ForSEPs est un forum dont le but est d'aider à la naissance de nouvelles pistes de recherche pour la SEP (Sclérose En Plaques), et également un lieu d'entraide pour les malades, leurs familles et leurs amis


Actualités CCSVI dans le monde

Partagez
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Domyleen le Lun 7 Juin 2010 - 8:26



C'est rassurant et encourageant!
L'intervention semble être tout à fait anodine....


Et Roland(Ariés)? Est-il reparti à Sofia?
Quelqu'un sait?
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Domyleen le Lun 7 Juin 2010 - 9:02


Au passage:
Voici une vidéo que je viens de voir sur Thisisms!

Bizarre!.... un "Avant-Aprés",(24h) sans nom (du patient), sans le nom du pays où a eu lieu l'intervention .... je suis ...du..bi..ta..ti..ve!

Une plaisanterie? ......mais je peux me faire des idées,.... aussi, la voici:

Hi there,

First post for me

I don't know if these have been posted before im sorry if they have.

Before ccsvi:

https://www.youtube.com/user/mammananny#p/a/f/1/3qStYsd5tWI

24 hours after:

https://www.youtube.com/user/mammananny#p/a/u/2/j6LRZ0cavpw

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Mar 8 Juin 2010 - 13:13

Procédure de libération CCSVI En Inde


En plus du Canada, la plus fiable et expérimenté médicaux et chirurgicaux fournisseur de service du tourisme, il est notre objectif principal d'offrir aux Canadiens des solutions plus rapides à la douleur sans vie, en facilitant les procédures de diagnostic à prix abordable et chirurgicale un






(I-Newswire) 7 Juin, 2010 - Vancouver, Colombie-Britannique 6 Juin 2010
Chirurgie du tourisme du Canada, SC, a été d'aider les Canadiens obtenir immédiatement des soins de santé abordables et de classe mondiale depuis le début de 2005. Maintenant dans sa cinquième année d'exploitation, STC fournit un accès immédiat à l'expertise médicale de pointe combinée avec 5 installations de récupération étoiles et d'hébergement. Aussi STC prend soin de tous les arrangements Voyage à travers son partenariat stratégique avec le Centre de vol.

La STC est le représentant canadien officiel exclusif et partenaire de travail avec deux des plus grands du monde chaînes d'hôpitaux internationaux, les hôpitaux et les hôpitaux Apollo Fortis, à la fois avec des implantations en Inde et partout dans le monde. Ces deux hôpitaux sont des entreprises de renommée mondiale pour leur panel de professionnels médicaux et chirurgicaux de restauration à des millions de patients en Inde et à l'étranger. Les hôpitaux Apollo ont traité 16 millions de patients dans 55 pays avec succès les résultats chirurgicaux.

Cette relation entre le Canada est un maillon essentiel dans un traitement de compassion et en temps opportun des problèmes médicaux qui ont longues listes d'attente, ou pour lesquels l'expertise canadienne n'est pas disponible.

Yasmeen Sayeed, directeur général de STC dit, «Les Canadiens nous appeler quand ils veulent un traitement immédiat et avancé, et quand ils veulent correctives et chirurgie reconstructrice des meilleurs chirurgiens dans le monde. Plusieurs fois, les services disponibles au Canada ne sont pas aussi avancés. Les médecins et chirurgiens de nos hôpitaux partenaires de travailler facilement avec leurs homologues canadiens locaux à partir du diagnostic jusqu'au traitement et le suivi. Nos chirurgiens sont des États-Unis, Royaume-Uni ou le conseil canadien certifié. Nous faciliter cette communication et l'échange d'informations pour les chirurgiens et les médecins traitants au Canada et notre Les hôpitaux partenaires transparente pour nos clients grâce à notre poursuite unique de protocole de soins. "

Sayeed, un professionnel de la santé, dit-elle fondée STC pour «ouvrir les portes d'un groupe sélect des meilleurs hôpitaux internationaux pour que les Canadiens des soins médicaux sans retard». «Soins de santé sans frontières est la devise de l'organisation. De l'augmentation rapide du tourisme médical par les Canadiens, Sayeed dit:« Nous garantissons l'éthique du tourisme médical et chirurgical, car nous n'utilisons que les meilleurs, plus qualifiés, au niveau international nominale et accrédité les hôpitaux et les détenteurs d'un certificat chirurgiens.

Sayeed dit, «Voyage d'assurance médicale et font partie de chaque paquet, nous organisons. Ce filet de protection d'assurance permet aux gens de se sentir en sécurité avec STC. Cette assurance est unique au STC et que Sayeed dit: «Je ne voudrais pas Voyage avec une société qui n'offre pas cette assurance."

Certaines techniques médicales sont tout simplement pas encore disponibles au Canada. clients STC comprennent ceux qui ont besoin avant la chirurgie du rachis, le traitement du cancer; remplacement rapide des hanches et les genoux avec l'état de l'art de la prothèse, et CCSVI - MS libération procédure pour la sclérose en plaques. «Les patients privés de traitement, étant donné aucun espoir pour une plus longue ou une vie meilleure et sans aucun espoir de toute amélioration de son retour au Canada vivent plus longtemps, la marche, et debout, avec une vie meilleure et un avenir prometteur. C'est la meilleure récompense de celui-ci tous. " Sayeed ajouté.

clients de la STC viennent de tous horizons de la vie. Ils incluent ceux du secteur médical, des ingénieurs, des travailleurs sociaux du gouvernement des travailleurs, les comptables et les décideurs à domicile ont déliré de leur satisfaction après avoir travaillé avec chirurgicale du tourisme du Canada. Sayeed sent, «Les gens veulent une solution complète comprenant un traitement médical, assurance, transport, hébergement, de nourriture, de récupération et de 24 heures une attention personnelle. Nous fournissons à nos clients la solution la meilleure et la plus abordable.

Les clients viennent à chirurgicaux Tourisme Canada pour l'espérance et de changer leur vie. Sayeed sourit comme elle le dit «l'entreprise a beaucoup de récompenses. Beaucoup viennent sans espoir, sans aide, et pas d'avenir. Nous aidons nos clients à transformer leur vie avec la meilleure solution possible et médicaux les aider à retrouver leur vie, style de vie et la dignité ».

Pour plus d'informations:

www.surgicaltourism.ca visite, e-mail: info@surgicaltourism.ca ou appelez le: 1-877-871-4315




Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Mar 8 Juin 2010 - 15:15

pas Il ne faut se précipiter dans un nouveau traitement MS - mais nous ne devons pas perdre de temps, soit
Par Julie Robillard et Judy Iles, spécial au Soleil Juin 8, 2010 Les tension monte entre la recherche, la médecine et des communautés de patients dont les vies sont affectées par la sclérose en plaques (SEP).

Alimentée par la couverture médiatique des histoires de réussite individuelle d'un traitement encore non prouvée, et les témoignages sur les sites de réseautage social sur Internet, le rythme méthodologiques de la science nécessaires pour assurer la guérison sûre et efficace est contestée par la nécessité pour la vitesse de 55,000 à 75,000 Canadiens qui souffrent de cette maladie dévastatrice.

Le besoin est réel, mais la preuve fait encore défaut.

Le problème est devenu aigu dans le visage d'une récente étude pilote réalisée par le Dr Paolo Zamboni et son équipe en Italie.

Zamboni, un ancien chirurgien vasculaire, a examiné le cou des patients atteints de SEP et a découvert que la quasi-totalité d'entre eux a présenté avec une malformation des veines responsable du drainage du cerveau. Il a supposé que ce dysfonctionnement de drainage et de ses conséquences (par exemple, le déplacement du sang dans le cerveau au lieu de sur le cerveau et qui crée une pression, les dépôts de fer) pourrait expliquer plusieurs symptômes de la SP.

Zamboni appelé ce désordre de drainage du sang veineux insuffisance chronique céphalo-rachidien (CCSVI) et a commencé les tentatives de rétablir la circulation sanguine normale chez ces patients.

En Décembre 2009, Zamboni a publié les résultats de son étude pilote sur 65 patients dans le Journal of Vascular Surgery. Les résultats ont été encourageants et positifs, ce qui suggère une amélioration significative de l'état de la majorité des patients. L'intervention chirurgicale visant à rétablir le flux sanguin a été surnommé «Le traitement de libération» et les nouvelles ont été rapidement repris par les médias, qui a annoncé ce traitement comme un nouveau traitement pour la SP.

Beaucoup de personnes les plus vulnérables dans notre pays sont la poursuite de cette procédure à un coût personnel.

