ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Canada

Partagez
avatar
besaid

Messages : 465
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 32
Localisation : Metz

Re: Canada

Message  besaid le Mer 1 Aoû 2012 - 14:26

RIP Crying or Very sad Merci pour ta combativité !
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Mer 1 Aoû 2012 - 22:28


Ouuuhhh lala!! Apparemment, il ne fait pas bon se faire suivre dans les hôpitaux canadiens ... si on a une SEP (et un traitement immunosuppresseur!)

Cette info n'a rien à voir avec la précédente ... quoi que ... ???

De Jimmylegs:

Ce message n'a rien à voir avec la SEP. Mais avec un nutriment qui est faible en général chez les patients SEP, qui peut être faible chez de nombreux individus, et qui peut se manifester de nombreuses façons différentes. Une fois de plus, ce nutriment est le zinc. La manifestation du jour est l'infection par le C. difficile. Deux (journaux)locaux viennent de rapporter cette info sur une nouvelle épidémie de C. DIFFICILE dans les hôpitaux de Hamilton. Un décès, ce jour. Juste à côté, à Burlington, l'épidémie aurait tué, depuis le 07/06, 91 personnes à l'Hôpital Joseph Brant. J'ai piquer ces infos, tout spécialement, parce que ma mère m'a fait regarder un épisode de David Suzuki "The Nature of Things", intitulé " L'énigme autisme ". Le coupable, une bactérie mise en lumière lumière lors de cet épisode était le Clostridium . (...)
Ensuite, j'ai flashé sur l'épidémie de "C. difficile" (Clostridium) et j'ai commencé à rassembler les deux (sujets). Mon hypothèse est que les personnes qui sont infectées par le C. difficile , sont en carence de zinc et donc plus sensibles à l'infection par des bactéries et des virus. Hier soir, j'ai vu une partie des infos à la télévision que je n'ai pas encore été en mesure de les rechercher en ligne. Un homme du nom de Keith Lewis a été interviewé, et a montré une photo de sa petite amie, qui était l'une de ces malheureuses patientes victimes de l'infection par le C. difficile à l'Hôpital général de Hamilton. Il a mentionné que la raison pour laquelle elle était à l'hôpital en premier lieu, était une infection de la vessie. Il a déclaré que son système immunitaire était tout simplement détruit (je ne cite pas mot à mot, mais c'était l'essentiel de cette info). Bien sûr, je pense, tout cela contribue à confirmer mes soupçons.

Un hasard: Roxanne (alias Rocky) été immuno déprimée et avait une infection de la vessie! (simple infection urinaire??)
C'est une réflexion personnelle, je n'ai pas plus d'infos ...

Réponse d'un des intervenants (de Montréal):
Le Canada possède les hôpitaux les plus sales dans le monde occidental. http://www.cbc.ca/marketplace/2012/dirtyhospitals/


Le Clostridium difficile est une espèce de bactérie du genre Clostridium. Il s’agit de bacilles gram positifs, anaérobies strictes et sporulés. Le Clostridium difficile est le principal agent étiologique de la diarrhée nosocomiale chez les patients sous antibiothérapie.

(source Wikipédia)

avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Canada

Message  RnRrider le Sam 4 Aoû 2012 - 7:56

Traitement Zamboni : un médecin de Montréal soutient avoir obtenu des résultats impressionnants.
Cliquer ici
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Sam 4 Aoû 2012 - 10:34



Super!!

Le dct Lamontagne, dans la vidéo, plus haut, ne dit pas le contraire non plus ... mais n'admet pas "l'hypothèse": par contre, l'angioplastie améliore des symptômes (mieux que les traitements pharmaceutiques), ce pourrait être, dans un avenir proche, un "traitement symptomatique", ???

Si cette cardiologue est suivie, c'est excellent!!

(Reste plus qu'à convaincre un autre cardiologue canadien célèbre: le dct Colin Rose!!! Laughing Mais là, je pense que c'est mission impossible)
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Mer 15 Aoû 2012 - 8:51



Lettre de Kirsty Duncan à la ministre de la santé, au sujet du décés de Roxane:

http://www.wireservice.ca/index.php?mod~~V ... y & sid = 8643

Citation:
Le décès tragique de Roxanne Garland souligne le manque de suivi des soins et l'isolement médical subi par ceux qui ont cherché un traitement pour l'insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC) à l'extérieur du Canada. Un problème clé, c'est le climat associé à l'IVCC. Les patients se sentent parfois intimidés et même menacés par leurs médecins. Beaucoup se sentent tout à fait marginalisés.

