ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Articles/études sur CCSVI

Partagez
avatar
Fred1208

Messages : 2826
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Articles/études sur CCSVI

Message  Fred1208 le Sam 1 Mai 2010 - 15:09

Rappel article du Dr Simka, intervenant en Pologne :

La SEP est une maladie auto-immune caractérisée par des surfaces multifocales d'inflammation et de démyélinisation à l'interieur du système nerveux central. Le mécanisme qui déclenche la maladie reste inconnu. Cependant, de récentes découvertes pourraient indiquer qu'à sa source il pourrait y avoir un désordre hemato-dynamique.

Il a été trouvé que des malades de la SEP montrent des sténoses significatives dans les veines extracrâniennes drainant le Systeme nerveux central (dans les veines azygos et les veines jugulaires internes), qui sont associées avec des gradients de pressions significatifs sur les restrictions.

L'hypothèse qui est faite est que le reflux veineux dans les veines cérébrales et spinales augmente l'expression des molécules d'adhésion, particulièrement la molécule intercellulaire d'adhésion-1 (ICAM-1), par l'endothélium cerebrovasculaire. Ceci à son tour, pourrait entrainer une perméabilité accrue de la BHE (Barriere hémato-encephalique).
L'endothelium inflammé et activé pourrait secréter des cytokines préinflammatoires, incluant GM-CSF et TGF-beta?
Dans cette hypothèse, les monocytes pourraient se transormer en cellules antigènes et initier une attaque autoimmune contre la myéline.

Conséquemment, une thérapeutique potentielle pour la SEP pourrait être pharmaceutique avec des substances qui renforcent la barrière de jonctions serrées, ou avec des agents qui réduisent l'expression des molécules d'adhésion.
En plus, une correction chirurgicale pourrait etre une option pour des variantes anatomiques du flux veineux pathologique.

Nous sommes optimistes sur le fait qu'une approche hémato-dynamique de la pathogenese de la SEP peut ouvrir un nouveau chapitre d'investigations et de traitements de cette maladie neurologique.


Dernière édition par Fred1208 le Sam 29 Mai 2010 - 13:15, édité 2 fois



Is it always like this ?

avatar
Fred1208

Messages : 2826
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Fred1208 le Sam 1 Mai 2010 - 15:26

http://www.msrc.co.uk/index.cfm?fuseact ... ageid=2954
Par Ashton Embry Direct-MS

CCSVI

"toute suggestion concernant le fait que le test et le traitement de la CCSVI ne devrait pas être disponible jusqu'à ce que des essais définitifs aient été faits (5 à 10 ans), est irresponsable et complètement décalé par rapport aux besoins des malades de la SEP. Le temps représente "du cerveau", et tous veulent préserver autant "de cerveau" que possible.

Des découvertes clés ont montré dans deux études récentes que la CCSVI représente un problème majeur pour la SEP et chaque personne ayant une SEP devrait être testée, et si besoin est, être traitée aussi tôt que possible.

Avoir une CCSVI aggrave la SEP, c'est un paramètre significatif de la SEP et toute personne ayant une SEP et une CCSVI a de beaucoup plus de chances pour une progression importante de la maladie.

Bien sûr le problème majeur que rencontrent maintenant les malades de la SEP, est que ceux qui ont le pouvoir, les neurologues et les grosses associations de don pour la SEP, sont absolument opposés à de tels tests et traitements. Il n'y a pas de solution simple à ce probleme et c'est surtout un test des volontés.

Je crois que le seul espoir des gens malades de la SEP est que les medias regardent la logique évidente du pourquoi le test et le traitement sont nécessaires.
Cela a demlandé une grosse production média (Documentaire CTV) pour forcer les neurologues et les associations à finalement prendre en compte l'existence de la CCSVI. Et cela prendra un temps d'exposition similaire aux médias pour les embarrasser suffisamment de façon à ce qu'ils fassent ce qu’ils doivent, qui est le meilleur pour les malades de la SEP.

Lien défini entre la CCSVI et la SEP
Deux essais américains récents on montré un lien défini entre la CCSVI et la SEP. Un de ces essais est en cours à l’université de Buffalo où les chercheurs testent 1600 malades pour rechercher une CCSVI en trois phases. Les 1600 incluent 950 malades de la SEP, 100 avec un évenement démyélinisant initial, et 350 sujets sains.

