ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Domyleen le Jeu 7 Mar 2013 - 10:49



Sur MS-UK:

Le brouillard, entourant l'énigme de la SEP selon les sexes, s'éclaircit.

De récentes découvertes en laboratoire ont fourni des indices solides sur les raisons pour lesquelles la sclérose en plaques afflige aujourd'hui principalement des femmes, selon deux éminents chercheurs spécialistes de la SEP.
Les différences dans la façon dont les systèmes immunitaires féminins et masculins sont «réglés» sont les plus marquants parmi ces résultats, mais pas les seuls, selon Shannon Dunn, Ph. D., de l'Université de Toronto, et Lawrence Steinman, MD, de l'Université de Stanford, dans un article "Point de vue" publié dans le JAMA (jama journal american medical associationen)en ligne.
"Ces découvertes éclairent la pathogenèse de la SEP, avec des applications et avantages tant pour les hommes que pour les femmes », écrivent les auteurs.
«Ces découvertes pourraient permettre la réorientation de certains médicaments approuvés, pour une utilisation potentielle en tant que traitements de la SEP."

Actuellement, près de trois quarts des nouveaux cas de SEP concernent les les femmes.
La base biologique de l'inégalité entre les sexes a été l'un des mystères tenaces entourant la maladie - en grande partie parce qu'elle est d'origine relativement récente.

Lorsque la SEP a d'abord été décrites à la fin du 19e siècle, environ autant d'hommes que les femmes avaient la maladie. "Au cours des 50 dernières années, le rtatio Hommes/Femmes femmes a été en constante augmentation,".

Dunn et Steinman ont écrit que le nombre moins élevé et plus tardif des grossesses, la vitamine D3 et la lumière du soleil, et l'hormone sexuelle féminine, l'estradiol sont d'autres facteurs notables qui peuvent permettre de comprendre le fonctionnement des maladies auto-immunes et pourquoi elle impacte trois fois plus de femmes que d'hommes, selon les auteurs.

"Quelque chose dans l'environnement" doit agir en plus des modifications génétiques , expliquent les auteurs, parce que la tendance, depuis 50 ans, à une plus grande prépondérance féminine de la SEP, représente un temps insuffisant pour les mutations génétiques. Parce que la grossesse est réputée être un «facteur de protection important" contre les rechutes de la SEP, qu'il y a moins de grossesses, qu'elles sont plus tardives et que l'accouchement pourrait permettre aux hormones impliquées dans la pathogenèse de la SEP, de s'épanouir.
La vitamine D3 et le soleil - ou leur absence - sont d'autres suspects dans l'augmentation rapide de la SEP chez les femmes. La vitamine D3 a été efficace dans la réduction de l'activité pro-inflammatoire des (lymphocytes) immunitaires Th1 dans la SEP, écrivent les auteurs.
Les stérols, (dont) la vitamine D3, contrecarrent l'interleukine-17. De même, les cytokines sont impliquées dans l'inflammation moléculaire dans la SEP. La vitamine D régule l'inflammation en éliminant les cellules qui attaquent la myéline, la couche de protéine qui protège les fibres nerveuses. La démyélinisation est la racine de la pathologie de la SEP.
"Ce qui est étonnamment, c'est que la vitamine D3 a un plus grand effet de modulateur chez les femmes atteintes de SEP que chez les hommes atteints de SEP, où il inhibe à la fois voies de Th1 et de Th17 voies dans une plus large mesure», écrivent les auteurs. "Cela peut être dû en partie à une carence chez les femmes de l'enzyme inactivant, CYP24A1 de la vitamine D3, ce qui conduit à l'accumulation de plus de vitamine D3 dans les cellules cibles."

Dans l'encéphalomyélite allergique expérimentale (EAE), le modèle animal standard de la SEP, la vitamine D3 réduit la paralysie chez les femelles, "ce qui est nouveau, c'est que c'est dans une mesure beaucoup plus importante que chez les hommes,».

L'Estradiol, selon les auteurs, a un grand impact sur ​​le système immunitaire et est naturellement plus fréquente chez les femmes. Les auteurs citent des études antérieures qui ont montré que l'Estradiol contre l'EAE.

L'intérêt se concentre surtout sur la médiation des lymphocytes B, "un objectif d'intérêt majeur dans le traitement de la SEP», d'après Dunn et Steinman.
Un essai clinique de phase II sur l'Estriol est en cours actuellement, qui a pour but le maintient de la cognition, écrivent-ils.

