ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Acroléïne ...

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7737
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Acroléïne ...

Message  Domyleen le Sam 15 Juin 2013 - 9:40

Sur MS-UK:

      Essai sur une méthode prometteuse pour les lésions de la moelle épinière, dans la sclérose en plaques

(14/06/13)

Un test médical précédemment développé pour mesurer une toxine qui se trouve chez les fumeurs de tabac a été conçu pour mesurer la même toxine chez les personnes souffrant de lésions de la moelle épinière et de sclérose en plaques, offrant ainsi un outil potentiel pour réduire les symptômes.
 
La toxine, appelée acroléine, est produite dans le corps dés que les cellules nerveuses sont lésées, ce qui déclenche une cascade d'événements biochimiques sensée accroître la gravité des lésions. L'acroléine peut également jouer un rôle important dans la sclérose en plaques et d'autres pathologies.
 
Les médicaments, pour réduire la concentration d'acroléine dans le corps, existant déjà, le fait de pouvoir la détecter et la mesurer représente, de manière non invasive, une avancée en vue d’un traitement potentiel, a déclaré Riyi Shi, professeur de neurosciences et du génie biomédical au Département des sciences médicales fondamentales de l'Université Purdue, 
 
"Si le taux d'acroléine est élevé, il peut être réduit, et nous avons déjà des suppresseurs d'acroléine efficaces pour le faire", affirme Shi. "Diminuer ou supprimer l'acroléine peut réduire la gravité des symptômes chez les personnes qui ont des lésions nerveuses, mais il n'y a pas de moyen dans la pratique permettant surveiller les niveaux d'acroléine lors des traumatismes ou des maladies du système nerveux."
 
La toxine est présente dans la fumée de tabac et les polluants atmosphériques. Une méthode a été développée précédemment pour détecter et mesurer l'acroléine dans l'urine des fumeurs, mais elle n'a pas été utilisée chez les personnes souffrant de pathologies dans lesquelles le corps produit l’acroléine "en interne".
 
"Sur la base de cette méthode, il a été révélé que l'acroléine était significativement plus élevée chez les fumeurs et qu’elle diminuait lorsqu'on arrête de fumer », a dit Shi. "Toutefois, une telle méthode n'a pas été utilisée pour les maladies dans lesquelles l'acroléine est élevée suite aux lésions du système nerveux central ou à la maladie (du SNC)."
 
Les chercheurs ont testé la méthode sur des animaux de laboratoire.
 
«Nous voulions voir si des niveaux élevés d’acroléine correspondait à une aggravation des lésions de la moelle épinière, et la réponse est oui", a déclaré Shi, qui travaille avec Bruce Cooper, directeur de l'établissement de profilage des métabolites dans le centre Bioscience Bindley de la découverte de Purdue Park. "Il s'agit de réduire l'acroléine, ce qui peut aider à contrôler les symptômes."
 
De nouveaux résultats sont détaillés dans un document de recherche qui est récemment apparu en ligne dans le « Journal of Neurotrauma ». Le document, qui devra également apparaître dans une prochaine édition imprimée du journal, a été rédigé par les doctorants Lingxing Zheng, Jonghyuck Park, Michael Walls et Melissa Tully, Ambre Jannasch, responsable du laboratoire de l'installation de profilage des métabolites et Cooper et Shi.
 
Le procédé ne détecte pas l'acroléine directement, mais détermine la présence d'un sous-produit, ou d'un métabolite, d'acroléine dans l'urine. Le métabolite est un composé chimique appelé N-acétyl-S-3-Hydroxypropylcysteine, ou 3-HPMA.
 
"L'acroléine est très volatile, il ne reste pas stable assez longtemps pour l’examiner, mais une molécule d'acroléine fera une molécule de 3 PHAM, qui, elle, est très stable dans l'urine», a dit Shi.
 