Le résultat de la Phase 1, qui a impliqué 500 patients (280 SEP, 161 sains
, 59 autres), sont les suivants:

- 56% des malades SEP avaient une CCSVI
- 22% des sujets saisn avaient uen CCSVI
- 38% de ceux avaec un évenement demyelinisant initial avaient une CCSVI
- 80% de ceux avec une SEP plus avancée avaient une CCSVI

La seconde étude à l’université de Georgetown a regardé la nature et l’origine des malformations veineuses responsables de la CCSVI. Les chercheurs vasculaires on trouvé que les malformations veineuses étaient d’origine congénitale, et pas une conséquence d’après naissance, résultat de condition environnementales ou des conséquences de la maladie de la SEP elle-même.
Cette déformation in utero des malformations veineuses signifie que la CCSVI survient AVANT que la SEP ne débute, un point crucial pour la compréhension de la relation de cause à effet de la CCSVI par rapport à la SEP"



Is it always like this ?

avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 54
Localisation : The 13th Floor

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  RnRrider le Dim 2 Mai 2010 - 13:38

Un article excellent

http://www.acreativerevolution.ca/node/2416

Et l'article de costume national, sa lettre à Colin Rose

http://fightforccsvi.blogspot.com/2010/03/some-thoughts-from-idiot.html
avatar
Domyleen

Messages : 7889
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Domyleen le Dim 2 Mai 2010 - 15:36

@RnRrider a écrit:Un article excellent

http://www.acreativerevolution.ca/node/2416

Et l'article de costume national, sa lettre à Colin Rose

http://fightforccsvi.blogspot.com/2010/03/some-thoughts-from-idiot.html


Tu as raison Rrider, c'est excellent!

Je ne me souvenais plus du nombre de patients traités par le dct Freedman pour les cellules souches:
(je sais que c'était trés peu, rien à voir avec ceux des essais de Buffalo) 18 patients! dont un décés et les autres affaiblis par la chimio: il peut vraiment se permettre de parler des risques chirurgicaux...ça laisse songeur sur leur volonté à nous soigner!!!
avatar
Domyleen

Messages : 7889
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Domyleen le Dim 2 Mai 2010 - 15:43

C'est un trés beau cadre bleu !!!!
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 54
Localisation : The 13th Floor

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  RnRrider le Dim 2 Mai 2010 - 17:54

Le Koweït débute officiellement son étude à grande échelle, ce mardi 4 Mai.

http://www.ccsvikuwait.com/default.aspx
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 54
Localisation : The 13th Floor

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  RnRrider le Mar 4 Mai 2010 - 9:17

Des chiffres pour la Jordanie :
92% des patients SEP ont montrés des anormalités veineuses et 84% des évidences de CCSVI.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20351667

lionel

Messages : 48
Date d'inscription : 01/05/2010
Localisation : ardennes

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  lionel le Mar 4 Mai 2010 - 9:52

koweit,jordanie,même combat où sont les soi-disants pays développés.....

Invité
Invité

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Invité le Mar 4 Mai 2010 - 13:34

Compte-rendu AAN 2010
Par le professeur Patrick Vermersch - CMS Fondation ARSEP et CHRU de Lille.
Comme chaque année, l'académie américaine de neurologie - AAN - a laissé une place relativement importante aux aspects thérapeutiques.
Dans ce domaine il a été longuement discuté dans des communications diverses, puis au cours d'une conférence de presse ce que l'on doit bien appeler "L'affaire Zamboni".

Télécharger le compte-rendu (PDF).

Invité
Invité

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Invité le Mar 4 Mai 2010 - 14:55

Compte-rendu de l'AAN 2010 de Toronto, fait par le Prof. Patrick Vermersch.
Comme chaque année, l’académie américaine de neurologie a laissé une place relativement importante aux aspects thérapeutiques.