Une autre influence des hormones sexuelles est la Peroxisome Proliferator-Activated Receptors (PPAR), qui contrôle à son tour les réponses immunitaires de Th1 ainsi que les niveaux d'acides gras et les lipides qui jouent un rôle dans la SEP. Un type de PPAR qui contrôle TH1 est beaucoup plus fortement exprimé dans les cellules T des hommes, d'après les chercheurs. "Cela peut avoir une importance pratique concernant des médicaments comme le Gemfibrozil Hypolipidémiant largement utilisé ... qui est sont efficace pour réduire les signes de paralysie dans l'EAE», écrivent-ils. "Les essais cliniques avec des modulateurs de PPAR approuvés pour la SEP, devraient être pris en considération."

"La hausse inquiétante de l'incidence de la SEP chez les femmes fait l'objet d'un examen minutieux. L'analyse de cette dichotomie dans l'incidence entre les hommes et les femmes donne des indications sur la régulation différentielle de la réponse immunitaire entre les hommes et les femmes », écrivent les chercheurs.
"La recherche a permis de découvrir les principales pistes thérapeutiques qui pourraient éventuellement s'ajouter à l'arsenal des médicaments qui peuvent atténuer la SEP. Ce serait un exemple de transformer un problème préoccupant pour scientifique en réussite médicale ».

Source principale: JAMA Neurologie, en référence à: Source: Dunn S, et al «L'écart entre les sexes dans la sclérose en plaques" JAMA Neurology 2013; DOI:. 10.1001/jamaneurol.2013.55 Source: MedPage Today, LLC (07 / 03/13)
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Domyleen le Jeu 7 Mar 2013 - 11:04


La hausse inquiétante de l'incidence de la SEP chez les femmes fait l'objet d'un examen minutieux.

Et ça, c'est effectivement un gros mystère!! Question

Mais les "explications" que ces auteurs apportent, m'embrouille plus qu'autre chose ...
(Et toujours pas d'exploration d'une éventuelle piste vasculaire!! Et un oubli (volontaire?) du fait que la SEP est principalement active, chez les femmes, entre leur puberté et la ménopause!! Pourquoi l'activité plus importante de la SEP pendant la période de fécondité?? Et le rôle de la menstruation?? Manifestement, ça n'intéresse pas les chercheurs ...
Les règles des femmes ont longtemps été un sujet tabou au cours des siècles, ... Et ça continue??? (La SEP serait-elle une maladie "impure"?
avatar
L'autre Fred

Messages : 182
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 51
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  L'autre Fred le Jeu 7 Mar 2013 - 11:36

Je n'ai pas de bol : "J'ai 3 soeurs et aucune -HEUREUSEMENT- n'a la SEP !
C'est l'exception qui confirme la règle ! Sad
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Domyleen le Ven 8 Mar 2013 - 18:44



Aujourd'hui, c'est la "journée de la femme"! Vous n'avez pas oublié, Messieurs, j'espère??

Et, à cette occasion, (en temps que "Che Guevarette"), j'aimerais que nous, femmes SEP, nous nous mobilisions pour réclamer PLUS de JUSTICE!

Je suis pour la "parité Hommes/Femmes" par rapport à la SEP!! En clair, qu'il n'y ait pas plus de femmes que d'hommes, touchées par cette maladie!!!

(Alors, ce n'est pas avec des études sur les risques neurologiques qu'encourent les professionnels du foot-ball américain, qu'on fera avancer la recherche sur la SEP, à mon avis... Donc, on attend de "vraies études" sur notre SEP, à nous!! (afin de réduire l'écart et comprendre ce qui peut provoquer cette maladie, en plus des traumas, qui ne peuvent pas suffire à expliquer: la majorité des sépiens (nes) ne sont pas des sportifs).

Voilà ... J'ai poussé mon "coup de gueule"!

Hourra
avatar
L'autre Fred

Messages : 182
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 51
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  L'autre Fred le Ven 8 Mar 2013 - 19:29

Moi, j'ai fait mon action depuis 15 ans avec la parité !
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Domyleen le Ven 8 Mar 2013 - 20:41


Laughing

Effectivement! Tu es une exception!! (Chez toi, 3 femmes sans SEP pour 1 homme SEP! C'est exactement le même ratio, mais dans l'autre sens: sorry!)

C'est comme pour les femmes battues, ou le viol: majoritairement des femmes, mais ... il y a des exceptions!

