ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Copaxone et Lipoatrophie.

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7730
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Copaxone et Lipoatrophie.

Message  Domyleen le Jeu 19 Juin 2014 - 22:40

Sur MS-UK:

    Les cas de lipoatrophie chez les patients SEP sous Copaxone sont plus courants qu’on ne le pensait au départ.
 (18/06/14)
 
Le risque de développer la lipoatrophie pour les patients SEP recevant l'acétate de glatiramère est supérieur à 60 pour cent, selon une étude développée à la clinique médicale de Riverside qui a examiné 73 patients atteints de SEP. On savait déjà que ce traitement pouvait causer cette pathologie, mais, toutefois, le taux est plus élevé que ce que l'on pensait à l'origine, selon l'étude. C'est "nettement plus élevé que ce qui avait été rapporté antérieurement et  souvent le seul facteur incitant les patients à passer à un autre traitement modificateur de la maladie. .Nos données suggèrent également qu'il existe un risque accru de lipoatrophie un problème inhérent à l'auto-immunité et qui n'est pas nécessairement atténué en restant vigilant quand au changement du site d'injection.Les conséquences psychologiques peuvent être importantes ", a déclaré le chercheur Dr Ronald Bailey, directeur de la clinique de SEP à la clinique médicale de Riverside. Depuis que les patients ont reçu de l'acétate de glatiramère (Copaxone),  63 pour cent, soit 46 participants à l'étude, ont développé lipoatrophie. La plupart des patients étaient des femmes, et 55% d'entre eux s'étaient administrés le traitement avec un auto-injecteur. Copaxone consiste en une injection sous-cutanée quotidienne d'un traitement modificateur de la maladie, et est largement utilisé le traitement de la SEP-RR. La lipoatrophie est un maladie ​​caractérisée par la perte de graisse sous-cutanée, et peut conduire à la défiguration. Dans la recherche, il a également été noté qu'il n'y avait aucune amélioration pour les bosses qui apparaissent sur ​​la surface de la peau, en rapport avec cette maladie. Les scientifiques ont également effectué une documentation photographique et des guides instructifs sur la façon correcte de faire les injections. On ne comprends pas encore exactement la corrélation entre Copaxone et la lipoatrophie, mais M. Baily estime qu'il peut s'agir "d'une élévation du facteur de nécrose tumorale-alpha qui provoque une dédifférenciation des adipocytes dans le tissu sous-cutané." La maladie "semble progresser, même lorsque vous arrêtez les injections. C'est une défiguration assez impressionnante. Il est important de souligner que cela ne pourra pas nécessairement être corrigé par la chirurgie plastique. Toutefois, si ça se stabilisait, la plupart des patients pensaient que c'était un petit prix à payer pour être en rémission ", a déclaré le Dr Bailey lors d'une réunion du Consortium des centres de la sclérose en plaques et du Comité américain pour le traitement et la recherche sur la sclérose en plaques . Certains des patients ont développé une lipoatrophie dans les trois premiers mois du traitement, ce qui suggère une réaction auto-immune, selon les chercheurs. (...). L'ancien étiquetage, qui est utilisé depuis près de deux décennies faisait état d'un risque de 2%, encore approuvé dernièrement par la Food and Drug Administration. "On pense que la lipoatrophie est permanente. On n'en connaît pas la thérapie. Pour aider à, éventuellement, réduire au minimum ces événements, le patient doit être averti qu'il doit suivre la technique d'injection et la rotation des sites d'injection à chaque piqûre", selon la notice de GA. Cependant, une autre étude réalisée à la Clinique Riverside a conclu que la rotation des sites ne ferait pas diminuer les probabilités de développer la maladie.
 Source: Multiple Sclerosis News Today  © Copyright BioNews Services, LLC 2014 (18/06/14)
 
avatar
Domyleen

Messages : 7730
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Copaxone et Lipoatrophie.

Message  Domyleen le Jeu 19 Juin 2014 - 23:10

(Selon Wiki).
    La lipodystrophie est une dystrophie du tissu graisseux, en général, de la région sous-cutanée.
     
     Les lipodystrophies sont des effets indésirables fréquents des thérapies antivirales utilisées notamment contre le VIH. Une étude a montré qu'une alimentation méditerranéenne permettrait de prévenir ces effets indésirables des traitements du VIH
   http://fr.wikipedia.org/wiki/Lipodystrophie

    Curieusement, on ne parle pas de "lipoAtrophie" dans le Wiki français, seulement dans la version allemande et anglaise, mais c'est étonnant, car on y parle, précisément, du cas des injections de Copaxone. (???).


    Traduction, donc:

    Lipoatrophie est le terme décrivant la perte localisée du tissu adipeux. Cela peut se produire à la suite d'injections sous-cutanées d'insuline dans le traitement du diabète, de l'utilisation de l'hormone de croissance humaine ou des injections sous-cutanées de Copaxone,  utilisée pour le traitement de la Sclérose En Plaques. Dans ce dernier cas, une injection peut produire une petite bosse au site d'injection.  La lipoatrophie se produit dans la lipodystrophie associée au VIH, une des causes en est une réaction indésirable, liée à certains médicaments antiviraux

    La date/heure actuelle est Jeu 25 Mai 2017 - 2:56