ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


tériflunomide phase3

Partagez

Invité
Invité

tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 7:33

Sanofi-aventis a dévoilé lors du congrès annuel de l'ACTRIMS (Comité américain pour le traitement et la recherche sur la sclérose en plaques) de nouveaux résultats à un an d'une étude de phase II avec tériflunomide, un nouveau traitement de fond oral, en cours de développement dans la sclérose en plaques (SEP) récurrente. "Les résultats montrent une amélioration thérapeutique, avec un profil de tolérance en ligne avec celui rapporté dans une étude précédente de phase II en monothérapie, chez les patients traités par interféron bêta (IFN-Bêta), traitement standard de la SEP récurrente, et recevant du tériflunomide 7 mg ou 14 mg, comparé à ceux traités par l'IFN-Bêta et ayant reçu un placebo oral", explique le laboratoire, qui ajoute "bien que cette étude de phase II n'avait pas la puissance statistique nécessaire pour tester des différences d'efficacité, les résultats ont montré une réduction significative d u nombre de lésions cérébrales, évaluées par l'imagerie par résonance magnétique, chez les patients traités par une dose stable d'IFN-Bêta et recevant du tériflunomide 7mg ou 14mg comparé à ceux ayant reçu une dose stable d'IFN-Bêta et un placebo oral. Aucun effet secondaire inattendu n'a été observé avec tériflunomide, tandis que les arrêts prématurés pour cause d'effets indésirables liés au traitement sont faibles et comparables dans les trois groupes.


(C) Finance Plus




Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 7:36

07/06/10 06:21 Sanofi-aventis : vers la phase III pour tériflunomide
Challenges
Sanofi-aventis a dévoilé lors du congrès annuel de l'ACTRIMS (Comité américain pour le traitement et la recherche sur la sclérose en plaques) de nouveaux ...
Afficher tous les articles sur ce sujet

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 8:06

Résultats prometteurs avec tériflunomide chez les patients atteints de
Sclérose en Plaques traités par interféron bêta

- Résultats à un an d'une étude de phase II présentés au congrès annuel de
l'ACTRIMS 2010 -

Paris, France - Le 5 Juin 2010 - Sanofi-aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY)
annonce aujourd'hui de nouveaux résultats à un an d'une étude de phase II
avec tériflunomide, un nouveau traitement de fond oral, en cours de
développement dans la sclérose en plaques (SEP) récurrente. Les résultats
montrent une amélioration thérapeutique, avec un profil de tolérance en ligne
avec celui rapporté dans une étude précédente de phase II en monothérapie,
chez les patients traités par interféron bêta (IFN-?) - traitement standard
de la SEP récurrente - et recevant du tériflunomide 7 mg ou 14 mg, comparé à
ceux traités par l'IFN-? et ayant reçu un placebo oral.

Ces résultats ont été l'objet de la présentation orale principale du
congrès annuel de l'ACTRIMS (American Committee for Treatment and Research in
Multiple Sclerosis), à San Antonio, aux Etats-Unis. Cette étude fait partie
d'un vaste programme de développement clinique du tériflunomide en
monothérapie ou en complément d'autres traitements de fond de la SEP.

Bien que cette étude de phase II (n=1 16) n'avait pas la puissance statistique
nécessaire pour tester des différences d'efficacité, les résultats ont
montré une réduction significative du nombre de lésions cérébrales (en
risque relatif), évaluées par l'imagerie par résonance magnétique (séquence
pondérée en T1 Gd), chez les patients traités par une dose stable
d'IFN-? et recevant du tériflunomide 7mg ou 14mg (respectivement 86% ;
p=0,0005 et 82,8% ; p<0,0001) comparé à ceux ayant reçu une dose
stable d'IFN-? et un placebo oral. A un an, aucun effet secondaire
inattendu n'a été observé avec tériflunomide comparé à ceux rapportés lors
des six premiers mois de l'étude. Enfin, le nombre d'arrêts prématurés pour
cause d'effets indésirables liés au traitement est faible et comparable dans
les trois groupes (placebo : 2 ; 7 mg : 3 ; 14 mg : 3).

