ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Le handicap sacrifié

Partagez
avatar
Fred1208

Messages : 2693
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Le handicap sacrifié

Message  Fred1208 le Mer 17 Déc 2014 - 12:52

Le handicap devient une variable d'ajustement. Le but est d'abaisser les coûts de construction. "en concertation avec les professionnels du secteur".

On se doute bien que ceux qui construisent ont intérêt à ce que les constructions coûtent le moins cher possible.
On pourrait commencer à se demander si les baisses de prix de revient seront répercutées au niveau des acheteurs ou consommateurs finaux, personnellement j'en doute.
On a baissé significativement la TVA chez les restaurateurs, qui n'ont ni embauché davantage, ni augmenté leurs salariés. 

Mon point de vue personnel est que les handicapés devraient bénéficier des mêmes droits que les personnes valides.
Les mêmes droits, c'est rigoureusement les mêmes accès, évidemment.

Ne pas seulement accéder par une porte arrière d'un bâtiment (avec quelles contraintes?), pouvoir se garer pas seulement aux deux étages près du sol d'un parking souterrain, qui sont souvent pleins (comment font-ils ensuite, ils rentrent chez eux??), pouvoir monter à l'étage d'un restaurant si cela leur fait plaisir.

Etc etc, je pourrais continuer à détailler..

On savait la France déjà très en retard concernant l'aide apportée aux handicapés, et pas seulement à ceux étant en fauteuil.

Il semble que le choix ait été pris, que non seulement cette situation perdure, mais que sous prétexte de "baisser les coûts", on augmente encore les difficultés des handicapés.

Drôle de société, drôles de valeurs.

je ne suis pas certain d'avoir encore envie d'y appartenir. 

je suis certain d'un truc, c'est de trouver ça honteux.

(AFP) - Certaines normes d'accessibilité aux handicapés, exigées par la réglementation dans les commerces, hôtels et parkings, et les autres bâtiments recevant du public, sont désormais allégées, comme annoncé fin juin par le ministère du Logement, selon un arrêté paru au Journal officiel.


Applicable à compter du 1er janvier 2015, cet arrêté daté du 8 décembre et publié au J.O. de samedi, modifie des dispositions du code de la construction et de l'habitation, pour les établissements recevant du public (ERP) "situés dans un cadre bâti existant" et non les constructions neuves.
La disposition la plus marquante est la possibilité donnée aux bâtiments dont l'entrée comporte un dénivelé, d'adopter comme aménagement une rampe "amovible, qui peut être automatique ou manuelle", et non plus uniquement une rampe fixe.
Aussi, ces bâtiments ne sont plus tenus de respecter les normes d'accessibilité aux handicapés dans leurs étages non accessibles par ascenseur. Par exemple, un chevauchement est autorisé entre l'espace prévu pour le demi-tour d'un fauteuil roulant et la manoeuvre d'une porte.
Ils sont aussi dispensés de respecter les normes d'accessibilité, "dès lors que l'accès au bâtiment ne permet pas à une personne en fauteuil roulant de le franchir", en raison de la topographie (rue en très forte pente). Mais un emplacement de stationnement proche de l'entrée devra alors être aménagé.
Aussi, lorsque l'entrée principale d'un établissement accueillant du public ne peut pas être rendue accessible aux handicapés, l'aménagement d'une "entrée dissociée", par l'arrière du local par exemple, pourra s'y substituer, si elle est "ouverte à tous en permanence, pendant les heures d'ouverture".
Cet arrêté introduit aussi une certaine tolérance concernant les largeurs de passage des allées de circulation principale, menant aux caisses, sanitaires ou cabines d'essayage (1,20m au lieu de 1,40 m) les hauteurs de marches (17 cm au lieu de 16 cm) ou les largeurs de portes (80 cm contre 90 cm dans le neuf) admises.
En ce qui concerne l'obligation d'installer un ascenseur, les hôtels classés une, deux ou trois étoiles, ainsi que ceux qui ne sont pas classés, et qui n'ont pas plus de trois étages en sus du rez-de-chaussée, en sont exonérés, dès lors qu'ils offrent des chambres adaptées aux handicapés, accessibles au rez-de-chaussée.
De même, dans les restaurants comportant un étage, l'installation d'un ascenseur n'est plus exigée dès lors que cet étage accueille moins de 25% de la capacité totale du restaurant, et que "l'ensemble des prestations" est offert dans l'espace principal accessible.
Le texte assouplit aussi les obligations qui s'imposent aux parkings dépendant d'un établissement recevant du public ou d'une installation ouverte au public, en matière d'accessibilité aux handicapés.
Désormais, dans les parkings souterrains ou aériens, les places de stationnement adaptées et réservées aux personnes handicapées pourront être "concentrées sur les deux niveaux les plus proches de la surface", et non plus réparties sur tous les niveaux.
L'arrêté est pris conjointement par la ministre du Logement, et la ministre de l'Ecologie.
Ces dispositions font partie des 50 mesures de simplification des normes de la construction annoncées par le ministère du Logement le 25 juin. Visant à abaisser les coûts de la construction, qui ont bondi ces dernières années, ces normes sont le fruit d'une concertation avec les professionnels du secteur.



