ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Domyleen le Mer 21 Mai - 17:43

   Sur le site de Médiapart:


    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-michel-engel/200514/vaccin-epathite-b-et-sclerose-en-plaque
avatar
Liseline

Messages : 428
Date d'inscription : 08/11/2012
Localisation : PACA

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Liseline le Jeu 22 Mai - 6:29

Ce témoignage est d'autant plus bouleversant pour moi que ma SEP s'est déclarée aussi 3 semaines après le vaccin HB.
Je ne compte plus le nombre de malades qui indiquent que la maladie a démarré après ce vaccin, de médecins qui sont convaincus du lien mais qui disent avoir reçu une circulaire pour rassurer les patients,...
Quelle immense puanteur... quelle profonde tristesse...

Lise



"Il y a toujours un jour qui s'appelle "demain".
Et "demain", l'espoir est permis.

sepamoi

Messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 58
Localisation : 22

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  sepamoi le Jeu 22 Mai - 11:22

Pour ma part j'ai déclaré ma SEP 15 jours après un rappel DTP. Mais pour tous ces vaccins nous avons toujours le même adjuvant. Il est donc temps d'élargir le débat et de ne pas se tromper de combat. Ce n'est pas les vaccins qu'il faut dénigrer mais l'utilisation de cet adjuvant qui peut facilement être remplacé. L'aluminium n'est pas utilisé comme adjuvant dans tous les pays. Donc ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain, ne perdons pas notre temps dans des luttes inutiles entre pro et anti vaccins. Mais imposons pour tous les vaccins l'interdiction de l'utilisation de l'aluminium comme adjuvant. Mais si cela parrait trop contraignant pour les laboratoires pharmaceutiques, revenons à une situation qui a existé, le libre choix, en ayant à disposition des vaccins avec ou non cet adjuvant.
Mais je pense que dans ce cas, les choix des malades sera vite fait. Garder le positif du vaccin sans les risques liés à cet adjuvant.
Il serait temps de savoir pourquoi les laboratoires pharmaceutiques tiennent temps à l'utilisation de cet adjuvant. Certainement un moindre cout de production!!!!!Mais j'aimerais bien que les laboratoires justifient leurs choix. Que le corps médical sorte de son silence. Que les politiques prennent enfin en compte ce problème et ses conséquences tant humaines que financières. Mais le pouvoir des firmes pharmaceutiques est il devenu si important que nous ne puissions plus demander le choix de nous faire vacciner sans risquer une SEP?
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Domyleen le Jeu 22 Mai - 13:53

J'ai une amie infirmière (comme dans le témoignage), qui, elle, a eu ses premiers symptômes 3-4 jours après un rappel du vaccin HB; au départ, le neurologue lui avait dit que c'était une réaction "normale" après la vaccination, et que "d'ailleurs, elle s'était aperçue qu'elle avait eu des symptômes similaires dans les jours qui avaient suivi la première injection du vaccin, et que tout était rentré dans l'ordre". (?!).  Mais voilà, elle se sentait toujours moins bien, et tellement fatiguée 4 mois plus tard, qu'elle a dû subir la batterie d'examens habituels qui ont donc conclu au diagnostic de SEP, et à un aménagement de ses horaires de travail (mi-temps). Finalement, elle n'a même pas pu tenir 6 mois à ce rythme et de nouveaux résultats IRM ont démontré une progression rapide de la maladie, elle a été "classée" SEP Primaire Progressive. (Moins de deux ans après ses premiers symptômes (soit-disant "normaux"), elle ne pouvait plus quitter son fauteuil roulant, ni sortir de son lit, ni se laver toute seule, ni ... rien.) Ce n'est que 4 ans plus tard, que les deux neuros  qui la suivaient, lui ont confié qu'ils étaient agréablement surpris de constater que l'évolution semblait enfin stabilisée (ils pensaient sérieusement qu'elle allait mourir rapidement). Aujourd'hui, la kiné tous les jours lui permet de conserver (quelques heurs/jour) l'usage de ses bras. 


