ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis

Eléctions americaines

Partagez

Amstramgram

Messages : 41
Date d'inscription : 12/10/2016

Eléctions americaines

Message  Amstramgram le Mer 9 Nov 2016 - 5:35

I'm Shocked! Donald Trump????
Je ne suis pas féministe, loin de là, mais là je ne comprends plus rien Shocked
Allez comprendre: des femmes en majorité ont voté Trump...
avatar
Fred1208

Messages : 2514
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 55
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Eléctions americaines

Message  Fred1208 le Mer 9 Nov 2016 - 6:59

Oui, je trouve cela hallucinant.
La "gueule de bois" risque d'être sévère.
Pour les femmes, les noirs, les latinos, et les pauvres gens qui seront parmi les premiers à en subir les conséquences.
On a malheureusement vu dans le passé ce que cela donnait de mettre au pouvoir un fantasme.
Au delà de cela, les relations avec les autres états, l'Europe, risquent de devenir assez compliquées.
Exit l'Obama care, exit la politique sur le climat puisque Trump est un climato-sceptique, le monde avec un mec comme ça à la tête de la première puissance mondiale est à mon avis assez mal barré.



Is it always like this ?


loubna

Messages : 34
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 39
Localisation : GLEN BURNIE USA

Re: Eléctions americaines

Message  loubna le Mer 9 Nov 2016 - 15:46

Oui, c'est choquant de voir un homme stupide comme lui gouverner les usa. Il a utilise le problème de l immigration et l intégrisme  ( l amalgame avec l islam) pour faire croire à l insécurité dans ce pays. 60/ des personnes qui ont voté pour lui n ont pas de diplôme, une ignorance totale. Seul les Red neck ont voté pour lui. Les mexicains sont en panique ici, car la majorité illégal, mais ce sont les seuls qui font les hard jobs. On peut s attendre à un autre mur de Berlin

Amstramgram

Messages : 41
Date d'inscription : 12/10/2016

Re: Eléctions americaines

Message  Amstramgram le Mer 9 Nov 2016 - 18:07

Où est passé le rêve américain? rêve de liberté? on est descendu bien bas...
L'Obamacare, qui n'en était qu'à ses balbutiements, exit. Des millions d'américains qui avaient enfin une protection sociale!
Non mais, Trump quoi!!!! il a été désigné pour représenter les Etats Unis, c'est symbolique et c'est là que je ne comprends plus.
avatar
Fred1208

Messages : 2514
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 55
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Eléctions americaines

Message  Fred1208 le Mer 9 Nov 2016 - 21:12

Ce sont les limites du système démocratique. Il est capable de générer une situation où une tripotée d'abrutis est capable d'être manipulée, et finit par placer à la tête du pays un type qui finalement dessert leurs intérêts. Comparaison n'est pas raison, mais le parti nazi était arrivé en tête des élections législatives en 1933..Après la fin de la guerre, les votants qui restaient ont du regretter leurs choix.

Peut-être que Trump deviendra raisonnable, mais ceux qui ont voté pour lui demanderont certainement des comptes..Et quand on détaille son programme, il y a de quoi être inquiet. Ce qui est grave je crois, c'est que beaucoup sont en accord avec ça...

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/elections-americaines/20161109.OBS0932/presidentielle-us-ce-que-contient-le-tres-inquietant-programme-de-donald-trump.html



Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7732
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Eléctions americaines

Message  Domyleen le Jeu 10 Nov 2016 - 9:00

  Sad


   Mais pourquoi les démocrates n'ont-ils pas proposer Kim Kardashian à la place d'Hillary Clinton?  Laughing
   La belle n'a-t-elle pas déclaré quelques jours avant: "Je pense que les choses les plus importantes pour moi. Celles qui l’emportent sur tout le reste, sont le contrôle des armes et la protection du droit des femmes à un accès légal et sûr à l’avortement"
    Obama a échoué sur son projet de changer la législation sur les armes, Kim Kardashian aurait peut-être pu séduire les cowboys   républicains qui siègent au Sénat pour faire passer cette loi.... Et, comme Donald était prêt à bombarder Paris (??) pour venger cette pauvre femme victime d'un vol de bijoux .... Voilà une situation qui aurait pu réunir tous les américains: Kim applique le programme d'Hillary, avec le soutien de Donald, c'est pas beau????  Laughing

    Ce n'est pas un scénario de télé réalité, hélas. 
avatar
PatrickS

Messages : 406
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Eléctions americaines

Message  PatrickS le Jeu 10 Nov 2016 - 14:47

Selon ce que j'ai pu entendre, les Américains ont voté CONTRE les "politiques", pour le changement.

