ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Les veinules rétiniennes liées au QI??

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Les veinules rétiniennes liées au QI??

Message  Domyleen le Lun 4 Nov 2013 - 23:12

Lu sur Thisisms, posté par Cece:


    "Les vaisseaux sanguins de l’œil sont (ou seraient?) liés à la fonction cognitive, dont au QI (quotient intellectuel)".
    http://www.sci-news.com/othersciences/psychology/article01130-eye-blood-iq.html


   Extrait:  
   «On a remarqué que le calibre des veinules dans les yeux est lié, même modestement, aux scores du test mental des individus d’environ 30 ans, et même du QI dés l'enfance," affirme le Dr Idan Shalev et ses collègues. Les résultats suggèrent que les processus liant la santé vasculaire et le fonctionnement cognitif commence beaucoup plus tôt qu'on ne le pensait auparavant, des années avant l'apparition de la démence et d'autres déclins liés à l'âge dans le fonctionnement du cerveau. L'étude actuelle ne traite pas des mécanismes spécifiques qui sous-tendent la relation entre les vaisseaux de la rétine et le fonctionnement cognitif, mais les chercheurs présument que cela peut avoir à faire avec l'apport d'oxygène au cerveau".
    Je me doutais bien d'un truc comme ça! J'suis trop contente, j'n'osais pas imaginer qu'on aborderait ce genre de recherches si tôt, j'pensais même que je ne serai plus de ce monde quand on en parlera ... cheers 
     (J'hésite à poster chez les zèbres, car chaque fois que j'ai tenté de poster des articles scientifiques sur le cerveau et l'intelligence, en parlant notamment des "découvertes" grâce à l'IRM qui permet de mettre en évidence les zones "sur développées" par rapport à d'autres zones "en friche" , eh bien, jamais de réponses -- sauf mp -- ni de commentaires, si ce n'est, il y a 15 jours, un "on fera passer une IRM au lieu d'un test de QI" , dont évidemment, très peu sont persuadés, préférant croire en une intelligence "supérieure" plutôt qu'en une "intelligence différente" (et ce, malgré les affirmations des psys spécialistes de la "douance" telles que Jeanne Siaud-Fachin, ou Cécile Bost et d'autres dont je ne me souviens plus du nom). 
      Bref, l'intelligence ne serait qu'une question d'apport en oxygène dans le cerveau! ?? (S'est-on intéressé aux veinules rétiniennes du cerveau d'Einstein??)
C'est moins "classe" pour nombre de "surdoués" qui croient encore en leur "supériorité", malgré les nombreux troubles psy associés, et leurs difficultés d'adaptation.)


     Alors, maintenant, reste à savoir si ces recherches sur le système veineux et les problèmes cognitifs, rencontreront autant d'adversité que la CCSVI dans la SEP??  
avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Les veinules rétiniennes liées au QI??

Message  Domyleen le Mar 5 Nov 2013 - 2:20

 Bon, je reviens ... (j'ai bu un café chez des amis ... Et impossible de dormir ...)


   Donc: 
   Extrait:
 Dans cette nouvelle étude, les chercheurs dirigés par le Dr en psychologie Idan Shalev de l'Université Duke se demandaient si l'intelligence pouvait servir de marqueur indicatif de la santé du cerveau, et plus précisément l'état de santé du système de vaisseaux sanguins qui fournit de l'oxygène et des nutriments vers le cerveau.
     " ... l'état de santé du système de vaisseaux sanguins qui fournit de l'oxygène et des nutriments vers le cerveau." 
   Des veines poreuses permettant aux nutriments (dont le fer?? Bizarre, il n'est pas cité ..), de franchir la BHE?? , ou bien des veinules bouchées ou sténosées? 
     Cette étude limitée à l’œil, va dans le sens de la théorie de Zamboni  .. 


   

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Les veinules rétiniennes liées au QI??

Message  Tuslanes le Mar 5 Nov 2013 - 10:26

Waouh!!!, Domyleen, tu es géniale.

Je ne sais pour les QI, à part le fait qu'ils prennent une claque avec un apport en oxygène modifié effectivement, mais il est certain que tout cela coïncide avec mes interrogations.

Personne, et surtout pas les ophtalmos, collabore avec ces études qui me semblent être une clé du problème, ne cherchant même pas à approfondir la question, à compren dre le pourquoi du comment de ces liens avec le système vasculaire.

