ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


GRIPPE A ... au SENAT§

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

GRIPPE A ... au SENAT§

Message  Domyleen le Jeu 5 Aoû 2010 - 16:01



Rue 89 tout à l'heure!


Grippe A : « La France s'est fait piéger par les laboratoires »

Par Julien Martin | Rue89 | 05/08/2010 |

Le rapport de la commission d'enquête du Sénat dénonce les largesses du gouvernement envers l'industrie pharmaceutique.

Après le rapport de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale, qui parlait le 13 juillet d'« échec de santé publique », voici le rapport de la commission d'enquête du Sénat. Initiée par le groupe communiste et le Parti de gauche, mais composée de vingt sénateurs de la majorité et de l'opposition, elle a rendu ses conclusions ce jeudi.
Des conclusions au moins aussi sévères, concernant notamment les contrats passés entre les Etats et les laboratoires pharmaceutiques :
« L'étude des contrats passés entre les autorités sanitaires et les industriels, en France comme ailleurs, peut conduire à se demander si les autorités publiques se sont montrées assez soucieuses de garder la maîtrise de la gestion des crises qui doit être la leur.
Il semble en effet qu'aient été acceptées des clauses qui n'auraient pas dû l'être et qui font craindre que les gestionnaires de certaines entreprises aient un peu oublié la conscience aiguë des problèmes de santé publique qui caractérisait autrefois le secteur du vaccin, pour laisser prévaloir des considérations excessivement commerciales.
Il faut se demander par ailleurs si les autorités publiques ont, de leur côté, eu un souci suffisant de la rédaction de documents contractuels dont la rigidité pouvait leur interdire d'adapter leur action à l'évolution de la réalité du terrain. Trois points ont été, à cet égard, particulièrement problématiques :
l'impossibilité de réviser les contrats en fonction de l'évolution du schéma vaccinal ;
le transfert à l'Etat de la responsabilité des producteurs, qui semble être plus large qu'on ne l'avait souhaité ;
l'absence totale de maîtrise des approvisionnements, dont la prévisibilité et la régularité insuffisantes auraient pu, dans une autre situation, avoir des conséquences sérieuses. »
96 000 morts prédits en France, 312 survenus
La France -et à travers elle la ministre de la Santé Roselyne Bachelot- est cependant particulièrement visée, en raison des contrats signés en juillet et août 2009 pour 94 millions de doses… puis l'annulation de la commande de 50 millions d'entre elles en janvier 2010 et le paiement d'indemnités de rétraction. Il faut dire, note LePoint.fr, que « l'Institut de veille sanitaire avait prédit jusqu'à 96 000 morts en France, alors qu'on en a dénombré 312 ».
Le sénateur du Parti de gauche François Autain, rapporteur et président de la commission d'enquête, se montre offensif :
« La France, malheureusement, fait partie de ceux qui se sont fait piéger par les laboratoires, contrairement à l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne, qui eux ont su très bien tenir bon, jouer leur carte et, finalement, ne se sont pas retrouvés dans la situation très délicate dans laquelle le gouvernement français s'est retrouvé. » (Voir la vidéo de Senat.fr)


Longtemps restés secrets, les contrats n'ont été portés à la connaissance du public que grâce à « l'action de la presse », explique le même sénateur. Rue89, qui en avait demandé la communication à l'époque, avait en effet d'abord reçu lesdits contrats avec nombre de mentions effacées, avant de parvenir à se les procurer dans leur intégralité.
« Un climat de soupçon qui n'est pas bon à l'OMS »
Contacté par Rue89, le ministère de la Santé dit pour l'heure « prendre acte et étudier le rapport ». Mais ce n'est pas la seule institution attaquée par la commission d'enquête, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est également décriée dans le rapport :
« Inévitablement, la pandémie déclarée le 11 juin 2009 ne fut pas celle qu'on attendait. La déclaration de la pandémie de grippe A (H1N1), considérée d'emblée comme de gravité modérée, a surpris puis suscité de nombreuses critiques à l'encontre de l'OMS, soupçonnée à tout le moins d'avoir surestimé le risque et engagé les Etats membres dans des dépenses qui auraient pu être mieux employées.
Ces critiques doivent l'être, en premier lieu, par l'OMS elle-même et lui inspirer le souci de juguler un certain “lobbying” interne qui peut être très préjudiciable à son action et à son image. »
Comme la France, l'OMS est accusée d'avoir été sous le joug des laboratoires. « Pour l'industrie pharmaceutique, la déclaration d'une pandémie était vitale », poursuit François Autain, qui dénonce « un climat de soupçon qui n'est bon », à cause des liens entre les experts consultés et les laboratoires.
Des « liens financiers » également pointés par son collègue UMP Alain Milon. (Voir la vidéo de Senat.fr)