Dans ce domaine il a été longuement discuté dans des communications diverses, puis au cours d’une conférence de presse ce que l’on doit bien appeler "L’affaire Zamboni".
Après une médiatisation majeure surtout outre Atlantique, il fallait bien que ce sujet soit abordé, même si ceux qui sont adeptes de la "médecine basée sur des preuves "seront déçus car tout ou presque reste à faire. Néanmoins maintenant que l’information est lancée, il faut confirmée ou non cette observation. Résumons l’histoire. Un médecin italien, le Dr Zamboni constate chez un certain nombre de patients atteints de sclérose en plaques (SEP) une "insuffisance veineuse chronique cérébrospinale" ou exprimée plus simplement une gène au retour veineux au niveau des veines cervicales. Les premières communications, faites surtout dans le domaine de l’angiologie sont passées presque inaperçues en neurologie, jusqu’au jour où une étude de son groupe, publiée dans une revue scientifique majeure, montrait, après avoir établi un score d’insuffisance veineuse, que tous les patients atteints de SEP avaient cette anomalie et aucun des sujets témoins ! Ensuite tout s’est accéléré, davantage chez les patients que chez les neurologues, beaucoup ignorant même l’histoire… Dans certains pays en Europe et surtout en Amérique du Nord, les neurologues et les radiologues sont depuis harcelés par leurs patients pour être évalués d’une part et ensuite possiblement traités.
En effet cette insuffisance veineuse peut-être, au moins en théorie, traitée par des dilatations ou par la pose de "stent", à l’instar de ce qui se fait en pathologie artérielle. D’emblée, la communauté neurologique et scientifique a signalé quelques insuffisances dans les travaux du Dr Zamboni et les conclusions trop hâtives, largement commentées au cours de ce congrès. La critique principale concerne l’absence d’études en aveugle, c'est-à-dire que l’expérimentateur, un radiologue en général, connaissait le diagnostic du patient. Un deuxième point concernait l’évaluation de cette insuffisance, jugée par les radiologues eux même fort complexe.
Malgré tout, l’équipe du Pr Zivadinov (Etats-Unis) s’est lancée dans une étude de grande envergure avec déjà plus de 500 patients testés et de nombreux témoins. Elle ne confirme qu’en partie les premiers résultats du Dr Zamboni. L’insuffisance veineuse cérébrospinale est retrouvée chez 62,5% des patients et chez 25,5% des témoins. Là aussi malheureusement l’étude n’a pas été faite en aveugle, limitant beaucoup la portée de ces résultats. Il a également été montré par cette même équipe que la fréquence au moment du premier événement neurologique était de 40% environ pour s’élever à plus de 85% au cours des formes secondairement progressives, faisant suggérer que ce phénomène n’est que secondaire ou associé au processus de la maladie mais nullement causale. Il y a donc urgence à attendre que des travaux scientifiques confirment ou rejettent cette hypothèse. En effet sans données indiscutables, de nombreux patients voudront et se font déjà, surtout en Amérique du Nord, opérer de cette insuffisance veineuse avec des risques notables ayant déjà entraînés la mort de deux patients. Ces accidents et surtout le peu de valeur scientifique actuel des données ont fait immédiatement réagir l’université de Standford qui a interdit cette pratique dans ces hôpitaux.
Bien sur et même si dans l’hypothèse où ce fait est confirmé, il n’est nullement prouvé que traiter cette anomalie améliore les malades. Comme toujours dans ces circonstances, cela n’a pas empêché quelques patients de venir témoigner des résultats positifs de ces prises en charge, sur des symptômes subjectifs comme la fatigue ou le sommeil. Nul n’est besoin de rappeler que de nombreux traitements ces 30 dernières années avaient déjà donné d’immenses espoirs malheureusement rapidement déçus.

Bien sur d’autres domaines thérapeutiques ont été abordés, et les résultats donnés avec la rigueur nécessaire. Les analyses des traitements de fond par voie orale confirment les premières données notamment avec la Cladribine et le Fingolimod (ou FTY720) dans les formes à poussées et qui pourraient rejoindre notre arsenal thérapeutique au début de l’année 2011.
Il a été rappelé que les effets secondaires à moyen et à long terme n’étaient pas encore connus et que dans une première période, ils allaient être prescrits en première intention chez une minorité de patients, le plus souvent en deuxième intention.
Le Tériflunomide est également un produit immunosuppresseur prometteur, prescrit par voie orale. Un traitement combinant la Copaxone et le Tériflunomide durant une courte période de 6 mois s’est montré très actif sur les paramètres radiologiques.
Nous attendons encore d’importants résultats avec Le BG12 et le Laquinimod mais dans des modèles expérimentaux, un effet neuroprotecteur semble possible.
Quant au natalizumab (Tysabri), il n’y a eu que des confirmations concernant son efficacité sur les paramètres cliniques habituelles mais aussi sur la fatigue. Le risque d’encéphalite potentiellement très grave liée au Tysabri reste établi à environ un cas sur 1000. Des travaux ont été annoncés pour comprendre comment le virus responsable se développe dans le cerveau.

