ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


SEP: DES NERFS ET DES VEINES - 2017

Partagez

ariadne

Messages : 16
Date d'inscription : 06/10/2012

SEP: DES NERFS ET DES VEINES - 2017

Message  ariadne le Sam 18 Mar 2017 - 15:02

SEP :   DES NERFS ET DES VEINES – 2017


Le Docteur Farough Owiesy de Los Angeles, Californie, qui se spécialisant dans des maux de tête de migraine, a commencé à traiter IVCC - SEP comme un dysfonctionnement du système nerveux autonome des veines du cerveau. Pour moi c’est clair qu'il a dévoilé le fond du mystère de sclérose en plaques ainsi qu’un traitement plausible, non-toxique et peu coûteux.


Faisons retour en arrière.   Il n'y a que huit ans que le professeur Zamboni a signalé sa théorie de IVCC sur l'Internet (le décembre 2008) suggérant que la SEP. soit en fait un désordre de circulation de sang du cerveau. La recherche scientifique depuis lors confirme que le dérangement  de n’importe quel  fluide baignant le système nerveux central (sang, cérébro-spinal, lymphatique, glymphatique) peut causer des symptômes de « SEP ». J’ai crée ce site pour partager la « libération » que je me sens comme quelqu’un atteint de SEP  qui n’a plus besoin de craindre un sort malheureux inévitable. 

J’ai lu pour la première fois un article sur la « thérapie de libération » l'été 2010 sur le site Américain « Daily Kos ».  D’origine le Professeur Zamboni a proposé d'employer le Sono gram pour diagnostiquer des veines qui descendent  du cerveau vers le cœur - les veines jugulaires internes et les veines vertébrales. Une fois qu'on observait des blocages dans ces veines il a recommandé d'ouvrir les sténoses avec le venoplasty de ballon et, si  indiqué par le venoplasty, la veine azygos de la poitrine aussi.   Dans son thèse « IVCC - un nouveaux paradigme et thérapie pour la sclérose en plaques » postée le 25 juillet 2010, le radiologiste interventionnel  Salvatore J.A. Sclafani, MD a écrit « l'insuffisance veineuse cérébro-spinale chronique (IVCC) est un état hémodynamique en lequel le drainage cérébro-spinal est changé et empêché. Les obstructions de sortie des veines jugulaires internes (ISVs), des veines vertébrales, et/ou de la veine azygos (AZV) et leurs tributaires ont comme conséquence le stasis ou le reflux de ces veines et la redirection du sang vers circuits secondaires. »

En lisant ca  j'ai immédiatement demandé à mon mari de masser mon cou et mon dos.  Tous les deux restants debout, il devait masser les muscles du dos de la tête en haut vers la taille en bas.  Au même temps  nous devons tous les deux visualisons le sang circule de ma tète vers le cœur.  Je me suis senti meilleur immédiatement quand la congestion dans ma tète a dissipée.  Un mois plus tard quand le stress a déclenché une poussée du SEP je me suis demandé avec un cœur lourd combien de fonction je perdrais.  Ce soir-là j'ai exécuté un traitement d'acupression de TENS sur le méridien du vesicule-biliaire sur les jambes. (voir le blog d'acuponcture).  J'ai été choqué le matin suivant à réaliser que l'attaque s'était abruptement arrêtée. Non diminué, non atténué, mais arrêté.  Des années plus tard  quand j'ai étudié mes écrits, je me suis rendu compte  qu'un massage de Shiatsu avait arrêté ma première poussée importante en 1980 au moment même où mon neurologue était en train de préparer le traitement des stéroïdes. (Voir le Blog de Dr. Pallis).  L'ouverture de l'écoulement du sang/des fluides était le meilleur traitement.   

Malgré quelques rétablissements impressionnants après l'angioplastie, on n’a pas accepté ce traitement pour la SEP.  La théorie du IVCC a rencontré le scepticisme et par la suite l'opposition stridente du milieu neurologique et les grands Labos.. Sans aucune doute ces intérêts spéciaux ont influencé la FDA américaine d’interdire  ce traitement pour des patientes de la SEP. La conséquence ? Même si les risques étaient minimaux et le procédure entièrement légal,   par la suite l'assurance-maladie Américaine a refusé de payer un procédé déclare« expérimental » qui fait que les patients atteint de la SEP étaient obligés à payer de leur poche pour le recevoir.

