ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Cellules souches pluripotentes

Partagez
avatar
Fred1208

Messages : 2753
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Cellules souches pluripotentes

Message  Fred1208 le Lun 25 Mar 2013 - 15:00

7 février 2013 -

Une étude le 7 février dans la revue Cell Stem montre que les cellules du cerveau de l'homme créés par re-programmation des cellules de peau sont très efficaces dans le traitement des maladies de la myéline, une famille de maladies qui comprend la sclérose en plaques et des troubles infantiles rares appelées leucodystrophies pédiatriques .

Cette étude est la première tentative réussie d'employer des cellules souches pluripotentes humaines (hiPSC) de façon à produire une population de cellules qui sont essentielle aux signaux des neurones dans le cerveau. Dans ce cas, les chercheurs ont utilisé des cellules fabriquées à partir de peau humaine et les ont transplantées dans des modèles animaux avec maladie de la myéline.

«Cette étude montre fortement l'utilité des hiPSCs comme une source possible et efficace des cellules à traiter pour les troubles de la myéline», a déclaré le neurologue Steven Goldman, MD, Ph.D. de l'Université de Rochester Medical Center (URMC), auteur principal de l'étude. "En fait, il semble que les cellules provenant de cette source sont au moins aussi efficaces que celles créés en utilisant des cellules souches embryonnaires ou provenant de tissus spécifiques.

Cette découverte ouvre la porte à de nouveaux traitements potentiels en utilisant des cellules dérivées de hiPSC pour un éventail de maladies neurologiques caractérisées par la perte d'une population spécifique de cellules dans le système nerveux central, la myéline. Comme l'isolation sur les fils électriques, la myéline est un tissu adipeux qui recouvre les connexions entre les cellules nerveuses et assure la transmission de signaux d'une cellule à une autre. Lorsque la myéline est endommagée, la communication entre les cellules peuvent être perturbée, voire perdue.

L'atteinte la plus fréquenta de la myéline est la sclérose en plaques, une maladie dans laquelle le propre système immunitaire du corps attaque et détruit la myéline. La perte de myéline est aussi la marque d'une famille de maladies graves et souvent mortelles appelées leucodystrophies pédiatriques.

Bien que très rare, plusieurs milliers d'enfants sont nés aux États-Unis avec une forme de leucodystrophie chaque année.
La source des cellules de myéline dans le cerveau et la moelle épinière est le type de cellules appelée oligodendrocytes. Les oligodendrocytes sont, à leur tour, Issus d'un autre type de cellules appelé cellule progénitrice d'oligodendrocyte ou OPC.

(Nota : La protéine ciblée par l'anticorps testé en Suisse empêcherait également la différenciation de ces OPC (et donc la génération des oligodendrocytes).

Les maladies de la myéline ont longtemps été considérées comme une cible potentielle pour des thérapies cellulaires. Les scientifiques ont émis l'hypothèse que si les OPC en bonne santé pouvaient être transplantés avec succès dans le cerveau malade ou blessé, alors ces cellules pouvaient être en mesure de produire de nouveaux oligodendrocytes capables de restaurer la myéline perdue, inversant ainsi les dommages causés par ces maladies.

Cependant, plusieurs obstacles ont entravé les scientifiques. Un des défis majeurs est que les OPC sont des cellules matures dans le système nerveux central et apparaissent tardivement dans le développement.
Par rapport aux neurones, qui sont parmi les premières cellules formées dans le développement humain, il y a plus de phases et beaucoup plus d'étapes nécessaires à la création des cellules gliales telles que les OPC", a déclaré Goldman. «Ce processus exige que nous comprenions la biologie fondamentale et le développement normal de ces cellules, puis reproduire cette séquence précise en laboratoire."

Un autre défi a été d'identifier la source idéale de ces cellules. La plupart des recherches dans ce domaine ont porté sur les cellules dérivées de cellules souches spécifiques de tissus et embryonnaires. Alors que les recherches utilisant ces cellules ont donné des informations essentielles sur la biologie des cellules souches, ces sources ne sont pas considérées comme idéales pour satisfaire la demande une fois que les thérapies à base de cellules souches deviennent plus fréquentes.

La découverte en 2007 montrant que les cellules de peau humaine pourraient être "reprogrammées" au point où elles retournent à un état équivalent biologique à celui d'une cellule souche embryonnaire, appelée cellule souche pluripotente induite, représente une nouvelle voie à suivre pour les scientifiques. Parce que ces cellules - créés à l'aide de la propre peau du destinataire - créant un lien génétique, la probabilité de rejet lors de greffes est significativement diminuée. Ces cellules promettent également une source abondante de matière à partir de laquelle on obtient les cellules nécessaires pour les traitements.

