administratives sont un moyen valable pour le suivi de la comorbidité mentale dans la SEP. La prévalence des comorbidités psychiatriques, sauf la schizophrénie, est supérieure dans la SEP par rapport à la population générale.

L'article complet provisoire est disponible en format PDF .
Source: Biomed Central © 2013 BioMed Central Ltd (02/07/13)
avatar
Domyleen

Messages : 7809
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: SEP et commorbidités mentales: re-définition des données administratives.

Message  Domyleen le Sam 9 Fév 2013 - 18:19


Quand j'y repense: je m'étais prise une "volée de bois vert" (de la part de scientifiques) quand j'abordais ce sujet de troubles psy dans la SEP, au début du forum, et maintenant, il suffit de "googleler" "SEP et troubles psy", et on tombe sur plusieurs sites qui abordent ce sujet, ainsi que des études en cours. Ne serait-ce plus "tabou"??? Il était temps!! Smile
avatar
Domyleen

Messages : 7809
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: SEP et commorbidités mentales: re-définition des données administratives.

Message  Domyleen le Sam 9 Fév 2013 - 19:00

Explication du "Kappa"

Kappa de Cohen

En statistique, le test du Kappa mesure l’accord entre observateurs lors d'un codage qualitatif en catégories.
Le calcul du Kappa se fait de la manière suivante :
(voir sur Wiki: je ne sais pas mettre le "tableau" Embarassed )

Où Pr(a) est l'accord relatif entre codeurs et Pr(e) la probabilité d'un accord aléatoire. Si les codeurs sont totalement en accord κ = 1. S'ils sont totalement en désaccord (ou en accord dû uniquement au hasard) κ ≤ 0.
L'article introduisant le kappa a pour auteur Jacob Cohen – d'où sa désignation de Kappa de Cohen – est paru dans le "journalEducational and Psychological Measurement" en 1960.

Le kappa est une mesure d'accord entre deux codeurs seulement. Pour une mesure de l'accord entre plus de deux codeurs, on utilise le kappa de Fleiss (1981).
Ordres de grandeur.

Landis et Koch1 ont proposé la table suivante pour interpréter le Kappa de Cohen. Il s'agit d'ordres de grandeurs qui ne font pas consensus dans la communauté scientifique2, notamment parce que le nombre de catégories influe sur l'estimation obtenue – moins il y a de catégories, plus le kappa est élevé.

Interpretation
< 0 Désaccord
0.0 — 0.20 Accord très faible
0.21 — 0.40 Accord faible
0.41 — 0.60 Accord modéré
0.61 — 0.80 Accord fort
0.81 — 1.00 Accord presque parfait

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kappa_de_Cohen


Contenu sponsorisé

Re: SEP et commorbidités mentales: re-définition des données administratives.

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc 2017 - 5:00