Oui,  il y avait des problèmes.  C’est estimé qu’un tiers des patients a connu le rétablissement impressionnant de la fonction, un tiers un rétablissement mineur, et un tiers d'aucun. Peut-être un quart des patientes du SEP souffre des obstructions squelettiques (os, muscles, artères)  que  l’angioplastie ne peut pas surmonter.  Pire, le traitement risque de blesser les veines sans soulager l'obstruction.  En outre les anomalies veineuses ne sont pas spécifiques aux patientes du SEP. Bien que la recherche scientifique ait prouvé que le sang circule plus lentement par des cerveaux chez des SEP. que des normaux.  Une fois qu'élargissent, les veines pourraient ré-sténoses qui effaceraient les améliorations. Joie, soulagement, chagrin, anéantissement - les émotions étaient aussi diverses que les résultats.  Moi, je ne voulais pas prendre le risque d'angioplastie aux Etats-Unis sans assurance médicale  américaine (la mienne couvre la France). En plus, je pensais  que je pouvais garder  ouvert la circulation du sang et des fluides cérébro-spinaux par des moyens manuels – massage et TENS acupression.   En l’occurrence, j’avais raison.

Dr. Owiesy a observé que quand la couche moyenne de la veine composée des muscles lisses subisse des spasmes, l'écoulement du sang est obstrué. Encore le problème réside à l’« extérieur » de la veine, pas à l’« intérieur ». Il se peut que les veines soient faibles ou d’une façon ou d'autre défectueuse, mais le mécanisme qui coupe l'écoulement du sang n'est pas à l’intérieur de la veine. C’est un spasme du tissue musculaire de la veine.  Ceci correspond entièrement à mon expérience. Le traitement ?  Dr. Owiesy administre un mélange de dexamethasone/de lidocaïne/de thiamine dans le secteur autour de la veine jugulaire interne. C’est un traitement unique qui dure environ  une heure.  Jusqu'à la les résultats sont impressionnants et  les risques et les dépenses moindre.

His observations are consistent with the following recent research from the Buffalo New York University Department of Neurology.
http://link.springer.com/article/10.100 ... 015-9599-y
Molecular Neurobiology
January 2017, Volume 54,
Issue 1, pp 362–37
"Impaired Neurovisceral Integration of Cadiovascular Modulation Contributes to Multiple Sclerosis Morbidités".
“Multiple sclerosis (MS) is an inflammatory demyelinating central nervous system (CNS) disease with an uncertain etiology. MS... we propose that the dysregulation in the neurovisceral integration of cardiovascular modulation can lead to many MS-related clinical symptoms...the manifestations of cardiovascular autonomic nervous system (ANS) dysfunction.
The strategies for improving sympathovagal balance would likely prevent and minimize many MS-related clinical symptoms”

Les observations de Dr. Owiesy correspondent à la recherche récente de la faculté de Neurologie de l’Université de New York à Buffalo.  http://link.springer.com/article/10.100… 015-9599-y la neurobiologie moléculaire le janvier 2017, le volume 54, la question 1, pp 362-37

« Intégration altérée de Neurovisceral de la modulation de Cardiovasculaire contribue aux morbidités de la SEP »

 « La sclérose en plaques (SEP) est une maladie demyelinating inflammatoire du système nerveux central (CNS) avec une étiologie incertaine. Nous proposons que le dysregulation dans l'intégration neurovisceral de la modulation cardiovasculaire puisse mener à beaucoup de symptômes cliniques de la SEP… les manifestations du dysfonctionnement autonome cardiovasculaire du système nerveux. Les stratégies pour améliorer l'équilibre sympathovagal probablement empêcheraient et réduiraient au minimum beaucoup de symptômes »

Une fois que les médécins acceptent les idées du Docteur Owiesy,  on peut envisager un traitement aussi simple et efficace qu’une injection dans le secteur entourant les veines sujet au reflux de sang.  Naturellement il y aura toujours le problème de reconstruire la gaine de myéline endommagée APRÈS qu'on ait surmonté le reflux du Blood/CSF.  C’est possible que l’un traitement avec des « cellules souches » peut  reconstruire la myéline endommagé.  Mais  pour l’instant ma priorité est de surmonter le problème de la circulation des fluides de la system nerveux centrale, et de guérir la matière grise du cerveau, la matière blanche, et le système veineux.   