    Comme je la connais depuis environ 30 ans et que je la vois régulièrement, on a eu l'occasion de parler vaccination, et ce qui la gêne, c'est quand les neuros continuent à affirmer que si le vaccin a provoquer sa SEP, "c'est parce qu'il y avait un terrain", mais que ce n'est pas le vaccin lui-même qu'il faut incriminer, et que, d'ailleurs, elle avait déjà eu des petits symptômes bien avant: le problème, c'est qu'elle est certaine, aujourd'hui, que ces petits symptômes apparaissaient, en fait, toujours après une vaccination (pas seulement HB, donc, et elle en eu quelques uns, ne serait-ce qu'en tant qu'infirmière), et donc, le vaccin anti HB, aurait été le vaccin de trop. 


    Si c'était, effectivement LE vaccin de trop, je crois qu'il sera difficile de rendre les labos qui le commercialisent, responsables et d'incriminer le vaccin HB, plutôt que les autres vaccins effectués auparavant? Notre corps a peut-être saturé, avec tous ceux que nous avons eu depuis notre petite enfance  ... Encore une bataille difficile contre les labos, qui n'ont pas fini de se renvoyer la balle... 
   (Les vaccins concernés, étant tous ceux qui contenaient de l'aluminium, apparemment).

Mart67

Messages : 158
Date d'inscription : 12/06/2013

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Mart67 le Jeu 22 Mai - 14:22

La question des vaccins et leurs adjuvants ne date pas d'hier malheureusement.
J'ai eu au total 20 vaccins dans ma vie. Coqueluche bébé entre autre et je pense qu'ils ont une part dans la maladie.
Le problème c'est qu' on va encore nous proposer des vaccins, la recherche est très forte dans le domaine: enjeux de santé et sans doute économique Laughing .

Suite au message de Domyleen, j'ai fouillé sur le net. Je ne dis pas que ce que j'ai trouvé et la vérité, c'est des pistes peut-être.

Certains médecins se posent aussi la question, là on parle du gardasil

http://hippocrate-et-pindare.fr/2014/04/11/lempire-contre-attaque/

là on liste les adjuvants:

http://www.infovaccin.fr/composants.html

là on parle de communication, des leaders d'opinions

http://www.formindep.org/Les-leaders-d-opinion-d-une-firme.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-projet-pheme-l-europe-finance-un-projet-informatique-de-censure-globale-122675261.html

Et là c'est long, mais donne une idée de ce à quoi se préparent la médecine: les maladies émergentes. A 1:42:00. on aborde l'aspect obligation.
Le grand Professeur a été nommé Directeur Général de l'Institut Pasteur de Lille, donc il sera sans doute un prescripteur et ça explique peut-être sa présence lors de l'émission sur lyme.

http://www.youtube.com/watch?v=cKa2aPCErTE

Désolée, j'ai mis beaucoup de liens.
avatar
PatrickS

Messages : 417
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  PatrickS le Jeu 22 Mai - 15:38

Bonjour,

Concernant les adjuvants, on a aussi un produit qui est utilisé dans la mort aux rats (je ne sais pus le nom), du mercure (très souvent utilisé) qi est extrèmement toxique et pas mal d'autres dont j'ai oublié le nom. 
J'ai lu ça dans un livre (les entretiens de Vilançai) articles écrit par des médecins, biologistes, professeurs d'université, reporter...