Dans les traitements symptomatiques, la Dalfampridine a confirmé son effet sur la vitesse de marche avec environ 35% de répondeurs contre 8% des sujets traités par le placebo. La force motrice semble également discrètement améliorée par le médicament. Il s’agit d’un réel espoir car outre sa bonne tolérance et sa disponibilité par voir orale, la Dalfampridine semble agir aussi chez les patients ayant besoin d’une aide à la marche.
Une déception pour le Donepezil, molécule anti-Alzheimer, qui n’a pas confirmé un résultat antérieur sur les troubles cognitifs.
Il a été rappelé l’intérêt de la vitamine D dans des études chez l’homme ou dans des différents modèles. La vitamine D pourrait agir seule mais aussi en amplifiant la réponse aux traitements actuels. Une attitude pratique pour l’instant est conseillée c'est-à-dire la recherche systématique d’une carence, très fréquemment observée, à suppléer le cas échéant.
De même, si une hypercholestérolémie est constatée, la prescription d’une statine est possible et pourrait avoir un effet favorable.

Des résultats originaux ont été présentés par une équipe israélienne concernant des greffes de cellules souches mésenchymateuses. Des travaux préliminaires avaient montré l’intérêt de cette approche avec un impact sur la différentiation possible de ces cellules en neurones et en oligodendrocytes, sur leurs capacités immunomodulatrices et sur leur potentiel neurotrophique et neuroprotecteur. Chez l’homme des techniques radiologiques permettent de suivre la greffe semblant fonctionnelle. D’autres études sont en cours avec ces greffes.
Un autre espoir reposant sur des faits scientifiques concerne une stratégie vaccinale en modifiant au laboratoire le fonctionnement des lymphocytes des patients et en les réinjectant afin d’induire ensuite une tolérance. Dans tous ces domaines thérapeutiques donc, des résultats intéressants ont été présentés nous laissant de larges ouvertures pour les futures années.
--------------------------------------------------------------------------------

jean2lyon

Messages : 345
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 39

re

Message  jean2lyon le Mar 4 Mai 2010 - 18:20

Je viens de voir cet article de l'ARSEP, il me donne envie de vomir. (Pas toi Alain ;-) )
avatar
joma2

Messages : 543
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : Chez la dame de Haute Savoie

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  joma2 le Mar 4 Mai 2010 - 20:10

+1 alain et Jean!! Encore des types qui ne ce sont pas assez renseigner sur la CCSVI ou qui on de mauvaise intentions et qui ce permettent d'ouvrir leur grande gueule! Je les pleins ces ---!
avatar
Fred1208

Messages : 2826
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Fred1208 le Mar 4 Mai 2010 - 23:02

Compte-rendu de l'AAN 2010 de Toronto, fait par le Prof. Patrick Vermersch.
Comme chaque année, l’académie américaine de neurologie a laissé une place relativement importante aux aspects thérapeutiques.

Dans ce domaine il a été longuement discuté dans des communications diverses, puis au cours d’une conférence de presse ce que l’on doit bien appeler "L’affaire Zamboni".

Après une médiatisation majeure surtout outre Atlantique, il fallait bien que ce sujet soit abordé, même si ceux qui sont adeptes de la "médecine basée sur des preuves "seront déçus car tout ou presque reste à faire.


C'est faux, car les "preuves" de la médecine et leurs thérapies s'expriment par des statistiques. En l'occurrence l'étude scientifique de Zamboni a été partiellement démontrée par l'étude de Buffalo, démontrant une large prévalence de cas de CCSVI chez les patients SEP (plus de 62%).
Compte tenu des éléments apportés par Zamboni, et n'en déplaise à ce Monsieur, c'était un minimum que d'essayer d'en savoir plus.