C’est analyse rapide donne une idée générale de la théorie que la SEP est un disfonctionnement de la circulation des fluides de la system nerveux central.  Dr. Owiesy a fourni le lien absent.

Mon analyse originale peut fournir des indices quant à pourquoi  les malades de la SEP sont sujettées au dysfonctionnement du système nerveux autonome et à pourquoi leurs veines sont si faibles qu'elles s'effondrent facilement sous le stress. Ainsi retournons à mes observations initiales. 

J'ai lancé ainsi mon site MSCureEnigmas.net en mars 2012 :

Dans la Sclérose en Plaques des vaisseaux sanguins déformés par le stress pendant l’enfance ne peuvent accueillir la circulation du sang de l’adulte.  La réaction auto-immune est secondaire à la vraie origine de la SEP, un reflux sanguin qui blesse le cerveau et la moelle épinière.  La cause du reflux peut être structurelle 1) Sténoses du  CCSVI ( comme proposée par le professeur Zamboni)  et/ou pression du liquide céphalo-rachidien 2) ou il peut être une réaction du stress « temporaire » à une substance toxique.

Repensons les causes premières.  Et puis passer à des solutions réelles.

Des études épidémiologiques sur la SEP montrent que ceux qui grandissent près de l'Équateur ont moins de chance de développer la SEP que ceux vivant dans des latitudes plus près des pôles. C'est la latitude où l'on vit avant l'âge de 15 ans qui compte, pas où l'on vit par la suite. On pense donc que le manque de lumière du soleil – c'est-à-dire le Vit D – est un facteur de susceptibilité à la SEP.  Vit D est recommandé pour le traitement de la SEP.

Mais peut-être  qu’il y a une explication aussi importante du facteur géographique  -  le Froid de l'hiver.

Quand les muscles des épaules et du cou se crispent sous l’effet du froid,  la circulation du sang du cerveau est affectée.  Le  Froid raidit les muscles. Les hivers apportent les courbatures des rhumes et des grippes. La maladie meme (par exemple le Mononucléose) peut endommager le tissue at. les valves du système vasculaire.

On dit aussi que les patients atteints de la SEP ont tendance à d’être des personnes intenses, ambitieuses.  Tendue en d'autres mots.  Des  cas se groupent dans le nord de l'Europe et  en Amérique du Nord.    On peut conclure que des conditions et des émotions stressantes réellement compriment et déforment le système circulatoire de l'organisme de l’enfant en développementAu moment où il atteint l'âge de 15 ans, les vaisseaux sanguins endommagés ne peuvent plus accommoder la circulation sanguine.  Comparons la difformité des veines au bandage de pied chinois antique ou le pied de la fille ne peut soutenir la femme adulte.

Des intolérances alimentaires, notamment pour le blé et les produits laitiers, peuvent en outre déclencher le stress. La révolution agricole néolithique ne remonte pas beaucoup plus de 10 000 ans, un clin de l’œil dans l’évolution biologique de l’humanité.  La constipation est un signe certain que les aliments « stressent » l’organisme. L’augmentation significative d’incidence de la SEP en Japon ces derniers 30 ans suggère comme origine le changement du régime, c'est-à-dire la toxicité de l’alimentation occidentale.

Et l'inconvénient d'être femme.  D’origine il n’y avait pas de différence d’incidence de la SEP entre femme et home.  Pendant les dernières 50-60 ans le ratio d’incidence à tellement changer que jusqu’à  deux-tiers des victimes sont des femmes.   C’est quoi qui a change il y’a 60 ans? L’arrivée de la pilule (1960) et des thérapies hormonale qui sont connus comme facteurs néfastes pour le système vasculaires.  En plus, peut-être mensuellement les crampes menstruelles dans une fille grandissante réellement  déforment le système circulatoire. Facteurs qui stressent.

Peut-être le vrai origine de la SEP soit les dégâts aux vaisseaux sanguins causés par des facteurs du stress comme 1) d’être élevé dans un milieu familial exigeant ou autrement stressant aggravé par 2) un climat des hivers froids qui contribuent 3) aux maladies virales fréquentes, aggravés en plus par 4) une intolérance au blé et au lactose, d'une alimentation néolithique et ou 5) des hormones féminines."



