ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Une étude sur les médecines alternatives.

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Une étude sur les médecines alternatives.

Message  Domyleen le Mar 23 Avr 2013 - 21:46



Sur MS-UK:

L'utilisation de la médecine alternative par les patients SEP, cartographiée

(20/04/13)

Un important projet de recherche nordique regroupant des chercheurs de l'Université de Copenhague a, pour la première fois, cartographié l'utilisation d'un traitement alternatif chez les patients atteints de sclérose en plaques -. Connaissance qui a son importance parce que ces patients sont atteints de maladies chroniques et de par la façon dont la société leur répond, les patients SEP ont souvent recours à des traitements alternatifs tels que les compléments alimentaires, l'acupuncture et la phytothérapie pour faciliter leur vie avec cette maladie chronique. C'est le résultat d'une nouvelle étude sur la façon dont les patients SEP utilisent à la fois les traitements conventionnels et les traitements alternatifs qui a été réalisée par les chercheurs de cinq pays nordiques.

Les résultats ont été publiés dans deux revues scientifiques, le « Scandinavian Journal of Public Health » et « les maladies auto-immunes ».
"Ce que nous voyons, c’est que les patients n'utilisent généralement pas les traitements alternatifs pour traiter les symptômes, mais comme un élément de prévention et de renforcement », explique Lasse Skovgaard, industrielle candidate au doctorat de la Faculté de Médecine de la Danish Multiple Sclerosis Society, qui s’est impliquée dans la conduite de l'étude par questionnaire auprès de 3.800 personnes atteintes de SEP au Danemark, en Suède, en Norvège, en Finlande et en Islande. (…)

Dans le même temps, le nombre de patients atteints de SEP de l'Ouest est en augmentation, ce qui pose des défis considérables en matière de traitement, de prévention et de réadaptation. (…) Lasse Skovgaard a passé trois ans à recueillir les nouvelles données, et cette proposition la réjouit :: «Dans le domaine de la recherche en santé, c'est souvent un problème d'étudier la mesure dans laquelle un type particulier de médicament affecte un symptôme particulier. Cependant, il est tout aussi important de regarder comment les gens atteints d'une maladie chronique, par exemple, utilisent des traitements différents pour faire face à leur situation.

Ici, les patients SEP offrent une expérience précieuse. Leurs expériences constituent une banque de connaissances permettant d’accéder et d'apprendre », dit Lasse Skovgaard qui attire l'attention sur l'importance de ces nouvelles connaissances parce que, si les gens souffrant de maladies chroniques sont mieux en mesure de gérer leur vie, cela peut potentiellement éviter à la société de (dépenser) de grosses sommes d'argent. "Il y a beaucoup de discours sur la "compétence de l'auto-médication », en d'autres mots les patients eux-mêmes participent à reprendre leur vie en main. Ici, beaucoup de personnes avec une maladie chronique constatent qu'ils tirent des bénéfices en utilisant des traitements alternatifs, donc nous ne devrions pas ignorer cette possibilité », explique Lasse Skovgaard.

(…) Selon l'Institut national danois de la santé publique (INSP), en 2010, un danois sur quatre Danois a confié avoir essayé un ou plusieurs types de traitements alternatifs au cours des douze derniers mois. Parmi les patients atteints de SEP, l'utilisation de la médecine alternative n'a cessé de croître au cours des quinze dernières années.

Dans cette dernière étude, plus de la moitié des personnes qui ont répondu affirment soit qu'ils combinent les traitements conventionnels et la médecine alternative ou ils n'utilisent que la médecine alternative. "Nous ne pouvons pas ignorer le fait que les personnes atteintes de maladies chroniques utilisent des traitements alternatifs dans une mesure considérable, et que beaucoup d'entre eux semblent en avoir bénéficié. Cela n'aide pas de juger ce fait d'un point de vue médical ni de dire que cette solution de rechange est un non-sens - au contraire, nous devons essayer de comprendre », dit Lasse Skovgaard.