Néanmoins maintenant que l’information est lancée, il faut confirmée ou non cette observation. Résumons l’histoire. Un médecin italien, le Dr Zamboni constate chez un certain nombre de patients atteints de sclérose en plaques (SEP) une "insuffisance veineuse chronique cérébrospinale" ou exprimée plus simplement une gène au retour veineux au niveau des veines cervicales. Les premières communications, faites surtout dans le domaine de l’angiologie sont passées presque inaperçues en neurologie, jusqu’au jour où une étude de son groupe, publiée dans une revue scientifique majeure, montrait, après avoir établi un score d’insuffisance veineuse, que tous les patients atteints de SEP avaient cette anomalie et aucun des sujets témoins ! Ensuite tout s’est accéléré, davantage chez les patients que chez les neurologues, beaucoup ignorant même l’histoire…

Il est clair que beaucoup de neurologues ignorent même aujourd'hui "l'histoire" et cela me parait déplorable pour une communauté qui logiquement devrait posséder un minimum d'ouverture d'esprit. Je rappelle que dans bon nombre de cas, beaucoup ont purement et simlement rejeté cette hypothèse, en prétendant que l'étude de Zamboni n'était pas scientifique et autres salades. On peut être ignorant et tout faire pour le rester.

Dans certains pays en Europe et surtout en Amérique du Nord, les neurologues et les radiologues sont depuis harcelés par leurs patients pour être évalués d’une part et ensuite possiblement traités

Je rappelle à ce Monsieur qui semble l'avoir oublié, que sa raison d'être est de servir du mieux qu'il peut les malades, et de ne négliger aucune piste qui puisse apporter une plus-value.
S'il était lui-même malade,nul doute qu'il n'emploierait pas aussi facilement le terme de "harcèlement", à croire qu'il travaille dans une boulangerie. Si effectivement des malades n'avaient pas demandé légitimement qu'on explore cette voie, l'étude de Zamboni serait restée dans les cartons.


En effet cette insuffisance veineuse peut-être, au moins en théorie, traitée par des dilatations ou par la pose de "stent", à l’instar de ce qui se fait en pathologie artérielle. D’emblée, la communauté neurologique et scientifique a signalé quelques insuffisances dans les travaux du Dr Zamboni et les conclusions trop hâtives, largement commentées au cours de ce congrès. La critique principale concerne l’absence d’études en aveugle,

C'est faux en ce qui concerne le diagnostic de CCSVI, cela a été réalisé en aveugle, c'est à dire sans savoir si le patient avait une SEP ou pas.
Par contre, il est vrai que ceux ayant été traités par angioplastie étaient uniquement des malades de la SEP.


.. c'est-à-dire que l’expérimentateur, un radiologue en général, connaissait le diagnostic du patient. Un deuxième point concernait l’évaluation de cette insuffisance, jugée par les radiologues eux même fort complexe.

Oui Zamboni doit être vraiment désolé que ce ne soit pas un test tout bête, des urines qui passent du jaune au rouge par exemple, cela aurait été plus simple.
Il se trouve que l'examen Doppler entre autres doit effectivement répondre à un protocole particulier, comme c'est souvent le cas d'ailleurs pour de multiples examens, il ne suffit pas de disposer d'un appareil d'analyse pour savoir comment s'en servir pour telle ou telle recherche.
L'étude de Buffalo permet également de mettre au point un protocole de détection le plus efficace possible


Malgré tout, l’équipe du Pr Zivadinov (Etats-Unis) s’est lancée dans une étude de grande envergure avec déjà plus de 500 patients testés et de nombreux témoins.

Sous entendu, "les pauvres, ils n'ont pas compris que Zamboni avait fait n'importe quoi?" le "Malgré tout" veut tout dire..Ce Monsieur a quand même oublié de préciser que Zivanidov est neurologue et directeur du centre d'imagerie de Buffalo, un oubli très certainement.