Patrick



Un jours à la fois
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Domyleen le Jeu 22 Mai - 21:15

   On risque d'en voir d'autres maladies émergentes ... entre autre, avec la perte des tubes de virus de "SRAS", à l'institut Pasteur:  Rolling Eyes 


    http://www.sudouest.fr/2014/05/21/2300-tubes-de-virus-du-sras-perdus-l-institut-pasteur-accuse-de-negligences-1561906-4696.php
avatar
Zoé

Messages : 175
Date d'inscription : 18/09/2012
Localisation : Paris

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Zoé le Ven 23 Mai - 7:36

Non je ne pense pas, en fait les fameux tubes ont certainement été détruits et le seul problème est que cette destruction qui s'est faite avec toutes les mesures de protection requises n'a pas été inscrite dans le registre idoine.
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Domyleen le Ven 23 Mai - 10:20

Zoé a écrit:Non je ne pense pas, en fait les fameux tubes ont certainement été détruits et le seul problème est que cette destruction qui s'est faite avec toutes les mesures de protection requises n'a pas été inscrite dans le registre idoine.

   Oui, c'est certainement ce qu'il s'est passé ... Mais ce n'est pas rassurant, de telles négligences ... (Comme la SNCF avec ses trains plus larges/pas assez, que la distance entre les quais ...  Wink , mais là, ça ne présente pas de danger pour la santé). 
    Bien sur, ça fait peur, puisqu'il y a eu des précédents ...
  
Wiki a écrit:De nouveaux cas sont apparus en septembre 2003 à Singapour. Il semblerait que la cause soit un mauvais confinement du virus en laboratoire. La maladie est contenue en mai 2004. Pendant cette période, 9 personnes semblent avoir contracté la maladie.
  J'n'ai pas envie de devoir faire une vax supplémentaire: mon système immunitaire n'en veut plus ... 


    (Bon, je vais regarder encore une vidéo postée par Mart (j'ai pas fini, c'est long et intéressant: je me suis replongée hier soir dans "la peste noire", cette épidémie qui avait décimé 30% à 50% de la population européenne ...  affraid Diantre! Ça représente du monde .. Sans compter que la population était plus éparpillée, et que donc, l'épidémie se propageait plus difficilement. Une telle catastrophe, aujourd'hui serait la "fin du monde", non? Alors, on n'a pas fini de vacciner). 

Mart67

Messages : 158
Date d'inscription : 12/06/2013

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Mart67 le Ven 23 Mai - 13:10

Je suis d'accord c'est pas rassurant du tout. Mad 

Je n'ai vraiment pas envie d'avaler un vax de plus non plus. No 
Mais j'ai lu (je ne trouve plus l'article) que les labos ont en quelques uns dans les tiroirs (environ 300) et que les dernières polémiques ont tout stoppés.

C'est vrais Domyleen qu'il est long le lien concernant les maladies émergentes, mais c'est intéressant de voir comment le nouveau directeur de l'institut P. présente les choses.
Sa présence sur le plateau de l'émission concernant lyme m'avait interpelé, car je n'avais jamais vu son nom avant.
Alors je voulais avoir un aperçu de sa vision de monde actuel.

Tu me diras ce que tu en penses Laughing
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Domyleen le Ven 23 Mai - 14:34

Ah, excuse-moi, Mart, je n'ai pas encore examiné (lol!)  ce professeur ... Lequel m'est totalement inconnu: je découvre.


   Je pense que son approche et son ouverture d'esprit  par rapport aux maladies émergentes est "nouvelle" pour nous. Cela tient sûrement au fait qu'il s'agit avant tout d'un "homme de terrain", qui a beaucoup voyagé, et fait part de ses expériences dont il a tiré des conclusions tout à fait personnelles (sans "recracher" bêtement ce qu'il a appris à l'université: son discours n'en est que plus original et sincère, à mon goût). Ce qui m'interpelle, c'est que je le trouve très réaliste quant il relate "l'histoire de l'humanité", et même limite pessimiste quand à "l'avenir de l'humanité". Il semble assister de façon détachée à l'évolution des sociétés en se contentant de "regarder", avec une grande lucidité. (son côté stratégie militaire, peut-être, et probablement intègre, ce n'est que mon sentiment). 