Certains fournisseurs de soins de santé sont impatients déjà mise sur le marché directement aux consommateurs et d'accepter un paiement pour ce qu'ils appellent déjà la livraison de soins de santé, alors qu'il peut être plus proche de l'expérience des soins de santé.

Plus les patients sont prudents offrant de payer de grosses sommes pour vous inscrire à des essais cliniques, ce qui suggère une grande cordialité, mais l'exaspération croissante.

La queue remue le chien. Faux pas ne fera qu'entraver les progrès indispensables pour surmonter MS sur le long terme.

Alors que les gens ne devraient pas être stigmatisées pour faire valoir leur droit de poursuivre l'espoir, étant donné l'état actuel et provisoire de la connaissance, il faut peser soigneusement les inconvénients et les avantages.

Bien que la lenteur des progrès scientifiques ne sont pas acceptables, la médecine d'entreprise téméraire et c'est pire.

De travail à contre-courant n'est pas la réponse: les chercheurs MS, les fournisseurs de soins de santé et des journalistes de toute urgence besoin d'un nouveau paradigme dans lequel d'accélérer le développement et l'expérimentation de thérapies appropriées et de travailler ensemble pour transformer l'espoir en un remède à la SP.

Robillard Julie et Judy Illes sont à la base nationale pour la neuroéthique à l'Université de la Colombie-Britannique.

©️ Copyright (c) The Vancouver Sun
• E-mail cet article Imprimer cet article • • Partager cet article

Lire la suite: ruée vers l'http://www.vancouversun.com/opinion/mustn en mustn traitement de perdre du temps either/3125917/story.html # ixzz0qH47gxp9

Hélène

Messages : 39
Date d'inscription : 29/04/2010

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Hélène le Mer 9 Juin 2010 - 7:39

comment voulez-vous vous y retrouver avec des traductions pareilles ?
"la queue remue le chien" !!!
bises à tous...
Hélène

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Mer 9 Juin 2010 - 8:17

domy,effectivement GOOGLE doit avoir une sténose,maintenant la queue qui remue le chien,une image surprenante à conserver en mémoire,ça peut servir bounce

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Mer 9 Juin 2010 - 9:02

MS
une mère de laisser de nombreux Beechy province pour recevoir des soins innovants
Par Scissons Hannah, le StarPhoenix Juin 9, 2010 02:04 Michelle Walsh a été vivant avec la sclérose en plaques pour sa vie d'adulte, mais elle espère un voyage clandestin aux États-Unis cet été sera la libérer des effets débilitants de la maladie .

Elle a un rendez-vous à la fin du mois d'août avec un médecin à ne pas divulguer, dans un hôpital à ne pas divulguer, pour obtenir le traitement "libération" publicité la première fois par l'Italien Paolo Zamboni Dr. an dernier.

Le traitement n'est pas officiellement disponible au Canada, mais Walsh - qui exploite une ferme avec son mari dans la région de Beechy - est l'un d'un nombre croissant de résidents de la Saskatchewan qui refusent d'attendre des années pour que cela change.

"Le mois dernier, j'ai été re-diagnostiqués avec une forme très progressive de la SEP, alors maintenant au fond je s'aggraver chaque jour qui passe, dit Walsh.

«Je n'ai pas vraiment d'options plus et de façon réaliste, mon mari et moi espérons que cette ralentit la progression que je puisse voir nos deux jeunes enfants, qui sont trois et un, grandissent."

À sa nomination, Walsh, 36 ans, sera testé pour voir si elle a réduit les veines de son cou; si c'est le cas, le médecin procédera à une angioplastie - une procédure habituellement utilisée pour élargir les artères obstruées - le même jour.

Le traitement est basé sur la théorie de Zamboni que les États membres - qui jusqu'à présent a été considérée comme une condition neurologique - est liée à des veines réduit qui restreignent le flux sanguin du cerveau. Il a inventé un terme pour le décrire: chronique d'insuffisance veineuse céphalo-rachidien (CCSVI).

Lorsque Zamboni traité 65 personnes atteintes de SP en réalisant des angioplasties d'ouvrir les veines obstruées, il a fait observer à coup, presque miraculeuse des améliorations. Sur la base de combien la découverte pourrait changer la vie des gens, il se rendit public ses conclusions, même si elles n'avaient pas encore été testé dans un cadre traditionnel contrôlée de recherche.

Après Walsh a vu un documentaire sur le travail de Zamboni diffusée par CTV W5 derniers Novembre, elle est allée en ligne pour voir où elle pourrait se faire tester. Quand elle s'approcha de son médecin de famille à Beechy, il était favorable, mais lui dit que ses mains étaient liées essentiellement à l'égard de son renvoi à un spécialiste, parce que la théorie reliant les États membres à des carences veine n'a pas encore été prouvé.

C'est une situation Walsh trouve déplorable.

«Si mon mari est allé se plaignait de maux de tête et peut-être sur la migraine et des vertiges, et s'ils n'ont une échographie sur lui et a trouvé,« Oh, vous avez le blocage veine, «il serait en mesure d'obtenir tout de suite et de soins de santé devrait payer pour elle, dit-elle. "Mais parce qu'ils entendent J'ai MS, ils ne sont pas autorisés à même me toucher."

Des chercheurs du Canada prennent l'approche du premier test pour voir si il existe un lien entre les blocages veine et MS. L'un des sites de test est ici, à Saskatoon, où le Dr Katherine Knox est de tester l'hypothèse en analysant patients atteints de SEP et leur famille pour les blocages veine.

Dans un entretien avec Le StarPhoenix en avril, Knox a déclaré le Saskatoon Clinique de SP a reçu d'innombrables appels de gens intéressés à participer. Elle a dit qu'elle prendrait "quelques années" pour découvrir de façon définitive que le CCSVI est liée à la SP.

Forte demande

Ainsi, les patients comme Walsh se sont détournés du système canadien et regarda l'étranger. Walsh est sur les listes d'attente en Pologne et en Bulgarie pour les cliniques où les médecins sont d'effectuer les procédures. Après avoir formulé des observations sur un forum en ligne que son attente serait de plus d'un an, une femme a communiqué avec elle et lui dit qu'elle n'a pas eu à attendre si longtemps - il y avait un médecin aux États-Unis fait la procédure "sous le radar ». Walsh a contacté le bureau et a obtenu un rendez-août.

La demande était si forte qu'une de ses amies qui a aussi MS - Ken Morson de Dinsmore - communiqué avec le bureau à seulement 15 minutes plus tôt que Walsh et a reçu un rendez-vous un mois plus tôt, en Juillet.

Les deux Morson et Walsh s'emploie à sensibiliser les $ 15,000 requis pour le Voyage, les essais et les procédures d'angioplastie. À 53 ans, a d'abord été Morson un diagnostic de SP en 1981, il est donc un coût qu'il est prêt à payer pour avoir la chance de se débarrasser de la fatigue, problèmes de vision et des problèmes d'équilibre. "Fondamentalement, tous les symptômes de la SP il ya, je l'ai vécu, dit-il.

Il espère également que de plus en plus de résidents de la Saskatchewan Voyage hors du pays pour les procédures - et sain retour à la maison - il permettra d'accélérer l'adoption de la procédure à la maison.

"Le plus tôt ils peuvent commencer à faire de cette procédure et vous pouvez commencer à ralentir la progression de la SP, c'est juste quelque chose de positif tout autour, dit-il.

«Un peu méfiants»

Nadine Baker, un résident de Regina qui a été diagnostiqué avec la SP en 1998, souhaite qu'elle pourrait subir un test de lacunes veine en ce moment, à la maison.

Elle fait des recherches avec des cliniques en Pologne, la Bulgarie et les Etats-Unis, mais elle envisage d'aller au Mexique, où une société de tourisme médical est l'organisation de voyages pour les patients atteints de SEP.

«Je suis un peu circonspect à ce sujet, étant le Mexique. On m'a dit au téléphone, ils ont fait deux patients déjà. Ce n'est pas beaucoup pour aller, dit Baker, 47. «Je

vous voulez qu'il soit un lieu qui a une meilleure compréhension antécédents derrière lui. "

Elle a hâte d'avoir fait la procédure, car après avoir vécu avec des symptômes mineurs depuis 1998, elle a récemment souffert d'une rechute.

"C'est une sorte de peur m'a, encore une fois. Je suis juste là où j'étais il ya 10 ans, lorsque je suis face à un affaiblissement et d'être paralysé - que je ne veux même pas penser."

Comme Walsh, Baker ne peux pas croire patients atteints de SEP se voient refuser le dépistage et le traitement au Canada.