L'équipe de Goldman a été la première à réussir à maîtriser le processus complexe de l'utilisation des hiPSCs pour créer des OPC. Ce processus a pris beaucoup de temps. Il a fallu en laboratoire Goldman quatre ans pour établir la composition chimique exacte nécessaire pour reprogrammer, produire, et, finalement, purifier les OPC en quantités suffisantes pour la transplantation et pour chaque préparation nécessaire près de six mois pour fournir à partir de cellules de la peau, une population transplantable de cellules productrices de myéline.

Une fois qu'ils ont réussi à identifier et à purifier les OPC de hiPSCs, ils ont ensuite évalué la capacité des cellules à faire de la nouvelle myéline lorsqu'elles sont transplantées chez des souris avec une leucodystrophie héréditaire qui les rend génétiquement incapables de produire la myéline.

Ils ont constaté que les OPC répartis dans tout le cerveau ont commencé à produire de la myéline. Ils ont observé que les cellules provenant des hiPSC se génèrent de fait encore plus rapidement, de façon plus effciciente, et plus efficacement que les cellules créées à partir de tissus dérivés.

Les animaux étaient également exempts de toute tumeur, un effet secondaire dangereux potentiel de certaines thérapies par cellules souches, et ont survécu significativement plus longtemps que les souris non traitées.

"La nouvelle population des OPC et des oligodendrocytes était dense, abondante et complète», a déclaré Goldman. "En fait, le processus de re-myélinisation est apparu plus rapide et plus efficace que les autres sources cellulaires."

La prochaine étape dans l'évaluation de ces cellules - des études cliniques - seront peut-être pour pas très longtemps à l'horizon. Goldman, avec une équipe de chercheurs et de cliniciens de Rochester, Syracuse et Buffalo, se préparent à lancer un essai clinique utilisant des OPC pour traiter la sclérose en plaques.

Ce groupe, intitulé le Upstate MS Consortium, a été approuvé pour financement par les sciences des cellules souches (NYSTEM)de l'État de New York . Bien que l'étude initiale du consortium - les premières étapes sont prévues à partir de 2015 - se concentrera sur un essai avec cellules dérivées de tissus, mais Goldman prévoit qu'un essai avec des OPC dérivées de HiPSC dérivés finira par être inclus dans ce projet.

Source www.sciencedaily.com



Is it always like this ?

avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  MPascale le Mar 26 Mar 2013 - 13:36

Donc, si je comprends bien, et pour résumer :

Les cellules souches pluripotentes humaines induites (ou HiPSC = Human induced Pluripotent Stem Cells) dérivées de la peau produisent des Oligodendrocytes = cellules qui produisent la myéline dans le Système Nerveux Central (= SNC = cerveau + moelle épinière).

Les Oligodendrocytes dérivent des Oligodendrocytes Progénitrices Cells ou OPC.

HiPSC dérivées de la peau produisent donc des OPC lesquels se différencient en Oligodendrocytes, et donc produisent de la myéline (myéline qui est bouffée dans SEP, par ex).

= greffe autologue, pas de rejet.

Pas de tumeurs chez les souris qui ont reçu ces cellules.

Production de HiPSC dérivées de peau en 2007. Puis obtention OPC et donc Oligodendrocytes. Greffe des OPC sur souris en 2013 (cet article). Essai clinique pour 2015 ?

[Anticorps anti-env (tests en cours en Suisse) détruirait une protéine qui empêche la formation des Oligodendrocytes à partir des OPC].

Pour moi, y'a un hiatus entre passage des exp de la souris (qui reçoit des OPC humains, pas de rejet ?) à l'homme.
avatar
Fred1208

Messages : 2753
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  Fred1208 le Mar 26 Mar 2013 - 16:01

Hello Marie-Pacscale,

Euh..je ne te suis pas..

Pourquoi y aurait-il un hiatus?
si cela marche sur la souris, il y a une probabilité que cela marche sur l'homme non?

bonne journée,

Fred



Is it always like this ?

avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  MPascale le Mer 27 Mar 2013 - 11:44

Parce que mettre des cellules humaines (HiCS) chez une souris qui a un système immunitaire fonctionnel l'amène, normalement, à les rejeter puisque non-soi. Il faudrait normalement que leur système immunitaire (des souris) ne fonctionne pas.
avatar
Fred1208

Messages : 2753
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  Fred1208 le Mer 27 Mar 2013 - 17:42

Oui tu as raison..

J'imagine que les souris en question sont effectivement un peu spéciales.
Tous les détails ne sont pas donnés.

Ceci étant cela offre des perspectives..