Cette analyse n’est pas mal pour commencer, mais ma pensée a évolué depuis lors.   Évitant le diagnostique de la SEP  qui gène, le Dr. Sclafani continue à pratiquer le venoplastie (plus que 500 a ce jour).  Il trouve la condition dans beaucoup plus de types de veine que le Dr Zamboni a  initiellment proposés. Il recommande l'utilisation de l’ultrasons intraveineux (IVUS) pour permettre le docteur de mieux  juger  la taille du ballon - trop petit la veine ré-sténose, trop grand on risque la thrombose si le mur de la veine est endommagé.  Pour le Docteur Sclafani il n’y a que le venoplastie avec l’IVUS qui peut garantir un diagnostique d’IVCC, le sono gram étant peu concluant.  Ainsi il a pu surmonter les difficultés qui avaient tendance à discréditer le traitement.

Une autre question négligée au départ était le facteur squelettique, cette pression SUR la veine par un os, muscle ou l'artère qui peut obstruer l'écoulement du sang plutôt qu'un problème DANS la veine.  Le Chiropracteur Michael Flanagan, auteur du livre The Downs ide of Upright Posture – The Anatomical Causes of Alzheimer’s, Parkinson’s and Multiple Sclerosis, a  estimé que jusqu'à 25% de cas de la  SEP. entrent dans cette catégorie. Dans ce cas-la venoplastie est peu judicieux puisque le traitement ne surmontera pas l'obstruction et pourra endommager une veine saine.

Le 13 février 2015 PLOS ONE* a édité une étude à double anonymat indiquant qu'il prend deux fois le temps pour le sang à faire le circuit cœur/cerveau/cœur chez les gens atteint de la SEP que chez les « normaux », ceci indépendamment de l'état de la SEP. En d'autres termes, la perfusion pauvre du sang dans le cerveau est un marqueur pour la SEP, il définit la SEP.

Le facteur absent ?  Non seulement  les veines soient faibles ou défectueuse mais le système nerveux autonome est mal réglé de sorte que les muscles lisses des veines entrent dans un spasme qui obstruent l'écoulement du sang.

Considérons d'abord que les massages du cou et du dos  peuvent apparemment libérer des spasmes veineux pour libérer la circulation du sang dans mon cas.  Pourquoi les vaisseaux sanguins dans la SEP devraient-ils être si faibles qu'un spasme de muscle puisse perturber le sang ?   La recherche récente par le professeur Zamboni démonte que des cellules de l’endothélium sont absentes dans les veines jugulaires internes des sujets de la SEP. Sans murs vigoureux les veines auraient tendance à s'effondrer comme un tuyau fragile du jardin.  Pourquoi ces cellules sont-elles absentes ?  Maladie infantile, nutrition pauvre dû aux sensibilités de nourriture, vitamine D Insuffisante (une forme de rachitisme de veine peut-être ? Un détail de facteur génétique de la SEP renforce le besoin de vitamine D.) ? Quoique la raison,  un endothélium endommagé est un facteur essentiel.  Ainsi la plus légère tension peut empêcher la circulation du sang.   La nourriture peut agir comme une toxine qui déclenche la tension du corps, les glutens étant un exemple classique. Antibiotiques aussi bien. Pour moi, la grippe peut saisir le corps entier avec des courbatures  qui semblent arrêter la circulation entière du fluide de corps menant aux symptômes terribles de la SEP. Quelque chose qui stress le corps peut  déclencher des spasmes dans les veines qui drainent le cerveau et la moelle épinière, c.-à-d. une poussée de la SEP.  Je ne pense pas que l'on a besoin de regarder plus loin que ca.

Et latitude ? C'est le soleil qui apporte la santé par la vitamine D ET le dégagement de l'oxyde nitrique. L'oxyde nitrique est un vaso-dilatateur critique au développement et à la fonction du système vasculaire. (Recherche sur la maladie cardiovasculaire – pas la SEP. ou le IVCC -a mené à ces perspicacités.) Un système vasculaire sain si critique à la circulation du sang dépend d'un sain mode  de vie  (régime, suppléments, exercice, rayons UV). Si  ces facteurs sont absents pendant la période critique de croissance, le système vasculaire peut finir d’être  déformé, mal développé et mal réglé. L'évidence qui pointe SEP comme une maladie de système circulatoire devient accablant. Et les facteurs épidémiologiques tombent en place.