"Il s'agit d'une angioplastie. Ce n'est pas une science nouvelle», dit Baker. «Ils font tous les jours."

hscissons@sp.canwest.com



Lire la suite: les offres http://www.thestarphoenix.com/health/Woman liberation/3129899/story.html # ixzz0qLNICxrA





:


ta


Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Mer 9 Juin 2010 - 14:45

[ la queue remue le chien,expression linguistique du Canada/Quebec,sortie de son contexte,idem "la charrue avant les boeufs" pour nous !
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Domyleen le Mer 9 Juin 2010 - 15:10



J'avais remarqué, en effet qu'Alain avait tendance à mettre la charrue avant les boeufs!! Laughing
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Domyleen le Mer 9 Juin 2010 - 15:14



Allemagne:

Une émission sur la SEP , diffusée le 18 Juin, sur une radio bavaroise, parlera de CCSVI!

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Mer 9 Juin 2010 - 15:30

le chien qui se mord la queue,ça t'aurait fait plaisir bounce bounce

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Jeu 10 Juin 2010 - 15:14

l'homme à Knutsford Voyage en Pologne pour la chirurgie de pionnier MS
11:28 Mercredi 9 Juin 2010

Commentaires Imprimer Partager Email (0) Par »David Morgan

Un homme qui souffre d'une maladie paralysante est réglé sur Voyage en Pologne pour un traitement novateur qui pourrait revenir sur sa condition.

Colm McLaughlin, qui a la sclérose en plaques (MS), se rendra dans une clinique à Cracovie le 22 de Juin un traitement radical qui a divisé la communauté médicale et n'est pas disponible au Royaume-Uni.

Seules des preuves anecdotiques existe actuellement que les £ 6,000 procédure est efficace, mais la 47-ans a raconté au Guardian qu'il a été inspiré par les histoires de réussite.

Il a dit: «J'ai un ami qui avait le traitement la semaine dernière et il est sur la lune. Il marche mieux et la force dans ses mains, c'est mieux.

«Il ya des avantages énormes pour être avait plein d'espoir. Certaines personnes sont à la recherche d'un retour à la normalité complète mais je vais essayer de tempérer mon enthousiasme et ne pas trop attendre.

«Au minimum, je suis en espérant que le traitement sera l'arrêt de la progression de la maladie."

Colm, de Mereside Road, a été diagnostiqué avec SEP progressive primaire il ya trois ans - une forme de la maladie qui s'insinue lentement et peuvent s'aggraver progressivement.

Il ne peut pas lever le pied gauche et se remet d'une rotule cassée après une chute récente.

Colm, qui se rendra en Pologne avec son épouse Deborah, a ajouté: "La fatigue est un des plus grands tueurs.

«Vous devez planifier votre journée de gérer ce que vous voulez faire. C'est une bataille constante et il est différent dans chaque cas.

"Je suis dit que ce serait-il et je ne veux pas aller plus mal, mais tout d'un coup je pouvais être dans un fauteuil roulant. C'est l'incertitude qui est vraiment difficile. "

Ainsi que la lutte personnelle avec Colm MS, il est aussi dans une bataille avec les patrons de la santé pour obtenir la procédure, connue sous le nom insuffisance veineuse chronique cérébro-spinal (CCSVI) le traitement, acceptée au Royaume-Uni.

Il a passé trois mois de collecte 10.661 signatures en faveur de la procédure et a envoyé la pétition au Parlement.

Mais il fit la sourde oreille comme Colm a reçu une lettre disant CCSVI n'est pas reconnu comme un traitement.

Il a dit: «Pour qu'elle soit acceptée au Royaume-Uni, on parle des années de procès. Mais les gens atteints de SP n'ont pas ans.

«Chaque jour, vous obtenez un peu pire. Vous ne pouvez pas attendre que cela se fasse.

"Le Royaume-Uni est le pays une première mondiale et nous ne faisons pas assez de recherche sur la SP.

«Je suis dans une position privilégiée où je peux payer pour le traitement, mais beaucoup de gens ne peuvent pas - c'est ce que cette campagne est d'environ."

Le traitement, créé par le Dr Paolo Zamboni, implique l'ouverture de la veine du patient est bloqué pour éviter les dépôts de fer dans le cerveau.

Cependant, le traitement ne va pas sans sa polémique car il a été interdit en Amérique après une femme est morte d'une hémorragie cérébrale au cours de la procédure en août 2009.

Mais Colm dit réussites l'emportent sur les risques.

Il a dit que lui, sa femme Deborah et ses filles Emily, 18 ans, et Alice, 20 ans, ont été dévastées, quand il a été diagnostiqué.

«Il m'a frappé pendant six", Colm ajouté.

«Je n'avais aucune idée de ce qui n'allait pas ou qu'il était aussi grave que c'était. Les médecins ont dit qu'ils ont rien à m'offrir.

"Il ya tellement de traitements à l'huile de serpent là-bas que les gens pensent que c'est un autre de ces.

"Mais il ya des histoires de succès tant sur les personnes qui ont l'avait fait. Il est très inspirant, il pouvait apporter une déchirure à un œil de verre. "






:



Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Ven 11 Juin 2010 - 14:51

SANTÉ: recherche scientifique sur le bien CCSVI servent plus »SUPPORT

(ASCA) - Roma, Juin 11 - Aller de l'avant la coopération dans la recherche scientifique en Italie et à l'étranger CCSVI, la malformation veineuse découverte par le professeur Paolo Zamboni 'Université de Ferrare, qui a également suggéré un lien avec la maladie la sclérose en plaques, mais «encore insuffisante soutien d'organisations et d'institutions. Pour dire les représentants de la Fondation Hilarescere à Bologne lors d'une réunion qui a fait le bilan de l'état de la recherche. Le même Zamboni a annoncé les prochaines étapes de l'étude:''clés du réseau E 'de la collaboration scientifique et le soutien des fondations bancaires qui soutiennent le projet en plus du traitement clinique, des études randomisées en Italie et dans le monde,''at-il chercheur italien a déclaré, rappelant le début d'un partenariat avec Alessandra Ferlini, 'Université de Ferrare,''avec lesquels nous avons lancé une étude pilote - at-il expliqué - un groupe de 15 patients publiée dans une revue internationale.'' L'étude a défini un profil génétique associé à la anatomiques MS afin de déterminer comment vous vous connectez avec des malformations veineuses cérébrales du CCSVI épinière. Le président du Fondazioen Hilarescere, Fabio Roversi Monaco, a noté que, malgré la participation continue des centres internationaux de recherche académique, l'intérêt manifesté par les chercheurs du monde entier et de l'adhésion, vient d'annoncer, la Fondation Caisse d'épargne de la province Macerata,''après deux ans de la Fondation Hilarescere et «encore en substance des faits, seulement à l'appui de la recherche.''

NOE / MCC / alf

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Sam 12 Juin 2010 - 7:23

11 juin 2010 16h30 HEPlus de 2,4 millions de dollars seront alloués à sept subventions de fonctionnement devant servir à explorer la relation IVCC-sclérose en plaques
L'examen rapide des propositions de recherche permettra d'amorcer dès le 1er juillet le versement des subventions de recherche sur l'IVCC


TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 11 juin 2010) - Plus de 2,4 millions de dollars ont été accordés par la Société canadienne de la sclérose en plaques et la National Multiple Sclerosis Society (organisme états-unien de la SP) à sept nouvelles études sur le lien allégué entre l'insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC) et la SP (http://www.scleroseenplaques.ca/ivcc).

Toutes les demandes de subvention ont été soumises à l'évaluation rigoureuse d'un comité d'examen international (http://scleroseenplaques.ca/ivcc/ressources/IVCC_com_intl_dexamen.pdf) composé d'experts dans divers domaines : radiologie interventionnelle, chirurgie vasculaire et neurologie. La Société canadienne de la SP et la National MS Society ont collaboré à la composition de ce comité chargé de juger de la valeur scientifique et de la faisabilité des projets soumis ainsi que de l'expérience des équipes candidates.

« La Société canadienne de la SP s'est engagée à subventionner des études qui se démarquent par leur excellence scientifique et qui visent à nous faire atteindre notre but : stopper la SP », dit Yves Savoie, président et chef de la direction de la Société canadienne de la SP. Il ajoute : « Je suis très heureux de voir que les titulaires de subvention, leurs collaborateurs et les établissements hôtes nous aideront à mieux comprendre le lien allégué entre l'IVCC et la SP. »

La Société canadienne de la SP versera un grand total de 700 000 $ à ces études.