J'essaierai de mettre les vidéos ce soir ...
avatar
joma2

Messages : 543
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : Chez la dame de Haute Savoie

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  joma2 le Jeu 5 Aoû 2010 - 16:50

Coucou Domyleen et bonjours a tous!
J'espere que vous allez bien!
On est de retour de vacances avec ma compagne! Ça c'est bien passe! Bien que ces 16 jours l'ai bien fatiguée!
En plus on est parti a quatre! avec sa fille de quinze ans et la sœur de ma compagne et il y a eu un peu d'étincelles dira t-on!

J'espère ne pas avoir rater trop d'info importantes! je sens que que je vais avoir de la lecture pour un moment!

En tout cas, je suis super content de vous retrouver tous!

Et merci domy pour cette info sur la grippe A! Ça fait du bien que pour une fois une vérité pointe le bout de son nez. Ces politiques sont tous des incompétents notoire ou des saligauds malintentionnés! Dans les deux cas, ce sont des gents potentiellement dangereux qu'il faudrait enfermer!
je te les mettraient tous au cachot moi! Et c'est pas pour rire!
Allez je me plonger dans la lecture de tous les post que j'ai rate!





avatar
RnRrider

Messages : 1222
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 54
Localisation : The 13th Floor

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  RnRrider le Jeu 5 Aoû 2010 - 17:07

Salut Joma, salut LN,

Le commentaire d'un riverain sur l'article :

Piégés par les labos. Mince, quels bande de vilains ces labos... Notre bonne ministre aura été abusée alors ? Pourtant elle s'y connait, elle a été déléguée à l'information médicale d'un labo pendant 7 ans, surprenant qu'elle se soit laissée prendre à leur baratin et leurs pièges.
avatar
joma2

Messages : 543
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : Chez la dame de Haute Savoie

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  joma2 le Jeu 5 Aoû 2010 - 17:23

Oui Rn je pense aussi que la Bachelot (sous ces aires de gentille idiotes pataude qui a fait une bourde) serait plutôt a classer dans la catégorie des politique malintentionné! Il y a qu'a voir le poste qu'elle a dégote pour son fils pour voir un peu de quel bois ce chauffe la madame!
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/polemique-autour-de-la-nomination-76264

Rien que de pense a tout ces magouilles, ca me fout en rogne!!!
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  Domyleen le Jeu 5 Aoû 2010 - 22:32



Bonsoir Joaquim,

Heureuse de te revoir! ...et tu as l'air en pleine forme!!! Very Happy

RnRrider, ....je pense que Roselyne se fait toujours avoir par les labos...non??? ...elle est capable de financer une prochaine étude ....qui aurait pour but de démonter la théorie de Zamboni, par exemple... Rolling Eyes


Bonne nuit, tous les deux! Sleep

Invité
Invité

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 5:38


Pitin, 94 millions de doses, à mettons (au pif) la dose à 2 Euros, ça fait au minimum 200 millions d'Euros !!! Et si elle avait foutu ce fric ailleurs...
avatar
joma2

Messages : 543
Date d'inscription : 02/05/2010
Localisation : Chez la dame de Haute Savoie

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  joma2 le Ven 6 Aoû 2010 - 14:19

il faut toujours garder la forme domy!

pour le sport marie pascale, j'ai fait une petite recherche google pour connaitre le montant de la note. Il s'agirait de 879 millions d'euros.
Pres d' UN MILLARD de nos sous balancer a la poubelle!
http://www.couleurgeek.com/7625-vaccin-grippe-a-h1n1-cout-total-calendrier-de-vaccination/20090722.html

Enfin pas tout a fait quand même, car la madame a dit au français qu'elle va revendre les doses avant qu'elles ne soit périmes.Enfin revendre est un grand mot, il s'agit plutôt de brader car toute la planète a bien compris que le vaccin ne servent a rien!
http://lci.tf1.fr/science/sante/grippe-a-la-france-revend-ses-vaccins-5619320.html

Ce qui serait bien de savoir c'est ce qu'elle a bien pu touche la ministre et ces camarades comme pot de vin pour signe ces contrats juteux avec ces labos!
Et je me demande aussi qu'elle contrepartie la France a du négocie pour arriver a revendre des doses inutiles a des pays comme le Quatar!
qqch du syle tu m'achete cette dobasse de vaccin et je te ferais un cadeau (discret pour les français) lorsque tu m'achètera des rafales (voir pour ceux que ca intéresse l'amitié qui lie Sarkozy a l'emir du Quatar: http://www.leparisien.fr/politique/les-milliards-du-qatar-deferlent-sur-la-france-29-07-2009-592993.php

Excusez mois de m'éloigne un peu du sujet CCSVI, mais tout est lie et ca pourrait être pas mal d'avoir une vue globale des choses (politiques aussi) pour comprendre l'avancement (ou non) de la CCSVI.

