ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


SEP et dépôts de fer dans le cerveau.

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

SEP et dépôts de fer dans le cerveau.

Message  Domyleen le Mer 30 Oct 2013 - 21:34

 Sur MS-UK:

   
Une nouvelle étude d’imagerie permet de démontrer un taux de fer accru dans le cerveau, dés le premier stade de la SEP.
 
(29/10/13)
 
Alors que l’on sait depuis plus d'un siècle que les dépôts de fer dans le cerveau jouent un rôle dans la pathologie de la sclérose en plaques (SEP), de nouvelles recherches d'imagerie de l'Université Western (London, Canada) ont permis de répondre à la question de savoir si ces accumulations sont une cause ou une conséquence de la maladie. 
   L'étude dirigée par le professeur Ravi Menon, de l'Institut de recherche Robarts a permis de trouver des dépôts de fer dans la matière grise profonde, ce qui suggère  que l'accumulation se produit très tôt dans le cours de la maladie.
 Les chercheurs ont pu également aller plus loin dans le doute sur la thérapie controversée pour la SEP, dite de « libération »..
 La recherche est au début de la publication en ligne dans la sclérose en plaques et des troubles connexes. 
Menon et le doctorant  Matthew Quinn ont utilisé 3-Tesla imagerie par résonance magnétique (IRM) Tesla-3 pour numériser 22 patients ayant eu un syndrome cliniquement isolé (SCI). Ce sont des patients qui ont eu une seule poussée clinique, dont au moins la moitié d'entre eux se dirigeront vers un diagnostic SEP. Les autres pouvant avoir une maladie différente. 
Seize témoins appariés selon l’âge et le sexe  ont également pris part à l’étude. "Nous voulions savoir si les dépôts de fer se produisent tôt dans le processus, ou si c'est quelque chose qui s'accumule au fur et à mesure que la maladie progresse», explique Menon, qui est titulaire d'une Chaire de recherche au Canada sur le fonctionnement de l’imagerie par résonance magnétique. 
  "Nous avons également étudié les veines qui drainent le cerveau et cherché une corrélation entre le diamètre de ces veines et l'accumulation de fer. L'une des raisons de le faire, bien sûr, était l'hypothèse proposée par Paolo Zamboni selon laquelle, si vous aviez une veine jugulaire trop étroite, cela donnerait lieu à des suppléments de fer qui causeraient la SP. " Les scientifiques ont découvert que des dépôts de fer dans le groupe SCI, étaient largement supérieurs à ceux des inscrits du groupe témoin. Les IRM ont aussi révélé pour la première fois, des lésions subtiles dans la matière blanche du cerveau, même à ce stade précoce.
      Les chercheurs n’ont également constaté aucune corrélation entre les dépôts de fer et le diamètre des veines. "Ainsi, alors que le fer dans le cerveau est en corrélation avec le handicap des sujets, le fer dans le cerveau n'est pas en corrélation avec le diamètre réel des veines jugulaires. Alors l'hypothèse de Zamboni est incorrecte en ce qui concerne le fait que le dépôt de fer serait lié à une sorte d'obstacle ". Menon a trouvé des veines bloquées aussi bien dans le groupe des témoins, que dans le groupe CEI, et les deux groupes avaient des veines étroites surtout d'un côté par rapport à l'autre. 
      Menon espère que cette recherche par l’imagerie va conduire à un diagnostic plus précoce de la SEP. Il prévoit de suivre les patients tous les quatre mois pendant les deux prochaines années, pour voir rétrospectivement, ce qui caractérise ces patients dont certains seront diagnostiqués SEP par rapport à ceux à ceux qui ne le seront pas.
     "Nous étudierons deux approches différentes pour le diagnostic,  grâce à cette recherche par  l’imagerie. 
Dans les cas de suspicion de SEP, c’est la toute première fois  qu’ils apparaissent dans la clinique, et s’il y a un taux anormalement élevé de fer dans le cortex frontal du cerveau, c'est probablement un signe certain de SEP ou une autre maladie de la matière blanche.
 
     Cette recherche a été financée principalement par les Instituts de recherche de santé du Canada. 
  La SEP est la maladie neurologique la plus répandue chez les jeunes adultes, avec des symptômes qui incluent des pertes d'équilibre, des difficultés d'élocution, une vision double, une fatigue extrême et la paralysie. 


Source: MedicalXpress © médicale Xpress 2011 -2013, réseau Phys.org (29/10/13)
 
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: SEP et dépôts de fer dans le cerveau.

Message  Domyleen le Mer 30 Oct 2013 - 21:42

Donc, en fait, cette étude (grâce à l'IRM), confirme ce que d'autres chercheurs avaient déjà trouvé sur les crânes de cadavres, dont certains présentaient des lésions, sans que les personnes n'aient été dépistées SEP auparavant: quelques uns, par contre,souffraient d'autres maladies neurologiques .... 


    Grâce à l'IRM, la recherche avance ....cheers 

    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep 2018 - 7:34