L'année prochaine cela sera peut être le cas en France: vote CONTRE la droite et la gauche pour le FN. (même si pour le moment, le FN n'est pas donné gagnant, on a vu ce qui s'est passé aux Etats Unis)



Un jours à la fois
avatar
Domyleen

Messages : 7732
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Eléctions americaines

Message  Domyleen le Ven 11 Nov 2016 - 0:44

Fred: a écrit:
Fred: a écrit:  exit la politique sur le climat puisque Trump est un climato-sceptique,

    En tout cas, il s’est mis à l’abri au dernier étage de sa tour …. Probablement pour éviter d’avoir les pieds dans l’eau si la mer continue de monter et envahit Manhattan. Héhé, il est prévoyant le gars, il sauve sa planète à lui.  Laughing
    (Et sa femme qui se revendique « Vegan » et qui tient un site pro nature … Plus qu’à espérer qu’elle ait une bonne influence sur lui ….)
 
Loubna: a écrit:  Seul les Red neck ont voté pour lui

Ah oui, les « cous rouges » (alias les « ploucs »). Il leur ressemble, non ? Son visage rougeaud, sa moumoute « blond pisseux », sa corpulence et sa vulgarité …. Un vrai sudiste ! (Et pourtant, il a toujours été new-yorkais).  

Amstramgram: a écrit:     Des millions d'américains qui avaient enfin une protection sociale!


Hummm, non, justement. Comme c’en n’était qu’aux balbutiements, il y avait déjà des mécontents. Tous n’avaient pas encore accès à la protection sociale universelle, et, en plus, il y avait un frein de la part des organismes de prise en charge qui augmentaient les prix. Difficile à croire dans un pays de libre concurrence (logiquement, les prix auraient du baisser, vu le nombre croissant des adhérents … Ce qui signifierait, peut-être, que ces nouveaux adhérents coûteraient plus chers aux organismes que les anciens ? Que les plus pauvres auraient davantage de soucis de santé ? En tous cas, l’américain moyen en a marre de ces augmentations et de « payer pour les autres »). Il faut du temps pour mener à terme une réforme comme celle-ci et Obama ne pouvant plus se représenter, tout son travail risque d’être stoppé.
 En fait, c’est le problème de dépendre d’organismes privés, dont le but consiste toujours à gagner de l’argent (à ne pas en perdre, surtout. Imaginons un trou de la Sécurité Sociale chez des investisseurs privés ..). Et, comme tout système d’assurance, ces organismes veulent éviter les risques, ce qui a pour conséquence le fait que les maladies chroniques, par exemple, ils n’en veulent pas, que la demande émane de patients pauvres ou pas. (Je plains les « sépiens » pédiatriques qui n’ont pas eu l’occasion de travailler … Leur avenir est très compromis aux US).
 
    Son futur ministre de la Santé pourrait être Ben Carson … Un noir ? Un noir dans son gouvernement ? Donald ne serait donc pas aussi raciste qu’on dit… ? 


        .
Fred: a écrit:Comparaison n'est pas raison, mais le parti nazi était arrivé en tête des élections législatives en 1933..


    Et hop, un point Godwin pour toi !  Very Happy


  En fin de compte, ce sont les « merdias » qui ont manipulé l’opinion publique, non?
avatar
Domyleen

Messages : 7732
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Eléctions americaines

Message  Domyleen le Ven 11 Nov 2016 - 8:17


Amstramgram

Messages : 41
Date d'inscription : 12/10/2016

Re: Eléctions americaines

Message  Amstramgram le Dim 13 Nov 2016 - 6:15

[quote defaultattr=""]
Amstramgram: a écrit:     Des millions d'américains qui avaient enfin une protection sociale!