A+

Invité
Invité

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 14:34


A part ça y'a plus de sous pr la recherche ! Et qd on a un contrat de 300 000 Euros on doit justifier nos dépenses à un point... Signatures ds ts les sens, prouver q'on avait bien besoin de ce matos, q'on l'a bien acheté, écrire et puis réécrire le projet, initialement prévu pr 3 ans,on ns demande de le raccourcir à 2 ans par ex. etc... et quant à embaucher nos jeunes diplômés... thèse + post-doc à l'étranger, post-doc encore au retour en France, plus de 10 ans de formation...
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  Domyleen le Mer 11 Aoû 2010 - 16:32





http://www.lepoint.fr/societe/grippe-h1n1-situation-de-post-pandemie-en-france-mais-la-surveillance-continue-10-08-2010-1223892_23.php


Publié le 10/08/2010 AFP

Grippe H1N1: situation de post-pandémie en France mais la surveillance continue


La France va continuer à surveiller le virus grippal H1N1, a déclaré mardi le directeur général de la Santé, Didier Houssin, en soulignant qu'"on se trouve maintenant dans une situation de post-pandémie".
"On est hors pandémie. On va maintenant vivre dans un contexte nouveau, qui est le contexte qu'on connaissait avant le 11 juin 2009", a-t-il indiqué à l'AFP après l'annonce de la fin de la pandémie de grippe H1N1 par l'OMS.
En France, où la phase 5 du plan national pandémie grippale avait été mise en oeuvre, "le système de Cellule interministérielle de crise a été interrompu il y a déjà de nombreuses semaines", a-t-il précisé.
"Ce virus ne va sans doute pas disparaître d'un seul coup", a cependant souligné le Pr Houssin. "Même s'il n'est plus aussi dominant qu'il était parmi les virus grippaux, il va continuer à circuler", a-t-il ajouté.
"Il faut qu'on continue à être très vigilant sur des personnes qui ont des facteurs de risque particuliers, comme les femmes enceintes ou les personnes ayant des problèmes respiratoires", a déclaré le Pr Houssin.
Il a estimé que la prochaine campagne de vaccination contre la grippe saisonnière serait "peut-être encore cette année d'un type particulier, par prudence".
Deux vaccins seront disponibles pour la saison grippale 2010-2011, un vaccin trivalent incluant des souches de grippe saisonnière et une souche H1N1, et un vaccin monovalent contre la seule grippe A(H1N1), a indiqué le Haut conseil de la santé publique (HCSP) en juin.
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  Domyleen le Lun 18 Oct 2010 - 11:29



GRIPPE H1N1 : Les contrats de vaccins «décortiqués» par la Cour des Comptes

Actualité publiée il y a 2 jours

Assemblée Nationale


Un coût unitaire par dose employée d’au moins 61 €, pour la vaccination H1N1 en France, pour un prix moyen de la dose livrée de 7,2 € HT, c’est l’un des éléments phare du rapport demandé à la Cour des comptes, relatif aux comptes et à la gestion de l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS), présenté, le 14 octobre, devant la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale. Mais un rapport qui analyse aussi les contrats passés avec les laboratoires, comme non soumis au code des marchés publics et sous la responsabilité exclusive du ministère de la santé.

Zoom, quelques mois après la fin officielle de la pandémie, sur ces contrats et les clauses d’indemnisation.

L’EPRUS est un établissement public administratif créé par la loi du 5 mars 2007 pour remplir deux missions principales : acquérir et gérer des stocks pour faire face à des catastrophes sanitaires, mais aussi constituer et gérer un corps de réserve sanitaire. Entré en action en août 2007, il a connu des débuts très difficiles : à la veille du déclenchement de la campagne de lutte contre la pandémie, « il était à peine en état de marche ».