Elle ne confirme qu’en partie les premiers résultats du Dr Zamboni. L’insuffisance veineuse cérébrospinale est retrouvée chez 62,5% des patients et chez 25,5% des témoins. Là aussi malheureusement l’étude n’a pas été faite en aveugle, limitant beaucoup la portée de ces résultats.

Ah bon? "blinded study" dit pourtant Zivanidov en préambule.

Il a également été montré par cette même équipe que la fréquence au moment du premier événement neurologique était de 40% environ pour s’élever à plus de 85% au cours des formes secondairement progressives, faisant suggérer que ce phénomène n’est que secondaire ou associé au processus de la maladie mais nullement causale.

Oui évidemment, si la preuve irréfuable de la causalité est apportée, cela risque de remettre par terre beaucoup de certitudes de ce Monsieur, et il risque probablement d'utiliser alors un ton moins péremptoire.
Que ce soit les cas de Stanford, ceux traités par Simka en Pologne (plus de 250), ou ceux de Zamboni dans sa premiere étude, le taux va de 80% à 100% de cas considérés. effectivement, les cas confirmés de SEP montrent un taux plus élevé (85%) à Buffalo, mais on peut aussi considérer qu'une seule atteinte neurologique n'est pas suffisante pour confirmer une SEP, et c'est le cas des 40% en question.
J'ajoute que 47 spécialistes mondiaux angiologues ont classé la CCSVI comme malformation congénitale, encore un oubli malheureux de ce Monsieur. Et puis il faudra qu'il nous explique comment la SEP crée des rétrécissements veineux au niveau du cou, je suis sûr que malin comme il l'est il a des idées.


Il y a donc urgence à attendre que des travaux scientifiques confirment ou rejettent cette hypothèse.

Oui oui nous savons.
"Urgence à attendre", on croit rêver.
Il faut commencer par des souris, comme le suggérait Freedman, autre neurologue, histoire d'être sûr et certain.
Ce Monsieur, s'il sortait un peu de sa boulangerie, saurait quels sont les ravages causés par la maladie en 20 ans, et s'agiterait un peu pour démarrer immédiatement de façon "urgente" des recherches en France, plutôt que d'autres ailleurs le fassent à sa place.


En effet sans données indiscutables, de nombreux patients voudront et se font déjà, surtout en Amérique du Nord, opérer de cette insuffisance veineuse avec des risques notables ayant déjà entraînés la mort de deux patients.

C'est encore faux. 1 seul décès, n'ayant pas de cause directe avec l'intervention à Stanford, suite à une intolérance à un anti-coagulant, dont sans lien direct avec l'intervention.
Quant à l'autre patient avec problème, son stent ayant migré, il a été opéré et n'est nullement décédé.


Ces accidents et surtout le peu de valeur scientifique actuel des données ont fait immédiatement réagir l’université de Standford qui a interdit cette pratique dans ces hôpitaux.

C'est sous la seule pression des neurologues que les interventions ont été stoppées.
Au grand dam des patients, qui comme ceux de Zamboni, comme ceux de Pologne, ont vu pour certains d'entre eux leurs symptômes s'améliorer significativement.
Elles se font en Pologne aujourd'hui entre autres, 250 patients traités à Katowice sans aucun incident rapporté.


Bien sur et même si dans l’hypothèse où ce fait est confirmé, il n’est nullement prouvé que traiter cette anomalie améliore les malades. Comme toujours dans ces circonstances, cela n’a pas empêché quelques patients de venir témoigner des résultats positifs de ces prises en charge, sur des symptômes subjectifs comme la fatigue ou le sommeil.

C'est complètement faux, les améliorations rapportées ne se limitent en aucune façon à la fatigue ou à la qualité du sommeil.
Des gens qui constatent qu'ils n'ont plus de poussées, qu'ils marchent mieux, problèmes de vessie améliorés avec de nombreux autres symptômes..ils mentent?


Nul n’est besoin de rappeler que de nombreux traitements ces 30 dernières années avaient déjà donné d’immenses espoirs malheureusement rapidement déçus.

Ce qui est vraiment décevant, et surtout totalement inacceptable de mon point de vue, c'est que l'Arsep et ses séides continuent à être rémunérés par nos impôts et accessoirement par les malades.