Ces nouveaux travaux sont nécessaires parce que nous devons savoir si l'IVCC joue véritablement un rôle dans la SP et, le cas échéant, explorer les mécanismes sous-jacents à ce phénomène. Plusieurs buts importants seront ainsi atteints. D'abord, on vérifiera l'hypothèse du Dr Paolo Zamboni selon laquelle les personnes atteintes de SP présentent des anomalies du drainage veineux du cerveau et de la moelle épinière, puis on répondra aux questions soulevées par le Dr Zamboni et ses tenants, à savoir l'IVCC est-elle la cause de la SP ou est-elle liée d'une manière ou d'une autre à cette maladie. Par ailleurs, on pourra résoudre les contradictions relevées dans les résultats des études menées à ce jour. Enfin, la découverte de blocages éventuels permettra de hâter l'évaluation de l'utilité d'essais thérapeutiques destinés à débloquer les veines obstruées dans le but d'améliorer ou de modifier l'évolution de la SP.

Ces projets visent à approfondir les connaissances sur la structure et la fonction des veines du cerveau et de la moelle épinière chez des personnes présentant diverses formes de SP dont la gravité et la durée de la maladie sont très variées. Ils prévoient comparer les données recueillies auprès de ce groupe à celles de personnes atteintes d'autres maladies et de témoins en santé. Ces travaux comportent de hauts standards d'étude à l'insu et des mesures de contrôle destinées à éviter toute forme de biais. Ils font également appel à diverses techniques d'imagerie, dont le type d'échographie Doppler utilisé à l'origine par le Dr Paolo Zamboni et son équipe.

Dans l'ensemble, ces études ont pour but d'explorer le rôle possible de l'insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique dans la SP et de découvrir des méthodes de dépistage optimales de l'IVCC qui seraient nécessaires dans la planification des prochaines étapes de la recherche sur l'IVCC. Elles seront également précieuses dans la conception éventuelle de protocoles d'essais thérapeutiques qui pourraient être entrepris de façon indépendante en Amérique du Nord et outre-mer.

Le comité d'experts international a recommandé le financement des projets qui, selon lui, alliaient l'excellence scientifique et des objectifs favorisant l'évaluation très rapide de l'importance et de la portée des anomalies du drainage veineux du cerveau et de la moelle épinière chez les personnes atteintes de SP. La date de début de la période de subvention de deux ans est le 1er juillet 2010.

Les équipes subventionnées, composées de spécialistes en SP, en médecine vasculaire et en IRM, sont dirigées par :

- La Dre Brenda Banwell – Hôpital pour enfants malades, Toronto, Ontario. Cette étude portera sur les anomalies veineuses potentielles des enfants et des adolescents atteints de SP, comparées à celles de témoins en santé appariés selon l'âge. L'équipe tentera de voir si les veines des enfants atteints de SP présentent des anomalies. Ces données ajouteront de la profondeur aux études sur l'IVCC menées auprès des adultes atteints de SP. Fiche de renseignements : www.scleroseenplaques.ca/ivcc/ressources/invest/Paediatric_Banwell_IVCC.pdf.

- Dre Fiona Costello – Hotchkiss Brain Institute, Université de Calgary, Calgary, Alberta. Cette étude consiste à comparer la qualité du drainage veineux chez des personnes atteintes de SP, des personnes atteintes d'autres maladies et des témoins en santé. L'équipe cherchera à établir des liens entre, d'une part, la présence d'anomalies veineuses et, d'autre part, les divers aspects de l'activité de la maladie ainsi que les lésions du tissu nerveux. Son but est de bien saisir la portée des variations du drainage veineux et les implications que celles-ci pourraient avoir sur les futurs traitements de la SP. Fiche de renseignements : www.scleroseenplaques.ca/ivcc/ressources/invest/Calgary_Costello_IVCC.pdf.

Dr Aaron Field – Université du Wisconsin, École de médecine et de santé publique, Madison. Cette équipe recourt à l'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour obtenir des images détaillées des veines de la tête et du cou de personnes dont la SP est à divers stades, de témoins en santé et de témoins atteints d'autres maladies neurologiques. Les chercheurs utilisent également la technique d'échographie Doppler employée par le Dr Zamboni. S'ils obtiennent les mêmes résultats que ceux qu'a publiés le Dr Zamboni, l'hypothèse de l'IVCC serait confirmée sans l'ombre d'un doute, et la mise au point d'essais sur des traitements appropriés serait facilitée. Pour en savoir davantage, rendez-vous au : www.nationalmssociety.org/ccsvi (en anglais).

Dr Robert Fox – Clinique de Cleveland, Cleveland. Cette étude vise à comparer des personnes atteintes de SP ou à risque de SP (ayant présenté un syndrome clinique isolé – SCI) à des personnes en santé et des personnes présentant une atrophie cérébrale (diminution du volume du cerveau) associée à la maladie d'Alzheimer. L'équipe recourra au type d'échographie utilisé à l'origine par le Dr Zamboni ainsi qu'à l'imagerie par résonance magnétique veineuse (veinographie par IRM), à l'IRM cérébrale et à certaines mesures cliniques afin d'évaluer l'activité de la SP et l'atrophie cérébrale chez les personnes atteintes de cette maladie. Les chercheurs examineront également des tissus du cou et de la moelle épinière prélevés lors d'autopsie pour procéder à une évaluation du lien possible entre l'IVCC et l'activité de la SP axée sur l'étude de tissus. Pour en savoir davantage, rendez-vous au : www.nationalmssociety.org/ccsvi (en anglais).

- Dr Carlos Torres – Hôpital d'Ottawa, Université d'Ottawa, Ontario.
À l'aide d'une technique puissante d'IRM, les chercheurs étudient l'anatomie des veines et recherchent la présence de dépôts de fer dans le cerveau de personnes atteintes de SP et de témoins en santé appariés selon l'âge. Ces travaux permettront de décrire les variations anatomiques normales des veines du cerveau et de mieux comprendre le rôle de l'IVCC dans la SP. Fiche de renseignements : www.scleroseenplaques.ca/ivcc/ressources/invest/Ottawa_Torres_IVCC.pdf.

- Dr Anthony Traboulsee – Clinique de SP du Centre hospitalier de l'UCB, Faculté de médicine de l'UCB. Dre Katherine Knox – Clinique de SP de Saskatoon, Université de la Saskatchewan. Cette étude porte sur la prévalence de l'IVCC chez des personnes atteintes de SP et des témoins non atteints de cette maladie. Elle implique le recours à la veinographie par l'introduction d'un cathéter, à l'échographie et à la veinographie par résonance magnétique. Ces travaux sont uniques en ce sens que le groupe témoin est composé de membres de la famille des patients, tels des jumeaux vrais non touchés par la SP. Les chercheurs espèrent vérifier l'utilité de techniques qui faciliteraient le dépistage de l'IVCC. Fiche de renseignements : www.scleroseenplaques.ca/ivcc/ressources/invest/BC_Traboulsee_Knox_IVCC.pdf.

- Dr Jerry Wolinsky – Centre des sciences de la santé de l'Université du Texas, Houston. Cette étude est menée à l'aide du type d'échographie utilisé à l'origine par le Dr Zamboni dans la recherche d'un lien entre l'IVCC et les principales formes cliniques de la SP et dans la comparaison des résultats obtenus auprès de personnes atteintes de SP et de témoins non atteints de cette maladie. L'équipe tentera également de voir si d'autres techniques d'IRM peuvent confirmer les résultats de ce type d'échographie, tout en déterminant quelle méthode de dépistage de l'IVCC est la plus fiable. Pour en apprendre davantage, rendez-vous au : www.nationalmssociety.org/ccsvi (en anglais).

Ces premières études ne prévoient pas d'intervention chirurgicale. Elles visent plutôt à mesurer la prévalence de l'IVCC dans diverses circonstances.

La majorité des participants canadiens devrait être recrutée parmi les personnes suivies aux cliniques de SP associées aux différents projets. En tant qu'organisme subventionnaire, la Société canadienne de la SP n'est pas impliquée dans le choix des participants.

Dans le cadre de son engagement à rendre compte en temps opportun de l'évolution de ces travaux, la Société de la SP demandera aux chercheurs de lui soumettre des mises à jour semestrielles sur leurs progrès. Tous les résultats seront publiés dans des revues évaluées par des pairs, dès qu'ils seront établis.