Des femmes hautement qualifiées se trouvent en tête de liste et l'étude montre que, chez les patients atteints de SEP utilisant des traitements alternatifs, il y a une plus grande proportion de personnes ayant un niveau d'étude élevé par rapport à ceux qui n'utilisent pas de traitements alternatifs. Il y a aussi une plus grande proportion de personnes hautement rémunérés et des jeunes femmes. "Certains critiques sont d'avis pour dire que si les traitements alternatifs sont si populaires, c'est parce qu'ils font appel à des personnes naïves, à la recherche d'une guérison miraculeuse. Mais nos résultats indiquent que c'est principalement le segment bien instruit qui est abonné aux traitements alternatifs. Et que l'utilisation de traitements alternatifs fait partie d'un choix de vie », explique Lasse Skovgaard.

Il espère que ces nouvelles données permettront d'améliorer la communication concernant la façon dont les malades chroniques utilisent les traitements alternatifs en combinaison avec la médecine conventionnelle: «Nous voyons que beaucoup de gens associent médecine conventionnelle et traitement alternatif, ce qui devrait être pris au sérieux par les services de santé.
Jusqu'à présent, l’accent n’a pas été mis sur le dialogue médecin-patient par rapport aux autres méthodes utilisées par les malades chroniques pour gérer leur vie », déclare Lasse Skovgaard .

L’équipe de chercheurs continue d'analyser les résultats et, entre autres choses, mène plusieurs études basées sur les résultats des questionnaires. Ces études deront, par exemple, fournir des connaissances supplémentaires sur la façon dont les patients perçoivent les risques associés à l'utilisation de la médecine alternative et explorer les raisons pour lesquelles certains patients tournent complètement le dos à la médecine conventionnelle.

Source: Xpresss médicale © médicale Xpress 2011-2013 (20 / 13/04)
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Une étude sur les médecines alternatives.

Message  Domyleen le Mar 23 Avr 2013 - 21:59



Une étude nordique qui valorise les traitements alternatifs, et notamment les patients qui les utilisent: instruits et ayant une bonne position sociale et professionnelle! Cela réfute l'idée très répandue par les "autorités" selon laquelle, ces médecines alternatives s'adressent aux "gogos désespérés"!! Laughing
avatar
Zoé

Messages : 175
Date d'inscription : 18/09/2012
Localisation : Paris

Re: Une étude sur les médecines alternatives.

Message  Zoé le Mer 24 Avr 2013 - 8:39

Super intéressant Domi, merci.
avatar
L'autre Fred

Messages : 178
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Une étude sur les médecines alternatives.

Message  L'autre Fred le Mer 24 Avr 2013 - 12:51

C'est peut-être parce que ce sont des traitements onéreux, qu'ils touchent des C.S.P. + ? Non ?
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Une étude sur les médecines alternatives.

Message  Domyleen le Mer 24 Avr 2013 - 16:21

@L'autre Fred a écrit:C'est peut-être parce que ce sont des traitements onéreux, qu'ils touchent des C.S.P. + ? Non ?

Les traitements alternatifs onéreux ne concernent effectivement que ceux qui ont les moyens financiers, cependant certains "traitements" ne sont pas forcément coûteux, mais ils n'attirent que les personnes qui se posent des questions et ne se satisfont pas des traitements "conventionnels": ceux qui se renseignent sur les traitements de la SEP savent que ces derniers ne "soignent" pas, et peuvent être dangereux. Ils n'avalent pas certaines "couleuvres". Et en cherchant, ils peuvent trouver des témoignages de personnes pour lesquelles des "trucs" fonctionnent, alors, ils essayent.

Ce peut être le cas des régimes, du mode de vie, des suppléments nutritionnels etc...
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Une étude sur les médecines alternatives.

Message  Domyleen le Mer 24 Avr 2013 - 16:25


A propos des suppléments nutritionnels,(naturels), voici une étude parue aujourd'hui sur MS-UK:

Combiner des suppléments naturels semble aider la sclérose en plaques

(23/04/13)

La sclérose en plaques est une maladie difficile sur de nombreux fronts, dont la recherche de moyens efficaces pour traiter et gérer les symptômes et les rechutes.
Les résultats d'une nouvelle étude sur l’utilisation des acides gras oméga-3 et oméga-6, avec des vitamines, ont semblé prometteurs une certaine promesse pour les personnes SEP.

Un supplément naturel peut-il aider les patients SEP?