Même si l'existence de ces liens ne font plus aucun doute pour moi, que des spécialistes sachent m'expliquer leur fonctionnement me parait surévaluer leur QI, pour le coup.

Je mets ici mon dernier article traitant du sujet, sachant que mes dernières expériences récentes appuient encore plus cette théorie qu'il va me falloir exposer prochainement.

MON JOURNAL IVCC: ARTICLE-91 PREMIER CHEMIN VERS CHLAMYDIA, LA VUE
 
C'est sans aucun doute le plus ancien et le plus constant de mes symptômes.
 
Au départ, cela s'est manifesté par des migraines ophtalmiques invalidantes au point de m'astreindre à stopper toute activité pour un isolement dans le noir.
 
Pour rappel (Wikipédia):
 
La migraine ophtalmique est une forme clinique de migraine. La migraine est un type de céphalée chronique fréquente, invalidante, caractérisée par des maux de tête et des nausées. Elle est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes (un peu comme la SEP, non?). L'ophtalmique débute par des troubles visuels, avec apparition d'un point brillant (scotome) qui s'agrandit progressivement et gêne la vision. La perception est donc perturbée, on peut parfois ne distinguer que la moitié des objets. Ensuite, arrivent les différents maux de la migraine tels que des nausées et des céphalées. On parle aussi de « migraine avec aura ».
 
L'aura correspondrait à une phase de VASOCONSTRICTION (réduction du calibre des vaisseaux), un peu comme une sténose passagère, préalable à une VASODILATATION (augmentation de ce calibre) migraineuse. Le champ visuel se remplit de phénomènes à type de points scintillants (phosphènes), de mouches semblant traverser le champ visuel (myodésopsies), de lignes brisées lumineuses (scotomes scintillants) pouvant former des compositions complexes.
 
Les causes de la maladie sont INCOMPLÈTEMENT élucidées, mais des anomalies VASCULAIRES semblent être à l'origine des douleurs : vasodilatation qui exercerait une pression sur les nerfs et augmentation de la PERMÉABILITÉ vasculaire. Les symptômes de l'aura migraineuse ont été reliés à une DIMINUTION DU FLUX SANGUIN CÉRÉBRAL dans certains territoires. Par ailleurs, le fait que de nombreux médicaments anti-migraineux interagissent avec le système sérotoninergique oriente vers un rôle majeur de certains neuromédiateurs : sérotonine et noradrénaline.
 
Les études des 40 dernières années ont pu montrer que la vasodilatation des vaisseaux sanguins cérébraux n'était pas la CAUSE, mais la CONSÉQUENCE de la migraine. Son origine serait plutôt à rechercher du côté d'une altération du système nerveux périphérique. La migraine serait le résultat d'une inflammation neurogénique (c'est-à-dire provoquée par une activité du système nerveux) des VAISSEAUX sanguins de la dure-mère, dont l'origine encore INDÉTERMINÉE avec précision pourrait être une atteinte du système nerveux orthosympathique. Or ce système a un effet modérateur sur les fibres C nociceptives des vaisseaux sanguins, tandis que le système parasympathique cholinergique est stimulateur de ces fibres C. Dans ces conditions, toute stimulations des fibres C nociceptives (comme par exemple une activation des fibres cholinergiques) ne sera plus bloquée par un système modérateur déficient et entraînera une inflammation neurogénique à l'origine de la douleur migraineuse.
 