" Les résultats à un an de cette étude exploratoire sont encourageants car
ils montrent une amélioration significative de l'activité de la maladie
mesurée par IRM, et un profil de tolérance acceptable, lorsque tériflunomide
est ajouté à un traitement stable par interféron bêta ", a déclaré Mark S.
Freedman, HBSc, MSc, MD - Professeur de Neurologie du Département de Médecine
de l'Université d'Ottawa (Ontario, Canada). " Rajouter un traitement aux
patients déjà traités par interféron, mais chez lesquels persiste une
certaine activité de la maladie comme le révèle l'IRM ou le taux de
récidives, pourrait permettre de répondre à un besoin médical encore non
satisfait. Nous espérons retrouver ces résultats dans le cadre d'un programme
de développement clinique de phase III ".

Une tendance à une réduction dose dépendante du volume des lésions
cérébrales (diminution du risque relatif) a aussi été observée chez les
patients traités par l'IFN-? et recevant du tériflunomide 7mg ou 14mg
(respectivement 72,1 % ; p = 0,11 et 70,6 % ; p = 0,01), comparé à ceux
traités avec l'IFN-? seul. Il a également été observé une tendance à une
réduction dose-dépendante du taux de récidive annuelle de la maladie chez les
patients recevant du tériflunomide 7mg ou 14mg (respectivement 32,6 % ; p =
0,43 et 57,9 % ; p = 0,11) comparé à ceux traité avec l'IFN-? seul.

Les effets indésirables les plus fréquents liés au traitement sont les
infections des voies respiratoires supérieures dans leur ensemble (placebo :
17,1 %, 7 mg : 16,2 %, 14 mg : 23,7 %), essentiellement des rhinopharyngites et
des sinusites, les céphalées de tous types (placebo : 7,3 %, 7 mg : 5,4 %, 14
mg : 18,4 %) et divers troubles digestifs (placebo : 24,4 %, 7 mg : 18,9 %, 14
mg : 31,6 %). Le nombre de cas ou l'on a observé une diminution de la
numération leucocytaire a été comparable dans les groupes tériflunomide et
placebo (placebo : 3, 7 mg : 3, 14 mg : 4), et aucun patient n'a interrompu son
traitement pour cause de neutropénie ou d'infection.

Les effets indésirables hépatiques liés au traitement étaient
essentiellement une augmentation asymptomatique du taux d'enzymes hépatiques
n'allant pas au-delà de trois fois la limite supérieure du taux normal
(principalement une augmentation des alanines aminotransférases (ALAT). Aucun
cas d'augmentation simultanée des ALAT et de la bilirubine totale n'a été
rapporté.

A propos du tériflunomide
Tériflunomide est un inhibiteur sélectif de la synthèse de novo des
pyrimidines qui module la prolifération des lymphocytes T et B sans
cytotoxicité. Un vaste programme de développement clinique du tériflunomide a
été lancé, à la fois en monothérapie (études de phase III en cours) et en
complément d'autres traitements de fond de la SEP (études de phase II
terminées). L'étude multicentrique du tériflunomide en complément de
l'IFN-? était randomisée et réalisée en double aveugle contre placebo chez
des patients atteints de SEP récurrente. L'étude avait pour objectif principal
d'évaluer la tolérance et la sécurité du tériflunomide 7mg ou 14mg,
administré en complément d'un traitement par IFN-?. Les résultats à un an
de cette étude, présentés cette année lors du congrès de l'ACTRIMS,
complètent les résultats à six mois présentés l'année dernière au
congrès de l' ECTRIMS (European Committee for Treatment and Research in
Multiple Sclerosis). Les résultats d'une deuxième étude de phase II évaluant
le tériflunomide chez des patients déjà traités par l'acétate de
glatiramère (GA), comparé à ceux déjà traités par le GA et recevant un
placebo oral, ont également été présentés cette année lors du congrès de
l'ANN (American Academy of Neurology).

