ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Un essai de phase 1 pour prévenir la SEP ?

avatar
Birmancat

Messages : 1288
Date d'inscription : 02/06/2018

Un essai de phase 1 pour prévenir la SEP ? Empty Un essai de phase 1 pour prévenir la SEP ?

Message  Birmancat le Dim 2 Juin 2019 - 11:57

Bonjour,

Je poste cet article intéressant, pour les perspectives et les questions qu'il pose. En effet, il n'y a pas beaucoup de pistes allant dans le sens de la prévention, ie, empêcher que la SEP se déclenche chez les personnes cibles… Ce n'est qu'un début, et comme dans beaucoup de cas, cette piste n'aboutira peut-être pas… Mais en parler ici permet de suivre cette recherche, au cas où ...

https://multiplesclerosisnewstoday.com/news-posts/2019/05/23/cyxone-submits-application-to-start-first-in-human-trial-with-t20k-in-ms/

Extrait, traduit via translate.google.fr, seul le texte original, en anglais, fait foi :

"Cyxone : premier essai chez l'homme pour le traitement expérimental préventif de la SEP T20K.

Cyxone a soumis une demande au comité d’éthique de la recherche des Pays-Bas afin de lancer le premier essai clinique chez l’homme testant T20K, son traitement expérimental préventif de la sclérose en plaques (SEP).

L’approbation par les autorités de régulation néerlandaises - le Comité d’éthique et la Commission centrale pour la recherche sur des sujets humains (CCMO) - fera progresser le projet de Cyxone de lancer une étude clinique de phase 1 sur des volontaires en bonne santé au cours du deuxième trimestre de cette année.

T20K est un composé dérivé d'une protéine végétale naturelle. Cyxone est en train de le développer comme nouveau traitement de la SEP doté de propriétés prophylactiques (préventives).

Des scientifiques de l'Université médicale de Vienne, en Autriche, et du centre médical universitaire de Fribourg, en Allemagne, ont montré que T20K inhibait la production de cytokines pro-inflammatoires (messagers immunitaires médiateurs de l'inflammation), telles que l'IL-2, et réduisait efficacement les symptômes dans les modèles animaux de SEP, sans toxicité significative.

Selon Cyxone, T20K pourrait être utilisé pour soulager ou prévenir les épisodes de SEP, voire retarder la progression de la maladie.

Sur la base de ces résultats précliniques, Cyxone pense que T20K reste dans le sang en petites quantités, ce qui suggère qu'il sera efficace à faibles doses et que ses risques de toxicité sont réduits. Cela indique également que T20K peut être prescrit aux patients immédiatement ou peu de temps après le diagnostic, afin de ralentir la progression de la maladie ou de réduire la gravité des poussées.

Une intervention précoce contre la maladie comme celle-ci n’est actuellement pas possible avec les médicaments disponibles, conçus pour traiter les poussées actives de la maladie, a souligné Cyxone.

La première étude chez l'homme prévue est une étude clinique de phase 1 à double insu et monocentrique destinée à évaluer l'innocuité et la tolérabilité de T20K chez des volontaires masculins en bonne santé. T20K sera administré par voie intraveineuse.

L’essai sera mené en collaboration avec l’organisme de recherche sous contrat QPS.«Nous sommes heureux de pouvoir partager cette étape importante car cela signifie que notre candidat-médicament est sur le point de faire l'histoire, nous l'espérons, très bientôt, [testé] sur des humains. Nous avons un bon partenaire à nos côtés au sein de QPS, qui est un leader mondial du développement clinique, dans le but de donner à notre étude les meilleures conditions préalables au succès », a déclaré Kjell G. Stenberg, PDG de Cyxone, dans un communiqué de presse.«Nous sommes tout à fait prêts à commencer à recruter des participants à l’étude dès que la demande aura été approuvée par les autorités compétentes et nous sommes impatients de poursuivre cette collaboration», a déclaré Benjamin Chien, PDG de QPS."

liens :

https://www.prnewswire.com/news-releases/cyxone-submits-application-to-start-first-in-human-trial-with-t20k-in-ms-300855975.html

https://cyxone.com/en/portfolio/t20k/



"La vie, c'est maintenant, pas demain"
avatar
Birmancat

Messages : 1288
Date d'inscription : 02/06/2018

Un essai de phase 1 pour prévenir la SEP ? Empty Re: Un essai de phase 1 pour prévenir la SEP ?