Tes soeurs te donnaient des coups sur la tête??? Shocked
avatar
L'autre Fred

Messages : 182
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 51
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  L'autre Fred le Sam 9 Mar 2013 - 15:07

Oui, j'étais un frère battu ! Very Happy
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Domyleen le Sam 9 Mar 2013 - 22:26



Pauvre homme!! Crying or Very sad
avatar
TREBOR

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2013
Localisation : Montréal - Québec

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  TREBOR le Mer 24 Juil 2013 - 17:16

@Domyleen a écrit:

 Aujourd'hui, c'est la "journée de la femme"! Vous n'avez pas oublié, Messieurs, j'espère??

  Et, à cette occasion, (en temps que "Che Guevarette"), j'aimerais que nous, femmes SEP, nous nous mobilisions pour réclamer PLUS de JUSTICE!  

   Je suis pour la "parité Hommes/Femmes" par rapport à la SEP!! En clair, qu'il n'y ait pas plus de femmes que d'hommes, touchées par cette maladie!!!

  (Alors, ce n'est pas avec des études sur les risques neurologiques qu'encourent les professionnels du foot-ball américain, qu'on fera avancer la recherche sur la SEP, à mon avis... Donc, on attend de "vraies études" sur notre SEP, à nous!! (afin de réduire l'écart et comprendre ce qui peut provoquer cette maladie, en plus des traumas, qui ne peuvent pas suffire à expliquer: la majorité des sépiens (nes) ne sont pas des sportifs).

  Voilà ... J'ai poussé mon "coup de gueule"!

  Hourra   

 Ben comme tu  as pu le voir dans mon messaage Domyleen, je fais ma part pour l'égalité des sexes


Dernière édition par TREBOR le Mer 24 Juil 2013 - 23:26, édité 1 fois
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Domyleen le Mer 24 Juil 2013 - 21:54

Fred et Trébor, heureusement qu'on vous a!! Laughing 

   (... Sinon, la SEP deviendrait une "maladie de bonnes femmes", et il y a fort à parier qu'on nous traiterait de "folles hystériques")

   Perso, j'suis en plein dans les stats ... Ma mère, deux de ces cousines, et moi ... Et ... aucun "mâle"!!
   ... Si toutefois, nous avons bien la SEP ??? (Cependant, nous av(i)ons toutes les mêmes symptômes! 
    Mais, côté maternel, justement, celles qui n'avaient pas de SEP pouvaient espérer devenir des centenaires. Et en forme, en plus. Tant physiquement, que psychiquement, avec "toute leur tête"!!! 

Invité
Invité

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Invité le Jeu 25 Juil 2013 - 7:53

Pas gd ch de nouveau, si on s'en tient à cet article :
Vitamine D, hormones sexuelles. Diminution des grossesses et donc augmentation de l'effet femelle dominant puisque les grossesses "protègeraient", or leur nombre diminue (= augmentation mécanique). Peut-être qq info secrètes ds l'article original ? La flemme d'aller voir.
avatar
PatrickS

Messages : 504
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  PatrickS le Jeu 30 Jan 2014 - 16:21

Bonjour,

Une piste éventuelle concernant les causes environnementales: la cigarette.
Les femmes fumaient moins que les hommes et elles les ont dépassé (si mes souvenirs sont bons). La cigarette étant une source importante de radicaux libres, cela influe probablement sur la survenue de la sep. Je vous rappellerai que je ne suis pas scientifique, c'est juste MON raisonnement. 
Et comme la cigarette (à quantité égale) à pour ainsi dire deux fois plus d'effet sur la femme que sur l'homme, Cela expliquerais cette montée en puissance de la sep chez elles.
Le Professeur Henri Joyeux (cancérologue) a dit que le volume des poumons étant deux fois moins important chez un femme que chez l'homme, c'est comme si elle fumait deux fois plus.
Attention, je ne dis pas que c'est uniquement la cigarette, mais qu'elle peut contribuer à cette augmentation.