Hummm, non, justement. Comme c’en n’était qu’aux balbutiements, il y avait déjà des mécontents. Tous n’avaient pas encore accès à la protection sociale universelle, et, en plus, il y avait un frein de la part des organismes de prise en charge qui augmentaient les prix. Difficile à croire dans un pays de libre concurrence (logiquement, les prix auraient du baisser, vu le nombre croissant des adhérents … Ce qui signifierait, peut-être, que ces nouveaux adhérents coûteraient plus chers aux organismes que les anciens ? Que les plus pauvres auraient davantage de soucis de santé ? En tous cas, l’américain moyen en a marre de ces augmentations et de « payer pour les autres »). Il faut du temps pour mener à terme une réforme comme celle-ci et Obama ne pouvant plus se représenter, tout son travail risque d’être stoppé.
 En fait, c’est le problème de dépendre d’organismes privés, dont le but consiste toujours à gagner de l’argent (à ne pas en perdre, surtout. Imaginons un trou de la Sécurité Sociale chez des investisseurs privés ..). Et, comme tout système d’assurance, ces organismes veulent éviter les risques, ce qui a pour conséquence le fait que les maladies chroniques, par exemple, ils n’en veulent pas, que la demande émane de patients pauvres ou pas. (Je plains les « sépiens » pédiatriques qui n’ont pas eu l’occasion de travailler … Leur avenir est très compromis aux US).
 
    Son futur ministre de la Santé pourrait être Ben Carson … Un noir ? Un noir dans son gouvernement ? Donald ne serait donc pas aussi raciste qu’on dit… ? 


[/quote]
En effet Domyleen, cette reforme de la Santé avait ses points faibles mais c'était un premier pas dans l'esprit "solidarité". Reste à espérer que l'idée ne soit pas totalement abandonnée.

A propos du personnage Trump, j'ai lu un article dans le quotidien du médecin:

« Et si Donald Trump était fou ? » demandait « le Quotidien » à des spécialistes, le 27 juin dernier. S’appuyant sur les critères du DSM 5, les spécialistes interrogés posaient alors un diagnostic sévère, appuyé sur les propos complotistes du candidat républicain, son égotisme exacerbé, son machisme débridé, son mépris compulsif des scientifiques, son effrayante absence d’empathie et son racisme décomplexé. Au lendemain de son élection, redoutent-ils un passage à l’acte, une décompensation ?
« Non, je ne crains pas que le nouveau président déclare un syndrome d’hubris, une maladie du pouvoir, répond le Pr Sebastian Dieguez, chercheur en neurosciences cognitives (Université de Firbourg), tout simplement parce qu’il semble déjà atteint par ce tableau clinique. Au contraire, le fait d’endosser les habits du pouvoir devrait l’apaiser et le recentrer dans la solennité de sa nouvelle charge, bien au-delà des responsabilités de ses entreprises financières. Le risque d’un dérapage n’est cependant pas complètement exclu, car on sait que ce n’est jamais une bonne idée de donner du pouvoir à un psychopathe. »
Pas le Dr Folamour
Auteur de « Psychanalyses » de François Mitterrand, Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, le psychanalyste Ali Magoudi ne se montre pas plus alarmiste : « À la différence d’un George Bush qui invoquait sans cesse la croisade des forces du bien contre les forces du mal et qui a déclenché des offensives dont on continue aujourd’hui à payer les conséquences, Trump ne tient pas de discours messianique. Certes, il est volontiers éruptif, il surréagit dans le feu du débat, mais il n’est pas dans l’incantation interventionniste planétaire. Ce n’est pas le docteur Folamour. Ce n’est pas tant son état mental personnel qui est en question que celui de ses électeurs : en votant Trump, ils demandent la construction de murs qui séparent les communautés, ils veulent enrayer la mondialisation, alors qu’il n’existe pas de plan B. La peur inhibe leurs capacités cognitives. C’est ce circuit des peurs qui alimente le trumpisme aux États-Unis et le populisme, partout dans le monde et en France en particulier. »
« De ce point de vue, on est bien au-delà du seul cas Trump, rebondit le Dr Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste (CHRU La Pitié-Salpétrière, auteur de la Sarkoze obsessionnelle). Il nous faut tirer les leçons du succès du milliardaire histrionique et narcissique et prendre conscience du fossé qui sépare aujourd’hui les personnes socialement insérées de toute une population exclue qui vit dans la peur et le repli. Après avoir flatté leurs souffrances, Trump va-t-il maintenant les exacerber et mener l’Amérique à la ruine ? C’est toute la question et mon pronostic reste partagé. »
Le gorille dominant et le grooming.
Auteur de « Sarkozy, un président chez le psy », le Dr Pierre Lembeye, psychiatre et psychanalyste se veut cependant optimiste. « Souvenez-vous de Reagan, qui s’est comporté avec modération alors qu’on annonçait le pire. Pour Mitterrand aussi, l’apocalypse avait été annoncée, avec l’arrivée des chars soviétiques sur les Champs Elysées. Gardons-nous du « Trumpocalypse ».
L’éthologue Marie Muzard (auteure de « Ces grands singes qui nous gouvernent ») se veut également mesurée : « Donald Trump s’est comporté durant la campagne comme un beau spécimen de gorille dominant, avec sa stature massive, ses parades d’intimation, ses grands borborygmes d’insulte. Mais aujourd’hui qu’il est parvenu à ses fins et qu’il s’est imposé, il fait du grooming, il caresse les Américains dans le sens du poil et promet de les protéger tous, pas seulement les faibles. Il prend le pouvoir dans le calme et la maîtrise. Il n’est pas aussi fou qu’il en a eu l’air. »