Certaines études ont suggéré la combinaison de deux mécanismes dans la genèse de la crise migraineuse : réduction de 20 % de la CAPACITÉ DES MITOCHONDRIES A PRODUIRE DE L'ATP et incapacité du système nerveux à s'habituer aux stimuli extérieurs répétés. Un traitement à la riboflavine (VIT B2) est efficace, avec une diminution de la fréquence des crises d'au moins 50 %, pour les migraineux dont les mitochondries ont un MÉTABOLISME FAIBLE et qui n'ont pas une séquence de gènes mitochondriaux de type H, soit environ 50 % des migraineux ; ceux qui ont ce type H ont des mitochondries ayant un meilleur métabolisme. Il y a donc un lien entre le génome mitochondrial des migraineux et la réponse au traitement à la vitamine B2 de ces personnes. La vitamine B2 joue un rôle important dans la transformation des aliments simples (glucides, lipides et protéines) en énergie. La présence d'un dysfonctionnement et des perturbations dans le système de transport d'électrons mitochondriale est d'ailleurs corroboré par le fait que les substances qui renforcent le potentiel de phosphorylation mitochondriale, par exemple, de la riboflavine, coenzyme Q, niacine, et de l'acide thioctique, sont bénéfiques pour la prophylaxie de la migraine. Parmi ceux-ci, la riboflavine, la niacine, et coenzyme Q accroîssent la disponibilité du substrat de complexe I de la chaîne respiratoire mitochondriale. Le rôle joué par les mitochondries est corroborée par le signe de bénéfice thérapeutique démontré par la carnitine chez les migraineux. La carence en carnitine palmityle transférase II, une enzyme qui est utilisée pour le transport des acides gras à l'intérieur de la mitochondrie, induit la migraine, améliorée par l'administration de la carnitine. De plus, les taux sanguins d'acide pyruvique et d'acide lactique sont plus élevés chez les migraineux que chez les témoins, fournissant ainsi une preuve directe de la dysfonction mitochondriale chez les migraineux. Par conséquent, il y a suffisamment de preuves pour appuyer la théorie selon laquelle les migraineux ont des niveaux plus élevés d'oxydant (stress oxydatif).
 
Donc une migraine serait un bug des systèmes vasculaire-neurologie intimement liés, cela me rappelle quelque chose, pas vous?.
 
Une migraine ne nécessite aucune investigation complémentaire à condition que la crise réponde aux critères habituels de migraine typique et que l'examen clinique et neurologique soit normal. Sinon le scanner recherche une MALFORMATION artério-veineuse intra-crânienne, un accident ischémique transitoire, un infarctus cérébral. La migraine semble être un facteur de risque cardio-vasculaire avec une augmentation du risque d'infarctus du myocarde, de mort subite ou d'angine de poitrine. Pour certains, la mise sous OXYGENE (entre 2 et 6 litres/minutes) peut diminuer considérablement la douleur. Un problème mêlant glucides et oxygène, cela me rappelle encore quelque chose.
 
Les traitements spécifiques inhibent la vasodilatation supposée être à l'origine de la migraine.
 
J'ai essayé tous les traitements disponibles, seul le Gynergène caféiné avait un effet magique si je le prenais dès les premiers signes, ma pilule miracle du moment, toujours une sur moi. Hors il est composé d'ergotamine qui exerce une action tonique sur la musculature lisse VASCULAIRE et de caféine augmentant l'absorption intestinale de l'ergotamine. Une action VASCULAIRE avant tout.
 
Ma dernière migraine ophtalmique remonte à 2003, elles avaient pratiquement disparu mais une séance chez le dentiste, une molaire, voisine d'une défunte dent de sagesse, me faisant souffrir depuis des années, enfin arrachée, une alvéolite due à une mâchoire de nouveau cassée dans la bataille, un WE chargé et vlan, une bonne grosse migraine atroce. Depuis plus rien.
 
Mais cela ne signifie pas que ma vue me laissait tranquille pour autant. La diplopie prenait le relais, moins douloureuse mais plus constante et aussi invalidante. Je ne pouvais plus prévoir une conduite automobile si cela sortait du parcours quotidien, incapable de lire les panneaux et de m'orienter parfois, elle venait sans crier garde et repartait quand bon lui semblait.
 
La diplopie est la perception simultanée de deux images d'un simple objet qui peuvent se déplacer horizontalement, verticalement ou en diagonale. Elle peut être « monoculaire », c'est-à-dire être observée lorsque l’œil malade est ouvert. Elle peut être binoculaire, et peut alors être révélatrice d'une atteinte neurologique, qui doit être prise en charge rapidement. Enfin dans la théorie, car dans la pratique cela n'avait pas l'air d'alarmer grand monde. La diplopie est souvent l'un des premiers signes de maladie systémique, en particulier dans les fonctions neurologiques et musculaires, et cela peut fortement influencer l'équilibre, les mouvements et les capacités de lire chez un individu. Le mode de survenue de la diplopie (brutal ou progressif) son évolutivité (variabilité au cours de la journée) peut orienter vers certaines causes : diabète sucré, hypertension artérielle, sclérose en plaques (Il a fallu que passent de longues années pour l'évoquer dans mon cas malgré un handicap très invalidant soumis régulièrement à toutes les spécialités du monde médicale, vétérinaires exceptés, j'aurais peut-être du tenter, qui sait?), anévrisme, des antécédents de traumatisme crânien. Elle peut être due à la prise de BENZODIAZÉPINES, encore un effet secondaire de médicament.
 