Patrick



Un jours à la fois

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Tuslanes le Dim 2 Fév 2014 - 17:15

Bonjour,

Quelques infos intéressantes sur le sujet:

on réalise que les hormones interviennent en cas d'infections. Il me semblait qu'on avait déjà découvert le rôle de l'axe hypothalamo-hypophysaire dans les problèmes immunitaires, que l'on savait que le sexe jouait sur la fréquence de SEP, que l'IVCC altérait la bonne circulation des hormones etc..... Mais non on débarque seulement on dirait.
Bonne nouvelle messieurs les sépiens, rassurez vous, vous possédez au moins quelques neurones dans le cerveau, tout n'est pas concentré ailleurs, il paraitrait, même si vous préfèreriez peut-être le contraire pour le coup

http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sante/l-inegalite-entre-les-hommes-et-les-femmes-face-a-la-grippe-1283675-2014-01-16

http://blog.carenity.com/actualite-medicale/sclerose-en-plaques-et-testosterone

La testostérone stoppe l’atrophie de la matière grise, dans la SEP.
(18/11/13)

Le traitement par la testostérone serait associé à l'inversion de l'atrophie de la matière grise dans une population masculine souffrant de sclérose en plaques (SEP), selon ce rapport de chercheurs.
Dans une petite étude pilote sur des patients SEP, hommes, le traitement avec 100 mg de testostérone a été lié à une diminution de l’atrophie de la matière grise, lors d’une phase de 6 mois et l'inversion des niveaux pré-étude avec une augmentation significative dans le gyrus frontal moyen, après 12 mois de traitement, selon Florian Kurth, MD, de l'Université de Californie à Los Angeles, et son équipe. Cependant, le traitement par testostérone n’était pas lié au volume de la lésion ni à l’apparition de nouvelles lésions a déclaré dct Kurth lors d'une présentation orale à la Société pour les Neurosciences. Kurth a également reconnu les risques d'infarctus du myocarde associé à une thérapie avec la testostérone, mais il a noté que le traitement doit être délivré aux patients, au cas par cas, et qu’on ne doit pas occulter la nécessité de nouvelles études randomisées et contrôlées avec des populations plus importantes, afin d’étudier ce lien, ajoutant que les différences de traitement «ne sont pas purement cosmétiques."
Kurth et son équipe ont mené un essai clinique pilote pour étudier l’effet de la testostérone sur la matière grise cérébrale chez 10 hommes avec une SEP Rémittente, après avoir constaté que l'atrophie de la matière grise présentait une "meilleure corrélation avec le handicap que les lésions [de la substance blanche]», dans la sclérose en plaques.
Ils ont également noté que les recherches antérieures avaient démontré que la testostérone avait des propriétés neuroprotectrices chez les hommes.
Les traitements actuels de la SEP concernent principalement les rechutes et les lésions de la substance blanche.
Les participants étaient âgés de 29 à 61an et n'avaient pas reçu de traitements modificateurs de la maladie. Au cours des 18 mois de l'étude, ils ont subi une morphométrie voxel à voxel par IRM lors du recrutement, à 6 mois, 12 mois et 18 mois pour mesurer les changements dans le volume de la matière grise. Pendant les 6 premiers mois, il y a eu une phase d'observation au cours de laquelle les participants n'ont reçu aucun traitement. Au cours des 6 mois suivants, ils ont eu une période de «wash-in" où ils ont été observés pour l'efficacité du traitement. Les 6 derniers mois a été la "phase de traitement" au cours de laquelle il était prévu que les effets complets du traitement par testostérone seraient visibles sur les scanners du cerveau. Au cours de la période d'observation, il y a eu une diminution globale significative de la matière grise. Cette perte a été fortement atténuée au cours de la période de « lavage », période de rodage, et le volume de la matière grise était revenu aux niveaux de base après 12 mois de traitement.
Kurth et ses collègues ont noté que le traitement par la testostérone n'avait pas affecté significativement le volume lésionnel global, ni le nombre de nouvelles lésions. Ils ont conclu que ces résultats ont montré que la testostérone peut servir comme traitement complémentaire aux traitements de la SEP actuels, qui empêchent l'inflammation et de nouvelles lésions de la substance blanche.

L'étude a été financée par les subventions du NIH et du MNSS subventions.
Les auteurs ont déclaré qu'ils n'avaient pas de conflits d'intérêts.
Source primaire : Society for Neuroscience
référence Source:. Kurth F, et al "Le traitement par testostérone augmente la zone de la matière grise chez les hommes atteints de sclérose en plaques" SFN 2013
Source: MedPage Today © 2013

Lu sur ForSeps, écrit par Domyleen:

http://www.forseps.org/t2425-testosterone-et-atrophie-du...
Testostérone et atrophie du cerveau
www.forseps.org
 Sur MS-UK: La testostérone stoppe l’atrophie de la matière grise, dans la  SEP....Afficher la suite