      Ce professeur n'est pas encore "connu" dans sa nouvelle fonction à l’Institut Pasteur de Lille, car il prendra officiellement ses fonctions qu'à partir du mois de Juillet. 

13/01/2014
body: 

Le Pr Patrick Berche assurera ses fonctions de directeur général de l’IP Lille à partir du 1er juillet 2014 après nomination officielle le 10 janvier 2014. 

Patrick Berche occupe actuellement le poste de doyen de la Faculté de médecine Paris-Descartes, son mandat prendra fin au 30 juin 2014. Il assurera au sein de l’Institut Pasteur de Lille le poste de directeur scientifique de janvier à juin 2014.
Médecin, chercheur expert en microbiologie il a été membre de la commission scientifique spécialisée de l’INSERM sur les maladies infectieuses et expert des risques biologiques auprès de la direction générale de l’armement. Le Pr Berche présida le Comité des centres nationaux de référence (CNR) de l’Institut de veille sanitaire (InVs), de 2006 à 2011.
Patrick Berche a accompli de nombreuses missions humanitaires et notamment il mit sur pied et pilota de 1992 à 2000 le projet de lutte contre les diarrhées infantiles et le choléra en Amérique du Sud.

- See more at: http://www.pasteur.fr/fr/actualites/le-pr-patrick-berche-nouveau-directeur-general-l-institut-pasteur-lille#sthash.lWG6Hzdx.dpuf

Mart67

Messages : 158
Date d'inscription : 12/06/2013

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Mart67 le Ven 23 Mai - 15:13

Ce qui m'a déplu dans la vidéo( à 1:43:00 environ)  c'est le passage concernant le fait qu'en France la population s'oppose trop souvent à la vaccination.
Son explication: les croyances relieuses seraient encore encrées en nous et nous croyons donc que la nature est bien faite.

Alors que selon lui c'est tout le contraire: la nature ne fait pas bien les choses c'est pourquoi il y a les vaccins.
Il évoque même l'idée d'utiliser la censure pour maitriser l'information, comme cela est pratiqué aux Etats-Unis.

Attendons de voir la suite.

Je me demande si après les chiens on ne va pas avoir un vaccin contre lyme pour les humains prochainement.
Mais avec quels adjuvants Very Happy
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Domyleen le Sam 24 Mai - 10:19

Mart67 a écrit:Ce qui m'a déplu dans la vidéo( à 1:43:00 environ)  c'est le passage concernant le fait qu'en France la population s'oppose trop souvent à la vaccination.
Son explication: les croyances relieuses seraient encore encrées en nous et nous croyons donc que la nature est bien faite.

Alors que selon lui c'est tout le contraire: la nature ne fait pas bien les choses c'est pourquoi il y a les vaccins.