Cependant, le sang n'est pas le seul fluide du système nerveux central. L'obstruction du fluide cérébro-spinal (CSF) qui baigne la colonne vertébrale et le cerveau peut mener à la pathologie de la SEP aussi bien. La International Society for Neurovascular Disease (ISNVD fondée en 2011) fait de la recherche dans l’ « interaction entre le système de CSF (fluide cephalo’rachidien) et la canalisation veineuse cérébrale ».

Je commence à penser que le 10% des cas de SEP forme progressive primaire montrent principalement une obstruction du fluide cérébro-spinal (CSF) ou la pression directe sur la colonne vertébrale elle-même.  Et le forme plus commun récurrente-rémittente (RR) se transforme en forme progressive secondaire pendant que le processus de la maladie endommage la structure de la colonne vertébrale et du corps en général.  (Voir le 21 janvier 2015 Blog « Comment le RRMS progresse au SPMS »). Une interaction compliquée entre la circulation du CSF et de la circulation du sang veineux suggère des thérapies autres que l'angioplastie.

La Société Anglaise de la SEP MS-UK  a définit le forme PP comme ainsi:

« Le forme Primary Progressive représente environ 10-15% des cas de la SEP. Contrairement au forme RR, La maladie du PP progresse continuellement sans sursis apres avoir frappé une population plus âgée – la quarantaine et la cinquantaine.  A la différence de la forme RR, il n’y a peu ou aucune inflammation, peu des lésions du cerveau et les lésions qui existent présentent peu des cellules inflammatoires.  Il y’ a davantage des lésions sur le cordon médullaire que dans le cerveau qui mènent aux problèmes de mobilité.  Même s’il y a moins d’inflammation il y a plus de grand dommage aux axons. »

Les cas de PP sont exclus de la recherche et du traitement des médicaments qui travaillent à supprimer l’action immunitaire qui est à l’origine des lésions sur la gaine myéline visibles sur l’IRM des cas RR, c'est-à-dire le reflux du sang (IVCC).

Au début  je ne me suis pas rendu compte que la matière grise du cerveau atrophie avec la progression  de la maladie.  Au début les poussées endommagent la matière blanche de la gaine de myéline observée comme des lésions sur l’IRM.  Eventuellement il y’aura moins de rechutes au même tempe que la matière grise se détériore. (La recherche scientifique montre que le handicap dans la SEP est lié aux micro-saignements dans le cerveau. Ainsi que l’on peut comprendre l’importance de l’endothélium pour empêché l’infraction de la barrière hématoménengée.)  Enfin on arrive à la conclusion que l’handicap est plus lié à l’atrophie de la matière grise du cerveau ou à la condition des axons que de l’existence des lésions sur la matière blanche et gaine de myéline.

Le protocole des médicaments qui cherchent à supprimer le système immunitaire est ainsi mit en doute.  (Voir les conclusions de recherche scientifique sur la SEP fait pendant 40 ans par le Professeur Dr. George Ebers sur You Tube (en anglais).

Considérons les facteurs.  Est-ce qu’une obstruction dans les veines empêche la circulation du sang ?  Ou est-ce qu’une dysregulation du système nerveux autonome déclenche des  spasmes pour forcer le sang à  reculer vers le cerveau ou la moelle épinière ?  Est-ce que la tension simple du corps empêche la libre circulation du sang veineux, une tension causé par le stress émotionnal, la  grippe, la toxicité ?  Est-ce que le stress réactive un virus herpes Epstein Barr (EBV) dans le system nerveux autonome qui déclenche des spasmes dans les veines du system nerveux central ? Est-ce qu’il y un os qui bloque une veine saine ?  Est-ce qu’une obstruction des fluides cérébro-spinaux endommage les axons et le cordon médullaire ?  Ou se trouve l’obstruction principale de la circulation libre des fluides du système nerveux centrale ?  Comment le soigner?

Actuellement, il se peut que les chiropracteurs soient  les meilleurs équipés  à étudier, diagnostiquer et traiter des obstructions squelettiques du sang et du fluide cérébro-spinal du système nerveux central.  Dr. Michael Flanagan « uprightdoc » sur le site Web de Thisisms.com (CCVBP), (tragiquement récemment disparu) a recommandé des tables de Flexion-Distraction de technique de COX (le plus avancé est maintenant la version Cool pour traiter des conditions spinales. Les chiropracteurs de NUCCA (Association Nationale (USA) Chiropratique des Cervicales Supérieure) se spécialisent dans le traitement  des Cervicaux et l'atlas orthogonaux (C1). Les équipes italiennes des spécialistes vasculaires étudient maintenant ce phénomène.