M. Mike Augustine, personne atteinte de SP résidant à Mississauga, en Ontario, est très enthousiaste à l'égard des possibilités offertes par les nouvelles études subventionnées. « Je me sens privilégié de faire partie du solide partenariat qui regroupe les personnes qui vivent avec la SP, les chercheurs et les organismes de SP du Canada et des États-Unis, dit-il. Nous poursuivons tous le même but, à savoir stopper la SP. Comme c'est satisfaisant de voir que nous mettons tous l'épaule à la roue dans l'exploration de voies de recherche dont le potentiel est énorme. »

La Société canadienne de la SP lance des concours annuels de subventions de recherche dans des domaines prometteurs. Ces concours sont ouverts aux chercheurs à l'œuvre au Canada. Le prochain, qui devrait s'ouvrir bientôt, concernera les vastes études coopératives multicentriques.

Vous trouverez une FAQ sur les études canadiennes subventionnées au www.scleroseenplaques.ca/ivcc/faq_forrfa.htm.

À propos de la sclérose en plaques et de la Société canadienne de la SP

La sclérose en plaques est une maladie chronique, souvent invalidante, qui attaque le système nerveux central, c'est-à-dire le cerveau et la moelle épinière. Il s'agit de la maladie neurologique la plus répandue parmi les jeunes adultes du Canada. Elle se manifeste généralement chez les personnes dont l'âge varie de 15 à 40 ans, et ses effets imprévisibles durent toute la vie. La Société de la SP dispense des services aux personnes atteintes de SP et à leurs proches et subventionne la recherche sur la cause et le remède de cette maladie.



Renseignements :

Société canadienne de la SP
Stewart Wong
Chef principal des communications
et des relations avec les médias
416-967-3025
stewart.wong@mssociety.ca
Digg this Bookmark with del.icio.us Add to Newsvine
Technorati: sclérose en plaques SP stopSP

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Sam 12 Juin 2010 - 7:26

1ére alerte de Google,ça devient bon!


Alerte Google Actualités : ccsvi

Plus de 2,4 millions de dollars seront alloués à sept subventions ...
Maketwire
Pour en apprendre davantage, rendez-vous au : www.nationalmssociety.org/ccsvi (en anglais). Ces premières études ne prévoient pas d'intervention ...


Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Sam 12 Juin 2010 - 8:06

Dc ça avance au Canada ! Tu vois Jalno, plus q'en France où l'association, que dis-je, la Fondation la plus en vue pr la sep en est encore à ns proposer de ns inscrire à un congrès qui a eu lieu il y a 15 jours ! Bientôt ils vt financer des études pr voir si "lien entre sep et handicap", ns aussi on avance en France...

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Sam 12 Juin 2010 - 8:13

moi,je note que Google prend en compte la CCSVI !

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Sam 12 Juin 2010 - 8:22

Ah si gogol le dit... vu q Gogol va bientôt penser pr ns, j'espère q Gogol pensera aussi pr les neuros !

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Sam 12 Juin 2010 - 8:58

GOOGLE ne dit rien,il transmet simplement !!

Invité
Invité

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Invité le Sam 12 Juin 2010 - 9:02

Puisse Gogol transmettre aux neuros, Gogol est grand, je le crois capable de tout (cf certain documentaire construits sur une base de recherche Gogolotte !)
avatar
Domyleen

Messages : 7904
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Normandie

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Domyleen le Sam 12 Juin 2010 - 9:58

avatar
jalno

Messages : 341
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Montréal, Québec

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  jalno le Sam 12 Juin 2010 - 13:56

MPascale a écrit:Dc ça avance au Canada ! Tu vois Jalno, plus q'en France où l'association, que dis-je, la Fondation la plus en vue pr la sep en est encore à ns proposer de ns inscrire à un congrès qui a eu lieu il y a 15 jours ! Bientôt ils vt financer des études pr voir si "lien entre sep et handicap", ns aussi on avance en France...

On pourrait croire que cela avance, mais hier soir sur Facebook, c'était des patients enragés qu'on y trouvait.
50 patients avec SEP et 50 patiens seins pour une étude de 2 ans. Juste pour des tests même pas d'intervention.

À la suite de son doppler, Francine Deshais s'est fait dire quelle avait une sténose. Elle à reçu un addendum 1 mois plus tard (je ne sais pas pourquoi) fait par un de ces médecins disant qu'il n'y avait pas de problème. Elle va en Pologne et a un stent.PROBLÈME.

Je suis d'accord avec vous, au moins ils en parlent. Mais j'ai plus l'impression que le but est de ridiculiser cette approche.

dane83

Messages : 1741
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 61
Localisation : la crau

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  dane83 le Dim 13 Juin 2010 - 5:27

en croatie
http://www.dazebao.org/news/index.php?option=com_content&view=article&id=10600:sclerosi-multipla-e-malformazione-venosa-un-dato-di-fatto-approfondimento-sulla-ccsvi&catid=102:sanita&Itemid=303
ndrea G. CammarataCCSVI dans la
sclérose en plaques, l'évolution de la découverte du prof. Zamboni

"Il n'ya rien dans les travaux expérimentaux de prof. Zamboni
que vous ont 25 ans angioplastie, ce qui n'est pas une procédure
expérimentale. C'est Zamboni est une nouvelle application clinique d'une tradition ancienne et consolidée, la procédure. C. 'est un risque très faible. Avec une bonne formation, l'évaluation est sécurisé. "
Ainsi, il a exprimé Sandy McDonald de Toronto Medical Center Canada à l'égard du Sud du CCSVI (céphalo-rachidien insuffisance veineuse chronique), la maladie présente dans 90% des patients atteints de sclérose en plaques a visité dans les études expérimentales, qui n'est toujours pas italien de la santé n'a
pas donné de protocole définitif, ni de diagnostic ni opérationnelle.
La découverte, tous italiens, et le professeur. Zamboni, Université de
Ferrare. L'origine du mal, sont les veines, surtout la jugulaire et
azygos, montrant le rétrécissement de la malformation, qui empêchent l'écoulement naturel de sang. La localisation de ces anomalies veineuses est faite par l'écho Doppler, ce qui arrive à l'angioplastie chez les patients ambulatoires, inoffensifs. Et les résultats sont évidents.Témoin,Auguste plates-formes, le jeune ancien patient qui pratique maintenant le kick-boxing, «guéri», comme il l'avoue lui-même au cours de la récente conférence de presse de l'Association Hilarescere, la seule institution qui a contribué à son prof de recherche. Zamboni. Plates-formes, vice-président Hilarescere, a été parmi les premiers à découvrir la «libération», comme on dit en argot d'intervention qui en
découlent restaure le sang normal. Tout d'abord, réveillé après
l'opération, a trouvé la sensibilité aux mains et aux pieds, touche les
feuilles de son lit d'hôpital sentiment «blanc» s'enfuit de l'hôpital en
voiture, et sera plutôt une candeur exceptionnelle, mais un être humain merveilleux, ce qui il découvrira bientôt rentrer à la maison et caressant la peau de ses enfants. Emotion de sentir pendant neuf ans, cet homme ne pouvait jamais avoir.Malgré cela, et d'innombrables sensationnel, la réticence de «caste» des neurologues est très élevé, ils préfèrent administrer l'interféron, un médicament qui coûte à l'état 3 mille dollars par mois pour chaque patient et non pas les effets de
la «libération», mais de nombreux inconvénients. Les patients de ces
neurologues ne savent rien de CCSVI sais même pas si ils ont bloqué les
veines ou non.
Pendant ce temps, les études se poursuivent les essais
à travers le monde, de nombreux témoignages confirmant l'autorité des publications du Prof. Zamboni certaines revues de référence. Plus: les dernières découvertes importantes encore ont des origines italiennes. Ferlini Alessandra, un expert en génétique à l'Université de Ferrara, a développé un profil génétique associé à la anatomiques CCSVI, dans le but d'évaluer comment le même peut affecter la sclérose en plaques. À l'étranger nous regardent, nous surmonterons et Zamboni le deuxième puits. Université de New York, parmi d'autres traitement à domicile avec l'interféron, rendez-vous comme la foudre, Adnan Siddiqui, neurochirurgien a parlé à la conférence, a déclaré au siège social à Buffalo, il ya «une grande équipe de recherche sur le CCSVI et vous commencez avec un premier essai randomisé, parce que «personne ne doit douter de la validité de la découverte du prof. Zamboni et son équipe."
De Brooklyn a également parlé Scaflani Sauveur, radiologue interventionnel au sein de la même université, avec 40 ans d'expérience, a dit non à la retraite, la passion de trouver dans CCSVI plupart de sa vie professionnelle. A déjà "libéré" 20 patients par le biais de la procédure de ballon libre veines saillantes de l'obstruction. Il a ouvert un forum sur ThisisMS.com, où il répond aux questions des patients, qui, dit-il: «Trop souvent, ne savent rien, croyons que cette intervention est dans les artères plutôt que des veines, des infections ou même la peur de mourir. " Dites Toutefois, de nombreux patients foi, participant à tous les moyens dans la recherche, des études et diffusion de l'information. Ses qualités permettent au radiologue que quelqu'un d'autre à découvrir, même dans le plus obscur, le rétrécissement des veines qui sont cachés dans les images des plaques.
Ils sont fondés sur le pourcentage de patients obtenus CCSVI dans la sclérose en plaques. Si ceux qui effectuent les contrôles n'est pas suffisamment préparé, l'invalidité ou de diminuer la précision de la recherche n'a pas vu l'obstacle: si bien que certaines études font état de 60% des patients avec des veines obstruées à l'avant
de la toucher d'autres 90,100 %, en un mot, explique Scaflani, il prend
«l'art de" l'interprétation, ou des malformations veineuses parfois
au-delà.


