ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Le rôle des macrophages dans l'inflammation

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7765
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Le rôle des macrophages dans l'inflammation

Message  Domyleen le Mar 5 Mar 2013 - 13:00



Sur MS-UK:

Les macrophages dans des lésions inflammatoires de la sclérose en plaques ont un statut d'activateur intermédiaire


(04/03/13)

Les macrophages jouent un double rôle dans la pathologie de la sclérose en plaques (SEP).
Ils peuvent assurer la protection et la croissance des neurones, mais, également contribuer aux dégâts tissulaires par la production de médiateurs inflammatoires.

La façon d’agir des macrophages est déterminée selon les voies activées.
La stimulation de monocytes extraits des macrophages, in vitro, avec l’interféron gamma et le lipopolysaccharide ont induit une activation « classique » des macrophages (CA/M1) et l'activation avec interleukin 4, ont provoqué une autre activation (AA/M2).

Méthodes : Pour cette étude, l'expression d'un panel de marqueurs de type M1 et M2 de monocytes humains, dérivés des macrophages M1 et M2 ont été analysés, en la cytométrie en flux.

Ceci a révélé que CD40 et le récepteur mannose (M.) étaient les marqueurs les plus distinctifs pour Les macrophages humains M1 et M2, respectivement.
En utilisant un panel de marqueurs M1 et M2 nous avons ensuite examiné le statut d'activation des macrophages/microglia dans les lésions de la SEP, la matière blanche apparemment normale, et des échantillons de contrôle sains.

Résultats : Nos données montrent que des marqueurs M1, comprenant les CD40, CD86, CD64 et CD32 ont été abondamment exprimés par les microglies dans la matière blanche d’apparence normale et par et les macrophages/microglies activés, partout dans les lésions démyélinisantes de la SEP.

Des marqueurs, M1, comme MR et CD163 ont été exprimés par macrophages chargés de myéline, dans des lésions actives et perivasculaires.
La méthode de la "double coloration" des anti-CD40 et des anti-MR a révélé qu’approximativement 70% des macrophages étaient positifs à CD40 dans les lésions, et ont également exprimé MR, indiquant que la majorité des macrophages infiltrant et les cellules microgliales activées, jouaient un rôle d’activateur intermédiaire

Conclusions : Nos découvertes montrent que, bien que les macrophages actifs dans les lésions de la SEP MME montrent principalement des caractéristiques M1, un sous-ensemble majeur de macrophages a un statut d'activateur intermédiaire.

Auteurs : Daphne YS Vogel Elly JF Vereyken Judith E BARRAGE de Glim Priscilla Heijnen fourgon de Martina Moeton Paul der Valk Sandra Amor Charlotte E fourgon de Teunissen Jack Horssen Christine D Dijkstra



Précisions :

La cytométrie en flux (CMF) est une technique permettant de faire défiler des particules, molécules ou cellules à grande vitesse dans le faisceau d'un laser, en les comptant et en les caractérisant.

(Wikipédia)


    La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017 - 4:32