Personne n'a évoqué cette probable cause médicamenteuse, même si j'insistais pour souligner que le Myolastan (benzodiazépine) combiné au Diantalvic était un cocktail que je ne supportais pas. Mon médecin m'avait même mise alors sous Mégavix , un spécialiste m'a vanté l'effet différent du Panos, deux génériques aux effets certifiés identiques au Myolastan aujourd'hui (économie oblige), inconnus à l'époque. Ils pensaient surement que mes réticences envers la molécule n'étaient que psychosomatiques, mais de qui se moque-t-on?. Cela a surtout déclenché une rupture de confiance à l'origine d'un changement de médecin. Et on ne savait pas encore que ces  médicaments seraient à leur tour retirés du marché des années plus tard avec une balance bénéfices/risques négative. Donc les médecins, d'une hypocrite "empathie affable", ont incriminé encore une fois la fatigue de ma vie trépidante sans s'alarmer plus que cela mais, le repos n'y faisant rien, j'ai eu le droit à de nombreuses séances d'orthoptie sans résultats probants dans le temps. Vous connaissez sans doute ces exercices ou il faut, par exemple, mettre un animal dans sa cage rien qu'en forçant sur sa vision. Ensuite on m'a parlé myasthénie, une jonction nerf-muscle déficiente ou bien encore une lacune du système endocrinien que j'ai largement abordée dans mes articles 54 à 64.
 
 http://www.ivcc.fr/le_journal_de_sylvie_lune_des_pionnieres_de_liv.html
 
Bref c'est seulement une vingtaine d'années après mes premiers symptômes, lors de ma première angioplastie que j'ai vécu une nette amélioration, c'était tout simplement incroyable. Après la seconde angioplastie avec stents, j'oubliais mes lunettes près de mon lit le matin. Et puis, petit à petit, impossible de voir de près. Comme c'était en juin et que mon ophtalmo n'était pas disponible avant la rentrée, comme toujours, j'ai fini par aller voir l'opticien. Myope au départ, celui-ci m'a de suite parlé presbytie, normal à mon âge. Mais je n'ai jamais supporté les lunettes alors proposées pour cela, pourtant de correction minime, et on a fini par convenir de diminuer ma correction de lentilles de contact, pour "voir". Il n'avait pas celle de suite en dessous et j'ai tenté une correction encore moins forte de ma myopie. Et bien, miracle, je voyais bien de loin mais aussi de près !!!.
 
Je n'ai rien dit à la rentrée à mon ophtalmo qui m'a affirmé que ma vue n'avait pas bougé, que tout était nickel. C'est là que je lui ai signalé que si ma vue n'avait pas changé, ma correction, si, scotchée la madame. Mais quand j'ai voulu lui parler IVCC, je l'ai vu sceptique et évoquer une presbytie débutante qu'elle n'aurait pas décelée, comme par hasard. Je sais qu'elle entretient une relation avec les neuro-ophtalmos de la Fondation Rotschild qui nient mes problèmes de vision et aussi dernièrement l'IVCC, d'où sa réticence et ce volte-face. Pourtant cela s'est révélé de suite après l'Angioplastie et il semblerait que je ne sois pas seule dans ce cas, comme en témoignent les quelques post relevés, dont les auteurs se reconnaitront surement:
 
-woa!!!!!!!!!!! je lis sur mon ordi sans lunettes et sans maux de tête!!!!
 
-c'est super, il m'arrive la même chose - j'ai une forte myopie, je me lève le matin, bien souvent, sauf pour sortir, j'oublie mes lunettes pour lire, tapoter sur l'ordi, vous lire, c'est bien appréciable, et bien sûr sans mal de tête - je suis contente pour toi, tu dois apprécier.
 
Etc...
 