Dans un cadre général qui offre une claires et scientifiquement prouvée par la géographie sélective les vaisseaux sanguins qui se produit chez les patients avec la sclérose en plaques, fortement écho à la question: pourquoi les neurologues ne se soucient pas de savoir si leurs patients ont ou non veines bouchées?
Nous avons essayé de lui demander, de nombreux appels téléphoniques et de courriels de nous, mais aucune réponse n'a été reçue. A moins que le témoignage de neurologue véritable Taus hôpital de Pesaro, qui a publié en raison de la rareté de la même chose: je crois que les hypothèses sur l'association entre Zamboni CCSVI et la sclérose en plaques est particulièrement intéressant et digne d'être étudié par des études appropriées de l'abondance méthodologiquement rigoureuse et que parvenir à des conclusions fiables étendre et d'appliquer des approches dans un coffre-fort et un traitement efficace de nouveaux suggéré. Je tiens cela
pourrait se faire vite et bien, mais je sais que la recherche prend le
temps de planification, d'organisation et de formation qui,
malheureusement, sont plus longues que les patients, et c'est
compréhensible, à tolérer l'attente. Dans mon coeur, je souhaite que
j'aie eu l'occasion d'explorer directement en examinant le Doppler du
système veineux des patients, et apporter une contribution scientifique sur la question dès que possible et offrir la possibilité de notre région diagnostiqué CCSVI. Mais même ici, le calendrier des outils otterene et la formation nécessaires pour être une frustration que je souffre de longue et très proche de celle de mes patients qui une fois de plus je ne peux pas donner une réponse utile. J'espère que tous les chercheurs, en se plaçant de manière critique, sont ouverts à la discussion parce que, derrière les observations Zamboni ouvrir des scénarios complexes et de nouveaux défis sur plusieurs fronts pour tous les experts. Et nous devons faire vite, tout le monde ne peut attendre. "
Marches de la Fondation Caisse d'épargne de la province de Macerata a remporté un échodoppler vaut € 50 000 Hôpital de
Civitanova, et non celui de Macerata, qui n'aurait pas aimé le bel
hommage, comme pour dire: Ne mettez pas votre nez. Gazzani, président de la Fondation, a témoigné à la conférence parce que «le soulèvement général de la neurologie à la Marche en face de la fondation de CCSVI.
Curieusement, cependant, les Marches, Merci aussi à la fondation,
pourrait dépasser la région Emilie-Romagne, en fait, selon la dernière réunion tenue samedi dernier à Civitanova, les expériences de l'anthropologie théâtrale de la Santé s'est engagé, par Juin de rendre le protocole officiel CCSVI.
Notes douloureux. Les neurologues, les experts expliquent, «sont les poussoirs dell'enterferone" décider de leur administration et de rendre des ordonnances. Dans un conflit d'intérêts qui n'ont pas suffisamment de preuves pour faire aucune allusion prématurée, il ya le confort que l'échodoppler premier spécifiques pour ce type de diagnostic sont produites par une entreprise, Genova Esaote. Tenue sous le thème, un groupe de trois hommes d'affaires à Vicenza, a créé une association, la Fondation suit SMuovilavita MS 600 patients dans différents disjoncteurs qui viennent à la maladie, et aussi tout juste d'acheter un de ces échodoppler, a fait don à l'hôpital citoyen de faire le diagnostic de CCSVI. Même à Vicenza est attendue d'ici Octobre, l'approbation du comité d'éthique de faire des interventions possibles. Green représentée par Sergio Smuovilavita conférence, avec des mots clairs et délivré avec une sensibilité que seules les personnes vivant dans la maladie peut avoir des proches: «Je suis malade d'un médicament qui rejette la découverte de Zamboni ..."
Les derniers mots de ce long article à la place du neurologue Fabrice Salvi, le seul de ce qu'il appelait «la caste des neurologues, qui a fait de l'aide Zamboni peut voir quels changements neurologiques chez le patient après la libération. Des mots durs à dire sur la «malveillance, de tromperie, le mensonge, la désinformation collègues,« la boue jetée sur la recherche pour prévenir des rumeurs, mais ne peut en aucune façon de réfuter la valeur de la recherche scientifique a démontré avec succès la malformation veineuse dans la sclérose multiples, ni peut décourager les gens comme lui contribue, comme Zamboni, son équipe, le Hilarescere association, et toute personne intéressée à rendre les gens se sentent bien.


Dernière édition par dane83 le Dim 13 Juin 2010 - 8:32, édité 1 fois

dane83

Messages : 1741
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 61
Localisation : la crau

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  dane83 le Dim 13 Juin 2010 - 5:59


Azygos, CCSVI, échodoppler, enterferone,
hilarescere,
Libération,
Sclérose neurologues multiples, Salvi, Scaflani, La
sclérose en plaques
, SM, SMuovilavita, Zamboni

La sclérose en plaques et la malformation veineuse, une
question de fait. Reprise sur CCSVI



Dans Nouvelles
sur 11 juin 2010 à 14:45



Professeur
Paolo Zamboni

CCSVI dans la sclérose en plaques, l'évolution de la découverte
du prof. Zamboni.