Message  Birmancat le Mer 17 Juil 2019 - 18:40

Bonsoir,

Cela avance aussi ici, voici la suite, lue aujourd'hui, le 17 juillet 2019, sur :

https://multiplesclerosisnewstoday.com/news-posts/2019/07/12/cyxone-announce-dosing-of-first-volunteer-in-t20ks-first-in-human-trial/

Traduction :

"Un essai de phase 1 de T20K, traitement à base de protéines végétales pour la SEP, à des doses destinées à un 1er groupe d'hommes en bonne santé

Un premier groupe de volontaires en bonne santé participant à un essai de phase 1 évaluant l'innocuité et la tolérabilité de T20K, candidat dérivé de la protéine végétale de Cyxone pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP), a été traité dans le cadre d'une étude menée aux Pays-Bas, annonce l'entreprise.

T20K est un traitement prophylactique expérimental (préventif), éventuellement destiné à toutes les formes de SEP. Les huit volontaires masculins qui forment un groupe reçoivent une ou deux doses par perfusion du traitement potentiel et leur sang est analysé.

Des études précliniques antérieures avaient montré que T20K pouvait inhiber la production de cytokines pro-inflammatoires, telles que l'interleukine-2 (IL-2), et atténuer efficacement les symptômes de la maladie chez des modèles animaux de SEP, a déclaré Cyxone dans un communiqué de presse.

La thérapie, administrée par voie orale aux animaux, s'est également avérée faiblement toxique et présentait une absorption et une distribution favorables dans le corps. Cela signifie essentiellement que le composé peut être administré à de faibles doses, avec de longues périodes entre les administrations (une fois toutes les deux semaines ou peut-être une fois par mois) et doit toujours être efficace.
Le recrutement et la sélection des participants à l’étude ont commencé en juin, après que Cyxone eut reçu l’approbation du comité de déontologie néerlandais et de la Commission centrale pour la recherche impliquant des sujets humains (CCMO) pour le lancement de l’essai.

L’essai est réalisé par Cyxone en collaboration avec l’organisation de recherche clinique QPS Netherlands.Son objectif principal est d’évaluer la sécurité et la tolérabilité de T20K chez l’homme après une ou deux doses, en mesurant les taux de T20K dans le sang.

Selon Cyxone, le premier groupe de huit volontaires peut être suivi d'un deuxième groupe de huit personnes, si nécessaire pour obtenir de bonnes données.

«C’est un moment important dans le développement de notre entreprise qui nous rapproche encore de l’objectif final. Je suis très heureux du recrutement rapide et de la sélection des participants à cette étude par notre partenaire QPS Pays-Bas et, bien que prudemment, nous attendons avec impatience la conclusion de l’étude », a déclaré Kjell G. Stenberg, directeur général de Cyxone.

Cyxone s'attend à ce que l'étude se termine au second semestre de 2019.

La société ne détaille pas sur son site Web le type de protéines végétales présentes dans le composé, mais vise un traitement qui «pourrait être utilisé pour atténuer ou même prévenir les épisodes de SEP et potentiellement même retarder la progression de la maladie» et avec moins d'effets secondaires. que ceux actuellement observés dans les composés pharmaceutiques."

Traduit à l'aide de Google Traduction, seul, le texte original, en anglais, de la source, fait foi.



"La vie, c'est maintenant, pas demain"

    La date/heure actuelle est Ven 19 Juil 2019 - 15:21