Malades qui n'attendent qu'une chose, c'est que des études démarrent IMMEDIATEMENT en France pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Comment est-il possible que ce genre d'article partial, bourré d'erreurs, puisse figurer sur la page d'accueil de ce site?

Atterrant.



Is it always like this ?


Invité
Invité

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Invité le Mer 5 Mai 2010 - 8:21

sursaut de l'animal aux abois,pour en arriverlà,il a été touché!
avatar
Domyleen

Messages : 7889
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Domyleen le Mer 5 Mai 2010 - 8:56



Et toujours ces "2 morts": Il n'y en a eu qu'un (une plus précisément, et à cause du produit anti coagulant: encore un médoc!): Quand au second accident (un stent déplacé), le patient se porte trés bien et ceux qui en doutent peuvent lire ses interventions sur Thisisms, il intervient sous le pseudo de "Radek"...

Par contre, les patients "harcèlent" les neuros? ... Mais en quoi, les neuros sont-ils concernés par les veines et les angioplasties? ...ce n'est pas de leurs compétences, ....alors, pourquoi ne pas s'adresser directement aux angios? Si origine veineuse, la SEP n'est plus (en gros) une "maladie neurologique"! C'est tout! C'est peut-être notre façon de considérer , encore, la SEP, comme une maladie "neurologique auto-immune etc...etc..." qu'il faut revoir, ....non? Question

Invité
Invité

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Invité le Mer 5 Mai 2010 - 9:25

hello DOMY,si tu bouscules l'establishment,là,bonjour les chausse-trappes,de plus en plus "basses" bounce

Moimeme

Messages : 133
Date d'inscription : 30/04/2010

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Moimeme le Mer 5 Mai 2010 - 12:31

Salut Fred, je me suis permis de quoté ton texte pour le mettre sur le forum de l'arsep!
avatar
joma2

Messages : 543
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : Chez la dame de Haute Savoie

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  joma2 le Mer 5 Mai 2010 - 17:55

Merci Fred pour t'être donner la peine de commenter ainsi l'article!
C'est du boulot de corriger sans arrêt les âneries qui peuvent êtres écrites!
Ce qui serait bien ce serait que cette corrections soient faites au meme endroit ou le truc a été mit sur le web initialement.(histoire que les gens qui ont lu le truc aient un autre son de cloche)
Mais s'était pas la peine de censurer ma petite gentillesse
avatar
Fred1208

Messages : 2826
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Fred1208 le Ven 7 Mai 2010 - 9:34

Je dois rencontrer très prochainement un des membres du comité scientifique de l'Arsep.
Je compte bien lui demander comment il est possible qu'un membre de cette "Fondation", puisse être autorisé à diffuser des contrevérités sur sa page d'accueil concernant la CCSVI.

Un seul exemple, bien qu'il y en ait de nombreux autres, les "deux morts" de Stanford, alors qu'il n'y en a eu qu'un, et pour cause d'intolérance chronique aux anti-coagulants (hémorragie cérébrale), pas à cause de l'intervention elle-même concernant une pose de stent.

"Researchers at Stanford University have halted treatments for chronic
cerebrospinal venous insufficiency (CCSVI) according February's edition of the journal Annals of Neurology.

The decision came after two people experienced serious side effects following stenting of the jugular veins, a procedure thought to correct CCSVI. One patient died from a brain haemorrhage following the
procedure in August and another required emergency open heart surgery in November after a jugular vein stent dislodged into the right ventricle of the heart.

Pour une fondation qui se veut "sérieuse", cela fait bigrement désordre, qu'un de ses représentants se trompe à ce point, mais on a bien compris ce qu'il pensait de la CCSVI sur le fond, et je doute que ce soit une erreur d'inattention.

S'il véhicule la pensée générale de l"Arsep sur le sujet comme cela semble être le cas, il y a de quoi s'inquiéter.

Et cela jette évidemment un légitime discrédit sur tout le reste.



Is it always like this ?

avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 54
Localisation : The 13th Floor

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  RnRrider le Ven 7 Mai 2010 - 10:09

Hello Fred,
je suis tout à fait d'accord avec toi, d'autant plus que l'auteur de l'article en question est un éminent professeur en neurologie...
Le discrédit sur la CCSVI et son traitement continu mais les arguments des opposants sont assez pathétiques.