Andrea G. Cammarata
Part
"Il n'ya rien dans les travaux expérimentaux de prof. Zamboni,
que vous ont 25 ans angioplastie, ce qui n'est pas une procédure
expérimentale. La Zamboni est une nouvelle application clinique d'un processus ancien et établi. Il existe un risque très faible. Avec une bonne formation, l'évaluation est sécurisé. "
Ainsi, il a exprimé Sandy McDonald Sud de Toronto Medical Center Canada à l'égard de CCSVI(Céphalo-rachidien insuffisance veineuse chronique), la maladie présente dans 90% des patients atteints de sclérose en plaques a visité dans les études expérimentales, qui n'a pas encore affecté de la Santé italien protocole définitif ou de diagnostic, ni opérationnelle.La découverte, tous italiens, est prof. Zamboni Université de Ferrara. L'origine du mal, sont les veines, surtout la
jugulaire et azygos, montrant le rétrécissement de la malformation, qui empêchent l'écoulement naturel de sang. La localisation de ces anomalies veineuses est faite par échodoppler, Ce qui arrive à
l'angioplastie chez les patients ambulatoires, inoffensifs. Et les
résultats sont évidents.Témoin, Plates-formes d'AugusteJeunes ex-patient qui, aujourd'hui, la pratique kick-boxing, «guéri», comme il l'avoue lui-même lors de la récente conférence de presse De l 'AssociationHilarescereLa seule institution qui a contribué à son prof de recherche. Zamboni. Plates-formes, vice-président Hilarescere, a été parmi les premiers à découvrir la «libération», comme on dit en argot d'intervention qui en découlent restaure le sang normal. Tout d'abord, réveillé après l'opération, a trouvé la sensibilité aux mains et aux pieds, touche les feuilles de son lit d'hôpital sentiment «blanc» s'enfuit de l'hôpital en voiture, et sera plutôt une candeur exceptionnelle, mais un être humain merveilleux, ce qui il découvrira bientôt rentrer à la maison et caressant la peau de ses enfants. Emotion de sentir pendant neuf ans, cet homme ne pouvait jamais avoir.Malgré cela, et d'innombrables sensationnel, la réticence des «Caste»des neurologues est très élevé, ils préfèrent administrer l'interféron, un médicament qui coûte à l'état 3 mille dollars par mois pour chaque patient et non pas les effets de la «libération», mais de nombreux inconvénients. Les patients de ces neurologues ne savent rien de CCSVI sais même pas si ils ont bloqué les veines ou non.
Pendant ce temps, les études se poursuivent les essais à travers le
monde, de nombreux témoignages confirmant l'autorité des publications du Prof. Zamboni certaines revues de référence. En outre, les dernières découvertes majeures ont encore d'origine italienne. Alessandra Ferlini, Un expert en génétique à l'Université de Ferrara, a établi un profil génétique associé à la anatomiques CCSVIDansle but d'évaluer comment les mêmes peuvent affecter la sclérose en plaques. À l'étranger nous regardent, nous surmonterons et Zamboni le deuxième puits. À Université de New York, Parmi les autres traitement à domicile en utilisant l'interféron, rendez-vous
comme l'éclair; Adnan Siddiqui, Neurochirurgien a parlé
de conférence, a déclaré au siège de Buffle, Il ya
«une grande équipe de recherche sur CCSVI, et vous commencez avec un premier essai randomisé, parce que« personne ne doit douter de la validité de la découverte du prof. Zamboni et son équipe. "
De Brooklyn a également parlé Salvatore Scaflani,
Radiologue interventionnel au sein de la même université, avec 40 ans d'expérience, a dit non à la retraite, la passion de trouver dans CCSVI plupart de sa vie professionnelle. A déjà "libéré" 20 patients par le biais de la procédure de ballon libre veines saillantes de
l'obstruction. Il a ouvert un forum sur ThisisMS.com, où il répond aux questions des patients, qui, dit-il: «Trop souvent, ne savent rien,
croyons que cette intervention est dans les artères plutôt que des
veines, des infections ou même la peur de mourir." Dites autorité, mais de nombreux patients qui participent en aucune façon dans la recherche, des études et diffusion de l'information. Ses qualités permettent au radiologue que quelqu'un d'autre à découvrir, même dans le plus obscur, le rétrécissement des veines qui sont cachés dans les images des plaques.
Ils sont fondés sur le pourcentage de patients obtenus CCSVI dans la
sclérose en plaques. Si ceux qui effectuent les contrôles n'est pas
suffisamment préparé, est susceptible d'invalider ou de diminuer la
véracité de la recherche n'a pas vu l'obstacle: si bien que certaines
études font état de 60% des patients avec des veines obstruées à l'avant de la toucher d'autres 90,100 %, en un mot, explique Scaflani, il prend «l'art de" l'interprétation, ou des malformations veineuses parfois au-delà.
Dans un cadre général qui offre une claires et scientifiquement
prouvée par la géographie sélective les vaisseaux sanguins qui se
produit chez les patients avec la sclérose en plaques, fortement écho à la question: parce que les neurologues ne se soucient pas de
savoir si ou non leurs patients ont bouché les veines?
Nous
avons essayé de lui demander, de nombreux appels téléphoniques et de courriels de nous, mais aucune réponse n'a été reçue. A moins que le témoignage d'une véritable Taus neurologue Hôpital Pesaro,
Qui a publié en raison de la rareté de la même:
"Je pense que les hypothèses Zamboni sur l'association entre la
SP et CCSVI est particulièrement intéressant et digne d'être étudié par des études appropriées et l'abondance méthodologiquement rigoureuses qui permettent d'atteindre des conclusions fiables d'étendre et d'appliquer de nouvelles approches dans un coffre-fort et efficace suggestions de traitement. Je tiens cela pourrait se faire vite et bien, mais je sais que la recherche prend le temps de planification, d'organisation et de formation qui, malheureusement, sont plus longues que les patients, et c'est compréhensible, à tolérer l'attente. Dans mon coeur, je souhaite que j'aie eu l'occasion d'explorer directement en examinant l'effet Doppler du système veineux des patients, et apporter une contribution
scientifique sur la question dès que possible et offrir la possibilité
de notre région diagnostiqué CCSVI. Mais même ici, le calendrier des outils otterene et la formation nécessaires pour être une frustration que je souffre de longue et très proche de celle de mes patients qui une fois de plus je ne peux pas donner une réponse utile. J'espère que tous les chercheurs, en se plaçant de manière critique, sont ouverts à la discussion parce que, derrière les observations Zamboni ouvrir des scénarios complexes et de nouveaux défis sur plusieurs fronts pour tous
les experts. Et nous devons faire vite, tout le monde ne peut attendre. "

Dans les Marches Fondation Caisse d'épargne de la province de
Macerata
a remporté un échodoppler € 50 000 dollars de
l'hôpital Civitanova et non celui de Macerata, qui
n'aurait pas aimé le bel hommage, comme pour dire: Ne mettez pas votre nez. Gazzani, Président de la fondation, en fait, a
témoigné à la conférence "l'insurrection générale de la neurologie à la Marche en face de la fondation de CCSVI." Curieusement, cependant, les Marches, Merci également à la Fondation, pourrait dépasser les Emilia Romagne, en fait, selon la dernière réunion tenue samedi dernier à Civitanova, les expériences de l'anthropologie théâtrale de la Santé s'est engagé, par Juin, pour faire le protocole officiel CCSVI.
Notes douloureux. Les neurologues, les experts expliquent, «sont les
poussoirs dell'enterferone" décider de leur administration et de rendre des ordonnances. Dans un conflit d'intérêts qui n'ont pas suffisamment de preuves pour faire aucune allusion prématurée, il ya le confort que l'échodoppler premier spécifiques pour ce type de diagnostic sont produites par une entreprise, Genova Esaote. Tenue sous le thème, un groupe de trois hommes d'affaires à Vicenza, a créé une association, la Fondation SMuovilavita suivi 600 patients dans MS disjoncteurs différents qui viennent à la maladie, et aussi tout juste d'acheter un de ces échodoppler, a fait don à l'hôpital de la
ville pour le diagnostic de CCSVI. Même à Vicenza est attendue d'ici
Octobre, l'approbation du comité d'éthique de faire des interventions
possibles. Sergio par Green représenté Smuovilavita
conférence, ceux avec des termes clairs et délivré avec une sensibilité que seules les personnes vivant dans la maladie peut avoir de cœur: «Je suis malade d'un médicament qui rejette la découverte de Zamboni ..."
Les derniers mots de ce long article à la place du neurologue Fabrizio SalviLe seul qu'il a appelé «la caste des neurologues, qui a
fait de l'aide Zamboni pouvez vérifier quelles modifications
neurologiques chez le patient après la libération. Des mots durs à dire sur la «malveillance, de tromperie, le mensonge, la désinformation collègues,« la boue jetée sur la recherche pour prévenir des rumeurs, mais ne peut en aucune façon de réfuter la valeur scientifique de la recherche, qui a démontré avec succès la malformation veineuse dans la sclérose multiples, ni peut décourager les gens comme lui contribue, comme Zamboni, son équipe, le Hilarescere association, et quiconque s'intéresse à rendre les gens se sentent bien.
L'intervention Alessandra Ferrini:
Génétique et CCSVI

L'intervention Salvatore Scaflani,
Professeur de chirurgie et de radiologie Université de New York:
malformation veineuse




Prof.Salvatore Scaflani


Dernière édition par dane83 le Dim 13 Juin 2010 - 8:48, édité 1 fois

dane83

Messages : 1741
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 61
Localisation : la crau

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  dane83 le Dim 13 Juin 2010 - 6:25


Sunday, 13 Juin, 2010 07:19
Bologne,
Juin 10, 2010


Réseau de collaboration international et des
nouvelles découvertes de la génétique




Ces résultats DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE SUR
L'ART DE LA RECHERCHE SUR CCSVI (insuffisance veineuse chronique
céphalo-rachidien)


L'objectif est
de rendre la vie meilleure Hilarescere personnes.




Non seulement
scientifique, mais besoin d'ouvrir les institutions, la conscience
civique pour le bien des patients et de leur bien-être. Les travaux de
recherche qui est passé de 'Emilie-Romagne, mais aussi par
l'intermédiaire du réseau de collaborations internationales, est
d'accélérer les étapes d'un consensus mondial et l'acceptation de
nouveaux vertical typique par la communauté médicale.

Sur ce total, innovations
en matière de génétique et activé en quelques mois des partenariats
synergiques dans le monde entier, nous avons discuté ce matin, à Bologne
dans un budget de fonctionnement important de la Fondation Hilarescere
.