Citation:
Mme le Ministre, une famille en Saskatchewan est sous le choc de la mort d'une femme qui était aussi une mère. Je demande que leur deuil ne puisse pas être transformé en un récit édifiant sur les voyages à l'étranger pour le traitement de l'IVCC, mais plutôt, qu'en l'honneur de la mémoire de Roxanne Garland il y ait des mesures concrètes en ce qui concerne les soins de suivi comme son mari le demande. Je crois que cette question s'adresse à l'un des principes fondamentaux qui sous-tendent le système de soins de santé dans notre grand pays, à savoir que la qualité des soins de santé est un droit fondamental pour tous les Canadiens.
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Sam 18 Aoû 2012 - 13:05



La Saskatchewan a sélectionné le premier patient SEP pour l’étude sur la CCSVI

Un homme, SEP, de la Saskatchewan, sera la première personne envoyée par la province aux États-Unis pour voir s'il peut participer à des essais cliniques concernant la thérapie sur les veines du cou.

Andrew Dahlen se rendra à Albany, État de New York, lundi, pour une évaluation finale afin de participer à une étude de deux ans de la thérapie, prétendue de libération pour la SEP.
La thérapie consiste à utiliser des ballonnets minuscules, insérés chirurgicalement, en ouvrant les veines rétrécies.

La SEP est une maladie neurologique qui peut affecter gravement la mobilité, la vision, la parole et la fonction vésicale.

Des centaines de personnes du Canada sont allées aux États-Unis ou à l'étranger pour recevoir ce traitement, et beaucoup disent que cela leur a procuré un soulagement de leurs symptômes .

Cependant, cette thérapie est controversée, avec un certain nombre d'experts médicaux qui disent que cela ne fonctionne pas, ou que l’aspect qu'elle fournit est temporaire ou peut être expliqué par l'effet placebo.
Aucune province canadienne ne paie pour la procédure d' insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC), ce qui coûte des milliers de dollars par traitement, de sorte que les gens qui quittent le pays doivent payer de leur propre poche.*

La Saskatchewan n'a pas payé pour la procédure non plus, mais elle a mis de côté 2,2 millions de dollars pour que 86 patients de la Saskatchewan puissent participer aux essais d’Albany.

La moitié des participants recevra la procédure, tandis que l'autre moitié subira une opération "placebo" .
Dahlen, un cuisinier de la Saskatchewan, âgé de 28 ans, et qui avait été diagnostiqué SEP, il y a six ans, a déclaré qu'il était excité de faire partie de l'effort de la Saskatchewan. Il devra passer une évaluation finale avant qu'il ne puisse subir la procédure, et même alors, il pourrait ne pas être dans le groupe qui reçoit le traitement réel.

Une fois que les traitements à Albany seront effectués, un neurologue de la Saskatchewan travaillera avec l'équipe américaine pour les évaluations, le référencement et la surveillance continue des participants de la Saskatchewan.

Source: CBC CBC.ca Copyright © 2012 (17/08/12)

jean2lyon

Messages : 345
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 39

Re: Canada

Message  jean2lyon le Lun 27 Aoû 2012 - 20:41

http://kirstyduncan.liberal.ca/blog/kirstys-august-27th-letter-to-the-minister-of-health/

Lettre récente de Kirsty Duncan au ministre de la Santé du Canada.
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Lun 27 Aoû 2012 - 21:23



Merci, Jean!

Plus qu'à espérer qu'on daigne lui répondre!
(4 lettres en deux mois, sans aucune réponse: ?!!?? ... Et pas seulement sur CCSVI, mais également pour les questions concernant Gilénya; La SEP n'intéresse vraiment pas ce gouvernement ... Evil or Very Mad )
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Jeu 6 Sep 2012 - 10:20



Sur MSRC:

Un communiqué de la Société Canadienne de la SEP:

Les chercheurs poursuivent leurs progrès dans les sept études financées sur l'IVCC et la SEP.