Is it always like this ?

avatar
PatrickS

Messages : 425
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Le handicap sacrifié

Message  PatrickS le Mer 17 Déc 2014 - 17:33

Bonsoir,

Je suis d'accord pour qu'on ai un accès partout.
Mais, et oui, il y a un mais.
Etant restaurateur, je vous parle de mon cas (qui n'est pas une généralité, mais peut s'appliquer à d'autres batiments.
Mon restaurant étant dans un ancienne ferme il est très difficile d'agrandir certains passages à cause des murs très épais (80 cm) et cela couterait une fortune. De toute façon, la plupart des passages étaient déjà bien larges (les fermiers devaient êtres gros Smile ).
Avant d'avoir mes problèmes, j'avais déjà mis une rampe d'accès (amovible, mais elle restait en place en permanence) pour le franchissement du seuil qui n'était que de 7 cm.
Dans une ville près de la ou j'habite, les accès (dans le centre ville)  ne sont pas évidents à aménager: rues en pente, trottoirs très étroits (comment faire une rampe sans empiéter sur la rue?)
Disons que maintenant je n'ai plus de soucis à me faire pour ça, vu que j'ai arrêté mon exploitation (pas à cause de la maladie, mais à cause du RSI, mais c'est une autre histoire).
 
HS ON:
Pour les contrepartie que les restaurateurs ont du faire: deux jours feriés supplémentaires, caisse complémentaire obligatoire, smic hotelier plus élevé que le smic 'normal". Souvent les restaurateurs ont profité de la baisse de la TVA pour avoir un bol d'air et étaient dans l'impossibilité d'embaucher ou de payer plus.
HS OFF

Patrick



Un jours à la fois
avatar
Fred1208

Messages : 2693
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Le handicap sacrifié

Message  Fred1208 le Mer 17 Déc 2014 - 18:20

Hello Patrick,

je n'ai évidemment rien contre les restaurateurs qui ont certainement beaucoup de problèmes que je ne cerne pas, je me borne à constater des faits incontestables.

D'ailleurs je ne doute pas qu'il y ait beaucoup d'autres professions ayant également énormément de problèmes économiques, que ces mesures pour handicapés gênent.

On comprend aussi les difficultés du bâtiment et de ceux qui y travaillent.

Les faits incontestables :

Une baisse de la TVA a été accordée, et les restaurateurs (pas moi) se sont engagés par contrat à :

1 Baisser les prix
2 Embaucher
3 Revaloriser les salaires 

Le bilan est très très en deça des engagements pris, ce n'est pas moi qui le dis, mais pratiquement tout le monde, en soulignant le coût exorbitant de cette mesure.

Je te donne un lien, tu pourras en trouver de nombreux autres, qui ne sont pas plus "d'affreux gauchistes" que l'Express :

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/baisse-de-la-tva-dans-la-restauration-l-arnaque_1338244.html

On pourra toujours trouver plein de bonnes raisons pour ne pas gérer le handicap. Je note seulement qu'ici, contrairement à d'autres pays d'Europe, pas grand chose n'est fait.

Je ne pense pas que cette nouvelle directive aille dans le bon sens.

Après tout, ce n'est peut-être pas si grave, on n'entend pas les handicapés, ou en tous les cas ils ne représentent pas grand chose. Alors autant ne pas s'en préoccuper.

On n'en voit pas souvent non plus.

lls ne sortent plus de chez eux, et je crois deviner pourquoi. 

Bonne soirée,

Fred



Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Le handicap sacrifié

Message  Domyleen le Mer 17 Déc 2014 - 19:45

  Patrick: j'ai été commerçante aussi, et je suis d'accord avec toi, sur l'essentiel. Nous avons assisté et du nous soumettre aux ex-"nouvelles normes" afin de faciliter l’accès aux handicapés, dans toutes les boutiques. Certains collègues n'ont eu d'autre choix que d'entreprendre d'importants travaux. Je vis dans dans une ville aux reliefs accidentés, également, dont certains coins sont carrément inaccessibles aux fauteuils roulants. Nous n'y pouvons rien. 
   Ce qui m'a toujours révoltée, aux sujet des lois (handicap ou autres, d'ailleurs), c'est le fait de ne jamais agir au cas par cas, et on n'en arrive à des situations parfois absurdes: ainsi, quand il avait été décidé d'instaurer des cabines d'essayage, dans les boutiques de vêtements, il a fallu que tous les commerces en soient équipés, et, les nouveaux commerçants devaient présenter leurs plans avec ces nouvelles normes, afin qu'il soit validé. Or, l'expert désigné a pu donner son accord lorsque le plan du magasin mentionnait l'emplacement de cette fameuse "cabine pour handicapés", quelques uns ont même été félicités pour leur sensibilité et leur investissement à la cause des "personnes à mobilité réduite" ... Super! Mais, voilà ... Aucune personne en fauteuil roulant n'a pu utiliser ces cabines, pour la bonne raison qu'elles ne pouvaient pas entrer! Bien sûr, il y avait des marches, des escaliers, des rampes, à l'extérieur afin d'atteindre le niveau du seuil de la porte. Sauf qu'un fauteuil ne grimpe pas les marches. 
   Faire des rampes sur la voirie? Ben, là, c'est du ressort d'un autre service municipal ... Et, quinze après, toujours rien de fait! 
   (De plus, la plupart des endroits inaccessibles concernent les services administratifs situés dans les vieux bâtiments, et les secrétaires descendent et remontent les escaliers pour pouvoir recevoir ces personnes: mais, ça change, enfin, car ces services sont déménagés au fur et à mesure des constructions, en ... périphérie de la ville. Normalement, il y a des bus pour s'y rendre, pour les personnes ne pouvant pas conduire, mais eux aussi, ne sont pas d'un accès pratique, donc, ceux qui le peuvent font appel aux taxis ... ) 
   Qu'en fera-t-on le lien entre tous les services concernés? Tout est cloisonné: ce qui fait perdre énormément d'argent à toute la société (on s'étonne après qu'il n'y en ait plus), de temps, et cause beaucoup de stress, pas seulement chez les malades.