Le CCSVI (insuffisance
veineuse chronique céphalo-rachidien) a été découvert par un groupe de
médecins dirigée par le professeur Paolo Zamboni
Université de Ferrare et le Dr Fabrizio Salvi Hôpital
Bellaria à Bologne, les deux fondateurs de Hilarescere; l' conférence
de consensus
à Monaco, en Septembre 2009, a sanctionné le
diagnostic et le traitement.
Surtout l'année dernière, cette prise en charge de la recherche CCSVI a suscité l'intérêt des scientifiques du monde entier, la presse, les groupes de patients, des institutions. Et «l'histoire l'an dernier avec les données publiées et de différentes régions du monde, comme la technique d'angioplastie appliquée à la libération des veines du cou par une sténose, occlusion, une meilleure qualité de vie des patients atteints de cette maladie chronique présentent une insuffisance veineuse dans la sclérose en plaque, une maladie est très complexe et multiforme.
Prof Fabio
Roversi Monaco
, Président de la Fondation Hilarescere, se
rappelle comment, après les résultats de cette recherche qui a donné
convient de rappeler qu'au-delà de la complémentarité vertueuse avec l'Université de Ferrara, aujourd'hui, après deux ans, Hilarescere est encore en substance les faits, l'un en faveur de la recherche.
Maintenant, le même a d'autres «compagnons de route» tels que la Fondation Caisse d'épargne de la province de Macerata SMuovilavita Onlus et l'association de Vicence,
qui ont apporté leur contribution à une conférence de presse. Cela
suggère l'optimisme pour l'avenir.
Mais ce n'est que le début d'un parcours long et complexe:
«Ça a été la clé du réseau de collaboration scientifique et le soutien des fondations bancaires qui soutiennent le projet - a déclaré le Prof. Paolo Zamboni - En plus du traitement clinique, des études
randomisées en Italie et dans le monde, il est important partenariat
avec le prof. Alessandra Ferlini avec laquelle nous avons commencé une étude pilote sur un groupe de 15 patients publiée dans une revue
internationale (*)".
Alessandra Ferlini, Qui prend soin de génétique médicale à l'Université de Ferrare, explique comment ils ont défini un profil génétique associée à cette maladie en utilisant étude anatomique et une méthode moderne. Le
futur objectif est d'évaluer le profil génétique de la SEP est liée à
des malformations veineuses céphalo-rachidien. Si, selon Ferlini,
continuer avec la collaboration, une masse critique pour parvenir à un consensus scientifique avec l'objectif principal d'accélérer la
recherche pour améliorer la qualité de vie des patients.



Trois points
importants à souligner, selon Zamboni
: Auto-évidente preuve
scientifique de l'existence de CCSVI; délai d'essais randomisés rend les gens malades de faire des voyages incorrecte de l'espoir, la force
écrasante de l'intérêt des patients dans le monde entier.
Il dit le prof. Salvatore Sclafani, L'Université d'État de New York - Brooklyn États-Unis, 40 ans d'expérience radiologue interventionnel qui est enthousiaste au sujet de la validité scientifique de la découverte du prof. Zamboni. Sclafani décrit son expérience sur les plans technique et psychologique des patients. Le rétrécissement de la veine pathologique montre Zamboni existe chez les patients SEP et répond bien à la procédure de sortie d'un ballon libre de blocage.
Sclafani, en plus d'avoir diagnostiqué une variété de personnes, dont 20 patients traités.
Quand il a lu le travail passionné Zamboni a cette maladie et a
commencé à se creuser au fil des blogs internet des patients à
comprendre leurs difficultés et de la psychologie. Décidé à rejoindre la communauté des patients à parler avec eux et répondre à des questions avec un forum technique. En 11 semaines, ce site a eu 148.000 contacts, puis 13.000 à 14.000 par semaine. Sclafani rapports que les patients veulent s'impliquer: en 40 ans de travail dit que c'est la meilleure chose qui lui est arrivé. Ses patients sont aux États-Unis, en Europe et en Asie.
Dr. Fabrizio Salvi MS décrit comme «un immense puzzle où vous avez travaillé jusqu'ici dans un coin. Notre équipe première a eu un aperçu du casse-tête. " Sauf que dans ce chemin d'accès est rendu compte, cependant, regrettable que ce travail sur des renseignements erronés têtard que les patients en erreur. Cela exige que les associations jouent leur rôle en disant la vérité.
Franco Gazzani,Président de la Fondation Caisse d'épargne de la province de Macerata, explique comment ils ont convenu d'appuyer la Fondation dans cette aventure Hilarescere de décider d'investir d'abord dans une réalité appartenant à une autorité de recherche d'intérêt national, mais qui relèvent de la santé Marche . Gazzani estime que les marches sont susceptibles d'être l'une des premières régions italiennes en mettant en place des protocoles et des collaborations avec les professeurs. Zamboni et Salvi.
Vert Sergio Dalla, Appartient à l'entreprise et est président de la Vénétie Vicenza Onlus SMuovilavita. Green a dit l'expérience de Vicence, où ils sont en mesure de donner un appui réel pour les jeunes enfants souffrant de la maladie et comment ils sont en mesure de travailler avec la réalité de l'hôpital de la ville. Tout a commencé parce que les gars qui ont parlé du CCSVI recherche. Évaluer la fiabilité et la validité scientifique de l'étude, l'association a organisé une conférence avec Zamboni et Salvi à Vicenza à la fin de Janvier 2010. SMuovilavita tard acheté et fait don d'un échodoppler ULSS Vicenza pour diagnostiquer CCSVI.Dalla Green dit sera opérationnel dans environ un accord entre les unités de santé de Vicence et Ferrare Université d'évaluer les cas d'enfants avec l'enquête MS CCSVI tôt. Leur objectif est de lancer l'étude de Octobre avec l'approbation du comité d'éthique.
"Le but de Hilarescere est de rendre les gens se sentent bien», dit Plates-formes d'Auguste, Vice Hilarescere Fondation, dans son discours d'introduction d'attribuer un prix pour le professeur Patrizio Bianchi,le conseiller scolaire, universitaire et de recherche de la région Emilia Romagna, ancien recteur de l'Université de Ferrara, ce matin n'a pas pu être présent pour recevoir le prix . Plates-formes souligne White a conçu la première forme de collaboration entre l'Université de la Fondation Hilarescere de Ferrare, qui semble vertueux. Plates-formes rappeler le chemin d'accès complet des deux années d'exploitation des études sur le CCSVI et la complémentarité de ceux qui ont participé à la recherche. Il s'agit donc d'une reconnaissance importante qui a conduit à une nouvelle hypothèse de soins et certainement all'evidenziazione
d'une nouvelle maladie.
Dernier point, mais élément fondamental, les collaborations solides et international prestigieux qui ajoutent de la reproductibilité du monde scientifique soutenue par Zamboni et Salvi. Afin de coordonner les résultats de ces documents avec beaucoup communiquer Hilarescere en créant un registre international dédié.
Le neurochirurgien Adnan Siddiqui, L'Université d'État de New York - Buffalo États-Unis, a mis en place ce qu'il appelle «une bonne équipe de recherche de travailler avec le CCSVI étude. Souligne l'importance de la collecte de données pour obtenir des résultats toujours plus grande.
Buffalo est le lieu où elle a été découvert un traitement par interféron pour MS et est donc normal, d'autre part Siddiqui, qui est une réalité médicale toujours ouvert à de nouvelles études sur la SP. Ils partent avec la première étude randomisée sur la Zamboni cela afin que personne ne mise plus de doute sur la validité de son travail et son équipe.
David Koff,Représentant de l'Université McMaster à Hamilton, au Canada pour la recherche dans ce domaine a dit ce matin enthousiastes à propos de cette recherche que le Canada ne peut toujours pas activer la libération des navires d'intervention. Comparé images échographiques et celles de la résonance magnétique pour vérifier la quantité de pieux de fer qui sont typiques de la SEP. Commencez avec 200 patients: 100 normal et 100 avec
la SP. Pour cette recherche, les trois employés neuro-radiologues et
trois experts en échographie. En espérant avoir des résultats entre 8
mois et peut permettre à l'intervention chirurgicale visant à libérer
les navires. Koff a plus de trente ans d'expérience dans l'analyse de
l'échographie carotidienne et considère l'enquête en suspens de la
première Zamboni dans les zones où personne ne songeait à une enquête.
Sandy McDonald
,Toronto, Canada South Medical Center, parle de leur collaboration avec l'étude italienne. Explique comment l'angioplastie est une procédure établie pour vingt-cinq ans et moins invasive, avec des risques inexistants. Il ne se trouve que l'étude sur CCSVI une demande à la garde d'une nouvelle maladie.(*)
CGH array personnalisé profilage des variations du nombre de copies (CNV) sur le chromosome 6p21.32 (locus HLA) chez les
patients avec des malformations veineuses associées à la sclérose en
plaques.
alboni, Yuryev Anton, Fabrizio
Salvi, Gemmati4 Donato, Alberto Liboni et Paul ZamboAlessandra Ferlini, Matteo Bovolenta, les Noirs
Marcella, Francesca Gualandi, Alessandra Bni

Génétique médicale BMC 2010

Contenu sponsorisé

Re: Actualités CCSVI dans le monde

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 23 Juin 2018 - 19:34