Mais ces mêmes neuro-ophtalmos m'ayant prescrit un examen de l’œil après instillations d'un collyre "Skiacol", anticholinergique, alors qu'ils me savaient sous traitement pour myasthénie, cholinergique, je me suis permis de douter de leurs compétences en matière d'IVCC. En effet, pas besoin d'être médecin pour se poser la question d'une contre-indication. Et bien cela n'a pas interpelé grand monde du médical, c'est le laboratoire qui m'a dit "attention, risque de convulsions" alors que j'envisageais d'arrêter le traitement le temps de l'examen. Mon ophtalmo s'est refusé la veille à me faire l’examen, des scrupules tardifs semble-t-il, mais ma confiance en son jugement en chute libre malgré tout. Si convulsions il y avait eu, on aurait sans doute incriminé une épilepsie redondante, inquiétant, non?.
 
Donc j'ai vu, au sens propre comme au figuré, le lien vasculaire-vision. Reste la question du pourquoi et surtout du comment. C'est là que Chlamydia P peut intervenir, en effet elle s'attaquerait aux vaisseaux et, de plus, nous avons vu au début de cet article que "dans la genèse de la crise migraineuse : réduction de 20 % de la CAPACITÉ DES MITOCHONDRIES A PRODUIRE DE L'ATP". Et qui utilise les mitochondries de nos cellules à son propre compte?......Chlamydia P. Voir mon ARTICLE ANGIO 83: CHLAMYDIA ET MITOCHONDRIE. Mais pas que, je vous l'accorde, elle partage cette diabolique prise en otage de nos cellules avec d'autres bactéries gram négatif, la Borrélia de Lyme et autres rickettsioses par exemple, pour ne citer qu'elles.
 

Alors si vous aussi votre histoire est riche de phénomènes de vision, n'hésitez pas à partager, chaque témoignage est une pièce de ce puzzle que nous devons réaliser pour y "voir clair" dans cette maladie qui nous embrume le cerveau, afin d'en délimiter les contours encore bien flous, avec ou sans lunettes. Merci.





avatar
Domyleen

Messages : 7843
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Les veinules rétiniennes liées au QI??

Message  Domyleen le Mar 5 Nov 2013 - 12:55

   Loool! Je suis "géniale", je suis un génie, re-loool! Laughing 


   Non, mais sérieusement, Sylvie, à force de chercher des infos sur  le lien (je ne dis pas "cause", car il y a trop de facteurs à prendre en considération), sur nos problèmes et le système veineux, on finit par trouver que nous ne sommes pas seul(e)s à nous poser des questions, sur notre maladie: et pour ça, Cece sur Thisisms est vraiment géniale, elle. De plus, tout comme toi, elle peut parler de son expérience, puisqu'elle a subi une angioplastie, qui a vraiment changer le cours de sa SEP, et remis en cause tout ce qu'on (les patients, mais pas seulement) croyait savoir sur cette maladie ... 
     Ce sont vos témoignages qui feront avancer les choses, et vos doutes (sur tout ce qu'on nous a raconté jusqu'ici) et vos questionnements ... 
      
     Je suis tellement contente de constater qu'on s’intéresse, enfin au rôle du système vasculaire dans les maladies du système nerveux (merci Zamboni, et tous ceux qui ne se sont pas contentés des études sur le système immunitaire, et qui ont décidé de tout remettre en cause: car, oui, ce n'était qu'une hypothèse! Il pouvait donc y en avoir d'autres, tout aussi discutables, mais probablement plus valables, pouvant déboucher, enfin sur l'éradication de ces maladies neuro-dégénératives.)


      L’œil, cela m'a un peu surprise que cela ait pu servir de base à ces recherches, mais j'avoue ne pas m'y être vraiment intéressée ... Pourtant, c'est souvent là, que démarrent les premiers symptômes de la SEP (et je n'y ai pas fait exception).
   Pourtant, ce n'est pas la première étude sur la SEP et l’œil:

«L'œil est une fenêtre ouverte sur le cerveau et évaluer la santé de l'œil pourrait nous permettre de déterminer l’état de santé du reste du cerveau », affirme le Dr Peter A. Calabresi, professeur de neurologie à l'Université Johns Hopkins School of Médecine et auteur principal des études publiées. «Les balayages oculaires ne sont pas si chers que ça, sont largement utilisés en ophtalmologie et effectués en toute sécurité et, avec ces nouvelles preuves de leur valeur prédictive dans la SEP, nous pensons à les utiliser en pratique clinique ».
 http://www.forseps.org/t1916-l-oeil-une-fenetre-ouverte-sur-le-cerveau