Et si nous faisions une thérapie collective pour digérer tout cela? Cool

Jacques

Messages : 26
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 62
Localisation : L'Ancienne-Lorette, Québec, Canada

Re: Eléctions americaines

Message  Jacques le Lun 14 Nov 2016 - 2:15

Ce n'est pas un vote pour Trump mais un ras le bol collectif au sujet des politiciens.  Il y a plus que la moitié des américains qui sont choqués du résultat.  Moi ce qui me frappe c'est qu'environ 50% de la population n'a pas voté soit une personne sur deux.  Pour les jeunes c'est 2 personnes sur 3 qui n'ont pas voté.  Selon moi c'est là le vrai problème.
avatar
PatrickS

Messages : 406
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Eléctions americaines

Message  PatrickS le Lun 14 Nov 2016 - 8:30

Je crois que beaucoup de gens (aux USA ou ici) ne votent pas, car pour eux, peu importe le candidat élu, rien ne changera.

Personnellement, je ne vote JAMAIS pour le meilleur, mais j'essaye TOUJOURS de choisir le moins mauvais. confused

Il suffirait de baisser tous les salaires des élus (un SMIC par exemple) pur voir s'ils se battraient encore autant pour le poste. Parce que je ne crois pas trop leur discours qu'il font tout pour la France et les Français, ils pensent d'abord à eux. Cette remarque est tout de même à nuancer, ils ne sont pas tous COMPLETEMENT pourris.



Un jours à la fois
avatar
Fred1208

Messages : 2514
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 55
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Eléctions americaines

Message  Fred1208 le Lun 14 Nov 2016 - 12:17

@Hélène, un point Godwin peut-être, mais on ne peut sans cesse faire comme si le passé n'avait pas existé.
Les mêmes mécanismes entraînent souvent les mêmes conséquences.

Je n'ai d'ailleurs pas dit que Trump était un nazi.
J'ai simplement souligné que dans le passé, on avait souvent regretté d'avoir fait confiance à des gens aux solutions simplistes.

Trump a confirmé qu'il allait nommer des juges anti-avortement et pour le refus de toucher à la vente libre d'armes. même s'il a semblé reculer sur d'autres points, c'est de mon point de vue lourd de signification. 
Si on rajoute les agressions envers les minorités qui explosent, c'est très inquiétant.

Je l'ai souvent rappelé et encore une fois il n'y a pas de comparaison directe à effectuer, mais Adolf n'a pas commencé par entasser des enfants dans des trains plombés.

OK, deuxième point, mais j'assume.



Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7732
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Eléctions americaines

Message  Domyleen le Lun 14 Nov 2016 - 18:50

T'inquiète, Fred, j'suis une habituée de ce genre de point ... 
    Mais, on a beau dire que l'histoire se répète, les mécanismes qui mènent à ces mêmes conclusions désastreuses ne sont jamais analysés. Beaucoup vivent dans le déni et n'envisagent jamais que cela puisse recommencer. Personne ne veut se creuser la tête et anticiper la portée de la moindre de nos actions. (N'ont pas tous lu Nietzsche, et la majorité attend "l'homme providentiel", le "Messie"). Sommes un troupeau des moutons....?!!!


