ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Partagez

Birmancat

Messages : 657
Date d'inscription : 02/06/2018

Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Message  Birmancat le Dim 28 Oct 2018 - 17:28

Travaux du professeur français Grégoire Courtine, enseignant à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il y a une série de videos sous son nom sur YouTube, je ne les poste pas toutes…








Dernière édition par Birmancat le Mer 31 Oct 2018 - 22:07, édité 1 fois



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Birmancat

Messages : 657
Date d'inscription : 02/06/2018

Re: Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Message  Birmancat le Mer 31 Oct 2018 - 18:51

1ère mondiale annoncée ce soir, en Suisse :

https://actu.epfl.ch/news/une-neurotechnologie-revolutionnaire-pour-traiter-/

"Une neurotechnologie révolutionnaire pour traiter la paralysie

31.10.18 - Trois patients atteints de paraplégie chronique ont pu marcher grâce à des stimulations électriques précises de leur moelle épinière par un implant sans fil. Dans une double étude publiée dans Nature et Nature Neuroscience, les scientifiques suisses Grégoire Courtine (EPFL et CHUV/UNIL) et Jocelyne Bloch (CHUV/UNIL) montrent qu'après quelques mois d'entraînement, les patients ont pu contrôler les muscles de leurs jambes, jusqu'ici paralysés, même en l'absence de stimulation électrique...."




La révolution est en marche !!! (Jeu de mot gratuit...)



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Birmancat

Messages : 657
Date d'inscription : 02/06/2018

Re: Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Message  Birmancat le Mer 31 Oct 2018 - 19:14

Version plus longue de la video de ci-dessus, postée le 31.10.2018 :




"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Birmancat

Messages : 657
Date d'inscription : 02/06/2018

Re: Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Message  Birmancat le Mer 31 Oct 2018 - 20:53

La chaîne de tv suisse RTS 1 a diffusé ce soir un documentaire retraçant les 8 ans d'efforts pour aboutir à ces résultats révolutionnaires. Via ITUNES, on peut podcaster l'épisode, dont voici le lancement sur facebook :

https://www.facebook.com/RTS369/videos/vb.111129345582629/519601081890617/?type=2&theater

https://www.rts.ch/emissions/36-9/podcasts/

A la fin du documentaire, il est fait mention de l'intérêt de cette technologie pour d'autres pathologies, comme les AVC, Parkinson, etc...

Quant aux explications, dont certaines ont trait à la neuroplasticité, elles donnent beaucoup d'espoirs.



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Birmancat

Messages : 657
Date d'inscription : 02/06/2018

Re: Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Message  Birmancat le Jeu 1 Nov 2018 - 9:12

"Des chercheurs de l'EPFL et du CHUV ont réalisé un implant sans fil qui envoie des stimulations électriques dans la moelle épinière des patients. Après quelques mois, ils sont capables de faire certains mouvements, même sans stimulation électrique.

Les trois patients ont pu remarcher avec l'aide de béquilles ou d'un déambulateur. Les chercheurs lausannois ont appliqué une méthode améliorée combinant stimulation électrique et entraînement intensif.
Dans une double étude publiée mercredi dans les revues Nature et Nature Neuroscience, Grégoire Courtine et Jocelyne Bloch montrent qu'après cinq mois d'entraînement, les patients ont recouvré le contrôle des muscles de leurs jambes, jusqu'ici paralysés, même en l'absence de stimulation électrique.

Stimulation électrique et support de poids corporel


   David marche avec un soutien du poids corporel. [Jean Baptiste Mignardot - DR]  Ces trois personnes paraplégiques avaient subi des blessures de la moelle épinière il y a plusieurs années (entre quatre et sept ans). Elles ont bénéficié de nouveaux protocoles de réhabilitation qui combinent une stimulation électrique ciblée de la moelle épinière lombaire et une thérapie de support de poids corporel.
Appelée STIMO (pour Stimulation Movement Overground), ce système établit un nouveau cadre thérapeutique pour améliorer la réhabilitation, selon ses auteurs. A la différence de deux études indépendantes publiées récemment aux Etats-Unis sur un concept similaire, ces travaux montrent que la fonction neurologique subsiste au-delà des séances d'entraînement, même lorsque la stimulation électrique est coupée.

Meilleure compréhension


   La plate-forme expérimentale des chercheurs. [CHUV/EPFL]  "Nos découvertes se fondent sur une compréhension approfondie des mécanismes sous-jacents, que nous avons acquise au cours de nombreuses années de recherches sur des modèles animaux. Désormais, nous connaissons mieux les régions à solliciter et comment la stimulation électrique atteint ces régions", a expliqué Grégoire Courtine, neuroscientifique de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).
"A partir de là, nous avons été en mesure de reproduire en temps réel la manière dont le cerveau active naturellement la moelle épinière", précise-t-il.
"Tous les patients ont pu marcher en l'espace d'une semaine avec un soutien du poids corporel. J'ai su immédiatement que nous étions sur la bonne voie", ajoute Jocelyne Bloch, neurochirurgienne au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV/Université de Lausanne), qui a placé les implants sur les patients.
>> Lire aussi La neurotechnologie promet de nouveaux espoirs face à la paralysie