Pour bien voir la circulation du fluide cérébro-spinal le Dr. Damadian (aussi progéniture de l’idée originale de l’IRM) préconise l’IRM cinématographique FONAR « upright », c'est-à-dire le sujet est assis pendant l’examen. Les obstructions dans l’écoulement du fluide cérébro-spinal sont peu visibles quand le patient soit couché. En plus, c'est une IRM Cinématographique, c'est-à-dire, plutôt qu’une image statique, les fluides sont filmés pour mesurer leur vitesse d’écoulement et l’existence des obstructions.  Il y’ a apparemment 15 cabinets de FONAR IRM aux USA et d'un à Londres. (
http://www.fonar.com/news/052114.htm

Les ostéopathes travaillent surtout pour faciliter la circulation des fluides corporelles.  Il se peut que le traitement libère des spasmes de muscle aussi bien. Mon ostéopathe pense que les patients de la SEP peuvent bien profiter des qualifications combinées d'un chiropracteur - pour libérer toutes obstructions en manœuvrant le squelette - et d'un ostéopathe – pour bien libérer la circulation de fluides. Ceci inclurait le fluide nouvellement découvert de Glymphatique qui nettoie le cerveau pendant le sommeil, pour ne pas mentionner le fluide lymphatique du cerveau découvert l'été 2015.

Eventuellement on peut prévoir le traitement du système vasculaire nerveux autonome pour arrêter le reflux du sang qui mène aux poussées.  Pour l’instant il faut s’assurer une régime optimale, des suppléments nutritionnels, des thérapies que  stimulent la circulation du sang, et des thérapies du détente, tous dans le but d’empêcher le reflux du sang dans le CNS et de nourrir l’endothélium des veines,  la matière grise, la matière blanche du cerveau aussi bien que la gaine de myéline

D’âpres le Neurologue le Dr. Robert Zivadinov de Buffalo N.Y. de NYU, tous les patients de la SEP ont souffert de la mononucléose dans leur vie. En conséquence ils hébergent un virus d'herpès d'Epstein-Barr (EBV). Est-ce que l'infection initiale a-t-elle endommagé les veines et/ou le système nerveux autonome ? Est-ce que le virus dormant se cache dans le système nerveux autonome pour réactiver sous le stress ? Est-ce que le Stress déclenche des spasmes qui renvoient le sang en arrière vers le CNS, par conséquent une poussée de la SEP ?  Ou est-ce que les « poussées » réactivent-elles le virus parce que la perfusion pauvre par des veines mène à l'insuffisance de l'oxygène ? (Je ne favorise pas l'essai « de tuer » un virus dormant d'herpès d'EBV avec les drogues antivirales. La maladie originale a pu avoir déjà endommagé les veines et les drogues affaibliront encore plus le système immunitaire.  En outre, je n'essayerais jamais la thérapie de cellules de souche de HSCT - récemment dans les nouvelles - ou le système immunitaire est détruit avec des cellules de chimiothérapie après quoi des cellules de souche sont administrés « pour recharger » le système immunitaire. Mieux renforcer la santé globale pour garder un virus en veille que d’endommager le système immunitaire ou risquer la mort avec des drogues. Ce me semble d’être une technique de détoxification excessive.

En attendant une solution euro-vasculaire, si on est serieux à trouver un traitement pour la SEP on ne peut  pas ignorer la nutrition.  Le régime approprié atteint 4 objectifs : 1) pour empêcher le stress du corps sur le système vasculaire c.-à-d. le reflux de sang et/ou sur le fluide cérébro-spinal 2) pour guérir et renforcer l'endothélium du système vasculaire au niveau cellulaire 3) pour nourrir les cellules du cerveau (matière blanche, gaine de myéline, axones, matière grise) particulièrement importantes s'il y a eu quelques dommages du CNS et 4) pour renforcer le système immunitaire afin de mettre en veille un virus latent ou des bactéries. Une note : avant que je puisse bien profiter d’un changement du régime et des suppléments  j'ai dû passer par une désintoxication profonde. J’avais besoin de l'aide d'un naturopathe/kinésiologies pour le faire.