Les sept projets de recherche étudiant l'IVCC (insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique) et la SEP - lancées avec un investissement de 2,4 millions de dollars par la National MS Society et de la Société canadienne de la SEP - ont atteint la borne kilométrique de deux ans.

Les chercheurs ont signalé des progrès significatifs dans leurs objectifs d'études de deux ans. En Juillet 2012, la plupart des chercheurs étaient en train de terminer leurs projets qu’ils ont prévu effectuer dans la prochaine année. Bien que le travail se poursuive pour plusieurs équipes, dont certains présentent déjà des résultats préliminaires lors des réunions médicales, et que tous ont partagé des conseils techniques afin que les projets puissent aller de l'avant aussi facilement et rapidement que possible.

La nécessité de poursuivre les travaux au-delà de la période des deux ans subventionnés n'est pas rare, ainsi que des questions pratiques et logistiques commenceront à affecter le calendrier prévu, y compris des éléments tels que:
- La mise en place des protocoles appropriés;
- Demander et obtenir les approbations nécessaires des conseils d'examen institutionnels aux États-Unis ou de l'éthique de la recherche au Canada, une exigence établie par les autorités réglementaires pour protéger les humains impliqués dans des projets de recherche;
- La mise à disposition de techniciens et autres membres des équipes, formés sur la façon d'effectuer les contrôles appropriés et
- Recruter des participants à l'étude.

Une fois les projets de recherche terminés, les données recueillies dans ces études seront analysées et soumises pour publication dans un ou plusieurs journaux scientifiques afin que d'autres scientifiques puissent évaluer et commenter les résultats. Actuellement, on ne sait pas quand les données complètes et les résultats seront disponibles, bien qu’il y aura toujours des mises à jour,si besoin, pour refléter la transparence du déroulement des travaux pris en charge par la Société canadienne de la SEP. Les résultats des sept projets, ainsi que d'autres études en cours dans le monde entier, permettront d’orienter notre planification des investissements futurs dans ce domaine de recherche.

Faits saillants des projets de recherche et des progrès

Les équipes comprennent l'intégration d'experts issus de toutes les disciplines clés pertinentes, comprenant la neuroradiologie, l'imagerie neurovasculaire, l’imagerie SEP, la chirurgie vasculaire, la biostatistique, la radiologie interventionnelle, la neuroradiologie interventionnelle et neurologie clinique (spécialité SEP). Réunir des experts dans ces domaines contribuera à faciliter la compréhension de l'IVCC dans la SEP le plus rapidement possible.

Les équipes de recherche ont recruté et ont balayé un large éventail de personnes atteintes de SEP et d'autres pour favoriser la compréhension de ceux qui peuvent être affectés par l'IVCC. En outre, ils disposeront des méthodes d'imagerie CCSVI performantes pour l'exactitude et la cohérence afin de valider de manière fiable la présence de l'IVCC et de comprendre son implication dans le processus pathologique de la SEP.

Déjà plus de 900 personnes ont fait l'objet de numérisation avec diverses technologies d'imagerie utilisées par les études, y compris la technologie des Dopplers à ultrasons, utilisé par le Dr Paolo Zamboni et ses collaborateurs, ainsi que l’exploration des veines par phlébographie par résonance magnétique (phlébographie MR), la phlébographie cathéter, IRM du cerveau, et les mesures cliniques.

Certaines de ces équipes ont été formées et utilisent la technique des ultrasons publiée à l'origine par le Dr Zamboni. D'autres utilisent les mêmes méthodes, mais utilisent des machines standards d’échographie Doppler plutôt que d'acheter la machine spécifique utilisée par l'équipe du Dr Zamboni.

Prochaines étapes - des essais cliniques


Les résultats des études subventionnées faciliteront les étapes pour guider les futures études, y compris la mise au point d'un essai clinique pour tester si le traitement de l’obstruction veineuse est un traitement sûr et efficace pour les personnes atteintes de SEP. Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont annoncé en Avril 2012 qu'une équipe de recherche avait été choisie pour mener une phase I / II d’essais cliniques afin de déterminer l'innocuité de l'angioplastie veineuse et d'obtenir des données sur les résultats obtenus sur les patients SEP. L'emplacement de l'étude n'a pas encore été annoncé. L’essai clinique est une initiative de collaboration entre les IRSC et la Société canadienne de la SEP.