Des rats de laboratoire ont reçu une injection avec des doses différentes d'acroléine, et les résultats ont montré que la technique de détection est capable de mesurer précisément ces différences de concentration d'acroléine dans l'urine. La technique pourrait un jour être réalisée en routine dans le cabinet d'un médecin.
 
"Le caractère non invasif pour mesurer des concentrations de 3 PHAM dans l'urine permet une surveillance à long terme de l'acroléine chez le même animal et, finalement, dans les études cliniques chez l'homme», a dit Shi.
 
Deux médicaments ont démontré leur efficacité dans la réduction des taux d'acroléine dans le corps: l’hydralazine et la phénelzine, qui avaient été approuvées par la US Food and Drug Administration, respectivement, pour l'hypertension et la dépression.
 
Cette méthode de test pourrait être utilisée en conjonction avec d'autres mesures destinées à vérifier la progression dans les maladies de la moelle épinière.
 
«Les traumatismes et les maladies du système nerveux sont comme beaucoup d'autres maladies: Un marqueur associé à la maladie peut être critique pour établir un diagnostic, une sélection thérapeutique et l'évaluation du traitement», a dit Shi. "Par conséquent, la détermination des niveaux d'acroléine nous donne plus de certitude quand à un déséquilibre biochimique intense et à des dommages biochimiques et, de ce fait, que nous devons utiliser un capteur d’acroléine comme traitement. Nous avons utilisé différents taux d'hydralazine pour voir si elle provoque une diminution dose-dépendante de la 3 HPMA et avons constaté que, en fait, ça marche. Cela montre que cette méthode permet de contrôler la baisse d'acroléine en traitant avec des médicaments qui suppriment l’acroléine ".
 
L’Acroléine endommage les mitochondries, qui fournissent de l'énergie pour les cellules, et la sclérose en plaques compromet la gaine de myéline entourant les axones des cellules nerveuses, ce qui empêche les nerfs de mener correctement les impulsions électriques. La toxine a un rôle possible dans d'autres maladies, notamment la maladie d’Alzheimer, le cancer et l'athérosclérose.
 
"Grâce à une large participation de l'acroléine dans le corps, les avantages de cette étude a le potentiel d'améliorer considérablement la santé humaine", a déclaré Shi. «Par exemple, il existe des preuves que des taux accrus d'acroléine pourraient diminuer la capacité d'un individu à se remettre complètement d'un AVC et d’un cancer."
 
Chez les animaux de laboratoire, on a pu démontrer que l'hydralazine  retardait l'apparition de la sclérose en plaques pendant plusieurs jours, ce qui pourrait signifier plusieurs années chez l'homme. Les tests sur des animaux suggèrent également que ce médicament pourrait aider à réduire les symptômes les plus graves lorsque la maladie a progressé.
 
Nous avons remarqué que l'acroléine pouvait être accrue d’environ 60% dans les tissus de la moelle épinière des souris avec une maladie semblable à la sclérose en plaques. La toxine cause des dommages par la réaction avec les protéines et les lipides qui constituent les cellules, y compris les neurones.
 
La recherche est financée par le National Institutes of Health. Des travaux antérieurs avaient  été soutenus avec un financement de l'État de l'Indiana.
 
[size=12]Source: Imperial Valley News ©  2013 (14/06/13)
avatar
PatrickS

Messages : 406
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Acroléïne ...

Message  PatrickS le Ven 31 Jan 2014 - 13:02

Bonjour,

Admettons que notre corps fabrique de l'acroléine et qu'elle n'est pas bonne pour nous (ce deuxième fait est avéré, elle est considérée comme cancérigène). Il ne faudrait pas en "consommer" en plus.
Donc on arrête la cigarette.
Mais aussi les grillades et tout ce qui est cuit/coloré à haute température (le go^t de grillé est dû à l'acroléine).

Patrick



Un jours à la fois

    Sujets similaires

    -

    La date/heure actuelle est Dim 25 Juin 2017 - 0:11