    Et puis, le président américain ne décide pas seul ... Il existe un contre-pouvoir, et même beaucoup de Républicains ne partagent pas ses idées... Wait and see! 
avatar
Domyleen

Messages : 7732
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Eléctions americaines

Message  Domyleen le Lun 14 Nov 2016 - 19:34

@Amstramgram a écrit:
« Et si Donald Trump était fou ? » demandait « le Quotidien » à des spécialistes, le 27 juin dernier. 
(...) 
   « À la différence d’un George Bush qui invoquait sans cesse la croisade des forces du bien contre les forces du mal et qui a déclenché des offensives dont on continue aujourd’hui à payer les conséquences, Trump ne tient pas de discours messianique.
(...). Ce n’est pas tant son état mental personnel qui est en question que celui de ses électeurs : La peur inhibe leurs capacités cognitives. C’est ce circuit des peurs qui alimente le trumpisme aux États-Unis et le populisme, partout dans le monde et en France en particulier. »


(...)
le Dr Pierre Lembeye, psychiatre et psychanalyste se veut cependant optimiste. « Souvenez-vous de Reagan, qui s’est comporté avec modération alors qu’on annonçait le pire. Pour Mitterrand aussi, l’apocalypse avait été annoncée, avec l’arrivée des chars soviétiques sur les Champs Elysées. Gardons-nous du « Trumpocalypse ».

Et si nous faisions une thérapie collective pour digérer tout cela? Cool


     Oui, d'accord pour une thérapie, mais pas collective J'ai horreur du collectif, des foules etc ... La psychologie des masses est forcément différente de la psychologie individuelle. (Via les manipulations plus efficaces sur les foules que sur chacun des individus qui la composent). 
   Alors ok pour une thérapie ... sur chaque électeur ... Laughing 
 
   A chacun d'oser raisonner et de réfléchir. 


   (Je n'écoute plus les journalistes politiques à la télé ... ni les sondages...)

Amstramgram

Messages : 41
Date d'inscription : 12/10/2016

Re: Eléctions americaines

Message  Amstramgram le Mar 15 Nov 2016 - 19:22

@Domyleen, cette expression de "thérapie collective" à propos de l'élection de Trump, m'a laissée songeuse la première fois que je l'ai lue...et n'est pas à prendre au premier degré Wink
On y verra certainement un peu plus clair dans les mois à venir.
avatar
Domyleen

Messages : 7732
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Eléctions americaines

Message  Domyleen le Mer 16 Nov 2016 - 22:46

@PatrickS a écrit:Il suffirait de baisser tous les salaires des élus (un SMIC par exemple) pur voir s'ils se battraient encore autant pour le poste. Parce que je ne crois pas trop leur discours qu'il font tout pour la France et les Français, ils pensent d'abord à eux. Cette remarque est tout de même à nuancer, ils ne sont pas tous COMPLETEMENT pourris.

  Whaouuu! Tu crois vraiment que ça changerait quelque chose? 
  Pour Trump, en tout cas, ça n'y changerait rien: il a décidé de renoncer à son salaire de Président (et il a financé sa campagne électorale).
    Bon, en France, je ne vois pas qui pourrait se permettre cette attitude "désintéressée".
avatar
PatrickS

Messages : 406
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Sarthe

Re: Eléctions americaines

Message  PatrickS le Dim 20 Nov 2016 - 13:29

Effectivement, Trump a un bas de laine assez garni pour pouvoir se passer d'un salaire.

Je parlais principalement de NOS politiciens.



Un jours à la fois
avatar
Fred1208

Messages : 2514
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 55
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Eléctions americaines

Message  Fred1208 le Dim 8 Jan 2017 - 22:26

Sans même parler des options économiques de Trump, pour moi c'est le fait que ce soit un climato-sceptique le plus grave de l'histoire.
OK, on ne sait pas encore ce qu'il va faire ou pas pour réduire les émissions de CO2.