Bonne soirée messieurs dames
avatar
PatrickS

Messages : 504
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  PatrickS le Dim 2 Fév 2014 - 20:15

Bonsoir,

Il y a effectivement plus de femmes que d'homes touchées par la sep.
Mais on peut mettre un peu les choses en ordre, il y a plus d'hommes touchés par la forme primaire progressive que de femmes.
Alors contentes?  Twisted Evil 

Patrick



Un jours à la fois
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Domyleen le Lun 3 Fév 2014 - 13:55

PatrickS: a écrit:    
Il y a effectivement plus de femmes que d'homes touchées par la sep.
Mais on peut mettre un peu les choses en ordre, il y a plus d'hommes touchés par la forme primaire progressive que de femmes.
Alors contentes?  Twisted Evil 


    C'est également un constat que j'avais fait, en rencontrant des personnes SEP. 
    Moins d'hommes sont atteints (3 fois moins, et l'écart se creuse), mais plus d'hommes sont touchés plus tard dans leur vie, et se retrouvent plus rapidement en Fauteuil roulant. Plus d'hommes déclarent une SEP suite à des traumatismes crâniens (comme les joueurs de football américain, par exemple), ce qui pose, à mon sens, le problème des "origines" de la SEP, et peut mener à catégoriser les formes de SEP (comme pour les hépatites: hépatite A, b, c, d, etc ...). Toutes les SEP ne se ressemblent pas, or les chercheurs s'acharnent à trouver LE remède valable pour toutes les formes de SEP, je trouve ça désespérant. 
      Sans oublier les particularités liées aux sexes, concernant les hormones, et surtout, pour les femmes, les modifications corporelles liées à la menstruation: la circulation sanguine se modifie, notamment en augmentant la température du corps pendant les règles, or une hausse de la température corporelle peut provoquer des poussées, comme suite à une opération chirurgicale utilisant certains anesthésiants qui font monter la température. (C'est troublant, ce fait que, pendant une grossesse, la SEP reste en veille, pour mieux se manifester après l'accouchement, non? Et aussi, pourquoi est-elle plus active pendant la période entre la puberté et la ménopause?). 
avatar
PatrickS

Messages : 504
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  PatrickS le Lun 3 Fév 2014 - 14:11

Bonjour,

Concernant les femmes, une partie de la réponse est dans les hormones: variations des hormones pendant la grossesse...
Une fois qu'on aura trouvé LES causes de la sep, on aura fait un grand pas.
Je rappellerais juste les hypothèses alimentaires (Swank, Kousmine, Seignalet) et environnementales (Maschi). Les théories se tiennent, mais est ce suffisant? Je ne pense pas. Encore faut il chercher au bon endroit. 
On recherche depuis longtemps un virus qui serait la cause. Personnellement, je pense qu'il n'y en a pas (le virus du sida a été trouvé relativement rapidement, celui de la sep (qu'on recherche depuis plus longtemps) pas encore. 
L'embêtant, c'est que les recherches sont très chères, et que ceux qui financent ces recherches sont plutôt intéressés par des molécules brevetables (qui rapportent) que par des produits naturels ou un changement de mode de vie. Ce dernier point est aussi refusé par les personnes elles mêmes, je le constate en entendant les gens (malades ou non) dire (à propos de mon alimentation): "je ne pourrais JAMAIS me passer de lait/fromage, pain" ou "mais on ne peut plus RIEN manger". Il est effectivement plus facile de se faire une piqure tous les jours/semaines... que de changer son mode d'alimentation (partisant du moindre effort).

Patrick



Un jours à la fois

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Tuslanes le Lun 3 Fév 2014 - 14:52

Bonjour,

Je pense que le point commun à toutes ces SEPs sont un mauvais drainage du cerveau, lui-même découlant effectivement de différentes causes, traumatismes, malformations, sténoses etc.....

Par contre ce mauvais drainage joue sur l'axe hypothalamo-hypophysaire, qui lui utilise la circulation ascendante et descendante pour réguler nos organismes à l'aide des hormones.
Si les écarts bougent avec le temps et les formes de SEP, c'est sans doute que les cycles hormonaux ne sont pas constants non plus et varient selon de nombreux facteurs. 

Un vrai casse-tête ou casse-neurones comme vous préférez, ou plus simplement une tentative d'adaptation de nos organismes au bouleversements de l'environnement mais......

Contenu sponsorisé

Re: Ratio Hommes/Femmes dans la SEP:

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 18 Aoû 2018 - 13:55