Une note finale : Considérez qu'on peut avoir la maladie de Lyme ou une insuffisance sérieuse de la vitamine B12 qui peuvent mimer des symptômes de la SEP. Voir la section de ressources (MSCureEnigmas.net – en anglais) pour des suggestions d'analyse.


Même si la perspicacité du Professeur Zamboni est venue un peu tard pour moi, il m'a donné un nouveau bail de vie. J'avais l'habitude de vivre dans la crainte constante d'une rechute débilitante. Maintenant je sais quoi faire pour éviter une poussée. Après avoir résumé  mon régime je me sens mieux et plein d'espoir de l'amélioration à l'avenir. Je sais que quelque chose qui améliore la circulation du sang et du fluide cérébro-spinal (natation, acuponcture, TENS acupression, massage, ostéopathie, chiropratique, toute thérapie d'énergétique - et quinze minutes du soleil par jour) me gardera en forme et  empêchera une rechute. Pour empêcher le reflux du sang dans le cerveau, je fais tout pour maintenir l’intégrité du dos et du squelette. Le régime optimal, les suppléments nutritionnels, et l’oxygène renforcent les vaisseaux sanguins autant que la matière grise du cerveau. Et je fais tout pour éviter une maladie qui peut réactiver le virus EBV.

J'espère que d'autres patients atteignent de la SEP puissent réfléchir sur leur propre histoire et que mon expérience puisse les aider à guérir.




Auparavant publié sur mon site SEPCureEnigme.net
Traduit de l’Anglais – MSCureEnigmas.net

cerise36

Messages : 10
Date d'inscription : 17/05/2015

observation...

Message  cerise36 le Sam 18 Mar 2017 - 15:38

Bonjour à tous, je voulais faire une observation par rapport à ce qu'écrit Ariadne:  
Nous avions la chance de bénéficier en 2012 d'une angioplastie faite par le Dr. Sclafani à New-York. Avec l'Ivus l'intervention avait duré 3h30, (au lieu d'1/2 heure en Belgique )mais le résultat avait été spectaculaire. La neurologue de mon mari qui l'avait revu un mois après l'intervention  disait que c'était " incroyable, miraculeux". Malheureusement il y avait eu re-sténose après 4 mois.
 Je me souviens que le Sr. Sclafani avait beaucoup insisté pour que mon mari ne porte rien à bout de bras pendant quelque temps après l'intervention. Et j'observe pour ma part que la distribution géographique de la SEP dans le monde n'a pas seulement un lien avec l'ensoleillement, (vit. D) mais aussi avec le fait que les pays connaissant peu ou pas de SEP sont ceux où tout le monde porte les charges lourdes sur la tête, et non à bout de bras, ce renforce certainement les muscles  de la nuque et du cou et assure peut-être une meilleure circulation à ce niveau.

ariadne

Messages : 16
Date d'inscription : 06/10/2012

Re: SEP: DES NERFS ET DES VEINES - 2017

Message  ariadne le Sam 18 Mar 2017 - 21:50

Bonjour Cerise:

Merci pour votre réponse qui confirme l’efficacité de l’angioplastie pour l’ IVCC, et les difficultés.  C’est vraiment une tragédie que l’on n’a pas encore développé des stents pour empêcher des ré-sténoses.   Est-ce que votre mari a trouvé d’autres solutions pour garder ouverte la circulation du sang veineuse ? Merci encore.
avatar
Domyleen

Messages : 7797
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: SEP: DES NERFS ET DES VEINES - 2017

Message  Domyleen le Mar 21 Mar 2017 - 22:50

  Merci Ariadne! (je relirai à tête reposée, car il y a beaucoup de bon sens dans ce que tu écris ...)


   Je suis très heureuse de lire de tes nouvelles!

ariadne

Messages : 16
Date d'inscription : 06/10/2012

Re: SEP: DES NERFS ET DES VEINES - 2017

Message  ariadne le Jeu 23 Mar 2017 - 18:59

Merci Domyleen,
Apres une longue absence je serais heureuse à traduire quelques articles de l'anglais. Je suis contente d'etre de retour parmi vous.

Contenu sponsorisé

Re: SEP: DES NERFS ET DES VEINES - 2017

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov 2017 - 22:18