À ce stade, aucune connexion n'a été confirmée entre l'IVCC et la SEP, en fait, l'IVCC semble se produire chez de nombreuses personnes qui n'ont pas la SEP. Bien que certaines personnes atteintes de SEP aient subi des interventions chirurgicales pour l'IVCC, il n'y a pas encore eu d’essai contrôlé permettant de déterminer son efficacité dans le traitement des symptômes ni du cours de la maladie. En outre, la FDA a émis une communication de sécurité sur les risques potentiels associés aux procédures et dispositifs utilisés pour traiter l'IVCC, en encourageant des recherches supplémentaires.

La Société de la SEP agit dans l'urgence publique afin de faire avancer la compréhension de l'IVCC le plus rapidement possible, et exhorte les chercheurs à poursuivre leurs études et à analyser et publier leurs résultats dès que possible.

Tous les Canadiens atteints de SEP ont un besoin urgent de réponses sur les risques potentiels et les avantages du traitement de l'IVCC. La Société de la SEP honore et respecte les décisions des Canadiens atteints de SEP, dans leur volonté d’améliorer leur propre santé.

Nous reconnaissons et respectons le fait que certains Canadiens atteints de SEP soient allés à l'étranger pour chercher des procédures liées à l'IVCC et que d'autres aient décidé d'attendre plus de recherche.

Source: La Société canadienne de la sclérose (09/05/12)
avatar
Fred1208

Messages : 2756
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Canada

Message  Fred1208 le Sam 8 Sep 2012 - 13:27

Nous reconnaissons et respectons le fait que certains Canadiens atteints de SEP soient allés à l'étranger pour chercher des procédures liées à l'IVCC et que d'autres aient décidé d'attendre plus de recherche.

On ne peut qu'adhérer je crois à la saine position ce cette société canadienne sur la SEP, qui non seulement souhaite qu'il y ait plus d'études sur la CCSVI, mais également manifeste du respect vis à vis de ceux qui ont essayé cette procédure, que ce soit à l'étranger ou dans leur pays d'origine.

ForSEPs n'a jamais demandé que cela.

Je me répète, mais cela nous change du mépris, de la désinformation et de la censure sur le sujet ayant trop souvent prévalu en France, pratiquée par des gens censés aider les malades.



Is it always like this ?

avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Canada

Message  RnRrider le Lun 24 Sep 2012 - 19:29

Christopher Alkenbrack
Voici un avant-goût du documentaire produit par la Société nationale de l'IVCC. La version complète de 40 minutes sera diffusée au courant de la semaine prochaine.

avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Lun 24 Sep 2012 - 19:46



Différencier l'IVCC de la SEP!
Je suis tout à fait d'accord! C'est, à mon avis, la meilleure façon d'avancer ... Peut-être qu'un jour, on dira que, tout comme la Myélite Transverse, ou la maladie de Lyme, ou ???, ces pathologies, si non diagnostiquées, mènent à la SEP ... C'est possible, non ???
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Sam 29 Sep 2012 - 19:36



Publié le 28 septembre 2012

Sclérose en plaques: oui à une étude clinique sur la méthode Zamboni


Malgré plusieurs mises en garde internationales sur les dangers pour la santé vasculaire, le fédéral vient de donner le feu vert à des essais cliniques de la méthode Zamboni pour traiter la sclérose en plaques. Dans les prochaines semaines, une centaine de personnes du Québec et de la Colombie-Britannique seront recrutées pour tester les bienfaits d'une angioplastie veineuse au niveau du cou pour ralentir le cours de la maladie, qui reste incurable à ce jour.

La ministre de la Santé du Canada, Leona Aglukkaq, a annoncé hier que l'approbation médicale et éthique avait été accordée pour un essai clinique national. Au Québec, deux médecins spécialistes du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), les Drs Marc Girard et Jean Raymond, piloteront les essais sur les patients. Les autres tests auront lieu en Colombie-Britannique, et le Manitoba espère éventuellement emboîter le pas.

Joint par La Presse, le Dr Alain Beaudet, président des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), a expliqué que les personnes sélectionnées pour participer à l'étude devront répondre à des critères bien précis. «On va choisir des patients qui ne sont jamais allés à l'extérieur du pays, par exemple en Inde, pour recevoir le traitement. Il faut aussi des gens qui ne montrent pas d'anomalies vasculaires. Les critères sont très stricts», a-t-il expliqué.