  
Fred 1208 a écrit:
On savait la France déjà très en retard concernant l'aide apportée aux handicapés, et pas seulement à ceux étant en fauteuil.

Il semble que le choix ait été pris, que non seulement cette situation perdure, mais que sous prétexte de "baisser les coûts", on augmente encore les difficultés des handicapés.

Drôle de société, drôles de valeurs.

je ne suis pas certain d'avoir encore envie d'y appartenir. 

je suis certain d'un truc, c'est de trouver ça honteux.

   Moi, j'ai envie de m'endormir, et ne plus me réveiller ...

Mart67

Messages : 158
Date d'inscription : 12/06/2013

Re: Le handicap sacrifié

Message  Mart67 le Jeu 18 Déc 2014 - 10:12


On savait la France déjà très en retard concernant l'aide apportée aux handicapés, et pas seulement à ceux étant en fauteuil.

Il semble que le choix ait été pris, que non seulement cette situation perdure, mais que sous prétexte de "baisser les coûts", on augmente encore les difficultés des handicapés.

Drôle de société, drôles de valeurs.

je ne suis pas certain d'avoir encore envie d'y appartenir. 

je suis certain d'un truc, c'est de trouver ça honteux.
Et comme dit Domyleen

"Qu'en fera-t-on le lien entre tous les services concernés? Tout est cloisonné: ce qui fait perdre énormément d'argent à toute la société (on s'étonne après qu'il n'y en ait plus), de temps, et cause beaucoup de stress, pas seulement chez les malades."


C'est vrais que cette société ne donne pas envie: plus de valeurs morales tout est basé sur la rentabilité.

C'est honteux, ça fatigue!

Je suis tombée sur une autre info pas plus reluisante concernant les médecins et notre système de santé.

http://www.bob-toutelaverite.fr/martine-gardenal-medecins-doivent-denoncer-certains-patients.html


Restons quand même optimiste.
J'essaie de garder en tête toutes ces belles rencontres que l'on peut faire et qui me rappellent que l'humain n'est pas si pourri que ça au fond. Very Happy

Bonnes fêtes à vous santa




avatar
PatrickS

Messages : 425
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Le handicap sacrifié

Message  PatrickS le Jeu 18 Déc 2014 - 10:26

Bonjour,

La mairie de la commune ou jhabitais à été refait (agrandie est elle est maintenant accessible aux fauteuils roulants. C'est une bonne chose, mais un truc qu'ils n'ont pas pris en compte: la porte d'entrée qui se referme automatiquement est très difficile à ouvrir. Je m'imagine quelqu'un en fauteuil qui tire sur cette porte: qui bougera? Le fauteuil ou la prote?

Sinon, il y a des villes qui font de bonne choses: à Alençon dans l'Orne, le stationnement (horodateur) est gratuit pour les handicapés, que cela soit sur les places réservées ou les places normales.

Patrick



Un jours à la fois
avatar
L'autre Fred

Messages : 178
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Le handicap sacrifié

Message  L'autre Fred le Ven 19 Déc 2014 - 14:15

J"ai été témoin d'une scène surréaliste il y a quelques mois, dans un hôpital récent!

J'attendais à l'accueil quand une personne en fauteuil voulut aller aux toilettes; étant moi même en fauteuil, je voulus l'aider à ouvrir la porte (il fallait tirer), nous étions donc à deux à essayer d'ouvrir la porte tout ça en chaise roulante.

Une personne âgée (la seule présente) est venue nous aider !

Rien n'est étudié sérieusement !

J'espère que la personne est sortie des toilettes depuis car ça fait quelques mois déjà !
avatar
Domyleen

Messages : 7812
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Le handicap sacrifié

Message  Domyleen le Sam 20 Déc 2014 - 22:41

Eh, oui, des scènes comme ça, malheureusement, on en rencontre tous les jours ... 

Contenu sponsorisé

Re: Le handicap sacrifié

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc 2017 - 14:38