A propos de la sclérose en plaques
La sclérose en plaques (SEP) est l'affection la plus handicapante chez les
jeunes après les accidents de la route. Dans le monde, plus de deux millions de
personnes souffrent de SEP. Cette maladie est due à une lésion de la myéline
(gaine protectrice qui entoure les fibres nerveuses), qui se traduit par une
dégradation des messages entre le cerveau et d'autres régions du corps. La
sclérose en plaques se manifeste de façon très variable avec des symptômes
qui dépendent des zones du système nerveux central qui sont touchées. Il
n'existe pas de tableau clinique bien défini de la SEP et chaque malade peut
présenter un ensemble fluctuant de symptômes, de gravité et de durée
variables, y compris chez une même personne. La prise en charge de la SEP est
complexe. Pour pouvoir retarder l'évolution de la maladie ou du moins la
ralentir, il est indispensable d'intervenir à un stade précoce du processus
pathologique. La prise en charge de la maladie est pluridisciplinaire et fait
appel à divers professionnels de santé mais aussi à un accompagnement social.
A ce jour, il n'existe pas de traitement curatif connu de la sclérose en
plaques. Même si plusieurs traitements sont utilisés dans la prise en charge
de la MS, l'arrivée de nouveaux traitements oraux efficaces est attendue avec
impatience.

A propos de sanofi-aventis
Sanofi-aventis est un leader mondial de l'industrie pharmaceutique qui
recherche, développe et diffuse des solutions thérapeutiques pour améliorer
la vie de chacun. Le Groupe est coté en bourse à Paris (EURONEXT : SAN) et à
New York (NYSE : SNY). Pour de plus amples informations, se rendre sur le site
Internet à l'adresse suivante : www.sanofi-aventis.com.

Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives (au sens du U.S. Private
Securities Litigation Reform Act of 1995). Ces déclarations ne constituent pas
des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des
estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des
déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des
attentes concernant des résultats financiers, des événements, des
opérations, des services futurs, le développement de produits et leur
potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent
souvent être identifiées par les mots " s'attendre à ", " anticiper ", "
croire ", " avoir l'intention de ", " estimer " ou " planifier ", ainsi que par
d'autres termes similaires. Bien que la direction de sanofi-aventis estime que
ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont
alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de
nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement
en dehors du contrôle de sanofi-aventis, qui peuvent impliquer que les
résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de
ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et
déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment
les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures
données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le
marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou
l'EMA, d'approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d'un
médicament, d'un procédé ou d'un produit biologique pour l'un de ces produits
candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l'étiquetage et d'autres
facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de
ces produits candidats, l'absence de garantie que les produits candidats s'ils
sont approuvés seront un succès commercial, l'approbation future et le succès
commercial d'alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des
opportunités de croissance externe ainsi que ceux qui sont développés ou
identifiés dans les documents publics déposés par sanofiaventis auprès de
l'AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques " Facteurs de
risque " et " Déclarations prospectives " du document de référence 2009 de
sanofi-aventis ainsi que dans les rubriques " Risk Factors " et " Cautionary
Statement Concerning Forward-Looking Statements " du rapport annuel 2009 sur
Form 20-F de sanofiaventis, qui a été déposé auprès de la SEC.
Sanofi-aventis ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et
déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable
notamment les articles 223-1 et suivants du règlementgénéral de l'autorité
des marchés financiers.

Contact media :
Philippe BARQUET
Tél. : +33 (0)6.70.48.61 .28
E-mail : philippe.barquet@sanofi-aventis.com

Sanofi-aventis www.sanofi-aventis.com
Relations Presse : Tél. : 01 53 77 44 50 - e-mail : MR@sanofi-aventis.com
Relations Investisseurs : Tél. : 0 1 53 77 45 45 -
e-mail : IR@sanofi-aventis.com

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 8:09

Résultats prometteurs avec tériflunomide chez les patients ...
Zonebourse.com
La prise en charge de la maladie est pluridisciplinaire et fait appel à divers professionnels de santé mais aussi à un accompagnement social. plaques. ...
Afficher tous les articles sur ce sujet

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 8:48

Et mm des angiologues ?

alain06, je propose q lorsque tu colles de longs textes, tu les mettes uniquement en size 18, je t'assure q c'est plus facile à "analyser", STP
avatar
Jean-Mi

Messages : 28
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 36
Localisation : La Brillanne

Re: tériflunomide phase3

Message  Jean-Mi le Lun 7 Juin 2010 - 8:57

Moi qui suit stable avec Avonex depuis plus de 3 ans maintenant, si je prends ce médoc' mon état s'améliorerait? C'est un traitement qui répare pas un traitment qui stoppe l'évolution?



