ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Décès suite à une réaction aux anticorps anti-Tysabri...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Décès suite à une réaction aux anticorps anti-Tysabri...

Message  Domyleen le Mar 12 Fév 2013 - 12:04



Sur Thisisms:

Une suédoise, qui avait la SEP, serait décédée suite à une réaction aux anticorps anti-natalizumab (Tysabri) , selon des chercheurs.

Après avoir reçu six perfusions de Natalizumab, elle avait développé d'importantes anomalies neurologiques, et ses médecins s’étaient aperçus qu'elle avait des taux très élevés d'anticorps contre le médicament, ont rapporté le professeur Anders Svenningsson, de l'Université d'Um, en Suède, et ses collègues.

Elle est décédée sept mois après avoir débuté ce traitement, d’après ce qu’ont écrit les chercheurs dans « Neurology » en ligne. Ses médecins avaient exclu la leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), un effet secondaire connu (et souvent fatal) du traitement par natalizumab.

Svenningsson et ses collègues ont conclu que sa mort serait le résultat d’une «rebond neuro-inflammatoire, provoqué par le développement d’anticorps anti-traitement Natalizumab "
Il convient de noter que la patiente avait montré des réactions inhabituelles au médicament dés la quatrième perfusion, dont des frissons et de la fièvre, ont-ils évoqué.

«Nous préconisons l’arrêt du traitement si des réactions, de modérées à sévères, se répètent lors des perfusions, et à analyser les anticorps anti-Natalizumab dés le début du traitement ",recommandent Svenningsson et ses collègues.

La patiente avait été diagnostiquée SEP en 2001 quand elle avait 32 ans. Elle a d'abord été traitée par interféron bêta-1a, mais a été mise sous Natalizumab en Novembre 2007, lorsque l'IRM avait montré un accroissement des lésions. Du fait que l’IRM ne montrait pas d’amélioration de contraste, ses médecins en avaient conclu que sa barrière hémato-encéphalique était restée intacte.

Le Natalizumab avait été administré, à la dose standard de 300 mg, en une infusion toutes les 4 semaines.
Les frissons et la fièvre, qui avaient commencé avec la quatrième perfusion, sont devenus de plus en plus sévères lors des suivantes, ont expliqué les chercheurs.
Après la sixième, la patiente a développé des anomalies progressives de la marche, une ataxie, et une importante détérioration mentale.

L’IRM a montré de nouvelles lésions hyper intenses en T2, ainsi que de nombreuses zones d'amélioration du contraste. Les analyses moléculaires de liquide céphalo-rachidien du patient pour le virus JC étaient négatives, ce qui éliminait la PML, (qui est causée par la réactivation d'une infection virale latente du JCV.

À ce moment, elle a été transférée dans un hôpital régional. Son niveau de handicap a progressé à 9 sur l'échelle EDSS, par rapport à un niveau de 3 quand elle a commencé le Natalizumab. Elle était incapable de sortir du lit et ne communiquait plus.

Une autre IRM a montré des nouvelles lésions. Les résultats de la biopsie du cerveau étaient compatibles avec une inflammation aiguë de SEP, «avec d'infiltration des macrophages activés, ainsi que des signes de dégradation de la barrière hémato-encéphalique."

Le plus important, c’est qu’on avait trouvé un taux de 335 mg/L d’anticorps anti-natalizumab, "un taux d’anticorps anti-médicament parmi les plus élevés, connus chez des patients en Suède», d’après les chercheurs. Les anticorps étaient majoritairement des IgG3 fixant le complément de classe.

La patiente a subi une plasmaphérèse et ses médecins ont voulu effectuer une transplantation de cellules souches autologues, mais elle était dans un état de trop grande faiblesse pour cela, et elle est morte en Juin 2008.

Les résultats d'autopsie n'ont révélé aucun signe d'agents pathogènes infectieux dans le système nerveux central. On en avait conclu que ses symptômes et sa mort étaient la conséquence d’une inflammation aigüe de la SEP.

Svenningsson et ses collègues ont examiné la possibilité que les anticorps anti-Natalizumab aient déclenché une réaction anti-idiotype, qui aurait pu conduire à une attaque auto-immune sur les ligands VLA-4, VCAM-1 et la fibronectine. Mais des études in vitro utilisant des échantillons de sérum de la patiente ne présentaient aucun signe de réactivité de l'anti-idiotype réactivité.
D'autres médecins ont signalé des cas de patients qui s’étaient aggravés sous Natalizumab ou qui ont eu de graves rechutes après l'arrêt du médicament, ont poursuivi Svenningsson et ses collègues, mais le cas d’une issue fatale était inhabituel.

L'étude a été financée par la FAL, la Fondation KI, et l'Association suédoise des personnes handicapées neurologiques.

Les auteurs de l'étude ont fait état de relations avec Biogen Idec, Bayer-Schering, Baxter Medical, Sanofi et Merck Serono.
Source primaire: Neurologie
de référence Source: Svenningsson A, et al "neuroinflammation fatale dans un cas de sclérose en plaques avec anticorps anti-natalizumab" Neurology 2013; DOI: 10.1212/WNL.0b013e3182840be3.


http://www.medpagetoday.com/Neurology/MultipleSclerosis/37290
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Décès suite à une réaction aux anticorps anti-Tysabri...

Message  Domyleen le Mar 12 Fév 2013 - 12:19



Pour mieux comprendre le "Déficit en sous-classe d'IgG"
Voici le site: IRIS (Immuno-déficience primitive, Recherche, Information, Soutient)
C'est un site excellent, avec beaucoup d'informations pour toutes les pathologies liées à un déficit immunitaire.


http://www.associationiris.org/infos-medicales-et-traitements/fiches-maladies/deficit-immunitaire-lymphocytes-b/deficit-en-sous-classe-d-igg
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Décès suite à une réaction aux anticorps anti-Tysabri...

Message  Domyleen le Mar 12 Fév 2013 - 12:42



L'info sur le décès dû aux anticorps anti-Tysabri, figure aujourd'hui sur MS-UK:
http://www.ms-uk.org/index.cfm/MSnews
avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Décès suite à une réaction aux anticorps anti-Tysabri...

Message  MPascale le Mer 13 Fév 2013 - 3:07

@Domyleen a écrit:Le plus important, c’est qu’on avait trouvé un taux de 335 mg/L d’anticorps anti-natalizumab, "un taux d’anticorps anti-médicament parmi les plus élevés, connus chez des patients en Suède», d’après les chercheurs. Les anticorps étaient majoritairement des IgG3 fixant le complément de classe.

Il ne s'agit pas d'un déficit, mais plutôt d'un excès d'anticorps IgG (immunoglobulines G). En tout cas, ça fait froid ds le dos cette histoire. Brrr...

Natalizumab est lui-mm un anticorps anti-4-intégrine. Anticorps anti-anticorps anti-intégrine... la guerre des anticorps... on dirait un film de SF, mais avec décès à la clé, pas de quoi ironiser, sorry.

    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017 - 22:12