Mais tout retard pour cette réduction aurait de fâcheuses conséquences...

https://global-climat.com/2016/12/28/les-tergiversations-americaines-pourraient-couter-08c/



Is it always like this ?

avatar
Domyleen

Messages : 7732
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Eléctions americaines

Message  Domyleen le Lun 9 Jan 2017 - 17:36

avatar
Fred1208

Messages : 2514
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 55
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Eléctions americaines

Message  Fred1208 le Mer 29 Mar 2017 - 8:42

Il est souhaitable que les US trouvent rapidement le moyen de mettre dehors cet abruti fini :

   PARIS, 29 mars (Reuters) - Les décisions prises par la
nouvelle présidence américaine en matière de lutte contre le
réchauffement climatique constituent un "recul grave", a estimé
mercredi l'ancien président de la COP21 Laurent Fabius.
   Le chef de l'Etat américain Donald Trump a annulé mardi par
décret une bonne partie des réglementations contre le
réchauffement climatique mises en place par son prédécesseur
Barack Obama, afin de stimuler la production d'énergies fossiles
sur le sol américain  .  
   "Le démantèlement d'importantes réglementations
protectrices, l'encouragement à des projets polluants d'énergies
fossiles, l'annonce d'une amputation massive des budgets
nationaux et internationaux dans ce domaine sont contraires aux
connaissances scientifiques les mieux établies et aux objectifs
d'intérêt général poursuivis par l'Accord mondial de Paris, déjà
ratifié par 141 pays dont les Etats-Unis", juge Laurent Fabius
dans un communiqué.  
   "Il appartient aux Etats, aux collectivités locales, aux
entreprises, aux ONG, aux citoyens, de réagir partout en
réaffirmant concrètement leur attachement aux engagements pris à
Paris, en les mettant en œuvre et même en les amplifiant compte
tenu des augmentations de température constatées et redoutées,
avec leurs conséquences destructrices pour l'humanité", ajoute
l'actuel président du Conseil constitutionnel.
   L'ancien ministre des Affaires étrangères fut l'artisan de
l'accord de Paris adopté le 12 décembre 2015 lors de la 21e
Conférence des parties à la convention climat.
   Qualifié d'historique, le texte fixe le cadre d'engagements
politiques, économiques et financiers visant à contenir la
hausse de la température moyenne de la planète "nettement
en-dessous de 2°C" en 2100 par rapport aux niveaux
pré-industriels.



Is it always like this ?


Jacques

Messages : 26
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 62
Localisation : L'Ancienne-Lorette, Québec, Canada

Faut voir le bon côté.

Message  Jacques le Mer 29 Mar 2017 - 21:35

C'est un problème sérieux mais il faut voir le bon côté de la chose.  Le reste de la planète va devoir penser à un plan B et se demander "que fait-on pour limiter les impacts du réchauffement". 

Si, tel qu'annoncé le niveau des océans et mers augmentent alors se préparer et mettre en place ce qu'il faut pour y faire face.  Certains pays auront de très gros problèmes, d'autres un peu moins.

Les degrés de plus vont affecter l'agriculture alors s'y préparer et agir en conséquence au bon moment.

Bref si, pour une fois,  on était capable de se préparer au lieu d'attendre d'être mal pris.  Cela fait longtemps que l'on voit arriver le mur et on essaie juste ralentir pour le frapper un peu moins vite.

Chez-moi, au Québec, on sera touché directement car Trump enleve le budget pour la restauration des grands lacs qui se déversent directement dans le fleuve Saint-Laurent et coupe en deux le Québec pour se jeter dans l'Atlantique.  C'est l'eau que je bois chaque jour.

C'est pas beau ce qui s'en vient mais si on est prêt on peut s'en sortir sans trop de dégats.
avatar
Fred1208

Messages : 2514
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 55
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Eléctions americaines

Message  Fred1208 le Jeu 30 Mar 2017 - 6:19

Oui, Jacques, tu as raison. En prendre conscience est déjà un pas, se préparer un deuxième.

Ceci étant dit lorsque la maison brûle, les maisons brûlent, la logique est d'y envoyer de grandes quantités d'eau pour tenter de les éteindre, y jeter de l'essence ne peut que contribuer à amplifier l'incendie.