Afin d'éliminer la possibilité d'un effet placebo, les patients qui seront soumis aux essais, donc qui se feront installer un cathéter, ne sauront pas si le spécialiste leur débloque réellement les veines du cou à l'aide d'un ballonnet. «Ils vont tous finir par recevoir le traitement, mais ils ne sauront pas quand», précise le Dr Beaudet.

Résultats dans deux ans

Comme les chercheurs veulent documenter les bienfaits à long terme et les complications possibles du traitement, il faudra attendre au moins deux ans avant de connaître les résultats des essais cliniques. Ailleurs dans le monde, de nombreux patients ont déclaré que leur condition s'était améliorée à court terme, mais qu'elle s'était dégradée par la suite. Plusieurs décès ont aussi été signalés en raison de ruptures vasculaires.

Au Collège des médecins du Québec, qui avait appelé les patients à la prudence en 2010, l'initiative est bien accueillie. «Il faut étayer cette théorie avec des observateurs indépendants. On a hâte de voir les résultats des essais cliniques. Les gens sont impatients et veulent croire au miracle, mais il faut être patient», a dit le président du Collège, Charles Bernard.

En 2009, quand le chercheur italien Paolo Zamboni a émis l'hypothèse d'un lien possible entre l'insuffisance vasculaire céphalorachidienne chronique (IVCC) et la sclérose en plaques, des gens atteints sont allés jusqu'à manifester devant les bureaux du Collège des médecins pour réclamer le traitement. La méthode expérimentale a même fait augmenter le tourisme médical. Environ 12 000 personnes sont atteintes de cette maladie dégénérative au Québec. Ailleurs dans le monde, six études cliniques sont en cours, dont l'une, dite de «phase III», est menée par le Dr Zamboni.


http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/sante/201209/28/01-4578655-sclerose-en-plaques-oui-a-une-etude-clinique-sur-la-methode-zamboni.php









avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Dim 30 Sep 2012 - 19:53



CBC News:

L'étude sur l'opération des veines pour la SEP est annoncée pour la Colombie-Britannique et pour le Québec

L'essai clinique de 6M de dollars sur la procédure controversée a obtenu les approbations médicales et éthiques

Cette étude pan-canadienne contrôlée nous permettra de surveiller les patients SEP sur une période de deux ans et d'obtenir des données scientifiques sur l'innocuité et l'efficacité de la procédure CCSVI à long terme», a déclaré le Dr Anthony Traboulsee, directeur médical de la Clinique de SEP de l'Hôpital de l'UBC, dans un communiqué.

http://www.cbc.ca/news/canada/story/2012/09/28/ms-ccsvi-clinical-trial-bc-que.html
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Dim 30 Sep 2012 - 21:00



Enfin, les essais cliniques sur l'IVCC. Alors, pourquoi tout le monde est-il si énervé?

Anne Kingston examine de plus près l'approbation du gouvernement fédéral pour les 6 millions de dollars, les essais dans quatre centres et les trois provinces

par Anne Kingston Dimanche, 30 Septembre, 2012

Maintenant, nous avons officiellement des études «pancanadiennes» fournies par le Canada comprenant seulement le Québec, la Colombie-Britannique et le Manitoba. (Ou peut-être, devrions-nous y voir le signe d'un test comme l'a annoncé la ministre de la Santé Aglukkaq, en Aout, pour un futur modèle des soins de santé au Canada.)

Le Manitoba s'est décidé, il y a deux jours, mais sous condition de l'aval de la commission d'Etique, qui sera rendu dans 10 semaines.
4 Millions de dollars seront versés par les IRSC (Société de Radiologie), le reste: ??? MS Society ???


À la barre est un "négatif" de la théorie IVCC: le neurologue Anthony Traboulsee, directeur de la Clinique SEP de l'hôpital UBC, qui a exprimé son scepticisme sur l'IVCC dans le passé. À la SRC de 2012 "MS Wars": Espoir, Science et Internet , Traboulsee avait exprimé sa déception que l'IVCC ait repoussé la recherche de financement pour la recherche sur les cellules souches, qu'il avait appelé «un des plus grands traitements pour toutes les maladies neuro". Traboulsee a également été membre du Groupe d'experts scientifiques chargés de superviser l'équipe d'IRSC lors des essais cliniques sur la recherche IVCC. Le porte-parole des IRSC, de la Colombie a dit qu'il n'y a aucun conflit d'intérêts dans le fait que Traboulsee supervise maintenant le tralala, et a promis une explication complète des raisons pour lesquelles ce lundi. (Ce message sera mis à jour quand il arrivera.)