   Je pense (mais j'ai peut-être tort), qu'il fustige, surtout, cette nouvelle "mode" du tout nature (le "bio" et l'écologie ont bon dos), or ce retour à la nature peut avoir des conséquences graves (d'abord, du fait que les produits aujourd'hui sont de moins en moins naturels à cause des engrais, les ogm qu'on ne maîtrise pas), et surtout la mondialisation avec les voyages (l'organisme des européens n'est pas habitué à se défendre contre les bactéries et virus qui se développent en Afrique, et vice-versa, celui des peuples africains est certainement peu protégé pour affronter nos microbes), mais aussi les importations. Il semble bien que certains produits qui ne peuvent se développer sous certaines latitudes, ne peuvent se développer sous d'autres sans apports de pesticides et autres produits chimiques .. Est-ce naturel?
     Et, il y a aussi l'émergence de quelques mouvements (parfois sectaires) qui, sans être religieux, prônent un retour inconditionnel à la nature, même dans ce qu'elle a de négatif. Dire que "l'homme a détruit la nature", c'est vrai, mais, au départ, il a essayé de la dompter: que faire quand une épidémie détruisait les récoltes en provoquant des famines? 
   Exemple: 
Ces semences ont donc permis, dans les années 1960 et au début des années 1970, de sauver un milliard de Pakistanais et d’Indiens de la famine en doublant quasiment la production de blé : « La plus grande période de production vivrière de l’histoire de l’humanité », selon Kenneth Quinn, président de la World Food Prize Foundation.
  http://www.contrepoints.org/2014/05/11/165719-interdiction-du-mais-ogm-indignite-nationale
    Bon, bien sûr, un certain libéralisme dévoyé par l'appât du gain, fait un peu n'importe quoi sans apprécier les risques à plus ou moins long terme, nous sommes d'accord. Mais, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. 
    Les médecins, comme le professeur Berche, je pense, désirent, avant tout, sauver des vies. Et comme il semble obsédé par les risques d'épidémies, alors, il a tendance à vouloir vacciner à tout va. (Ce qui peut avoir des répercussions désastreuses pour les personnes dont le système immunitaire réagit contre l'organisme qu'il devrait protéger ... Et s'il n'y avait pas ces problèmes auto-immuns, bien sûr que nous serions pour les vaccinations. Elles ont permis d'éradiquer des épidémies de maladies très graves, d'origines "naturelles"). Donc, il faut espérer que la rechercher avance sur les causes, et surtout, les remèdes pour juguler le mécanisme auto-immun, je pense. 

     "Encore un vaccin pour Lyme"? Possible, et ça ne me réjouit pas du tout. Mais, à une époque, on parlait bien d'un vaccin pour la SEP, or, nous n'étions pas contre, si j'me souviens bien. Cela représentait un espoir. Là, ce n'est pas le vaccin en soi qu'il faut craindre, mais bien les adjuvants: ce professeur en a conscience, j'espère. 
     Si toutefois, un vaccin existait pour la SEP, je crains, qu'une fois de plus, on fasse l'erreur de vacciner toute la population, un peu comme pour "le risque de cancer du col de l'utérus" (Gardasil), avec les conséquences qu'on connaît aujourd'hui. 
     (Et je ne parle pas des intérêts des labos .... Hélas, c'est le "toujours plus de fric" qui fausse tout.) 

     Bref, je trouve ce professeur très pragmatique ... Et ses idées méritent d'être discutées: d'ailleurs, il est "revenu" sur son conseil de vacciner toute la population pour la grippe H1N1: au départ, il fallait vacciner tout le monde, et maintenant, il affirme que 30% aurait été suffisant. 
avatar
Domyleen

Messages : 7789
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Vaccin anti HB et SEP: un témoignage

Message  Domyleen le Sam 24 Mai - 11:19

Mart67 a écrit: Il évoque même l'idée d'utiliser la censure pour maitriser l'information, comme cela est pratiqué aux Etats-Unis.
   Hélas, cette tentation à vouloir agir pour le bien de la population, (croit-on), en faisant taire les détracteurs éventuels, les empêcheurs de tourner en rond, est bien "naturelle" mais il est naïf de s'imaginer que cela soit possible aujourd'hui, et les résultats d'un tel comportement peuvent avoir des répercussions dramatiques en passant pour une sorte de "théorie du complot". 
    En fait, je trouvais que ce professeur avait une mentalité de militaire ...  et qu'il pense être du côté des "bons" qui doivent affronter des "méchants" pour le bien de l'humanité. 
    Censurer pour parvenir à ses fins, est très discutable.
 Et toujours cette question philosophique: la fin justifie-t-elle les moyens? 


      Perso, je suis contre toute forme de censure, mais il faut reconnaître que beaucoup de contradicteurs ignorent les enjeux dont il est question, ou ont d'autres objectifs, pas toujours avouables. Et la "communication" peut être biaisée, comment savoir? 
    Il faudrait une population plus instruite, avec un bon esprit critique, capable de ne pas se laisser influencer par les les "beaux-parleurs" ou les médias, etc ...  On peut rêver.

    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 17:07