    Problème: je n'ai pas de connaissance scientifique, et je rate certainement un tas d'infos intéressantes ...
    Bon, heureusement que tu es là, Sylvie, pour nous aider à y "voir" (sans jeu de mots, lol!) plus clair.
   Ton témoignage (et tes questionnements) est vraiment très instructif: merci, merci, merci!!   

jihana

Messages : 513
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 69
Localisation : sud ouest

BONJOUR A TOUS

Message  jihana le Mer 6 Nov 2013 - 9:13

je ne poste pas souvent, mais je vous lis !

 depuis mon angioplastie à Bordeaux en 2012, je ne mets plus du

 tout mes lunettes, sauf pour sortir (myopie) - mais lire, ordi, et bien d'autres choses, j'oublie les lunettes , jamais mal à la tête, et même si ma myopie est encore présente, je vois bcp de choses à l'extérieur dès le matin alors que j'étais avant l'angio dans le flou, et j'avais besoin de mettre les lunettes très vite, même dans la maison !

je fais aussi un 3ème essai fampyra depuis le 1er novembre, et pour le moment pas d'effets secondaires............ et plus de forces dans les jambes, j'oublie souvent ma canne!!!!!!!!!!!!!!!

voilà une info que je voulais partager -
bonne journée à tous
avatar
L'autre Fred

Messages : 178
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Les veinules rétiniennes liées au QI??

Message  L'autre Fred le Mer 6 Nov 2013 - 11:17

Il y a une quinzaine d'année, j'avais consulté 2 ORL parce que j'étais gêné quand je déglutissais et un des médecins m'avait dit : "Mais vous n'allez pas faire un cancer à 30 ans !"............
Depuis j'ai toujours une boule au niveau du creux sous la pomme d'Adam (Je n'ai pas le nom) mais depuis je me dis que ça pourrait être lié à une insuffisance veineuse .

Qu'en pensez-vous ?

Tuslanes

Messages : 272
Date d'inscription : 19/06/2011

Re: Les veinules rétiniennes liées au QI??

Message  Tuslanes le Jeu 7 Nov 2013 - 10:30

Merci à tous pour vos témoignages.

Il est de plus en plus évident que nos problèmes neurologiques ont un lien étroit avec notre système vasculaire. Reste à découvrir pourquoi les myopies sont améliorées avec les angioplasties, pressions, teneur en oxygène etc...., j'essaie d'interroger les spécialistes en ophtalmologie, mais rien à faire, c'est normal avec l'age, on devient presbyte et beaucoup de myopies s'améliorent. J'essaie alors autrement, quelle est l'explication de la presbytie par ex?, mais comme les neurologues, ils se cachent derrière une compétence illusoire: je ne suis pas assez formée pour comprendre ce qu'ils, à mon avis, ignorent.

Et encore un médoc (Gynergène caféiné et sa famille) qu'on me prescrivait pour mes maux de tête récurrents depuis plus de vingt ans avec la bénédiction de notre neurologie hyper compétente.

L'ergotamine exerce une action tonique sur la musculature lisse vasculaire et présente une affinité particulière pour les récepteurs monoaminergiques (NA et HT) artériels, notamment au niveau du réseau carotidien externe. La caféine augmente l'absorption intestinale de l'ergotamine

Effectivement efficace puisque vasoconstricteur mais contrariant ce que l'organisme essaie désespérément pour lutter contre l'IVCC, vasodilater pour oxygéner nos cerveaux en souffrance.

Suspension d'AMM pour dihydroergotamine, dihydroergocristine, dihydroergocryptine-caféine et nicergoline 06/11/2013

Comme annoncé fin septembre, l'ANSM suspend les AMM de Séglor, Ikaran, Tamik, Iskédyl, Vasobral, Sermion et leurs génériques.

Tous les lots de ces spécialités doivent par conséquent être immédiatement retirés de la vente.

Pour en savoir plus voir mon article 91 plus haut ou sur:

http://www.ivcc.fr/le_journal_de_sylvie_lune_des_pionnieres_de_liv.html

Contenu sponsorisé

Re: Les veinules rétiniennes liées au QI??

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 16 Jan 2018 - 20:57