ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Violences conjugales: Les femmes handicapées, principales victimes.

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Violences conjugales: Les femmes handicapées, principales victimes.

Message  Domyleen le Dim 8 Nov 2015 - 23:41

Sur FR3, tout à l'heure:


  8 femmes handicapées sur 10 seraient victimes de violences de la part de leur mari/compagnon.


   http://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/femmes-handicapees-le-tabou-de-la-violence-conjugale_1166525.html

   Sur "Handicap.fr" le 16/10/2015:

 Violences sur les femmes handicapées : un fléau méconnu

 Par Myriam Chaplain-Riou
Quatre femmes handicapées sur cinq subissent des violences sexuelles, physiques ou psychologiques, souvent dans le huis clos du domicile ou des institutions. Comment lutter contre ce fléau méconnu ? Il faut le dénoncer, écouter et soutenir les victimes, au cœur d'un forum « Violence du genre, violence du handicap » le 15 octobre 2015 à Paris. C'est « une double discrimination : être femme et handicapée. Les personnes handicapées dérangent parce qu'elles montrent du doigt ce que l'on ne veut pas voir », a expliqué la psychanalyste Maudy Piot, malvoyante, présidente de l'association Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA), organisatrice de ce 7e forum national. « Les violences sont interdites. Les femmes handicapées doivent en être conscientes. C'est pourquoi nous avons lancé pour elles notre numéro d'écoute d'urgence anonyme 01 40 47 06 06 » (article en lien ci-dessous). La FDFA souhaite aussi largement diffuser un court métrage bouleversant en huit séquences, « Violences du silence », pour faire connaître ces maltraitances si souvent tues. Les violences « passent par toutes sortes d'abus, perpétrés par une grande diversité de personnes, soignants, aidants, familles, étrangers », a relevé Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées.
Sexualité, sujet tabou
On peut ainsi « priver une personne de son fauteuil, assortissant cette violence à des sévices physiques ou sexuels », a ajouté la marraine de ce forum destiné à promouvoir transversalité et interdisciplinarité entre les acteurs de la lutte contre les violences envers les femmes afin que le handicap soit pris en compte comme facteur aggravant. Les rares études existantes pointent systématiquement un risque accru de violences pour les femmes et filles handicapées. La secrétaire d'Etat a insisté sur le rôle de la prévention :« Je souhaite généraliser l'éducation à la sexualité dans les établissements pour personnes handicapées. C'est un sujet tabou pour l'instant. » Le Planning familial et les Agences régionales de santé s'y sont notamment attelés. Les professionnels doivent aussi être formés pour détecter et accompagner les victimes.
Une information accessible
La violence « est aggravée par un manque d'information, qui doit être accessible à tous les handicaps », a poursuivi Mme Neuville. C'est pourquoi ont été lancés des plaquettes en braille, en français « facile à lire et à comprendre », un plan d'accessibilité des sites internet publics... « Les victimes sont d'abord de très loin les femmes atteintes de handicaps mentaux et psychologiques. On est face à un fléau, dans la cité et en institution », s'est insurgé Axel Kahn, président de la Fondation internationale de recherche appliquée sur le handicap (Firah). Le généticien défend aussi l'éducation à la sexualité des personnes handicapées mais s'oppose en revanche à la solution des « assistantes sexuelles », porte ouverte selon lui à la légitimation de la prostitution.


Dernière édition par Fred1208 le Dim 15 Nov 2015 - 12:26, édité 2 fois (Raison : Pour copier un texte provenant d'une autre source, et dans le but de conserver la même police, cliquer sur avant dernière icône, rangée du bas "Insérer du texte sans formatage". Puis coller le texte dans la fenêtre, puis "insérer")

    La date/heure actuelle est Sam 25 Nov 2017 - 9:21