ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Etude Zivadinov sur les "microbleeds" cérébraux et la SEP.

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7737
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Etude Zivadinov sur les "microbleeds" cérébraux et la SEP.

Message  Domyleen le Dim 19 Juin 2016 - 13:55

   Sur MSRC: 

Les « microbleeds » cérébraux chez les patients atteints de sclérose en plaques associés à un risque accru d'invalidité 
(17/06/16)


Les fuites des vaisseaux sanguins dans le cerveau appelées microbleeds cérébraux (micro hémoragies, ou petites lésions) sont associées à une augmentation du handicap physique et cognitif chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP), selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'École Jacobs (Médecine et de Sciences Biomédicales).
L'étude, publiée en ligne aujourd'hui dans la revue « Radiology », est l’une des  premières à examiner ce que ces microbleeds cérébraux peuvent signifier comme conséquences cliniques pour la SEP.
Les microbleeds cérébraux, qui deviennent plus fréquents avec l'âge et qui sont un facteur de risque connu pour la démence, ont également été associés soit à une lésion cérébrale traumatique, un accident vasculaire cérébral, la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson.
Les chercheurs UB (Buffalo University, je suppose) ont mené une étude sur « les microbleeds cérébraux et la SEP » parce qu'ils ont constaté un chevauchement important dans les facteurs de risque pour chacune de ces maladies, selon Robert Zivadinov, auteur principal, professeur de neurologie, directeur du Centre d'analyse de neuroimagerie de Buffalo et directeur de l’Imagerie par Résonance Magnétique dans la Centre de recherche translationnelle de l'école de médecine clinique et UB.
"Notre hypothèse repose sur le fait qu’il y aurait une augmentation de la prévalence des microbleeds cérébraux dans la SEP parce la progression de cette maladie est associée à une probabilité accrue de comorbidités cardiovasculaires, notamment l'hypertension, la modification du métabolisme des lipides, le surpoids / l'obésité, le tabagisme le diabète et la migraine, tous des facteurs de risque pour des microbleeds cérébraux ", a expliqué Zivadinov.
L'étude a inclus 445 patients atteints de SEP; 45 avec un Syndrome Clinique Isolé, qui représente la première manifestation de la SEP, d’après l’expérience de certains patients; 51 patients atteints d'autres maladies neurologiques; et 177 témoins sains.
Tous les participants à l'étude ont subi un type d'Imagerie par Résonance Magnétique appelée Imagerie de Susceptibilité Pondérée qui est spécifiquement ciblée pour améliorer l'image des produits sanguins.
"Nous avons constaté des microbleeds cérébraux chez 20% des patients atteints de SEP âgés de plus de 50 ans comparativement à 7% des témoins en bonne santé», affirme Ferdinand Schweser, professeur adjoint de neurologie à la faculté de Médecine UB et rédacteur en chef de l’article. Parmi les sujets âgés de moins de 50 ans, 14 % des patients atteints du Syndrome Clinique Isolé avaient des microbleeds contre seulement 3% chez les contrôles sains.
Les chercheurs ont découvert que plus un patient avait de microbleeds cérébraux, plus graves étaient les conséquences physiques et cognitives. En particulier, les patients atteints de SEP qui avaient le plus de microbleeds cérébraux souffraient d’un handicap physique plus prononcé (après ajustement en fonction de l'âge, de l'hypertension et de la prise en compte du volume global du cerveau).


"C’est important car cela suggère que les microbleeds cérébraux seraient associées à une augmentation du handicap physique chez les patients atteints de sclérose en plaques, indépendamment des facteurs de risque supplémentaires de microbleeds cérébraux», explique Zivadinov.
En termes de déficience cognitive, les chercheurs ont constaté que dans le sous-groupe de patients atteints de SEP qui ont subi des tests neuropsychologiques, ceux qui avaient le plus de microbleeds cérébraux présentaient un handicap plus élevé aux tests sur la fonction cognitive verbale et autres.
"Ces patients SEP qui ont des microbleeds cérébraux sont sujets à développer davantage de handicaps physiques et cognitifs plus tôt au cours de leur maladie, et donc leur surveillance pourrait davantage être appropriée», note Zivadinov.


"Des recherches importantes sont effectuées actuellement sur les moyens de lutter contre les microbleeds cérébraux", dit-il, en ajoutant, "qu’aujourd’hui, la prévention des facteurs de risques cardiovasculaires a été considérée comme la meilleure façon de prévenir leur formation car il n'y a pas de thérapies ciblées actuellement disponibles".


L'étude a été financée en partie par le Buffalo Neuroimagerie Analysis Center (BNAC) et la Fondation de la famille  Jacquemin.
Source: UB Reporter © 2016 Université de Buffalo (17/06/16)


   Et, voilà ... On reparle de Robert Zivadinov, le premier neurologue convaincu qu'il y a un lien étroit entre la SEP et la circulation sanguine, qui s'était également intéressé à l'IVCC .... Il continue toujours à travailler en relation avec les spécialistes du système veineux, des angiologues etc ... 

    La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017 - 10:42