Plus tu pédales moins fort, moins tu avances plus vite [proverbe sportif]

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 9:18

size 18,du CHER,connais pas;............ bounce

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 9:26

CHER alain06, size 18 c'est pareil q Grand (et non size 24 qui dérive de Très grand) J't'assure q c'est plus facile à digérer en Grand les lgs textes. Ou alors tu réduis la longueur avt de coller.

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 9:42

chére m/pasc/grosso modo,ça peut se faire,quand c'est gentiment demandé,il est exact que ç a faisait" lourd",je préfère le 18,car couper dans les textes Question

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 9:48

Moi tjs gentille, j'ai mm mis STP CHER etc... La modo déficiente (et non grosso)

Invité
Invité

Re: tériflunomide phase3

Message  Invité le Lun 7 Juin 2010 - 9:55

oui,toi toujours gentille bounce alors modo/déf..........EN 18,ça me "coûte" car j'aimais bien le 24 .
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: tériflunomide phase3

Message  Domyleen le Mar 31 Aoû 2010 - 15:24





Teriflunomide

|

Le Teriflunomide par voie orale réduit de façon significative les taux de rechute MS
Sanofi-aventis annonce aujourd'hui que la prise expérimentale du médicament Tériflunomide une fois par jour , par voie orale réduit de façon significative le taux de rechute annualisé (ARR) à 2 ans versus placebo chez des patients atteints de sclérose en plaques récurrente (RMS), réalisant ainsi le critère principal de l'essai de phase III TEMSO.
(…)
L’étude TEMSO est la première d'un programme de phase III de développement clinique d'envergure (ayant pour but) de produire des résultats sur tériflunomide en monothérapie. Les résultats des études TEMSO sera présenté lors de la présentation plate-forme prévue pour Octobre 15, 2010, à partir de 09h15 CET à la 26e réunion annuelle du Comité européen pour le traitement et la recherche en sclérose en plaques (ECTRIMS) à Göteborg, en Suède. Les résultats de l'étude TEMSO sont sous embargo jusqu'à cette présentation orale.

A propos de Teriflunomide

Teriflunomide est un nouveau modificateur de la maladie par voie orale pour RMS qui bloque la synthèse (…) des pyrimidines réduisant ainsi la prolifération des lymphocytes T et des cellules B sans cytotoxicité. Un vaste programme de développement clinique pour le tériflunomide a été lancé en monothérapie.

Les résultats du premier essai de Phase II de l'innocuité et l'efficacité de la monothérapie tériflunomide en MS ont été publiés dans la revue Neurology en 2006. En plus de l'essai TEMSO, deux autres essais de phase III, sont en cours dans RMS.

Une étude de phase III, est également en cours au début de sclérose en plaques ou syndrome clinique isolé (CIS). Teriflunomide a également été évalué comme traitement d'appoint à l'interféron bêta 1 ou l’acétate de glatiramère dans deux études de phase II.

Les résultats de ces études seront présentées plus tôt cette année, respectivement lors de la commission américaine pour le traitement et la recherche en sclérose en plaques réunion (ACTRIMS) Congrès, et lors de la rencontre de l’l'American Academy of Neurology (AAN) rencontre . Les études de phase II avec le tériflunomide (7mg et 14mg) en complément avec l'interféron bêta 1-a démontré une amélioration des résultats, avec un profil d'innocuité chez les patients traités compatibles avec le traitement d'appoint par rapport aux patients traités par IFN-beta et recevant le placebo. Dans d’autres études de phase II , tériflunomide en complément de l'acétate de glatiramère (AG) a été bien toléré par rapport aux patients recevant le placebo et GA. Bien qu'il y ait une tendance pour la réduction du nombre et du volume des lésions à l’ IRM par rapport au placebo avec AG, l'effet relatif n'était pas aussi robuste que celui observé pour tériflunomide avec l'IFN-beta.