Le problème selon l’enquête présentée devant la Commission de l’Assemblée nationale, est que l’EPRUS dispose de pouvoirs extrêmement limités : S’il est logique que l’État, garant de la politique de santé publique, conserve la responsabilité principale en cas de crise sanitaire et si la loi en fait un simple exécutant des décisions du ministre de la santé, une convention a été signée, début 2009 entre l’État et l’EPRUS, qui met l’EPRUS sous une tutelle bien différente de celle à laquelle sont soumises les autres agences de sécurité sanitaire, dans la mesure où l’établissement public exécute la plupart de ces actes à la demande expresse du ministre ».

L’EPRUS est « tenu en laisse » par le ministère de la santé, est l’expression même du rapporteur, Rolande Ruellan, présidente de la sixième chambre de la Cour des comptes

Les vaccins ont représenté plus de 70% de ces dépenses soit près de 335 millions d’euros répartis sur 4 contrats conclus par cet établissement avec GSK, Sanofi, Novartis et Baxter, « sur instruction de la ministre de la Santé ». 94 millions de doses ont été commandées pour un montant de 675 millions d’euros, 44 millions facturées pour un montant final de 382,7 millions d'euros et 6 millions de doses ont bien été utilisées.

Des contrats considérés comme non soumis au code des marchés publics :

• Ainsi, le contrat avec GSK a été signé dans le cadre de l’exception de l'article 3-7° au code des marchés publics (50 millions de doses de Pandemrix, prix unitaire des doses 7 € HT, dont 6 € HT pour l’adjuvant et 1 € HT pour l’antigène, montant de la commande initiale 350 M€ HT).

• Le contrat avec Sanofi Pasteur a été pris sous la forme d’un avenant au marché conclu le 19 octobre 2005 pour une durée de six ans entre ce laboratoire et la DGS à l’issue d’un marché négocié, faisant suite à un appel d'offres passé selon le code des marchés publics. Ce contrat couvrait l’acquisition de 1,4 million de doses de vaccins contre le virus aviaire H5N1 et la réservation de quantités de vaccins pouvant aller jusqu’à 56 millions de doses en cas de pandémie aviaire reconnue par l’OMS. – (Première tranche conditionnelle 28 millions de doses, option sur 28 autres millions de doses, prix unitaire de ces doses 6,25 € HT, montant de la commande ferme 175 M€HT).

• Le contrat avec Novartis a été pris également sous la forme d’un avenant à un marché conclu pour une durée de six ans et visait l’acquisition au moyen d’une tranche ferme de 1,2 million de doses de vaccins contre le virus aviaire A/H5N1, d’autre part, la réservation d’ une quantité de vaccins pouvant aller jusqu’à 24 millions de doses en cas de pandémie aviaire reconnue par l’OMS. (Première tranche à hauteur de 16 millions de doses, option sur 8 autres millions de doses, prix unitaire 9,34 € HT, commande ferme de 149,4 M€ HT).

• Le contrat avec Baxter SA a été signé dans le cadre de l’exception de l'article 3-7° au code des marchés publics. (50 000 doses de Celvapan, prix unitaire de 10 € HT).

Une politique de commande et de négociation définie exclusivement par le ministère : Le ministre de la santé est le plus souvent intervenu à l’égard de l’EPRUS sous la signature de son directeur de cabinet à l'initiative des principaux premiers contacts avec les laboratoires. A l’issue de ces contacts, certains éléments économiques, notamment le prix, ont été arrêtés, se trouvant ainsi exclus d’emblée du mandat de négociation donné à l’EPRUS. « Une stratégie de vaccination fondée sur un nombre de doses plus limité tout en permettant de protéger les populations à risques aurait, en effet, pu être satisfaite en recherchant parmi les divers laboratoires du marché l’offre la plus compétitive au vu des divers critères à prendre en compte», précise le rapport. Car, il n’existedans les contrats aucune disposition décrivant des conditions dans lesquelles une fraction des 94 millions de doses aurait pu être annulée…

Un coût total d’indemnisation de 48,5 M€ qui porte donc à près de 365,3 M€ HT le coût des 44 millions de doses de vaccins livrées.

Ainsi réduit, le coût global des livraisons, rapproché du nombre de doses qui aura été effectivement utilisé soit moins de 6 millions, permet d’aboutir à un coût unitaire par dose employée s’élevant à au moins 61 € HT, pour un prix moyen de la dose livrée de 7,2 € HT.

Source : Assemblée Nationale « Compte rendu de la Commission des Finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire du Jeudi 14 octobre 2010 », mise en ligne Alexis Yapnine, Santé log, le 16 octobre 2010


Contenu sponsorisé

Re: GRIPPE A ... au SENAT§

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 20 Juin 2018 - 11:28