Dans un email, Traboulsee confirmé chaque site aura un "spécialiste vasculaire et un spécialiste SEP" même si on ne sait pas qui seront les spécialistes vasculaires. Il travaillera avec radiologue interventionnel L Machan indsay.
La tranche de Montréal sera dirigés par les médecins Marc Girard, président de l'Association des neurologues du Québec, et Jean Raymond, un neuro-radiologue interventionnel qui était du côté du groupe des IRSC qui avaient décidé, en Aout 2010, de ne pas financer les essais cliniques en traitement de l'IVCC . Le fait du Québec est surprenant compte tenu du fait que la province avait résisté à l'IVCC. Comme Maclean rapporté dans en 2010, le Collège des médecins du Québec, avaient exigé que le Montréal Imagerie Médicale Westmount Square, l'une des deux cliniques privées qui avaient accepté alors de scanner les patients atteints de SEP pour l'IVCC, cesse de le faire.

http://www2.macleans.ca/2012/09/30/finally-ccsvi-clinical-trials-so-why-is-everyone-so-pissed-off/
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Canada

Message  RnRrider le Lun 1 Oct 2012 - 12:12

Traloubsee a dit au Maclean que les techniciens et les radiologues impliqués dans l'étude ont passé une semaine avec Zamboni et son équipe en Italie. L'équipe vasculaire a eu "des conversations approfondies avec de nombreux collègues internationaux qui ont effectué la procédure", dit-il, dont le Dr Gary Siskin qui dirige les essais à Albany.

Les patients SEP Canadiens qui attendaient beaucoup, et depuis longtemps, ces études semblent maintenant assez dubitatifs sur le bon déroulement de celles-ci.
En lisant les commentaires sur ThisIsMS et ailleurs je peux les comprendre.
"Les radiologues ont passé une semaine avec Zamboni" c'était pas trop long ? Ça va aller ?
avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Canada

Message  RnRrider le Lun 8 Oct 2012 - 9:05

avatar
Fred1208

Messages : 2756
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 56
Localisation : Orbite géostationnaire

Re: Canada

Message  Fred1208 le Lun 8 Oct 2012 - 10:58

Merci pour ce film RnRrider :-)



Is it always like this ?

avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 53
Localisation : The 13th Floor

Re: Canada

Message  RnRrider le Mer 10 Oct 2012 - 16:35

Un article et une vidéo (en anglais) de CTV News.
Merci à Avis Favaro.

Une étude canadienne suit 80 patients atteints de SEP après le "traitement de libération"