A propos de l’ étude TEMSO

TEMSO est une étude randomisée de 2 ans, en double aveugle, contrôlée contre placebo incluant 1088 patients dans le monde entier RRMS, âgés de 18-55 ans, avec une échelle Expanded Disability Status (EDSS) <= 5,5 et au moins une rechute au cours de l'année précédente ou à au moins 2 poussées au cours des 2 années précédentes. Les patients ont été randomisés à un placebo ou tériflunomide, 7mg ou 14mg, une fois par jour. Le critère principal était le taux de rechute annualisé définie comme le nombre de rechutes confirmée par les patients-année. Le critère d'évaluation secondaire clé a été le temps de progression du handicap mesuré par l'échelle EDSS. La sécurité et la tolérabilité des évaluations étaient fondées sur le traitement des effets indésirables, les examens physiques, les signes vitaux et des analyses de laboratoire.

Source: Sanofi-aventis (30/08/10)
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: tériflunomide phase3

Message  Domyleen le Ven 28 Oct 2011 - 5:43




Sur MSRC:


L'étude sur l'efficacité du médicament oral tériflunomide a démontré qu'il est sûr dans la durée.


Le médicament expérimental tériflunomide, traitement oral, semble avoir maintenu son efficacité au cours des neuf ans de suivi chez les patients SEP RR,ayant participé aux essais cliniques, et aucun problème de sécurité n'a été remarqué à la fin, d'après les chercheurs. Les résultats proviennent des extensions des la phases II et III de tériflunomide, qui est actuellement "en révision" par la FDA comme traitement pour la forme rémittente-récurrente de la SEP. Les résultats ont été présentés lors de la réunion conjointe des comités européens et américains pour le traitement et la recherche en sclérose en plaques (ECTRIMS).

Le taux de rechutes, annualisé durant la phase de prolongation de huit ans de l'étude de phase II, a varié de 0,20 à 0,32, avec des taux légèrement inférieurs observés avec une dose de tériflunomide de 14-mg/jour, par rapport à 7 mg / jour, selon Paul O'Connor, MD, de l'Université de Toronto, qui était un des directeurs de recherche de cette étude et d'autres impliquant tériflunomide.
(...)
En outre, les scores EDSS se sont stabilisés chez les patients prenant 14 mg / jour pendant la prolongation et ont augmenté seulement modérément chez ceux qui prenaient 7 mg / jour.

Mais avec les deux doses, d'autres signes d'activité de la maladie, tels que le nombre total des lésions visibles à l'IRM et l'atrophie du cerveau, ont continué à augmenter pendant la prolongation.

Les résultats étaient similaires dans une extension de l'essai de phase III TEMSO, pour lequel cinq années de données d'efficacité sont maintenant disponibles, selon O'Connor.

Le taux de rechutes annualisé se situait, à nouveau, dans la fourchette de 0,18 à 0,25, à avec des taux légèrement inférieurs pour la dose de 14 mg. Et, comme dans l'extension de la phase II, le médicament n'a pas complètement stoppé la progression de l'atrophie du cerveau ou du volume total des lésions.

(...)

Mais il (O'Connor)a dit à MedPage, que presque tous les participants qui ont quitté l'étude en cours, avaient été questionnés sur leurs raisons. Dans le prolongement de la phase II, seuls huit sur 70 patients qui ont quitté l'étude ont identifié un manque d'efficacité, ce qui ne les a pas motivés. De même, 27 autres abandons sur les 180 participants à l'extension TEMSO ont également cité le manque d'efficacité.

Les effets indésirables étaient une raison beaucoup plus fréquente d'abandons. (...)

Des infections graves et les tumeurs malignes ont été rares et aucun signe ne peut prouver qu'elles étaient liées au traitement.

Des déficits hématopoïétiques, y compris la neutropénie et la leucopénie ont été observés chez 20% des groupes de 7 mg et 32% des groupes de 14 mg dans le prolongement de la phase II, et chez 6% à 7% des deux groupes de dosage dans l'extension TEMSO.