Le lien vers l'article :
http://www.arsep.org/library/media/other/recherche/aan_2010.pdf

Et aussi l'interview du Président du Collège des Médecins du Québec :
http://videos.lcn.canoe.ca/video/en-vedette/les-dernieres-nouvelles/8805187001/denis-l%C3%A9vesque:-%C3%A9mission-du-5-mai-%281%29/83188554001
avatar
Domyleen

Messages : 7889
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Domyleen le Ven 7 Mai 2010 - 12:24


Oui, mais la MS Society du Canada a débloqué des fonds, c'est bon signe!

Et puis les neuros, ...on s'en fout: je crois que ça les concerne de moins en moins la SEP.....

Restons optimistes!!! sunny sunny
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 54
Localisation : The 13th Floor

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  RnRrider le Ven 7 Mai 2010 - 15:34

avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 54
Localisation : The 13th Floor

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  RnRrider le Mer 12 Mai 2010 - 9:30

Un très bon article sur la CCSVI.

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie chronique démyélisante du système nerveux central d'origine inconnue. Depuis l'époque de Charcot, une relation entre les veines cérébrales et les lésions inflammatoires associées à la SEP a toujours été rapportée…

En VO :
http://www.communitycare.com/Practices/Interventional_Radiology/CCSVI_background.asp

Traduction google :
http://translate.google.fr/translate?js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=1&eotf=1&u=http%3A%2F%2Fwww.communitycare.com%2FPractices%2FInterventional_Radiology%2FCCSVI_background.asp&sl=en&tl=fr

dane83

Messages : 1741
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 60
Localisation : la crau

accelerer

Message  dane83 le Sam 15 Mai 2010 - 19:44

avatar
Domyleen

Messages : 7889
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Domyleen le Sam 15 Mai 2010 - 21:04



Traduction Google du lien de Dane 83:

AVIS »Leader
Accélérer les procès médicale aux personnes dans le besoin
Publié le: 13 mai 2010
IT est un dilemme émotionnel pour toute personne souffrant d'une maladie débilitante et aussi leurs familles et amis quand les nouvelles se dégage d'un traitement potentiel que pourrait offrir un remède ou d'un dégrèvement d'un futur de la souffrance.

publicité
La réaction immédiate et compréhensible est de faire tous les efforts pour obtenir que le traitement - mais souvent les rouages du gouvernement et les procédures du monde médical sont longs et étirés.

Dans de nombreux cas il peut être trop loin dans l'avenir au profit des patients.

C'est pourquoi de nombreux lecteurs ont beaucoup de sympathie pour la situation difficile que les autorités locales la sclérose en plaques qui souffre Audrey Barnett se retrouve dans la suite ce qui semble être des résultats encourageants d'une intervention chirurgicale qui peut bénéficier à des patients atteints de SEP.

Elle est devenue partie intégrante d'une campagne mondiale croissante de pression sur les autorités de santé de rendre le fonctionnement CCSVI largement disponibles et il ya déjà eu des protestations publiques au Canada.

Elle prend sa cause devant le Parlement écossais et est particulièrement critique de la Société de la SP qui refuse son soutien pour le traitement.

Mme Barnett estime que la procédure à son consacre une valeur de £ 6000 sur une clinique privée et de collecte de fonds est actuellement.

Il semble y avoir une tendance à la hausse que les réseaux utilisés par les sites victimes MS indiquer.

Il est compréhensible que les personnes souffrant de cette maladie souvent déchirante sont frustrés que plus urgent n'est pas indiqué pour obtenir de larges études cliniques dans la procédure en cours et finalement approuvé pour le NHS - comme elle l'est également pour les autorités sanitaires et les organismes de financement de la recherche à vouloir pour s'assurer qu'il est bénéfique et sans danger et que de faux espoirs ne sont pas soulevées.

Il est à espérer que les essais et la recherche sera effectuée en tant que timeous et enthousiaste d'une manière possible afin que ceux qui croient que le temps est compté pour eux et ne peuvent s'offrir les op ne sont pas précipités dans le secteur privé
.

Contenu sponsorisé

Re: Articles/études sur CCSVI

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 22 Avr 2018 - 20:25