CTVNews.ca
Publié le mardi 9 octobre 2012


Une étude canadienne qui a suivi 80 patients souffrant de sclérose en plaques et qui ont subi le controversé "traitement de libération" à l'extérieur du pays suggère que près de la moitié d'entre eux ont vu leurs symptômes s'améliorer après la procédure.
Des chercheurs en Colombie-Britannique ont interrogés 80 personnes par téléphone un an après qu'elles aient reçu le traitement controversé, qui consiste à ouvrir les veines bloquées pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau.
"L'image qui semble se dessiner c'est que près de la moitié des patients sentent quelques améliorations dans les symptômes de la SEP. Le degré d'amélioration varie de léger à important", a déclaré le Dr Anthony Traboulsee, directeur médical de la Clinique de SEP de l'Hôpital de UBC, à CTV News.
"Et environ la moitié des patients ressentent exactement la même chose qu'avant la procédure ou pire."
Environ 11 pour cent des patients interrogés ont déclaré des complications pendant le temps qu'ils étaient traités. Un autre 13,8 pour cent déclare avoir eu des ennuis jusqu'à un mois après.
Des douleurs et des saignements ont été parmi les complications vécues. Un patient a subi un AVC après la procédure, tandis qu'un autre a signalé des symptômes similaires à ceux d'une crise cardiaque.
Neuf patients ont eu des difficultés liées à la procédure elle-même. Un a signalé l'insuffisance d'anesthésie et dit qu'ils s'est réveillé avant la fin de la procédure.
Lori Batchelor a été parmi ceux qui ont trouvé le traitement bénéfique. Elle s'est rendue à une clinique américaine pour la procédure, après avoir vécu avec la SEP depuis plus de deux décennies. Avant le traitement, elle avait du mal à marcher et rester debout.
"Je me sentais très forte parce que mes résultats étaient si bons, je voulais que ce soit enregistré qu'il s'agit d'une procédure très importante qui permet d'avoir enfin une sorte de traitement disponible pour quelqu'un comme moi qui a été laissé à qu'empirer au fil des ans avec absolument rien de disponible", a t-elle déclarée à CTV.
Cinquante-huit femmes et 22 hommes ont participé à l'étude. Pour les répondants, l'âge moyen de diagnostic de la SEP était de 39 ans.
Les résultats du traitement relayé dans l'enquête sont conformes aux rapports des patients eux-mêmes, et ne sont pas confirmés par une expertise médicale.
Traboulsee a déclaré que les résultats de l'enquête téléphonique soulignent la nécessité d'une étude formelle de l'effet du traitement sur les patients atteints de SEP.
"Nous avons tellement de questions sans réponse, et ne manquant pas d'opinions sur cette situation et le traitement est un moyen efficace pour répondre à ces préoccupations", a t-il dit.
C'est pourquoi Traboulsee et son équipe vont bientôt commencer à recruter des personnes pour une étude plus large dans laquelle 100 patients atteints de SEP recevront le traitement de libération, semblable à une angioplastie.
L'équipe a reçu l'approbation éthique des institutions en Colombie-Britannique et au Québec pour l'essai clinique.
L'étude contrôlée suivra les patients atteints de SEP sur une période de deux ans afin d'observer les changements dans leurs symptômes. Il s'agit d'un effort de collaboration entre les Instituts de recherche en santé, la Société canadienne de la SEP et les provinces de la Colombie-Britannique et du Québec.
Le traitement de libération a été développé par un médecin italien, Paolo Zamboni, qui a théorisé que la SEP a des symptômes vasculaires. Il soutient que les veines rétrécies au niveau du cou provoquent une pathologie qu'il a appelée insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique, ou IVCC.
Les conclusions du Dr Zamboni ont été très controversée et certains experts ont rejeté ses prétentions.
Plusieurs études actuellement en cours en Amérique du Nord cherchent à savoir si des anomalies veineuses et la SEP sont liés.
Une étude d'observation récente de la population de Terre-Neuve-et-Labrador qui ont voyagé à l'étranger pour le traitement n'a constaté aucun avantage mesurable du traitement de libération.

Lien

jean2lyon

Messages : 345
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 39

acte pour établir une stratégie nationale pour la CCSVI (Canada)

Message  jean2lyon le Sam 3 Nov 2012 - 22:27

Session filmée d'un débat au Parlement Canadien pour proposer le vote de la loi S-204 (stratégie nationale pour la CCSVI)

http://www.youtube.com/watch?v=3YhWkCOdJfU&feature=share

La vidéo est en anglais et un peu longue. Le document est très éclairant et j'espère que vous comprenez l'anglais ou qu'une traduction en français circulera sur le web.

Apparemment on s'achemine vers des essais contrôlés de phase 1 et 2 au Canada et au niveau international en collaboration avec les essais conduits par Zamboni.
avatar
Domyleen

Messages : 7844
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Canada

Message  Domyleen le Jeu 28 Mar 2013 - 18:28




Des patients SEP «punis» après un traitement controversé?

Une patiente SEP de Dartmouth prétend qu'elle s'est vue refuser un check-up chez un spécialiste des veines en Nouvelle-Écosse après avoir subi un traitement controversé en Europe.

Le ministre de la Santé a déclaré que ce ne devrait pas être un problème pour elle de voir quelqu'un, mais Karen Clarke dit qu'elle se sent "punie" par la communauté médicale.

Aujourd'hui, elle a retrouvé son énergie, l'un des avantages qu'elle attribue au traitement controversé de la SEP.

(lire la suite):
http://www.cbc.ca/news/health/story/2013/03/27/ns-ms-vein-punishment.html

Contenu sponsorisé

Re: Canada

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 21 Jan 2018 - 8:29