Is it always like this ?

avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  MPascale le Jeu 28 Mar 2013 - 6:41

Chui remontée à un article ds Cell Stem Cell (pas trouvé Cell Stem) :

Forebrain Engraftment by Human Glial Progenitor Cells Enhances Synaptic Plasticity and Learning in Adult Mice
de Han et 11 chercheurs et Goldman, et Nedergaard

Ca doit être le bon (p'tet pas, ms ça raconte le mm genre d'histoire)

En fait, les cellules humaines sont injectées dans des souris immunodéficientes (comme le enfants bulle).
Mais en fait de fait... Y'a pas de cellules immunitaires ds le cerveau, me semble-t-il. C'est justement notre problème : chez les SEP, les lymphocytes passent la barrière hémato-encéphalique. Alors ? Mais de toute façon, les auteurs ne disent pas où ils injecte les cellules humaines ds la souris.

Xénogreffe = greffe de cellules d'une autre espèce. On obtient une chimère
Allogreffe = greffe d'une autre souris

Les cellules humaines greffées conservent la plupart de leurs spécificités (taille, morphologie, complexité).

Elles modulent qq peu la gestion de l'info ds le cerveau murin (de souris). Y'a des pontages entre cellules humaines/souris. Les capacités des souris ds certains tests "intellectuel"

Et ds l'article, les auteurs concluent en disantst augmentées (ouf, l'humain reste supérieur à la souris...)

Et ds l'article, les auteurs concluent en disant que ces souris chimères seront un modèle utile pour étudier la glie (matière du SNC qui contient astrocytes et oligodendrocyte et pré-oligodendrocyte = OPC) et ses pathologies. La glie est en qq sorte la glue, le tissu qui maintient, dirige, nourrit et organise les neurones ds le cerveau.

On n'en est que là...

Tout bien vu, ce n'était pas le bon article !

Mais la breaking news est la suivante : Y'a pas que les neurones ds la vie, les cellules de la glie

avatar
Fred1208

Messages : 2753
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  Fred1208 le Jeu 28 Mar 2013 - 11:58

Moi c'est le résultat de cette étude qui me plait, à savoir que des cellules de peau sont capables in fine de générer des oligodendrocytes chez une souris.

Bon on ne connait pas bien la route qui permet d'arriver à cela, on a pas visité toutes les stations du parcours à fond, mais bon, je leur fais confiance.

On verra bien ce que donneront les essais en 2015 sur l'homme.

Il sera bien également qu'on ait avancé sur les causes de déclenchement, c'est aussi peut-être en cours.



Is it always like this ?

avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  MPascale le Jeu 28 Mar 2013 - 12:04


En fait, z'ont dû faire leur manip' sur des souris SCID (= Severe Combined ImmunoDeficiency) et donc dépourvues de système immunitaire => pas de rejet quand on leur injecte des cellules humaines.

L'équivalent humain est très malade (enfants bulle). Ces enfants doivent "vivre" protégés de toute infection, dans une bulle de plastique à l'intérieur de laquelle TOUT est stérile.

C'est sur ces enfants que Fischer (necker, Paris) a mené sa 1ère exp de thérapie génique.
avatar
Fred1208

Messages : 2753
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  Fred1208 le Jeu 28 Mar 2013 - 12:10

Hello Marie-Pascale, pas sûr, l'article que j'ai publié traite du même sujet que celui initié par Hélène :

http://www.forseps.org/t2054-une-etude-cruciale-sur-les-cellules-souches-est-sur-le-point-de-demarrer-a-buffalo

Les cellules ont été transplantées dans le cerveau des souris :

Ces constats ont permis aux scientifiques de transplanter des oligodendrocytes dans le cerveau des souris qui n'avaient pas de myéline. Le résultat: Les cellules ont commencé à réparer les zones endommagées.
«C'est une stratégie extrêmement efficace», a déclaré Goldman.

Tous ces progrès ont eu lieu lors de ces dernières années, y compris une étude publiée l'année dernière en utilisant des cellules souches transplantées dans le cerveau des enfants atteints d’une maladie génétique du cerveau rare appelée maladie de Pelizaeus-Merzbacher, dans lequel la myéline est absente.



Is it always like this ?

avatar
Fred1208

Messages : 2753
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  Fred1208 le Jeu 28 Mar 2013 - 12:23

Un autre passage intéressant :

D'autres scientifiques cherchent à savoir s'il est possible d'utiliser certaines cellules souches pour empêcher le système immunitaire de l'organisme d’attaquer les nerfs.




Is it always like this ?

avatar
MPascale

Messages : 3192
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 57
Localisation : IdF (Essonne)

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  MPascale le Jeu 28 Mar 2013 - 12:47

PMD = maladie de Pelizaeus-Merzbacher (Disease), dans laquelle la myéline est absente.

J'en parle ds le sujet : "Ben on y est presque."

Donc : une greffe de cellules pluripotentes humaines autologues ds notre pauv' cerveau malade.

Ca va ns faire des oligodendrocytes qui vont réparer la myéline là où elle fait défaut et le tour est joué.

Sauf que si on ns ré-injecte des cellules autologues, qui portent donc en elle la SEP...?

Contenu sponsorisé

Re: Cellules souches pluripotentes

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 18 Jan 2018 - 21:42