Seuls quatre patients au cours de ces deux études ont abandonné le traitement en raison de ces problèmes, d'après les experts.

Le seul effet indésirable qui est apparu clairement lié au traitement était une perte progressive et subtile des cheveux, selon O'Connor. (10% pour le groupe faible dose et 20% pour les doses élevées).

(...)
Sinon, O'Connor a dit, qu'il n'y avait pas de nouveaux problèmes de sécurité pendant la prolongation.

Dans une présentation séparée, Bernd Kieseier, MD, de l'Université de Düsseldorf, en Allemagne, a indiqué que les fausses couches constatées dans la phase TEMSO peut ne pas avoir été un hasard statistique.

Pendant la phase contrôlée par placebo de TEMSO, quatre des 11 femmes qui sont tombées enceintes au cours de l'étude avaient fait des fausses couches.
(...)
Sur l'ensemble de l'étude:
Huit (sur 33 grossesses) se sont terminées par un avortement spontané, ont constaté les chercheurs.

Parce que la sécurité du médicament dans l'exposition du fœtus n'est pas connue, les femmes qui étaient enceintes ou qui envisageaient de le devenir ont été exclues. Néanmoins, comme c'est souvent le cas, certaines participantes ont eu des défaillances de contraception et d'autres étaient enceintes sans l'avoir précisé lors de l'inscription.

On ne signale pas d'anomalies structurelles ou fonctionnelles chez les bébés, at-il dit.

Dans huit de ces cas, les femmes ont subi un traitement par cholestyramine afin d'éliminer le tériflunomide immédiatement, dés l'annonce de la grossesse.

Tériflunomide est le métabolite actif du léflunomide, un médicament couramment utilisé pour traiter l'arthrite rhumatoïde. Léflunomide porte une mise en garde encadrée qui indique qu'il est contre-indiqué pendant la grossesse.

Toutes les études ont été soutenues par Sanofi.

O'Connor fait état de relations avec Actelion, Bayer, Biogen Idec, BioMS, Cognosci, Daiichi Sankyo, EMD Serono, Genentech, Genmab, Novartis, Roche, Sanofi, Teva, et Warburg Pincus.

Kieseier a rapporté des relations avec Bayer Schering, Biogen Idec, Merck Serono, Novartis, Roche, Sanofi, Talecris, et Teva.

Principale source: ECTRIMS / ACTRIMS réunion triennale


Source: © 2011 MedPage Aujourd'hui santé au quotidien, Inc (27/10/11)
avatar
Domyleen

Messages : 7914
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: tériflunomide phase3

Message  Domyleen le Mar 20 Déc 2011 - 18:51



Aujourd'hui sur TF1 News:



20/12/11 08:48 SANOFI : premiers résultats de tests mitigés pour le tériflunomide


(AOF) - Sanofi et sa filiale Genzyme ont annoncé ce mardi les premiers résultats de l'étude TENERE évaluant le tériflunomide par voie orale dans la sclérose en plaques de type récurrente. La supériorité de traitement experimental comparé au Rebit de l'allemand Merck, n'a pas été mis en évidence de façon statistiquement significative, a indiqué le groupe pharmaceutique français. Le pourcentage de patients ayant présenté des événements indésirables liés au traitement, quels qu'ils soient, a été comparable dans tous les groupes de l'étude.
Les deux doses de tériflunomide, 7 mg et 14 mg, ont été généralement bien tolérées.

Genzyme prévoit de présenter les résultats détaillés de l'étude TENERE dans le cadre d'un prochain congrès scientifique. L'entreprise entend également inclure les résultats de cette étude, au même titre que ceux de l'étude de phase III TEMSO, à la demande d'AMM qu'elle prévoit de présenter à l'Agence européenne des médicaments (EMA) au premier trimestre de 2012. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a pour sa part accepté d'examiner la demande d'homologation du tériflunomide en octobre 2011.

(Suite:... informations boursières ...)

http://bourse.lci.fr/bourse-en-ligne.hts?urlAction=bourse-en-ligne.hts&idnews=AOT111220_00162148&numligne=0&date=111220

Contenu sponsorisé

Re: tériflunomide phase3

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov 2018 - 7:55