Un dur entraînement


Pour les patients, le défi consistait à apprendre comment coordonner les intentions de leur cerveau en vue de la marche avec la stimulation électrique ciblée. Cela n'a pas été long.
   David bénéficie de la stimulation électrique ciblée. [Jean Baptiste Mignardot - DR]  "Les trois participants de l'étude ont pu marcher, aidés par un harnais supportant le poids de leur corps, après seulement une semaine de calibration. Et le contrôle volontaire des muscles s'est énormément amélioré en l'espace de cinq mois d'entraînement", note le professeur Courtine.
"Le système nerveux humain a répondu encore plus profondément au traitement que nous ne le pensions", dit-il. Il n'en reste pas moins que cela implique pour les patients un "dur" entraînement, une réhabilitation intensive de plusieurs mois, relève le chercheur.
"C'est un premier pas important pour les paraplégiques", conclut Grégoire Courtine. Il souligne l'importance d'appliquer un tel traitement très tôt, lorsque le potentiel de rétablissement est élevé et que le système neuromusculaire n'a pas encore subi le phénomène d'atrophie consécutif à la paralysie chronique.

"Un grand moment pour moi"


Parmi les trois participants figure le Romand Sébastian Tobler, victime d'un accident en 2013.
"Je me suis mis debout, pour la première fois, quatre ans après mon accident", raconte-t-il au 19h30. "Et ça a été un grand moment pour moi, d'autant plus que je suis la personne la plus atteinte parmi les trois qui ont participé à cette étude."
Cet essai clinique de six mois au CHUV ont été durs. "Cela demande pas mal physiquement, mentalement, c'est un grand travail d'équipe", raconte Sébastien Tobler. "Il faut réussir à prendre le contrôle de ses jambes (…), cela a fonctionné et on voit des résultats prometteurs."
>> Regarder le témoignage de Sébastian Tobler dans le 19h30:



19h30 -  Publié hier à 19:30  

ats/sjaq


Publié hier à 20:32  -  Modifié à 08:44  



Repousse de connexions nerveuses


"Le timing et la localisation de la stimulation électrique sont essentiels pour la capacité du patient à produire un mouvement volontaire. C'est aussi cette coïncidence spatio-temporelle qui déclenche la croissance de nouvelles connexions nerveuses", détaille Grégoire Courtine.

Les scientifiques avaient démontré ces dernières années sur des rats ayant bénéficié du même traitement que des connexions nerveuses repoussent. "Il n'est pas possible d'aller le vérifier sur des humains, mais nous supposons qu'il se passe la même chose", indique le professeur lausannois.

Reproduire les signaux du cerveau

"La stimulation doit être aussi précise qu'une montre suisse. Nous implantons une série d'électrodes au-dessus de la moelle épinière, qui nous permet de cibler des groupes individuels de muscles de la jambe", explique Jocelyne Bloch.
 
"Des configurations spécifiques d'électrodes activent des zones spécifiques de la moelle épinière, reproduisant ainsi les signaux que le cerveau lancerait pour produire la marche", ajoute la chercheuse.



Aider le cerveau à s'aider lui-même


Les trois patients traités à l'EPFL et au CHUV ont notamment entraîné leurs capacités de marche en laboratoire pendant de longues périodes. Lors de ces séances sur tapis roulant, ils ont été capables de marcher sans l’aide de leurs mains sur plus d'un kilomètre, avec une stimulation électrique et un système intelligent de soutien du poids corporel.

Ces séances d'entraînement, de longue durée, très intenses, se sont avérées cruciales pour déclencher une plasticité liée à l'activité - la capacité intrinsèque du système nerveux à réorganiser les fibres nerveuses. C'est elle qui conduit à une fonction motrice améliorée, même lorsque la stimulation électrique est interrompue.

Stimulation électrique

De précédentes études recourant à des approches plus empiriques, telles que des protocoles de stimulation électrique en continu, avaient montré qu'un nombre restreint de paraplégiques peuvent effectivement faire quelques pas avec des aides à la marche et une stimulation électrique.


Mais c'est le cas seulement sur de courtes distances, et aussi longtemps que la stimulation est active. Dès que celle-ci est interrompue, les patients reviennent immédiatement à leur état précédent de paralysie, et ne sont plus capables d'activer des mouvements des jambes."



source : https://www.rts.ch/info/sciences-tech/9960406-trois-patients-atteints-de-paraplegie-remarchent-grace-a-un-implant.html



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Birmancat

Messages : 657
Date d'inscription : 02/06/2018

Re: Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Message  Birmancat le Jeu 1 Nov 2018 - 13:28

Liens vers les publications scientifiques (extraits, il faut un abonnement pour lire les textes complets) :

https://www.nature.com/articles/s41586-018-0649-2

https://www.nature.com/articles/s41593-018-0093-5



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

Contenu sponsorisé

Re: Travaux révolutionnaires du Prof Grégoire Courtine / paralysie

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov 2018 - 7:46