J'ajoute que l'empathie du pyromane vis à vis de ceux dont la maison est déjà calcinée, ceux qui dans le monde en  subissent déjà les conséquences, sont obligés de déménager, fuient les inondations, ont déjà de gros problèmes de nutrition, me parait plus que limitée.

Pour le moment, la maison USA n'en subit pas vraiment les conséquences, ni la maison France du reste, ses habitants pour l'instant se félicitent de la douceur actuelle du climat.

Comme je l'ai déjà écrit, la planète ne disparaitra pas, mais pour nous, les humains, la probabilié qu'elle devienne rapidement invivable est de plus en plus forte.

En ce qui me concerne, il n'y a malheureusement pas de plan B, si on ne s'attaque pas sérieusement aux causes.
Tenter de bloquer la marée en édifiant d'immenses chateaux de sable risque fort de seulement différer la catastrophe.



Is it always like this ?

avatar
Fred1208

Messages : 2514
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 55
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Eléctions americaines

Message  Fred1208 le Jeu 30 Mar 2017 - 21:59

Bon.
Cettte fois, nous sommes très mal barrés. Il n'y a pas qu'un crétin à la tête de la planète, mais deux :

Vladimir Poutine a remis en cause jeudi la responsabilité de l'homme dans le changement climatique, au moment où Donald Trump promet de prendre position "d'ici fin mai" sur l'accord de Paris sur le climat qu'il a vivement critiqué pendant la campagne présidentielle américaine.

"Le réchauffement, il a commencé dans les années 1930", a déclaré M. Poutine, lors d'un Forum sur l'Arctique à Arkhangelsk, dans le Grand nord russe, selon des images diffusées par la télévision publique.

"A l'époque, il n'y avait pas encore de tels facteurs anthropologiques comme les émissions (de gaz à effet de serre) mais le réchauffement avait déjà commencé", a-t-il affirmé.

Selon le président russe, il est "impossible" d'empêcher le réchauffement climatique qui pourrait être lié notamment selon lui "à des cycles globaux sur Terre".

"La question est de s'y adapter", a estimé M. Poutine.

Ces déclarations interviennent alors que la Maison Blanche a annoncé jeudi que Donald Trump prendrait position "d'ici fin mai" sur l'accord de Paris sur le climat, signé fin 2015 par plus de 190 pays, dont les Etats-Unis.

Pendant la campagne électorale, M. Trump avait promis de se retirer de cet accord et de cesser tout paiement "des contribuables américains" aux programmes de l'ONU sur le changement climatique.

Dans un discours au cours duquel il n'a pas mentionné une seule fois la question du changement climatique, Donald Trump a lancé mardi l'offensive contre les initiatives de son prédécesseur démocrate Barack Obama sur ce thème et promis un renouveau de l'industrie du charbon.

Les Etats-Unis sont le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine.

Vladimir Poutine, qui s'était rendu mercredi sur l'Archipel François-Joseph, dans l'Arctique russe, a fait par ailleurs l'éloge du réchauffement climatique, relevant que la fonte des glaces facilitait notamment la navigation dans cette région, ainsi que son "exploitation à des fins économiques", tout comme l'extraction des ressources naturelles.

Son homologue finlandais Sauli Niinisto, également participant au forum, a qualifié au contraire le changement climatique de "menace grave" pour l'Arctique.

Ces propos du président russe tranchent singulièrement avec ses déclarations lors de l'ouverture de la conférence mondiale sur le climat de Paris en novembre 2015.

"La qualité de la vie de tous les habitants de la planète dépend du règlement du problème climatique", avait alors déclaré M. Poutine, en louant les "efforts de la Russie" en matière de réduction des émissions de gaz à l'effet de serre qui "ont permis de freiner d'un an le réchauffement climatique".

Le conseiller du président russe pour les questions climatiques, Alexandre Bedritski, a cependant prévenu en 2016 que la ratification de l'accord de Paris par la Russie pourrait prendre des "années", expliquant notamment que de nombreux amendements dans la législation russe étaient nécessaires.

Fin 2015, le ministère russe de l'Environnement s'est alarmé que la Russie se réchauffe 2,5 fois plus vite que la moyenne mondiale, conduisant à une augmentation des catastrophes naturelles telles que les inondations ou incendies.



Is it always like this ?


    La date/heure actuelle est Sam 27 Mai 2017 - 11:53