La sclérose en plaques (SEP) attaque le système nerveux central … (…)..
Des chercheurs à Chypre ont mené un essai clinique d’une durée de 30 mois, randomisé, à double insu, contrôlé par placebo, au cours duquel ils ont testé trois nouveaux traitements naturels différents , afin de déterminer leur capacité à réduire l'activité de la maladie chez les patients atteints de SEP récurrente-rémittente qui bénéficiaient, ou pas, de traitements modificateurs de la maladie. Quatre-vingts patients ont été répartis, au hasard à l'un des quatre groupes:
-(1) oméga-3 et oméga-6 acides gras sur un rapport de 1:1, et vitamines A et E telle que l'alpha-tocophérol,
-(2) la même chose que (1) avec, en plus, des gamma-tocophérol,
-(3) Seulement des gamma-tocophérol,
et -(4) un placebo .

Les suppléments ont été pris une fois par jour.
Au total, 41 patients ont terminé l'étude. Au bout de deux ans, il y a eu huit rechutes déclarées chez 10 patients du groupe (2) contre 25 rechutes chez 12 patients du groupe placebo. Soit une réduction de 64 %.

Les nutriments utilisés dans la combinaison des suppléments étaient les suivantes: les acides gras sous forme d'acide docosahexaénoïque (DHA) et l'acide eicosapentaénoïque (EPA), des oméga-3. DHA et EPA sont disponibles dans les suppléments à base d'huile de poisson. Les acides gras sous la forme de l'acide linoléique et l'acide gamma-linolénique.
Acides gras oméga-6/
On trouve l’'acide linoléique dans de nombreuses huiles végétales. L'acide gamma-linolénique se trouve dans les huiles végétales telles que l'onagre et le cassis, et possède des propriétés anti-inflammatoires.
La vitamine A :
Elle regroupe les rétinoïdes liposolubles qui sont impliqués dans la fonction du système immunitaire, de la vision, et la communication des cellules alpha-tocophérol, l'un des huit types de vitamine E, une vitamine liposoluble. C’est un puissant antioxydant qui agit avec le gamma-tocophérol, une autre forme de vitamine E.

Le gamma-tocophérol est une forme de vitamine E qui compterait plus de pouvoirs anti-inflammatoire que l'alpha-tocophérol et c’est la formule qui se trouve naturellement dans l'alimentation.

Les auteurs ont noté que de petites quantités d'autres éléments nutritifs (acides gras polyinsaturés, mono-insaturés, saturés) étaient également présents dans la combinaison des suppléments.

Dans l'ensemble, cette petite étude a démontré qu'une combinaison de suppléments nutritionnels a considérablement réduit la survenue de rechute chez les patients atteints de SEP.

D’autres preuves que des suppléments peuvent aider pour la SEP.

Dans une autre étude, parue dans « Acta Neurologica Scandinavica Supplementum », les auteurs ont procédé à une analyse des études impliquant l'utilisation des vitamines liposolubles (A, D, E et K) dans la gestion de la sclérose en plaques. Leur conclusion : «il existe des preuves complètes provenant d'études épidémiologiques, d'observation, et d'expérimentation que la vitamine D peut être bénéfique dans la SEP." En effet, les enquêtes précédentes ont montré que de faibles niveaux de vitamine D pouvaient aggraver les symptômes de SEP et augmenter le risque de rechute. Plus de recherches sont nécessaires dans ce domaine.
Les auteurs de l'étude scandinave ont également souligné, toutefois, que les autres vitamines liposolubles ont montré des effets bénéfiques chez les animaux. Jusqu'à présent, cependant, on sait trop peu de choses au sujet de leur impact sur les humains.

Les personnes SEP ont tendance à se tourner vers la médecine alternative afin de trouver un soulagement de leurs symptômes.
Cette nouvelle étude et d'autres indiquent que la sclérose en plaques peut être soulagée grâce à l'utilisation de suppléments naturels.

SOURCES
Pantazaris MC et al. A novel oral nutraceutical formula of omega-3 and omega-6 fatty acid with vitamins (PLP10) in relapsing remitting multiple sclerosis: a randomized, double-blind, placebo-controlled proof-of-concept clinical trial. BMJ Open 2013 Apr 17; 3(4). Pii:3002170

Torkildsen O et al. Fat-soluble vitamins as disease modulators in multiple sclerosis. Acta Neurologica Scandinavica Supplementum 2013; (196): 16-23


Source: Emax Santé auteur eMaxhealth.com 2005-2013 (23/04/13)


Contenu sponsorisé

Re: Une étude sur les médecines alternatives.

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov 2017 - 20:34